Troubles du sommeil

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
EnHans
Forcené
Messages : 1632
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Troubles du sommeil

#196 Message par EnHans » mercredi 6 novembre 2019 à 17:28

misty a écrit :
mercredi 6 novembre 2019 à 12:14
Dehlynah a écrit :Mais j'ai hâte de pouvoir essayer la mélatonine à gros dosage.
La mélatonine est une aide à l'endormissement de par la régulation du rythme circadien, elle doit être envisagée dans une logique globale et ne sert absolument à rien sans protocole strict veille/sommeil adapté. Ce n'est pas une solution en soi concernant la plupart des insomnies (en particulier celles liées aux dépressions), et tout ça n'a rien à voir avec une quelconque question de dosage.

De mon expérience, les principales difficultés sont la persévérance et la discipline requises pour arriver à des nuits à peu près correctes. Il faut être capable de s'acharner à suivre des règles extrêmement strictes sans parfois voir l'ombre d'un résultat durant plusieurs semaines. Plein de gens disent avoir "tout essayé" ou ne pas trouver de solutions quant à leur sommeil mais je constate de plus en plus que c'est avant tout un souci de persévérance et de protocole rigoureux à appliquer sans aucun écart (raison pour laquelle notamment quelqu'un de dépressif n'a quasi-aucune chance de voir une amélioration dans ce contexte).

Il y a déjà moyen de trouver de la mélatonine "efficace" dispo en pharmacie, par contre ce qui garantit l'efficacité c'est la rigueur. S'il n'y a pas de rigueur en prenant un support relativement faiblement dosé, ça ne changera pas grand chose d'augmenter le dosage (à part donner des maux de tête importants); et il peut être intéressant de ne pas attendre un "gros dosage" (pourquoi, d'ailleurs?). Si ce n'est pas un problème de rythme circadien et que la mélatonine "classique" n'entraîne déjà aucune amélioration, c'est que le souci est ailleurs.
C'est le cas pour de très nombreux types de troubles du sommeil qui ne sont pas liés aux cycles, à la lumière, et à la sécrétion de mélatonine.
C'est très intéressant. Je suppose que dans le protocole, il doit être mentionné de toujours se coucher à la même heure ? Car c'est quelque chose que je constate souvent. Les gens n'ont pas le même rythme le we qu'en semaine, ils ont un décalage de plusieurs heures.
Modifié en dernier par EnHans le mercredi 6 novembre 2019 à 21:17, modifié 1 fois.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 25447
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Troubles du sommeil

#197 Message par Tugdual » mercredi 6 novembre 2019 à 20:39

Un épisode de PsykoCouac sur l'insomnie primaire :

Spoiler : ▮▶ : 

Voir aussi sur le site Thérapie cognitivo-comportementale :
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
daphnée
Passionné
Messages : 348
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: Troubles du sommeil

#198 Message par daphnée » mercredi 6 novembre 2019 à 22:12

hazufel a écrit :
mardi 5 novembre 2019 à 19:09
Tu dis ailleurs avoir passé le WAIS avec la neuropsychologue. J’imagine que si l’analyse de tes résultats avaient soulevé un problème pathologique d’attention, ce serait indiqué.
En te conseillant d’approfondir ce diagnostic auprès d’un psychiatre ou de faire des tests spécifiques à l’attention si elle le jugeait nécessaire.
Oui exact. La psychologue a de temps en temps suggéré en revanche que je compensais l'autisme (éventuel) par une certaine intelligence (elle me l'a répété plusieurs fois), je pense qu'elle suggérait peut être un haut potentiel / QI . En revanche, moi je n'ai pas du tout cette sensation :lol: . C'est à la limite de l'habileté, si on veut… Lol… Elle ne m'a fait qu'un test de QI … Et n'a rien conclu de spécial, intelligence dans la normale. Mais c'est qu'un petit test avec des formes.

En revanche vous concernant, toi Hazufel et Zebra3, et d'autres personnes du forum, j'avoue que je suis assez déconcertée par le niveau d'intelligence et d'analyse dont vous faites preuve dans vos réponses. Je ne me sens pas au même niveau d'un coup. Vous retenez plusieurs des détails de mes fils de discussion (en dehors de la discussion sur laquelle on est je veux dire), vous construisez un raisonnement autour. Oula, moi j'ai même pas su mémoriser si Zebra était un homme ou une femme (désolée :oops: ). Alors bon, vous êtes un peu plus habitués au forum peut-être, mais même, j'avoue être assez bouche bée.

