Autonomie ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Hyme
Adepte
Messages : 224
Enregistré le : dimanche 30 novembre 2014 à 12:58
Localisation : rhones alpes
Contact :

Autonomie ?

#1 Message par Hyme » lundi 3 octobre 2016 à 12:57

Bonjour

Une autre de mes questions existencielles... êtes vous autonomes ?
Dans un premier temps dans la vie de tous les jours (appart, permis, se déplacer seul, aller au travail, s'occuper de chez soi et de soi même...)
Dans un deuxième temps, pour des grands événements (voyage, train, long trajets, foule...)

Pouvez vous faire tout cela seul, ou avez vous besoin d'un accompagnement ?

Je me demande cela car perso je n'ai aucune autonomie quasiment. Je vis chez mes parents car incapable de vivre seule. j'ai besoin de quelqu'un pour me déplacer hors de chez moi (au tel si pas en réel), j'ai besoin d'être rassurée souvent dans la journée....
Quant aux grands événements, je peux le faire une à deux fois par an maximum et ça me demande énormément.
Aspie déterminée à rester enfant, Dyspraxie, Tocs. Mini frère de 11 ans Aspi.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1165
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 22:17
Localisation : Breizh

Re: Autonomie ?

#2 Message par bézèdach44 » lundi 3 octobre 2016 à 13:14

Euh c'est vrai que je dirais aussi que j'ai des soucis d'autonomie. Pas trop dans ce qui concerne "la maison", ça j'arrive a peu près à me débrouiller en faisant des listes de tout ce que j'ai à faire dans la journée (nettoyer, faire les lessive, le lave vaisselle etc.). Mais dès qu'il s'agit de sortir, je suis par exemple incapable d'aller seule dans un nouvel endroit où j'ai jamais été (ou alors je suis stressée +++ j'en deviens malade) :innocent: J'ai toujours besoin de quelqu'un dans tout ce qui est "nouveau". Pareil pour téléphoner, je suis incapable, j'ai toujours besoin que quelqu'un le fasse à ma place (sauf dans certains cas, quand je connais bien la personne à appeler). Faire les courses aussi, c'est très difficile (stress à cause du bruit et du monde)
C'est pour ça que quand je lis le barème guide du taux d'attribution du % de handicap par la MPDH, je comprends pas trop trop pourquoi il m'ont mis que 20 à 45% :innocent: :innocent:
Autiste.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 24885
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Autonomie ?

#3 Message par freeshost » lundi 3 octobre 2016 à 14:13

Pour ma part :

- faire des voyages, réservations et achats de billets, réservations de chambres : autonome ; je sais m'informer, contacter l'entreprise, trouver une solution (même si je n'ai pas de carte genre MasterCard :lol: ), faire du change (euros, francs suisses, et pounds, en ce qui concerne mon expérience jusqu'à maintenant), aller au bureau de tourisme, au guichet des gares, poser des questions au chauffeur de bus/tram, etc.

- m'entretenir : assez autonome ; je sais me laver les dents, me doucher, m'habiller, me déshabiller, me couper les ongles, aller aux toilettes, laver les mains, mais il peut y avoir parfois des oublis, je dois juste faire l'effort d'y penser (ou de planifier, comme pour mes autres activités),

- entretenir la maison : assez autonome ; je sais nettoyer la maison en général, mais je dois faire l'effort d'y penser ou de planifier, sous peine d'oublier, me laissant facilement aller à mes autres activités,

- gérer l'administratif, la paperasse : pourrais être autonome, mais pas vraiment motivé ; le truc qui me motive le moins, que je laisse facilement de côté ; remplir les déclarations d'impôts, ben... pour l'instant, mes parents la font remplir (avec les leurs) à une fiduciaire, mais je compte progressivement gérer ça moi-même (je ne pourrai pas compter indéfiniment sur eux), classer les relevés bancaires, les factures, les primes d'assurances, etc., beuh... à vrai dire, je ne m'y suis pas vraiment mis, je consacre pour le moment peu (pas assez de temps) à l'administratif (classer la paperasse, qui a tendance à s'accumuler çà-et-là, mais pas (encore) à vau-l'eau) ; le seul truc qui me motive, c'est que "si je ne gère pas, ça va empirer",

- gérer les finances : assez autonome ; bon, je ne roule pas sur l'or sans pour autant devoir compter chaque centime, je m'arrange pour avoir un brin de bénéfice chaque mois (que je garde en réserve), je me fixe des limites budgétaires, comptabilise les gros frais, ai la chance de pouvoir vivre provisoirement sans payer de loyer (chez feu grand-mère), et de bénéficier de l'AI (sorte d'équivalent de l'AAH, je crois) à 50%,

