L'amitié

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
severine
Fidèle
Messages : 183
Enregistré le : jeudi 26 février 2009 à 22:21
Localisation : Finistere

L'amitié

#1 Message par severine » vendredi 27 février 2009 à 15:35

Encore une question !!

Avez vous eu des copains ou copines dès votre plus jeune âge ?

Ou était ce difficile pour vous de se "faire des copains" ?

Quentin,n'a pas de copains ni de copines,il n'a pas l'air d'en souffrir,moi,ça me fait mal au coeur !!!

Est ce que je peux faire quelque chose pour lui ou lui laisser le temps de trouver l'ami dont il aura besoin et surtout choisi.

Lorsque je lui demande les prénoms de ses copains ou copines,il nomme Cécile (sa maitresse) Annie et Cathy (atsem),guenael (EVS) et DEDE (chaufeur de taxi) :lol: Il adore la compagnie des Adultes,peut être parce qu'ils sont prévisibles,avec eux,pas de risque qu'ils lui piquent son gateau ou qu'ils lui tirent les cheveux.

Merci de vos réponses.
maman de QUENTIN,TED ,AHN ou Asperger, 6 ans,CHARLOTTE 4 ans et JULIEN,2 ans.

Image

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#2 Message par Luna » vendredi 27 février 2009 à 16:35

..des amis..ah la bonne question...

Pour ma part, c'est un non définitif et triste. J'étais seule à joure dans la cour dès 6 ans.
La seule personne que j'adorai entre 14et 18 ans, c'était Sophie. Je l'idôlatrai, les autres satellitaient autour, je n'y étais pas attaché, c'était de la présence sympa. Un jour, elle est tombée amoureuse et elle m'a lancé que moi je n'évoluai jamais et elle est partie.

D'ailleurs, mon grand problème est mon manque d'affect. Les gens sont souvent neutres pour moi, ils n'ont pas plus d'existence que des personnages de roman, même si j'apprécie leurs qualités et leur présence.
Devenant adulte, j'en ai pris conscience. Je fais du mieux pour garder les amitiés que je commence à créer. J'ai besoin d'être constament stimulée : si on veut rester contact avec moi, il faut vraiment le vouloir et me harceler LOL sinon, je ferme le livre et j'oublie...alors que je crève d'envie de créer des liens solides... :D
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#3 Message par laura » vendredi 27 février 2009 à 19:40

Je répondrai globalement comme luna en ajoutant des problèmes spécifiques à mon fort caractère.

Je ne refuse pas de socialiser mais j'ai du mal à m'intéresser aux autres et mon caractère et mes difficultés font que les autres ne me supportent pas sur le long terme. Donc même si j'arrive à aller vers les autres, ce qui est déjà un exploit, en général ça ne dure pas. En plus souvent comme j'ai du mal à décoder les signaux sociaux je loupe des choses, j'ai beaucoup de mal à dire quelle relation j'entretiens avec les gens... est-ce de l'amitié, autre chose ? bonne question... souvent je me contente d'une définition mathématique des relations aux gens :lol:

J'ai du attendre mes 18 ans pour que ça change : via internet j'ai trouvé un véritable ami, puis via cet ami j'ai trouvé mon amoureux, et avec ces deux là ça va :D Ils me supportent, ils m'aiment bien et ils me le disent (ouf ! parce que je ne peux pas deviner moi :? ) et ils arrivent à me supporter (d'ailleurs je me demande souvent comment ils font :lol: )
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20285
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: l'amitié

#4 Message par Jean » vendredi 27 février 2009 à 19:58

severine a écrit :Quentin,n'a pas de copains ni de copines,il n'a pas l'air d'en souffrir,moi,ça me fait mal au coeur !!!
Situation identique à Lila : nous en avons souffert, mais pas elle.

Jusqu'à la 4ème, où sa première copine (depuis quelques semaines) l'a rejetée pour ne pas faire "tâche" et se lier aux autres.

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#5 Message par maho » vendredi 27 février 2009 à 20:05

Loic n'a eu qu'un seul ami, pendant trés longtemps,(depuis le CE1) malheureusemnt ce copain fait sa vie avec sa copine et habite assez loin, mais Loic l'apelle au telephone souvent.

Je suis un peu comme Luna, il faut me harceler un peu pour rester en contact. J'ai un ami Hollandais que j'ai rencontré pendant mes années baba cool, sac a dos et tour d'Europe en 74, on s'ecrit une carte de voeux tous les ans (tu verras Luna, c'est pratique les cartes de voeux :wink: ) et on s'est vue 4ou 5 fois. Quand il apelle pour passer a la maison, la porte est grande ouverte, et on s'adore. Mais pas trop souvent :lol: J'aime beaucoup les "amis" lointains!

