Troubles du sommeil

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
bidouille
Forcené
Messages : 3051
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Troubles du sommeil

#166 Message par bidouille » vendredi 21 septembre 2018 à 15:47

Alors je ne suis pas autiste, mais je mets de longues heures a m'endormir le soir. c'est d'autant plus long que mon conjoins se couche et en 30 secondes il ronfle. Comme plusieurs d'entre vous je cogite pas mal a ce moment la, mais je me pose la question a savoir, est ce que je cogite car je ne dors pas ? (et allongée dans mon lit dans le noir a part réfléchir que faire?) ou est ce que je ne dors pas par ce que je cogite?

Sinon concernant les écrans, moi j'ai constaté que me mettre une vidéo ca m'aide vraiment a m'endormir. je regarde la vidéo et arrive un moment je ferme mes yeux et la je m'endors. Bon faut une vidéo soporifique. J'ai remarqué aussi que je m'endors plus facilement su allongée dans mon canapé devant ma TV que dans mon lit...

Autre chose, en fait je pense que j'ai des fenetres (un peux comme tout le monde je dirai) propice a l'endormissement. Mais j'ai l'impression que pour tout un chacun ces fenetres durent longtemps, alors que chez moi, ces fenetres sont très courtes genre 3 minutes, donc je ressent bien a un moment donné que je peux sombrer, mais le temps de me mettre au lit eteindre et fermer les yeux ce moment propice est fini, et je doit attendre le prochain crénaux 2 heure plus tard. D'ou le fait que la TV allongée dans mon lit me permet de patienter et de m'endormir devant.
Quant je lit par exemple, le temps de fermer mon livre et eteindre la lumière et m'instaler le crenaux est fini, voir mon conjoins quant j'eteinds pour dormir lui viens se coller et la c'est foutu il me flingue ma nuit en 20 secondes.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

lucius
Fidèle
Messages : 154
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Troubles du sommeil

#167 Message par lucius » vendredi 21 septembre 2018 à 16:01

Grisha a écrit :
vendredi 21 septembre 2018 à 14:37
Y a des gens ici qui considèrent la nuit plutôt comme une seconde journée, un moment dont on peut profiter consciemment ?
Oui moi! C'est la période où je me sens libre de faire ce que je veux comme lire sans devoir craindre un appel ou de croiser quelqu'un. C'est à e moment où je peux enfin trouver du temps pour faire ce que je veux (lire, écrire du courrier...) sans avoir la pression de la journée où je ne me sens pas à l'aise. C'est aussi un moment où j'arrive à me recharger pour la journée du lendemain
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

mikkel
Forcené
Messages : 957
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Troubles du sommeil

#168 Message par mikkel » vendredi 21 septembre 2018 à 16:34

"Mais j'ai l'impression que pour tout un chacun ces fenetres durent longtemps, alors que chez moi, ces fenetres sont très courtes genre 3 minutes, donc je ressent bien a un moment donné que je peux sombrer, mais le temps de me mettre au lit eteindre et fermer les yeux ce moment propice est fini, et je doit attendre le prochain crénaux 2 heure plus tard."

- Je l'ai aussi constaté ; mais mes phases sont plus longues, de l'ordre de 20 mn environ. Je dois également patienter 2 h pour retomber de fatigue sur le cycle suivant. J'essaie d'éviter de rater ces 1ers cycles car c'est là que je dors le mieux.
Papa d'un pré-ado autiste

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4442
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Troubles du sommeil

#169 Message par Flower » lundi 1 octobre 2018 à 17:29

Comme Lilas, je suis fatiguée toute la journée, donc c'est difficile d'identifier un moment précis. Généralement, je me couche à l'heure x parce que c'est l'heure, et que je suis fatiguée de toute façon... Bon, j'ai des moments où j'ai plus de mal à garder les yeux ouverts mais c'est le cas là maintenant et je ne vais pas aller dormir (je suis encore au bureau)! Le froid ça peut arriver aussi, ou le fait d'avoir soif - en gros parfois je confonds fatigue et avoir soif... Mais quand j'ai froid, j'aurai froid encore en étant couchée, donc il faut le temps de me réchauffer et ça peut être long.
Bref, j'ai en moyenne un temps d'endormissement très long, et je ne me souviens pas d'une époque où je m'endormais rapidement, toujours le cerveau en train de cogiter. Quand je prends moins de 30 minutes pour m'endormir, je suis contente.

En dehors de la mélatonine, ce qui m'aide à m'endormir plus vite, c'est d'avoir un petit rituel d'avant coucher (prendre une tisane et lire un peu pendant que je la bois) et surtout un grand changement a été quand mon copain m'a offert un réveil simulateur d'aube: j'utilise maintenant la fonction crépuscule et je m'endors souvent plus vite qu'avant. Même si dernièrement l'effet semble moins fort, mais je n'ai pas pris de mélatonine depuis un moment non plus...

