Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4460
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#16 Message par misty » vendredi 27 mai 2016 à 15:01

Anarchy a écrit :Hum, je me demandais si cela avait un rapport avec le fait de me pas supporter de ne rien faire de constructif ? Sinon, on culpabilise
Pour moi c'est clairement ça. Il faut que je fasse quelque chose de constructif, que j'avance dans ce qui est important pour moi (rapport aux objectifs que je me fixe) et qui pour la majorité des gens est complètement absurde.

Je n'ai jamais su lutter contre mon énorme tendance stakhanoviste :innocent:
Spoiler :  : 
C’est quoi, un stakhanoviste?

par Djinnzz · 28 août 2013
stakhanoviste-mot-du-jour

« T’es un vrai stakhanoviste, toi! »

La première fois que j’ai entendu cette expression, je dois bien admettre que j’ai oscillé entre deux réactions contradictoires… Mon interlocuteur était-il en train de m’insulter? Ou, au contraire, devais-je répondre merci à ce compliment peu commun? (...)

(...) le stakhanovisme est en réalité un terme tiré du nom d’Alexis Stakhanov, un mineur du Donbass (un bassin houiller situé entre l’Ukraine et la Russie actuelle) sous la période stalinienne qui fut glorifié par le parti pour avoir extrait à lui tout seul plus de 100 tonnes de charbon en moins de six heures de travail! Quel bel exemple pour la nation, n’est-ce pas?

Plus tard, en 1988, cet « exploit » fut dénoncé par les historiens et rangé au même rang que tous les autres mensonges de propagande de l’époque stalinienne. Il n’empêche, le terme est resté gravé dans le dictionnaire!

(...)

stakhanoviste, n.m. ou n.f.
travailleur dévoué à son travail et très productif, modèle du stakhanovisme. Par extension (souvent péjoratif), travailleur acharné.


source: http://www.etaletaculture.fr/histoire/c ... hanoviste/
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
'Οδυς
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : mercredi 11 février 2015 à 21:49

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#17 Message par 'Οδυς » mercredi 1 juin 2016 à 15:06

Pas facile.
Plus je me focalise dans mes intérêts, et plus je me sens en danger et que la moindre broutille détruit tout a commencé par mon morale :shock:
Au delà de la gestion du temps, je me suis rendu compte pour ma part que c'était surtout une gestion émotionnelle et sociale qui me posait défaut et je fais sans doute beaucoup plus pour ceci présentement avec 33 h de CDI que pendant mes périodes d'inactivité.
Parceque plus je m'intéresse a quelque chose, plus cela m'anime d'émotions forte que je n'arrive pas à faire sortir et m'amène justement à en sortir pour me calmer souvent jusqu'à l'évitement. Du coups, cela revient parfois à faire des évitements d'évitements chronophage ^^ .
De l'autre, j'ai l'impression alors d'être dans le "brouillard" et j'ai tendance à oublier des choses pratique de nature ménagère par exemple ou alors n'étant pas vigilant dans la rue, on va m'accoster plus facilement, à moins/et que les gens deviennent mystérieusement plus agressif. Sauf que forcément, devenant complètement "aveugle", je panique ce qui m'amène à me remettre en mode "survie".
Equilibrer tout cela est donc pour moi un très beau défi dont j'avance pierre par pierre.
Diagnostiqué le 03/10/2016...

Chini
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 17 septembre 2019 à 18:33

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#18 Message par Chini » samedi 18 janvier 2020 à 1:44

Bonjour,

Je fais remonter ce post car il traite d’une des questions que je me pose et qui me font régulièrement douter d’un possible TSA (je rappelle donc que je ne suis pas diagnostiquée).

J’identifie ce qui pourrait être des intérêts restreints dans mon enfance et adolescence, ainsi que jeune adulte. Mais, pour certains intérêts, je me suis forcée à les délaisser, de manière parfois très abrupte, et donc je ne sais pas si c’est possible dans le cadre d’un TSA. Je les liste ci-dessous pour montrer ce à quoi je fais référence.