Pour avoir vu Luna, Laura et son amoureux, Bernard et Juju ensemble avec mon fils, je peux dire que la comprehension, la communication et un relation existe!! Comme Laura, je ne sais pas si c'est de l'amitié, mais c'est sur que c'est du bonheur!!

Loic s'est finalement inscrit sur le forum, plus qu'a lui persuader de venir parler!!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#6 Message par Luna » vendredi 27 février 2009 à 20:16

Toi au moins, Sue, tu as une famille, donc un cadre quelque que part, c'est génial. :D
Mais moi je n'arrive pas à avoir ce cadre. J'ai aussi envie d'avoir une famille, un gentil zhom.. Comment on fait quand les 3:4 du temps on a autant d'affect qu'un caillou ? Et pourtant j'en ai des sentiments, des manques, mais quand il s'agit de personnes, c'est une catastrophe. Je veux aussi m'attacher... Ca me manque... :cry:
C'est encore un stupide mystère dont je n'ai pas encore la clé...
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#7 Message par Olivier » vendredi 27 février 2009 à 20:46

Je n'ai pas eu de copains étant enfant.
Juste en face de la maison des parents, (de l'autre côté de la rue), 2 frères agés d'un an d'écart et qui étaient dans ma classe depuis la maternelle jusqu'à la fin du collège, Eh bien je ne me rappelle pas m'être une seule fois amusé avec eux, serait ce même qu'un quart d'heure.
Un peu plus loin j'ai pu parfois jouer avec 2 autres mais à titre vraiment exceptionnel, et ça finissait tres souvent mal. Il m'est arrivé plusieurs fois de ne pas adresser la parole à quelqu'un de mon âge, entre le jour de la fin des classes en Juin et la rentrée des classes à la mi-Septembre. J'aurais bien voulu pouvoir rencontrer d'autres personnes, je ne pouvais pas. Vers 15 16 ans j'ai eu un bon copain, ça n'a pas duré longtemps. Il est parti faire son apprentissage puis sur Paris bosser, puis en Polynésie faire son service national, et il est parti s'installer définitivement au Canada. Je ne l'ai jamais revu.
En classe de Terminale en cours d'année, un nouveau est arrivé et instantanément l'amitié sincère s'est installée. Il m'a énormément apporté. Il avait une bande de copains/Amis/famille, qu'il m'a bientôt présenté. Je m'y suis fait une place. J'y ai trouvé des personnes avec qui j'ai pu nouer des relations que je croyais de mon côté sincères. Elles n'ont individuellement souvent pas duré longtemps. J'ai toujours ma place dans ce groupe, mais avec le temps, il ya eu dispersion géographique, et espacement des rencontres et des contacts. Cependant quelques preuves de réelle amitié existent, et quand on se retrouve, avec certains, et peu importe depuis quand on ne s'est pas vus, on reprend une conversation, comme si on s'était quittés la veille...
Par contre jamais de contact telephone, mail, courrier, etc...
J'ai auourd'hui du mal à nouer de nouveaux liens. A la fois j'en suis privé, à la fois j'aime être seul.
L'année dernière, j'ai eu un accident et suis arrivé aux urgences avec une fracture de l'epaule. Je n'ai eu que 4 personnes pour pouvoir simplement m'aider (linge propre, courses....), 2 m'ont abandonné, les 2 autres habitaient loin mais ont répondu .
C'est cette forme de solitude au quotidien qui me fait le plus peur.
S'il m'arrivait un malheur, je ne sais pas au bout de combien de jours, semaines ou mois, on rechercherait (et trouverait) mon cadavre. Mes plus proches voisins sont à moins de 10 mètres de ma maison.
Par mes intérêts spécifiques j'ai des contacts et des échanges fructueux mais tres espacés dans le temps et éloignés dans l'espace.
Le mois d'Avril va me permettre avec la saison nouvelle des brocantes et vide greniers, de renouer quelques échanges, mais qui restent superficiels et limite futiles...