Et encore je ne parle pas de votre richesse de vocabulaire et de la construction de vos argumentations, là aussi j'avoue que vous m'en mettez plein la vue, et pourtant j'ai vu dans ma vie des niveaux d'analyse assez hauts car j'ai fais des études de Droit jusqu'en Master… Mais là… :shock:
Modifié en dernier par daphnée le mercredi 6 novembre 2019 à 22:18, modifié 3 fois.
Trouble anxieux généralisé.
Syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
Rejet diagnostic TSA par une équipe de diagnostic rattachée à un CRA. Peu de tests effectués.

Avatar du membre
daphnée
Passionné
Messages : 348
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: Troubles du sommeil

#199 Message par daphnée » mercredi 6 novembre 2019 à 22:16

Zebra3 a écrit :
mercredi 6 novembre 2019 à 2:44
on retrouve aussi pas mal de choses qu’elle a dite dans les symptômes TDAH (impulsivité, relations conflictuelles, le sommeil dont il est question dans ce sujet (là d’ailleurs ce n’est pas un trouble du sommeil, c’est une non-envie d’aller se coucher), et je crois que dans un précédent message elle a dit que le psy était moyennement convaincu que ce soit l’autisme).
Le fait qu'avec son mec/ex il y ait eu des relations au début mais plus vraiment ensuite peut aussi être lié (chez lui), la passion est forte au début puis s'atténue rapidement.
Très bien vu :bravo:
Zebra3 a écrit :
mercredi 6 novembre 2019 à 2:44
Néanmoins ça me rappelle qu’il faudrait que je fasse un bilan neuropsy. Je voulais puis j’ai zappé, la question de trouver un job occupant mon esprit.
Je compatis. Je suis en recherche d'emploi aussi ^^.
Et parfois c'est une priorité.
Pour ma part, la question du diagnostic a pris de l'ampleur pour moi et j'ai fais certains sacrifices pour y arriver… Et là j'arrive au diagnostic et je suis en train de "craquer" … Comme quoi, il vaut mieux essayer d'être solide, le diagnostic ne fait pas tout, la vie continue à côté…
Enfin je dis ça pour partager mon expérience, ça n'a peut être aucune utilité pour toi :lol:
Je suis en pleine reflexion ces jours-ci, j'attends le diagnostic avec HATE car je suis perdue. :crazy:
Trouble anxieux généralisé.
Syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
Rejet diagnostic TSA par une équipe de diagnostic rattachée à un CRA. Peu de tests effectués.

Dehlynah
Passionné
Messages : 323
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Troubles du sommeil

#200 Message par Dehlynah » jeudi 7 novembre 2019 à 10:54

misty a écrit :
mercredi 6 novembre 2019 à 12:14
Dehlynah a écrit :Mais j'ai hâte de pouvoir essayer la mélatonine à gros dosage.
La mélatonine est une aide à l'endormissement de par la régulation du rythme circadien, elle doit être envisagée dans une logique globale et ne sert absolument à rien sans protocole strict veille/sommeil adapté. Ce n'est pas une solution en soi concernant la plupart des insomnies (en particulier celles liées aux dépressions), et tout ça n'a rien à voir avec une quelconque question de dosage.

De mon expérience, les principales difficultés sont la persévérance et la discipline requises pour arriver à des nuits à peu près correctes. Il faut être capable de s'acharner à suivre des règles extrêmement strictes sans parfois voir l'ombre d'un résultat durant plusieurs semaines. Plein de gens disent avoir "tout essayé" ou ne pas trouver de solutions quant à leur sommeil mais je constate de plus en plus que c'est avant tout un souci de persévérance et de protocole rigoureux à appliquer sans aucun écart (raison pour laquelle notamment quelqu'un de dépressif n'a quasi-aucune chance de voir une amélioration dans ce contexte).