- petite, vers 8 ans, la collection de miniatures (pas beaucoup c’était trop cher mais j’adorais ça)
- pendant toute l’adolescence le dessin, les chats, les hamsters
- la gymnastique rythmique (passion obsessionnelle et absolument dévorante)
- la lecture de mes 12 à 20 ans. Tout le temps, je lisais jour et nuit, j'en oubliait de manger, par thèmes, notamment une longue période sur la légende arthurienne qui a démarré à la lecture de Marion Zimmer Bradley :love:, j’ai retrouvé dans ma bibliothèque chez mes parents au moins 5 collections différentes traitant du même sujet, mais aussi de la SF, fantasy, romans historiques, les classiques (les Zola, Maupassant, etc… beaucoup engloutis vers mes 14-15 ans), et aussi une passion à un moment pour Herman Hesse, Zweig, et tellement d’autres dont je ne me souviens plus…. Et à 20 ans, j’ai décidé d’arrêter de lire. Pour arrêter de fuir dans mon imaginaire, de m’isoler, pour me tourner vers les autres, et surtout pour étudier. Je me souviens d’avoir consciemment pris cette décision. Il fallait que je vive dans la réalité
- et surement d'autres passions que j'oublie...

Je n’ai quasiment plus jamais lu pour le plaisir depuis, aujourd’hui je lis 2 romans par an à tout casser, mais je les fini dans la nuit. Impossible de m’endormir avec un livre ou un film, je tombe intensément dedans. Mais il est vrai que je lis énormément de documents pour mon travail – collée à mon ordi toute la journée - et qu’en gros, ma vie se résume à mon travail et mes enfants, je n’ai le temps de rien d’autre et n’ai pas de situation stable (à mon compte) donc c’est mon devoir qui passe avant tout.

Aujourd’hui, j’ai toujours une passion pour la SF et autres thèmes liés par exemple, mais je m’interdis tout. Les séries télé, je ne les commence pas, sinon je ne pourrai pas m’arrêter. Je n’ai jamais regardé un épisode de Games of Thrones, seulement parce que je savais que enchaînerais toutes les saisons d’un coup (oui, je sais, maintenant il y en a beaucoup, mais au moins le jour où je les regarderai je n'aurai pas besoin d'attendre la fin!). Les soirées télé, interdites, sauf en gros une fois toutes les deux semaines. Je n'ai plus touché à un crayon depuis l'adolescence, je ne fais pas de sport non plus, le yoga ça me gonfle.

Pourtant, j’ai envie de danse et de mouvements (que je sens dans mon corps et visualise souvent dans ma tête), j’ai envie de belles et intenses histoires par la lecture ou le cinéma, j’ai envie de reprendre un crayon et voir ce qui pourrait en sortir, et un jour essayer la peinture, j’ai envie de me replonger dans un monde imaginaire. Je me suis toujours dit que je le ferai quand je serai vieille. Certains jours j’aurai presque envie de vieillir plus vite :lol:

Je reste devant mon ordi 10-12h par jour. Je procrastine énormément, je culpabilise, en ce moment à cause de ce forum d’ailleurs, mais avant c’était le Haut Potentiel, et avant la psychologie et la santé mentale, et avant encore d’autres choses…. Les sujets sur lesquels je travaille sont aussi passionnants, j’ai d’ailleurs eu différentes phases où je passais d’un sujet d’intérêt à un autre, j’adore apprendre de nouvelles choses mais toujours dans le même domaine, mais travailler et produire non - pardon pour la digression – je disais rester devant l’ordi et rester concentrée, c’est parfois intenable... donc pour tenir ma vie d’ascète, j’écoute de la musique, uniquement de films. Mais je vois plutôt ça comme une routine, enfin je ne sais pas, vu que ce sont les mêmes BO que j’écoute en boucle tous les soirs depuis plusieurs années, je pense que cela se rapproche d’une routine. Cela permet d’occuper la moitié de mon cerveau pour concentrer mon attention sur autre chose, comme si mes émotions devaient s’évacuer par ce biais. Si je ne le fais pas, je suis dispersée et flottante, et je finis par angoisser à cause d’une sensation de vide autour de moi, et solitude. Et puis je n’avance pas.