Sinon pour ceux que ça intéresse, le circadin a un goût assez désagréable je trouve.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Nanouille
Adepte
Messages : 280
Enregistré le : lundi 16 janvier 2017 à 14:53

Re: Troubles du sommeil

#170 Message par Nanouille » mercredi 3 octobre 2018 à 18:38

@Flower : Est-ce que le Circadin est efficace? En quoi consiste la fonction crépuscule du simulateur d'aube?
Diagnostiquée TSA le 5 mai 2017

2N3055
Forcené
Messages : 644
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Troubles du sommeil

#171 Message par 2N3055 » mercredi 3 octobre 2018 à 22:17

Flower a écrit :…le circadin a un goût assez désagréable je trouve.
Quand j'étais jeune, (en Côte D'Ivoire)
je devais prendre tous les matins un comprimé de nivaquine
dont le goût est vraiment très désagréable.

Ma maman avait trouvé une astuce :
On enfonce le comprimé dans une petite cuillère de confiture,
et on avale le tout (sauf la petite cuillère) directement suivit d'une gorgée d'eau.
Diagnostiqué Asperger par Psychiatre Libéral en Juin 2019

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4442
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Troubles du sommeil

#172 Message par Flower » jeudi 4 octobre 2018 à 9:59

@Nanouille: Pour moi il a été aussi efficace que d'autres présentations de mélatonine, même moins dosées...
Sinon pour la fonction crépuscule, elle permet de faire diminuer la lumière progressivement jusqu'à ce qu'elle s'éteigne. Je trouve ça très agréable comparé aux lampes normales.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

user5754
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: Troubles du sommeil, mélatonine ...

#173 Message par user5754 » mercredi 17 avril 2019 à 21:57

Depuis que je suis dépressive j'ai un traitement béton qui me sédate pas mal. Je dors beaucoup mais je suis toujours fatiguée. Je m'endors n'importe quand dans la journée pendant 3-4 h.
Je me suis rendu compte que le stress m'épuise. Ensuite j'ai passé des examens au centre du sommeil de l'hôtel dieu. Conclusion, insomnie due a un manque de maintien du Sommeil. En fait je ne me réveille pas, ce sont des micros réveils. J'ai pourtant l'impression de dormir d'un sommeil de pierre...

Mon sommeil n'est donc pas réparateur et en prime le stress me procurer un épuisement psychique et physique...

Modération (Winston) : Message déplacé depuis "A propos de l'autisme et du SA". Ce sujet est destiné aux expérience personnelles.
THPI, Asperger, dépression sévère et résistante depuis 3 ans

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1369
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: Troubles du sommeil

#174 Message par Nanar02 » samedi 27 avril 2019 à 8:53

La même chose que toi avec la Pitié service du sommeil avec des nuits de 9h30 au moins mais la qualité est tellement mauvaise que c'est moins de la moitié que je dors réellement.
C'est un des facteurs qui m'a poussé sur la piste autisme.
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

Inovo
Fidèle
Messages : 189
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Troubles du sommeil

#175 Message par Inovo » samedi 27 avril 2019 à 11:24

Je prends depuis de nombreuses années du lexomil pour m'aider dans la phase d'endormissement. Il y a deux ans, j'ai découvert l'Imovan (quelqu'un de ma famille en prenait) et j'ai commencé à prendre un comprimé puis deux. Depuis quelque temps j'ai remplacé par 1 lexomil entier + 1 Imovan au coucher, chaque soir. Je dors, mais je sais que ça fait du mal au cerveau et ça occasionne une sensation de fatigue générale déprimante.

Ayant probablement trouvé le moyen de m'arrêter de travailler (avec de gros sacrifices financiers, mais c'est la principale source de mon mal-être), je vais tenter d'arrêter d'absorber ces saloperies. Mais, ayant eu dans le passé plusieurs périodes de sevrage, je sais à quel point cela peut être difficile.

S'il m'arrive de me mettre au lit sans avoir pris mes deux comprimés, il me vient une tension mentale intense, une angoisse, la sensation que mon cerveau tourne à fond en roue libre, qui font que tout endormissement est impossible. Dans ces cas-là je ne m'endors pas avant 2 ou 3h du matin, et encore mes nuits sont trouées par de micro-réveils.
01010101

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19927
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Troubles du sommeil

#176 Message par Jean » samedi 27 avril 2019 à 14:17

Je sais que de très faibles doses de Tercian (de l'ordre de gouttes) peuvent donner un sommeil réparateur, sans accoutumance et sans effet sédatif.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Space
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Troubles du sommeil

#177 Message par Space » mardi 30 avril 2019 à 22:59

La lecture étant une torture pour moi, je ne me suis pas lancée dans les 12 pages de ce sujet et m'excuse d'avance si la réponse est dans un des messages précédents. Voilà, je lis très souvent que les surdoués ont du mal à s'endormir à cause de leur flot de pensées incessant, sauf qu'à de très rares exceptions, je n'ai pas ce sentiment. Je n'arrive simplement pas à m'endormir, je ferme les yeux de manière volontaire et j'attends mais rien ne se passe (à moins d'avoir eu une journée extrêmement physique).

