TCC = Thérapie comportementale et cognitive

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 7:47
Localisation : 37

TCC = Thérapie comportementale et cognitive

#1 Message par astro » mardi 15 mars 2016 à 14:56

Bonjour,

dans 15 jours je vais voir pour la première fois "ma" psychiatre pour commencer une TCC sur l'anxiété et les habilités sociales (sur les conseils du psychiatre qui m'a recommandé au CRA).
Je commence à stresser un peu, et je me pose surtout des questions par rapport au SA/aux TSA.

Donc je m'adresse surtout aux SA qui font/on fait une TCC : comment ça se passe avec votre "psychiatre de tcc" ?
Est-ce que le fait que vous soyez SA/TSA est pris en compte ou non ? Est-ce que le psychiatre était compréhensif là dessus ?
Ou bien est-ce qu'au final, SA ou pas, la TCC travaille sur des points précis et il n'y a pas particulièrement besoin d'évoquer les TSA ?

Bref je ne sais pas trop "à quelle sauce je vais être mangé" et je serai preneur de quelques témoignages,

merci
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10411
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#2 Message par Lilette » mardi 15 mars 2016 à 15:48

Bon je vais peut-être faire une bourde, j'ai essayé de reformuler mon message plusieurs fois, je n'y arrive pas, tant pis.
Pour que ce soit pris en compte il faut un diagnostic ^^
Sans, elle ne peut pas le prendre en compte, puisqu'il n'y a rien
(Je ne dis pas que tu n'es pas aspie, juste que pour l'instant ce n'est pas confirmé).
J'espère que ça te soulagera en tous cas, en attendant ;)
TSA.

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 7:47
Localisation : 37

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#3 Message par astro » mardi 15 mars 2016 à 16:35

Non pas de problème, effectivement tu as complètement raison.
Simplement rien que pour lui expliquer ma démarche, comment je suis arrivé chez elle, je vais lui en parler.
Mais merci pour le rappel.
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10411
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#4 Message par Lilette » mardi 15 mars 2016 à 16:37

Ah mais ça ne t'empêche pas de lui dire "Je me soupçonne Aspie, je galère, ça ne va pas, j'ai besoin de votre aide blabla"
Et heureusement même !
Pas de diag ok, ça n'empêche pas que tu te soupçonnes autiste et que tu aies besoin d'aide malgré tout ;)
N'hésite pas à tout lui expliquer, c'est comme ça qu'elle pourra t'aider au mieux.
TSA.

L'espion du coin
Forcené
Messages : 529
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 18:30

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#5 Message par L'espion du coin » mardi 15 mars 2016 à 17:01

Comme dit Lilette...
:bravo: :mryellow:
Syndrome d'Asperger Diagnostiqué

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4193
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#6 Message par misty » mardi 15 mars 2016 à 17:35

Je suis comme toi, en attente de diag, et je vais commencer une TCC aussi (j'attends un rdv). J'avais les mêmes appréhensions que toi avant mon rdv "évaluation" et en fait je n'ai pas eu besoin de dire quoi que ce soit, la personne qui m'a reçue a repéré direct ce qu'elle a appelé un "gros handicap social".

J'avais préparé une liste des reproches qu'on me fait souvent au niveau comportement, aussi bien dans le cadre pro que dans mes relations avec mon entourage (c'est plus simple pour moi que de dire ce que je ressens, ça je bloque :? ).
Je n'ai lu que le premier paragraphe, la personne m'a dit que ce n'était pas la peine de détailler là (mais que ce serait utile plus tard) et elle a mené l'entretien avec des questions très précises sur mon enfance, ma famille et cie.

Je n'ai pas du tout parlé du SA (je n'y arrive plus du tout en face de nouveaux psys) mais ma psychiatre avait mis dans son courrier "comportements autistiques". Elle s'en était un peu excusée (je suis réticente rapport à ça) mais elle m'a dit qu'elle n'avait pas beaucoup de place, ne pouvait pas écrire un roman, et qu'elle ne trouvait rien d'autre pour résumer et donner des indications afin que la personne cerne un peu :innocent:

Tu vas rencontrer directement le psychiatre comportementaliste? C'est dans le privé? Tu as un courrier explicatif d'un autre psy?
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 7:47
Localisation : 37

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#7 Message par astro » mardi 15 mars 2016 à 19:54

Oui dans le privé un psychiatre comportementaliste.
A la rigueur j'ai la lettre que le 1er psychiatre avait fait pour le CRA, où il indique aussi qu'il me recommande une TCC.
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3144
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#8 Message par Lilas » mercredi 16 mars 2016 à 8:24

J'ai essayé la TCC sans prendre en compte le TSA (avant de le découvrir), et j'espère reprendre bientôt avec une psychologue spécialisée TSA et les recommandations du centre expert.

Il est trop tôt pour dire si cela fera une grande différence, mais j'espère vraiment que ce sera le cas.
Et puis j'ai aussi besoin d'en parler, de mieux comprendre les choses, et de pouvoir parler sans peur de ce qui chez moi sort de la norme.