Tout cela pour vous demander, est-ce que vous pensez que l’on peut avoir des intérêts spécifiques et s’empêcher à tout prix de s’y adonner ?

Pour ajouter un point, je ressens peu la joie ou le plaisir. Je souris peu sauf quand je dois faire semblant dans mes relations sociales (mais je le fais très bien, donc les gens qui me connaissent diraient plutôt que je suis une personne souriante et sympa). Sauf avec mes enfants, c’est naturel, en fait, ils sont même ma seule source de joie – je n’ai pas dit de bonheur car du bonheur je peux le ressentir, même si cela ne se voit pas non plus. Je ne me sens pas dépressive. Je m’interdis juste les sources de plaisir qui me pourraient me détourner de mon chemin. Je me vois plutôt comme un petit soldat.

Voilà, est-ce que ceci parle à quelqu’un sur le forum? :innocent:

Merci de m'avoir lue ! et désolée pour le pavé!

PS; quand je pense que personne, absolument personne de mon entourage - à part ma soeur - ne sait que j'aime ce que j'ai cité plus haut. Je n'en parle jamais non plus.
Suspicion d'Asperger par psychologue spécialisée en TSA en juillet 2019
Aucun tests effectués pour l'instant
Intéressée également pour mes 2 enfants

Dehlynah
Adepte
Messages : 288
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#19 Message par Dehlynah » dimanche 19 janvier 2020 à 19:25

Tout cela pour vous demander, est-ce que vous pensez que l’on peut avoir des intérêts spécifiques et s’empêcher à tout prix de s’y adonner ?

Pour ajouter un point, je ressens peu la joie ou le plaisir.
mêmes intérêts : GRS, romans ( idem Hesse, Zweig, mais ça ne m'a jamais quittée, je les relis, et lis régulièrement, et fait des études d'allemand, passion pour Kafka, T. Mann, Paul Celan...), le dessin ....
par contre j'essaye de canaliser mes intérêts si ça devient trop dévorant, par exemple j'ai découvert l'acrylique fluide, c'est ultra addictif, jouissif, très chronophage ( installation, préparations...), salissant...Du coup je me suis mise au markers, pour satisfaire mon besoin de couleurs, et l'adapter à ma configuration familiale
Mais je dirais que le propre d'un IR c'est de provoquer du plaisir,non? et du coup on recherche ce renouvellement de sensations agréables, voire puissantes, le flow quoi, pour moi ces sensations sont vitales, m'en passer, ce serait l'impression de mourir à petit feu, idem pour la musique...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

lucius
Fidèle
Messages : 195
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#20 Message par lucius » dimanche 19 janvier 2020 à 23:21

J'ai quelques centres d’intérêts mais hélas, je n'ai pas le temps depuis quelques années de m'y mettre à cause d'un planning chargé du lundi au dimanche. C'est extrêmement désagréable et frustrant pour moi de ne pas m'y mettre sérieusement mais chaque fois que je souhaite m'y consacrer, j'ai des choses qui me tombent dessus sans cesse. Je suis très souvent débordé.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Chini
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 17 septembre 2019 à 18:33

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#21 Message par Chini » lundi 20 janvier 2020 à 1:48

Hello Delhynah,
Mais je dirais que le propre d'un IR c'est de provoquer du plaisir,non? et du coup on recherche ce renouvellement de sensations agréables, voire puissantes, le flow quoi, pour moi ces sensations sont vitales, m'en passer, ce serait l'impression de mourir à petit feu, idem pour la musique...
C'est exactement ça que j'ai ressentis il y a quelques années. L'impression de mourir à petit feu et de perdre une partie de moi-même... Mais ça ne m'a pas fait retourner à la lecture.