Il y a déjà moyen de trouver de la mélatonine "efficace" dispo en pharmacie, par contre ce qui garantit l'efficacité c'est la rigueur. S'il n'y a pas de rigueur en prenant un support relativement faiblement dosé, ça ne changera pas grand chose d'augmenter le dosage (à part donner des maux de tête importants); et il peut être intéressant de ne pas attendre un "gros dosage" (pourquoi, d'ailleurs?). Si ce n'est pas un problème de rythme circadien et que la mélatonine "classique" n'entraîne déjà aucune amélioration, c'est que le souci est ailleurs.
C'est le cas pour de très nombreux types de troubles du sommeil qui ne sont pas liés aux cycles, à la lumière, et à la sécrétion de mélatonine.
Complètement d'accord, mon propos part plus d'un ras le bol de me sentir accroc aux hypnotiques, et le fait d'avoir essayé, avant de prendre des médocs, de la mélatonine associée au pavot etc. vendue en pharmacie sans ordonnance - je soupçonne aussi mon cerveau d'être assez retors, étant donné que même avec les hypnotiques je peux me réveiller la nuit et me mettre à cogiter (il m'arrive souvent de me réveiller après des rêves très intenses - les rêves ont toujours eu une place très importante dans ma vie, la journée, j'ai des flashs où je les revois, les revis, je me souviens longtemps après de certains de mes rêves, très puissants et réels, je retrouve des lieux, je navigue entre certains rêves aussi, comme si j'avais une mémoire en parallèle liée à mes rêves), mais j'ai des méthodes conscientes aussi : respiration abdominale profonde, regarder mes penser aller et venir, et j'arrive parfois à me rendormir avec ça.
Cette nuit je dormais profondément, mais ma fille est venue me voir, la nuit d'avant elle s'est réveillée pour aller aux toilettes etc. Un médecin m'a dit que les 4 années d'allaitement ( à quelques années d'écarts), avec réveils permanents (surtout pour mon premier qui pouvait pleurer plusieurs heures d'affilée - ma deuz elle se rendormait au sein) avait encore plus détraqué mon sommeil, mais aussi le stress accumulé dans ma vie perso etc.
Donc oui je suis consciente que c'est un problème complexe - je tente en effet (depuis que je retrouve de l'énergie au moins morale en sortant de la dépression - au moins je ne me réveille plus en pleurant la nuit ou au petit matin) de retrouver une hygiène de vie favorisant le sommeil - effort physique, pas d'écrans avant de m'endormir, musique douce, une préparation au sommeil très importante, comme avec les enfants en fait...Tout ça conjugué peut porter ses fruits...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
daphnée
Passionné
Messages : 348
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: Troubles du sommeil

#201 Message par daphnée » jeudi 7 novembre 2019 à 19:54

Mon ex avait des problèmes de sommeil aussi,
et il prenait de la mélatonine
et utilisait une sorte de veilleuse qui aide à s'endormir : elle guide sur la respiration avec une lumière qui diminue et augmente… mais je ne sais pas si j'ai le droit de citer le nom de cette veilleuse ici.

Moi j'ai besoin de beaucoup de sommeil, je dors comme un bébé une fois que je suis allée me coucher…
Jusqu'au matin mais je ne me réveille pas avec un sommeil réparateur du tout ….

Mais si ça peut en aider certains ! Sachez qu'il y a ce genre de veilleuses...
Trouble anxieux généralisé.
Syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
Rejet diagnostic TSA par une équipe de diagnostic rattachée à un CRA. Peu de tests effectués.

Marisol
Forcené
Messages : 560
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: Troubles du sommeil

#202 Message par Marisol » vendredi 8 novembre 2019 à 12:00

daphnée a écrit :
jeudi 7 novembre 2019 à 19:54
Mon ex avait des problèmes de sommeil aussi,
et il prenait de la mélatonine
et utilisait une sorte de veilleuse qui aide à s'endormir : elle guide sur la respiration avec une lumière qui diminue et augmente… mais je ne sais pas si j'ai le droit de citer le nom de cette veilleuse ici.

Moi j'ai besoin de beaucoup de sommeil, je dors comme un bébé une fois que je suis allée me coucher…
Jusqu'au matin mais je ne me réveille pas avec un sommeil réparateur du tout ….

Mais si ça peut en aider certains ! Sachez qu'il y a ce genre de veilleuses...
Mon fils a testé une veilleuse avec lumière qui diminue et augmente : il se réveillait dès qu'elle s'éteignait ... (si c'est bien la même)

Pour Fiston, j'ai trouvé une veilleuse avec lumière rouge comme dans les sous marins pour signaler qu'il fait nuit :
s'il se réveille la lumière rouge indique que ce n'est pas l'heure ! (+ prise de mélatonine).

(la lampe : c'est un produit pour personnes qui font du camping)
maman d'un ado TED

EnHans
Forcené
Messages : 1632
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Troubles du sommeil

#203 Message par EnHans » vendredi 8 novembre 2019 à 13:01

Si vos enfants savent lire l'heure, vous pouvez aussi opter pour ce réveil avec projection au plafond :https://www.natureetdecouvertes.com/dec ... gKKv_D_BwE Son autre avantage est d'être parfaitement silencieux. On peut même envisager de le poser sur sa table de chevet, rien à voir avec un radio réveil classique (j'en ai jamais trouvé un seul qui ne fasse aucun bruit, surtout au bout de 2-3 ans). Il n'est pas trop lumineux non plus, c'est acceptable selon moi. Méfiez-vous, d'autres modèles éclairent de trop sans possibilité de régler.
Attention, vous ne pourrez plus vous en passer ! Nous, on part en vacances avec :lol:
Modifié en dernier par EnHans le vendredi 8 novembre 2019 à 13:06, modifié 1 fois.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
daphnée
Passionné
Messages : 348
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: Troubles du sommeil