Donc le choix est clair en ce qui me concerne : psy au fait des TSA ou pas de psy du tout.
J'ai déjà assez perdu de temps.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 7:47
Localisation : 37

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#9 Message par astro » mercredi 16 mars 2016 à 10:14

D'accord merci, il faudra aussi que je tâte le terrain.
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4193
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#10 Message par misty » mercredi 16 mars 2016 à 15:55

Lilas a écrit :Donc le choix est clair en ce qui me concerne : psy au fait des TSA ou pas de psy du tout.
J'ai déjà assez perdu de temps.
Je suis bien sûr d'accord avec ça Lilas, mais encore faut-il pouvoir trouver un psy sensibilisé TSA. Si je me souviens bien, astro est un peu dans mon cas ("no TSA's land") donc malgré ça il faut bien trouver de l'aide... :?
astro a écrit :Oui dans le privé un psychiatre comportementaliste.
A la rigueur j'ai la lettre que le 1er psychiatre avait fait pour le CRA, où il indique aussi qu'il me recommande une TCC.
Ok, donc déjà tu peux je pense prendre ce courrier que tu as, et pour préparer tu peux lister tes difficultés. Si pour toi aussi c'est trop dur de les évaluer, tu peux écrire comme j'ai fait les reproches qu'on te fait souvent au niveau relationnel (c'est ce que m'avaient conseillé mes psys).
Avec ça déjà, tu auras de quoi faire pour le premier entretien qui sert je crois à poser les bases et orienter la thérapie.

Un truc que je pense faire aussi (mais ce n'est pas facile de se lancer :? ) c'est demander à mon copain ce qui est difficile pour lui dans mes comportements au quotidien. Quand il a rempli l'échelle de réciprocité sociale il y a quelques trucs qui m'ont interpellée donc je pense que les gens qui partagent nos vies peuvent nous aider à cerner ce sur quoi on peut travailler. :wink:
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 7:47
Localisation : 37

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#11 Message par astro » mercredi 16 mars 2016 à 16:07

Merci misty, il faudra que je me prépare tout ça !
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

L'espion du coin
Forcené
Messages : 529
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 18:30

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#12 Message par L'espion du coin » jeudi 24 mars 2016 à 22:17

Un truc que j'ai noté, c'est "Nommer ses émotions ET celles des autres"...
Par exemple:

Je vois que vous êtes énervée...

(En fait, le pire, c'est que je lis bien sur les visages, mais il faut que je réagisse sur le champs, ou en tout cas le plus vite possible, et de manière appropriée, c'est à dire en sortant le "Je vois que vous... " à adapter à toutes les situations...
Même si l'autre en face fait semblant d'être passé à autre chose... sinon, je ne me serai pas fait comprendre... !)

J'avoue qu'à la fois je trouve ça super, et en même temps, je m'dis... : c'est bien, de faire un pas vers eux... L'inverse serait tellement merveilleux... !
:bravo: :mryellow:
Syndrome d'Asperger Diagnostiqué

budakesi
Passionné
Messages : 400
Enregistré le : samedi 7 décembre 2013 à 11:35

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#13 Message par budakesi » vendredi 25 mars 2016 à 11:51

@L'espion du coin:

Mais avec quelle intention informer l'autre de ce que tu crois avoir vu de son état émotionnel ?
Un état émotionnel étant par nature un état interne, qui peut laisser échapper des signes externes (ou ne pas les laisser échapper, les contrôler), les signes externes peuvent être manipulés pour faire croire à l'autre que l'on éprouve réellement telle ou telle émotion.
HPI, diagnostiquée Asperger en janvier 2016

L'espion du coin
Forcené
Messages : 529
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 18:30

Re: TCC/SA - relation avec le psy

#14 Message par L'espion du coin » lundi 28 mars 2016 à 0:04

budakesi a écrit :@L'espion du coin:

Mais avec quelle intention informer l'autre de ce que tu crois avoir vu de son état émotionnel ?
Un état émotionnel étant par nature un état interne, qui peut laisser échapper des signes externes (ou ne pas les laisser échapper, les contrôler), les signes externes peuvent être manipulés pour faire croire à l'autre que l'on éprouve réellement telle ou telle émotion.
Oui, c'est vrai... Cela ne peut fonctionner que si l'interlocuteur exprime son ressenti réel...
Dans des cas classiques et stéréotypés, comme lors des contrôles dans le train, ou dans des moments de relâchement, comme par exemple des réactions spontanées... : pour cela, il faut que la personne concernée soit assaillie, surprise... !
:bravo: :mryellow:
Syndrome d'Asperger Diagnostiqué

Avatar du membre
Bloat
Forcené
Messages : 501
Enregistré le : vendredi 7 juillet 2017 à 16:38

Técécékézako ?

#15 Message par Bloat » dimanche 16 juillet 2017 à 12:10

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Bonjour,
Le CRA m'ayant recommandé de faire des TCC (thérapies comportementales et cognitives), j'ai mon premier rendez-vous avec le psy(chologue ? chiatre?) de ma CMP mardi matin. Mais je n'ai absolument aucune idée d'en quoi cela consiste, comment cela se passe, combien de temps ça dure (une séance, mais je suppose qu'il y en a plusieurs à intervalles réguliers ?), etc.
Dois-je compenser (mais si je compense il risque de ne pas forcément trouver d'accroche) ou dois-je "faire l'autiste" (comme ma mère le disait si bien quand je ne compensais pas...) ?

Au-delà, je crains que ces thérapies n'apprennent qu'à compenser en surface sans résoudre le problème de fond, donc sources d'épuisement plus que de répis. Quelle est votre expérience, votre ressenti ? Merci d'avance !
diagnostiqué « trouble du spectre de l'autisme sans déficit intellectuel [...] associé à un profil cognitif haut potentiel »

Répondre