Je me demandais donc à quel point un IR pouvait être quelque chose d'irrépressible. Mais peut-être que les IR changent sans que l'on s'en rende compte (surtout lorsqu'on ne sait pas que cela en est un) et que l'on peut en garder quand même un souvenir ému ... (je traîne toujours un gros recueil d'Hermann Hesse avec moi, ça fait plus de 20 ans et pas relu une page...).

En tout cas, il semblerait que pour certains comme moi, ce soit une bataille (enfin, je reprécise que moi, je ne suis pas diagnostiquée donc ce ne sont peut-être pas des IR). Et le prix à payer c'est effectivement de ne plus ressentir trop de joie dans sa vie...

PS pour Lucius, un jour viendra où on aura plus de temps!
Suspicion d'Asperger par psychologue spécialisée en TSA en juillet 2019
Aucun tests effectués pour l'instant
Intéressée également pour mes 2 enfants

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4604
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#22 Message par Flower » lundi 20 janvier 2020 à 9:40

Les critères diagnostiques évoquent les intérêts restreints ou les comportements stéréotypés, on peut avoir l'un plutôt que l'autre. Lors de mon diagnostic, je me suis rendue compte par exemple que je non seulement je ne supportais pas que quelqu'un range mal mes livres, mais que je rangeais aussi mes tasses d'une certaine manière qu'il ne fallait pas déranger. Le médecin a considéré cela comme des comportements stéréotypés...
En revanche, côté intérêts restreints, je pense que j'en ai encore mais j'essaie de les contrôler au maximum. En gros je fais passer toutes les "obligations" en premier, sauf que généralement, après il ne me reste plus d'énergie ni de temps... La lecture est une petite exception, j'arrive à la caser dans les "trous", pendant la pause déjeuner (avec un rappel pour m'arrêter), après dîner, au lit avant de m'endormir (avec un simulateur de crépuscule). En revanche, j'ai tendance à ne lire que des choses légères et à relire tout le temps les mêmes livres, moins de risques de me faire happer et en plus ça ne demande pas d'énergie.

Et sinon, le fonctionnement en "tout ou rien" est assez courant dans l'autisme.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27537
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#23 Message par freeshost » lundi 20 janvier 2020 à 14:10

Flower a écrit :
lundi 20 janvier 2020 à 9:40
Et sinon, le fonctionnement en "tout ou rien" est assez courant dans l'autisme.
Un peu trop manichéen ? Pourtant, nous pouvons apprendre à voir des continuums, comme pour la logique floue. Fuzzy, and funny. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Chini
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 17 septembre 2019 à 18:33

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#24 Message par Chini » lundi 20 janvier 2020 à 23:38

Flower, merci pour ces infos et ton exemple.

Une question un peu ... je ne trouve pas le mot... terre à terre?
Qu'est ce qui différencie une stéréotypie du genre que tu décris (rangement) de la maniaquerie? Quelqu'un de maniaque du rangement le ferait avec tout et tout le temps, alors que ce que tu relates ne concerne que quelques objets précis?

J'ai un peu la même chose avec le rangement de mon frigo... j'aime que les fromages loin des jambons (attention à la contamination par les bactéries!), les yaourt en haut etc.. etc.. Mais comme tout le monde s'en moque à la maison, le frigo est toujours sans dessus dessous. Je laisse couler même si je le note à chaque fois que je l'ouvre, et ça m'agace, je ne fais rien, jusqu'à que d'un coup (pas souvent), paf je n'y tienne plus, et je remette chaque chose à sa place. Au niveau de la fréquence, c'est probablement pas assez pour parler de comportement stéréotypé, mais au niveau de l'effet (le fait que ça m'agace) peut-être que oui? Je n'attends pas de réponse à mon cas, je cherche juste à comprendre les limites en fait...