#204 Message par daphnée » vendredi 8 novembre 2019 à 13:05

Marisol a écrit :
vendredi 8 novembre 2019 à 12:00
daphnée a écrit :
jeudi 7 novembre 2019 à 19:54
Mon ex avait des problèmes de sommeil aussi,
et il prenait de la mélatonine
et utilisait une sorte de veilleuse qui aide à s'endormir : elle guide sur la respiration avec une lumière qui diminue et augmente… mais je ne sais pas si j'ai le droit de citer le nom de cette veilleuse ici.

Moi j'ai besoin de beaucoup de sommeil, je dors comme un bébé une fois que je suis allée me coucher…
Jusqu'au matin mais je ne me réveille pas avec un sommeil réparateur du tout ….

Mais si ça peut en aider certains ! Sachez qu'il y a ce genre de veilleuses...
Mon fils a testé une veilleuse avec lumière qui diminue et augmente : il se réveillait dès qu'elle s'éteignait ... (si c'est bien la même)

Pour Fiston, j'ai trouvé une veilleuse avec lumière rouge comme dans les sous marins pour signaler qu'il fait nuit :
s'il se réveille la lumière rouge indique que ce n'est pas l'heure ! (+ prise de mélatonine).

(la lampe : c'est un produit pour personnes qui font du camping)
La lampe dont je parle a effectivement une lumière qui diminue et augmente pour dire à la personne qui cherche à s'endormir quand est-ce qu'elle doit inspirer et expirer. En régulant sa respiration, ça l'aide a être dans les conditions de calme pour dormir. Je crois bien qu'elle s'éteind toute seule au bout d'une durée (définie ?). Mon ex avait parfois besoin de la remettre en route, lorsque ça n'avait pas marché du premier coup… Ou il reprenait de la mélatonine, etc... jusqu'à dormir.

Ah comme une personne a aussi mis un lien je crois qu'on a le droit ^^.
Voici la lampe dont je parle :
https://www.natureetdecouvertes.com/bie ... t-15193950
Trouble anxieux généralisé.
Syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
Rejet diagnostic TSA par une équipe de diagnostic rattachée à un CRA. Peu de tests effectués.

Marisol
Forcené
Messages : 560
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: Troubles du sommeil

#205 Message par Marisol » vendredi 8 novembre 2019 à 13:46

Oui, c'est ça, une lampe ronde et plate avec des lumières qui font penser à des aurores boréales (un tout petit peu) et qui s'éteint seule.

La lampe rouge de mon fils est en vente chez décathlon (rayon camping) et il y a même une dynamo ...
maman d'un ado TED

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4517
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Troubles du sommeil

#206 Message par misty » mardi 12 novembre 2019 à 21:11

EnHans a écrit :Je suppose que dans le protocole, il doit être mentionné de toujours se coucher à la même heure ?
Oui, enfin c'est surtout l'heure de lever qui doit absolument rester constante (= se lever à 6h15 même en s'étant couché à 1h, ce qui fait qu'avec le temps tu te couches de plus en plus tôt sans vraiment t'en rendre compte tellement c'est difficile, sinon...)
Il y a aussi d'autres éléments très importants comme la "prise de lumière" et la nécessité de baisser l'intensité de l'éclairage à partir d'une certaine heure. C'est capital pour le cycle, car si tu te lèves et restes dans l'obscurité tu continues à sécréter de la mélatonine.
daphnée a écrit :La lampe dont je parle a effectivement une lumière qui diminue et augmente pour dire à la personne qui cherche à s'endormir quand est-ce qu'elle doit inspirer et expirer. En régulant sa respiration, ça l'aide a être dans les conditions de calme pour dormir. Je crois bien qu'elle s'éteind toute seule au bout d'une durée (définie ?). Mon ex avait parfois besoin de la remettre en route, lorsque ça n'avait pas marché du premier coup… Ou il reprenait de la mélatonine, etc... jusqu'à dormir.