Je me réveille très facilement pendant la nuit mais depuis quelques années je dors avec des boules quies et c'est bien mieux. Ce soir il est 23h passé, je me sens fatiguée (la barre au niveau des yeux) mais si je vais me coucher je ne vais pas réussir à m'endormir alors comme à mes habitudes je repousse l'heure du coucher. Le matin au réveil, je serais probablement fatiguée même si je ne mets pas de réveil...

J'ai réveillé mes parents toutes les nuits jusqu'à mes 7 ans et quand je vivais en couple nous avions un grand lit de 180 parce que je suis incapable de dormir trop près de quelqu'un, le temps d'un film oui mais pas toute une nuit.

Est-ce que cela parle à quelqu'un ?
10/2019 : diagnostic TSA-Asperger (psychiatre)
09/2019 : pré-diagnoctic syndrome Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic (T)HQI

Vanille64
Habitué
Messages : 86
Enregistré le : jeudi 22 mars 2018 à 13:44
Localisation : Arudy, Pyrénées-Atlantiques

Re: Troubles du sommeil

#178 Message par Vanille64 » dimanche 29 septembre 2019 à 11:36

bidouille a écrit :
vendredi 21 septembre 2018 à 15:47
je mets de longues heures a m'endormir le soir. c'est d'autant plus long que mon conjoins se couche et en 30 secondes il ronfle.

Autre chose, en fait je pense que j'ai des fenetres propice a l'endormissement. Mais j'ai l'impression que pour tout un chacun ces fenetres durent longtemps, alors que chez moi, ces fenetres sont très courtes genre 3 minutes, donc je ressent bien a un moment donné que je peux sombrer, mais le temps de me mettre au lit eteindre et fermer les yeux ce moment propice est fini, et je doit attendre le prochain crénaux 2 heure plus tard.
Quant je lit par exemple, le temps de fermer mon livre et eteindre la lumière et m'instaler le crenaux est fini, voir mon conjoins quant j'eteinds pour dormir lui viens se coller et la c'est foutu il me flingue ma nuit en 20 secondes.
Oh, oui, comme je suis jalouse de le savoir endormi tout de suite ! Le veinard...

Pareil, pour les fenêtres d'endormissement... Et pareil pour mon mari qui peut me flinguer la nuit en qq secondes aussi...
Une semaine sur 2, il se lève à 4h du mat', et souvent, il me retrouve épuisée, coincée sur l'ordi, alors il suffit de qq mots gentils et réconfortants, et quand il part qq mn après, je file au lit et hop, je roupille tout de suite avec la chienne loin de son côté du lit.
Mais ma très vieille chienne, devenant capricieuse et fragile, grimpe sur le lit parfois en début de nuit... Des fois, ça fait comme un doudou, elle se niche contre moi et ça m'apaise. Mais assez vite, j'ai peur qu'elle tombe, je surveille qu'elle dort bien, et donc je ne dors plus non plus... Arrgh

On est partis 3 semaines en camion aménagé, on dort un peu n'importe où au fil de la route, dans des coins nature. Et là, pas une insomnie pendant 3 semaines !!! Grand lit comme à la maison (on l'a fabriqué exprès avec un super matelas taille normale suite aux problèmes de sommeil et de dos), mais mari + chienne + moi en sandwich + éventuellement insecte avec nous, et ben, des nuits ma-gni-fi-ques, reposée tous les matins... Semaine de retour maison = nuit blanche une fois sur 2 ... arrgh... :evil:
Conclusion ? C'est pas tant un problème de sommeil que de décompensation du stress de la journée passée/à venir... ? Faudrait que j'en parle à l'usine de mon mari, pour qu'on parte plus souvent en camion :lol:
Ou bien on dort dans le camion dans le jardin, mais là, j'ai un doute ? :crazy: :shock: :lol:
HPI attesté à 9 ans et confirmé au printemps 2018 ; diagnostic Asperger en juin 2019. J'ai l'impression de (re)naître. Il n'est jamais trop tard pour que la vie en vaille la peine :wink:

Vanille64
Habitué
Messages : 86
Enregistré le : jeudi 22 mars 2018 à 13:44
Localisation : Arudy, Pyrénées-Atlantiques

Re: Troubles du sommeil

#179 Message par Vanille64 » lundi 30 septembre 2019 à 5:51

une nuit blanche sur deux
depuis 8 jours

à 2h du mat', mon mari m'a dit : "ben il est très régulier ton sommeil"
mais il s'est rendormi, lui

là, j'suis vraiment en panne
va pas falloir que ça dure trop longtemps
HPI attesté à 9 ans et confirmé au printemps 2018 ; diagnostic Asperger en juin 2019. J'ai l'impression de (re)naître. Il n'est jamais trop tard pour que la vie en vaille la peine :wink:

Répondre