La définition de wiki: "Une stéréotypie ou comportement stéréotypé est un ensemble de gestes répétitifs, rythmés sans but apparent, mais qui n'ont cependant pas le caractère compulsif des tics. ...". Donc il y a aussi la notion de but apparent ou pas. Donc mon exemple du frigo ne tiens pas, car le but c'est que le frigo ne soit pas un nid à bactéries... enfin, c'est quand même quelque chose de commun à faire, donc le but apparent coule de source, non?

Dans le même ordre, je suis obligée de fermer tous les placards de la maison avant de dormir. J'ai toujours pensé que ça venait d'une peur enfantine des monstres. Là, c'est systématique et l'effet est fort si le placard reste ouvert... Pour quelqu'un d'extérieur, cela n'aurait pas de but apparent -sauf si j'avais 5 ans :lol: , enfin je crois?

Oups, ce n'est plus le sujet du fil... :oops:

Freehost: manichéen ou pas, le "tout ou rien", moi ça me parle! :lol:
Suspicion d'Asperger par psychologue spécialisée en TSA en juillet 2019
Aucun tests effectués pour l'instant
Intéressée également pour mes 2 enfants

EnHans
Forcené
Messages : 1458
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#25 Message par EnHans » mardi 21 janvier 2020 à 8:05

Pour en revenir au frigo, beaucoup de gens sont surpris d'apprendre que je lave mon frigo tous les mois (au moins :mryellow: ) en le vidant entièrement et au vinaigre blanc/eau chaude. Mais c'est de la mauvaise foi, ce sont eux qui ne sont pas normaux. Je suis responsable d'autres personnes, c'est tout... et je peux me targuer du fait que jamais personne ne tombe malade ici. Lorsque ma femme mangeait au self de l'hôpital, elle avait des maux de ventre, elle n'arrivait pas à digérer et était toute barbouillée. Des contrôles de routine avaient mis en évidence, en janvier 2013, la présence de listeria dans la cuisine centrale de l'hôpital.
Pour les yaourts en haut, c'est ce qu'il faut faire, c'est la zone la plus froide... mais avec les enfants surtout un autiste qui mettait 1/2 h pour choisir, j'ai pris l'habitude de les mettre en bas et c'est resté comme ça depuis alors que maintenant il n'a plus ce problème.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 562
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#26 Message par Loner » mardi 21 janvier 2020 à 8:23

EnHans a écrit :
mardi 21 janvier 2020 à 8:05
Pour en revenir au frigo, beaucoup de gens sont surpris d'apprendre que je lave mon frigo tous les mois (au moins :mryellow: ) en le vidant entièrement et au vinaigre blanc/eau chaude.
Pareil ici. Par contre, ce n'est pas moi, c est ma femme. :)
HQI, Dyspraxique
En lien intermittent avec le CRA depuis 2011...
Prédiagnostic Asperger avec psychologue spécialisée (Décembre 2019)
1er RDV Psychiatre le 28-01
Prochain RDV le 16-03

EnHans
Forcené
Messages : 1458
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#27 Message par EnHans » mardi 21 janvier 2020 à 8:46

C'est elle qui bosse (enfin un travail salarié). Dans l'absolu elle le ferait si je lui demandais... mais elle serait verte je crois :mrgreen: Il n'y a que la baignoire et les galets de la douche dont elle assure seule un entretien régulier, toutes les 2 semaines environ ? C'est un truc que je ne fais jamais, je ne sais pas pourquoi... En fait, chez nous, c'est souvent celui qui est dérangé le 1er qui fait. Ah et aussi les vitres des baies, je suis incapable d'utiliser sa raclette, https://www.youtube.com/watch?v=SnkFYbVEDFY, je laisse des traces, je n'ai pas le coup de main.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 562
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#28 Message par Loner » mardi 21 janvier 2020 à 8:53