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8317
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#8 Message par Mars » vendredi 27 février 2009 à 20:56

Peut-on parler d'amitié ? En tous cas, je pense que je m'inquièterais (et je ne serais sans doute pas la seule) si tu ne venais plus tailler une bavette avec nous sur le forum. Tu es une personne bien identifiée ici même si nous ne nous connaissons que par clavier interposé.
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#9 Message par maho » vendredi 27 février 2009 à 21:10

Je rejoins Chris, je lis avec attention ce que tu dit Olivier, c'est peut etre virtuel pour l'instant, mais ce Forum a prouvé que les rencontres en "vrai" sont aussi bien!!
Cependant quelques preuves de réelle amitié existent, et quand on se retrouve, avec certains, et peu importe depuis quand on ne s'est pas vus, on reprend une conversation, comme si on s'était quittés la veille...
C'est ce genre d'amitié que je trouve formidable. Car au fond il y a une vrai amitié, un "vouloir" de se retrouver, ca vaut plus pour moi que les amis futiles.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#10 Message par jakesbian » samedi 28 février 2009 à 16:14

olivier,

tu n'as pas de famille ?
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#11 Message par Olivier » samedi 28 février 2009 à 17:12

Merci pour vos messages de réconfort.
Non je n'ai plus de famille, à part des cousins éloignés géographiquement et que je n'ai jamais fréquentés.
D'autres personnes qui pourraient prétendre être de ma famille, plus proches, ont démontré par leurs comportements passés à Oh combien de basseses et de méchancetés ils sont capables. Ils sont bien pire à supporter que la solitude la plus absolue. Mais ce qui est difficile c'est aussi de savoir qu'ils existent. Aupres d'eux autrefois, la solitude était encore bien plus intense. Ne sommes nous pas vraiment seuls, quand ont se ressent incompris dans une collectivité qui souhaite nous imposer l'assimilation au groupe....???.....

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8317
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#12 Message par Mars » samedi 28 février 2009 à 18:03

Tout à fait d'accord, d'où l'intérêt et l'importance de trouver une communauté de personnes qui t'acceptent comme tu es et à qui tu apportes autant qu'elles ne t'apportent.
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#13 Message par jakesbian » samedi 28 février 2009 à 20:53

nous, on ne te lachera pas... promis :wink: ...

... et en plus on aime la même musique... alors 8) .
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

pimpoline
Forcené
Messages : 609
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: l'amitié

#14 Message par pimpoline » jeudi 26 avril 2018 à 17:11

Je déterre ce sujet. Très général mais je n'ose pas créer ou recréer un sujet spécial.

J'ai tout lu, c'était très intéressant et du coup je me demandais à quoi pouvait ressembler l'amitié entre aspies au niveau très pragmatique de la question de qui va vers l'autre à chaque fois, qui sollicite l'autre (pas très clair hein?).

Je me pose cette question car j'ai un peu l'impression que c'est l'impasse et ce que j'ai lu au-dessu tend à le confirmer dans le sens où la fréquence des échanges est souvent basse au départ et tend vers zéro si pas de sollicitation : "il faut me harceler" etc, et pourtant on sent qu'il y aurait une éventuelle envie de voir l'autre mais finalement c'est comme s'il manquait l'impulsion, la dynamique naturelle de se dire "ah ben tiens, si on se voyait?" Est-ce que vous avez déjà eu cette impression aussi?

Y en a-t-il parmi vous s'étant retrouvé dans cette situation où aucune des personnes ne sollicite l'autre alors que pourtant quand on se voit ça se passe très bien? Donc relations sans avenir, malgré des points communs?
Diagnostic en cours.

It’s about dreams and poetry.
Thinking that dreams should only embody poetry.
Thinking too much and forgetting how much poetry is life, life is poetry.
No cheesy reverie, no tedious minds.
But be.

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: l'amitié

#15 Message par Anahata » jeudi 26 avril 2018 à 17:20

Oups sujet 2009(Ahah il aime que 'les adultes. Mais c'est parce que ces adultes sont bienveillants avec lui, je suppose. C'est pas donné forcément aux enfants la bienveillance....lol (je ris parce qu'en fait ce que je pense vraiment, c'est que c'est pas donné du tout, bon...) L'acceptation de la différence est une chose très rare, mais tout aussi belle.)
Bonjour pimpoline,
Pour l'avoir expérimenté plus d'une fois, ça se fait assez naturellement.
On va les uns vers les autres. Moi en tout cas. Après....garder la relation...ça, c'est un autre problème.
Pour ma part, je ne peux avoir envie de voir les personnes que s'il y a une part d'affection. Si c'est le sexe opposé, ça devient toujours un drame. Impossible. Y'en a toujours un qui veut tenter quelque-chose et la fin arrive rapidement.
Et alors parfois même pour l'autre c'est un pb d'être attiré donc il va rompre 'l'amitié'.
J'ai rencontré peu de filles aspies. À part peut être une. Mais mon cœur n'y était pas.
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

Répondre