Ah comme une personne a aussi mis un lien je crois qu'on a le droit ^^.
Voici la lampe dont je parle :
https://www.natureetdecouvertes.com/bie ... t-15193950
C'est le principe de la cohérence cardiaque. Sans directement acheter l'appareil il est possible d'essayer les applis (dont certaines gratuites) qui proposent à peu près la même chose. C'est un exercice qui fonctionne très bien sur l'anxiété et les crises de panique aussi, et en s'entraînant régulièrement le réflexe vient vite en cas de situation difficile à gérer.
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
daphnée
Passionné
Messages : 348
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: Troubles du sommeil

#207 Message par daphnée » mardi 12 novembre 2019 à 23:56

misty a écrit :
mardi 12 novembre 2019 à 21:11
EnHans a écrit :Je suppose que dans le protocole, il doit être mentionné de toujours se coucher à la même heure ?
Oui, enfin c'est surtout l'heure de lever qui doit absolument rester constante (= se lever à 6h15 même en s'étant couché à 1h, ce qui fait qu'avec le temps tu te couches de plus en plus tôt sans vraiment t'en rendre compte tellement c'est difficile, sinon...)
Il y a aussi d'autres éléments très importants comme la "prise de lumière" et la nécessité de baisser l'intensité de l'éclairage à partir d'une certaine heure. C'est capital pour le cycle, car si tu te lèves et restes dans l'obscurité tu continues à sécréter de la mélatonine.
daphnée a écrit :La lampe dont je parle a effectivement une lumière qui diminue et augmente pour dire à la personne qui cherche à s'endormir quand est-ce qu'elle doit inspirer et expirer. En régulant sa respiration, ça l'aide a être dans les conditions de calme pour dormir. Je crois bien qu'elle s'éteind toute seule au bout d'une durée (définie ?). Mon ex avait parfois besoin de la remettre en route, lorsque ça n'avait pas marché du premier coup… Ou il reprenait de la mélatonine, etc... jusqu'à dormir.

Ah comme une personne a aussi mis un lien je crois qu'on a le droit ^^.
Voici la lampe dont je parle :
https://www.natureetdecouvertes.com/bie ... t-15193950
C'est le principe de la cohérence cardiaque. Sans directement acheter l'appareil il est possible d'essayer les applis (dont certaines gratuites) qui proposent à peu près la même chose. C'est un exercice qui fonctionne très bien sur l'anxiété et les crises de panique aussi, et en s'entraînant régulièrement le réflexe vient vite en cas de situation difficile à gérer.
super ! je vais essayer :bravo:

et merci pour ces infos sur le cycle de sommeil :wink:
Trouble anxieux généralisé.
Syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
Rejet diagnostic TSA par une équipe de diagnostic rattachée à un CRA. Peu de tests effectués.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4371
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Troubles du sommeil

#208 Message par hazufel » samedi 21 décembre 2019 à 7:49

Un article des Chatounets sur Comprendre l’autisme:

les troubles du sommeil dans l’autisme
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

CSLP_
Fidèle
Messages : 129
Enregistré le : dimanche 6 octobre 2019 à 22:05

Re: Troubles du sommeil

#209 Message par CSLP_ » samedi 21 décembre 2019 à 13:29

Edit : je ne suis pas diagnostiqué, je n'ai pas à partager mon expérience dans cet espace. Toutes mes excuses.
Diagnostic en cours chez médecin spécialisé.
L'ADOS me place sur le spectre. Trouble de l'intégration sensoriel. Trouble des fonctions exécutives suspecté.
En attente d'investigations supplémentaires avant de conclure à l'autisme.

Moune
Occasionnel
Messages : 20
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2019 à 7:03
Localisation : 92

Re: Troubles du sommeil

#210 Message par Moune » vendredi 10 janvier 2020 à 20:28

La mélatonine ne donne pas les résultats escomptés chez nous : au radar le matin, difficile d'émerger.
Mais comme tout le monde parle de la mélatonine, nous avons insisté. pour finalement se dire que la mélatonine n’agit pas, comme le Laroxil entraine des nuits blanches.
le cofféa Cruda 5ch est assez efficace.
Nous avons tenté la Valériane. et là bingo. parce que lorsque la psy a conseillé le safran, mon garçon est reparti à s’endormir à 6h du matin... et reparti pour des douleurs psychosomatiques et des crises de panique.
il a donc repris la valériane. Au bout de 2 jours, l'endormissement a lieu vers 2h, et le réveil avec la sensation d'une bonne nuit vers 9h.
Il ne prend que 2 gélules au diner. Il pourrait prendre en plus 2 au coucher mais le gout lui reste au travers de la gorge.....
Perso, j'ai voulu tenter...et j'ai préféré à la mélatonine car le réveil le matin se fait tout seul.
Maman d un étudiant en cours de diagnostic car n arrive plus à suivre son cursus malgré un aménagement d’emploi du temps.

Répondre