Et la gestion du temps quand on a pas d'intérêt ? ^^
HQI, Dyspraxique
En lien intermittent avec le CRA depuis 2011...
Prédiagnostic Asperger avec psychologue spécialisée (Décembre 2019)
1er RDV Psychiatre le 28-01
Prochain RDV le 16-03

nouvo
Forcené
Messages : 1388
Enregistré le : dimanche 19 avril 2015 à 19:17

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#29 Message par nouvo » mardi 21 janvier 2020 à 9:17

EnHans a écrit :Pour les yaourts en haut, c'est ce qu'il faut faire, c'est la zone la plus froide... mais avec les enfants surtout un autiste qui mettait 1/2 h pour choisir, j'ai pris l'habitude de les mettre en bas et c'est resté comme ça depuis alors que maintenant il n'a plus ce problème.
Ah, je me suis arrêté sur le frigo..
la zone la plus froide est bien en bas : https://www.quechoisir.org/conseils-ref ... ur-n10697/
https://www.darty.com/services/solution ... tromenager
une 1ere source annoncait l'inverse et ai-je cru que j'étais dans l'erreur ! Ca m'a foutu les jetons ^^
On le comprend (et le comprenais ainsi) du fait que plus l'air est froid et plus il est dense. La chaleur monte et le froid descend.

J'ai eu à changer de frigo l'été dernier, le critère le plus appréciable fut qu'il est congélateur en bas – mon dos (de jardinier) apprécie de moins avoir à se baisser. J'ai eu (et choisi) un congélateur un peu plus grand, afin de pouvoir peut-être randomiser mes moments de cuisine (et moins manger pendant 3 jours le même plat que j'aurai fait en grande quantité – quitte à s'y mettre, autant que ça vaille le coup!).
En gros changement, j'ai perdu une tablette – de 4 à 3 – ainsi qu'un rang dans la porte - mais les espaces entre tablettes sont plus haut. Comme s'était toujours organisé pareillement, il m'a fallut revoir ça – et ça, ça perturbe un peu. Maintenant c'est ok :bravo:
Autant j'ai besoin et apprécie que les choses soient à leur place et à la même, autant je ne suis pas maniaque niveau propreté. Le jour où j'arrive à cette considération, ça voudra dire que je suis à jour niveau ménage ailleurs, et ça, c'est rare !
Après je vis seul et avec mon chien qui n'est pas plus préoccupé que ça par la propreté du frigo – comme le maitre, tant qu'il y a qqchose de correct à bon à se mettre sous la dent, c'est ce qui compte !
(et la présence de bactéries aide à renforcer les défenses immunitaires :mrgreen: )
Dehlynah a écrit : Mais je dirais que le propre d'un IR c'est de provoquer du plaisir,non? et du coup on recherche ce renouvellement de sensations agréables, voire puissantes, le flow quoi, pour moi ces sensations sont vitales, m'en passer, ce serait l'impression de mourir à petit feu, idem pour la musique...
Le propre d'un IR dans l'autisme est à mon sens la focalisation. Sinon ce sont des distractions, hoobies, passe-temps, activités, qui eux auront ce critère de plaisir assez obligatoirement liés.
diagnostiqué asperger en 2015, à 38 ans

EnHans
Forcené
Messages : 1458
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Gestion des intérêts quand on a pas le temps ?

#30 Message par EnHans » mardi 21 janvier 2020 à 9:20

Bah c'est bizarre, je viens de lire ça : La zone froide : entre 0°C et 3°C :
C'est la partie haute du réfrigérateur. On y range les laitages (fromages frais ou au lait cru, laitages entamés), les viandes et poissons crus, la charcuterie, les jus de fruit frais, les produits à décongeler, les plats cuisinés, les crustacés.

Je vais me renseigner. :wink:

ps : ton lien vers darty is dead.
Modifié en dernier par EnHans le mardi 21 janvier 2020 à 9:25, modifié 1 fois.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Répondre