- dégâts, machines qui ne marchent pas : très peu autonome ; bon, je ne suis pas très bricoleur avec les machines électriques et électroniques (je n'ai pas beaucoup étudié l'électricité, pas du tout l'électronique), du coup, quand quelque chose ne marche pas, je demande sur des forums sur l'internet ; puis je ne suis pas très manuel, quand j'étais à l'école, le bricolage ne m'intéressait que peu, je me suis donc peu entraîné ; donc, je cherche à réparer les choses, mais souvent, je fais réparer à une autre personne (physique ou morale) ; en ce qui concerne certains problèmes informatiques, je copie-colle machinalement les lignes de commande (dans le terminal) que l'on me dit d'utiliser ; par contre, pour monter et démonter un meuble acheté, je n'ai pas de problème avec le mode d'emploi, voire peu monter sans le mode d'emploi, mais cela implique un peu plus de temps (dont ce conception, d'imagination) ; c'est quand il y a une machine cassée que je vais demander de l'aide,

- activité sportive de base (pour la santé, pas pour la performance ou la compétition) : pourrais être autonome, mais je dois me motiver activement, planifier ; sais courir à mon rythme, faire des pompes, des abdominaux, de la corde à sauter, faire des exercices simples, avec des haltères, jonglage classique à trois balles, marcher sur une planche étroite et fixe (pas branlante ! pas un fil branlant, pas encore), jonglage classique sur planche étroite fixe, jonglage classique sur pédalo, faire de longues marches avec sac à dos sur de légères pentes (par contre quand ça monte à plus de 25%, ça tire sur le bas des jambes...),

- mobilité et transports : relativement autonome ; pas de problèmes avec les transports publics (pas d'hyersensibilités sensorielles), consulter les horaires et les plans de réseaux (j'aime plutôt ça), mon sens de l'orientation ne fait pas défaut, ai le permis de conduire, mais trouve chiant de conduire quand il y a des bouchons, je trouve cela polluant, et trouver des places de stationnement n'est pas toujours aisé (en plus de ne pas toujours être gratuit), faut dire que j'encourage les transports en commun ; quant au vélo, ben, ça fait un bout' que je n'en ai plus fait, faut voir si mon équilibre fonctionne (ce n'était pas la panacée tant pour le vélo et les sports d'hiver durant mon enfance), et le vélo coûte quand même un brin (bon, moins que la voiture) pour facilement se le faire voler... mais acheter un vélo est loin d'être exclu,

- travail : relativement autonome ; pas de problème pour donner mes cours privés, fixer des rendez-vous, préparer les cours, gérer les paiements, gérer le suivi des élèves ; seul petit bémol, qui est en lien avec l'administratif : n'ai pas encore l'habitude de classer, d'archiver,

- grandes rencontres très officielles (mariages) : m'habiller en costard, très peu pour moi, je ne m'y astreins même plus, tout au plus porter une chemise blanche à manches courtes, avec un pantalon de circonstance,

- rencontres familiales et amicales à la bonne franquette : là, en ce qui nous concerne, pas de codes vestimentaires ( :mrgreen: ), je me contente de manger et trinquer :lol: ,

- rencontres festives sans relations sociales (foires, fêtes, concerts, festivals, théâtres, braderies, brocantes, etc.) : là, si ça m'intéresse, pas de problème, je préfère être seul (sans contrainte donc ! :mrgreen: ) et marcher à mon gré ; tenez, en ce moment, c'est la foire du Valais, je pense y faire un petit passage :mrgreen: (trinquer un petit verre par-ci, manger un petit repas par-là, lorgner, photographier, éventuellement acheter, j'aime moins me faire accoster par des démarcheurs, des vendeurs, des publicitaires,

- rencontres en général : un brin autonome ; qu'il s'agisse de petites ou de grandes rencontres, je m'oriente vers les personnes que je connais déjà et chez qui j'ai déjà des affinités (logiciels libres, mathématique, éthique, échecs, etc.), des intérêts communs, suis peu à l'aise pour faire connaissance avec de nouvelles personnes neurotypiques (avec les personnes autistes, c'est moins difficile :lol: ) ; bon, relativement autonome pour savoir dire NON (il me suffit de prétexter que j'ai déjà prévu quelque chose, comme des cours ou une rencontre Asperger :lol: , puis de poursuivre avec "Je vais voir si je peux.")

- interactions sociales : ça dépend des situations, avec qui :mrgreen: ; avec les personnes Asperger que j'ai rencontrées, le langage non verbal n'est pas au centre des attentions, le silence ne dérange pas, on n'est pas obligé de se raconter nos vies et celles de nos proches, on peut parler de thèmes (comme le harcèlement, l'homophobie, l'autismophobie, etc.) ; avec les personnes non autistes, c'est moins aisé, surtout avec celles qui aiment faire la fête n fois par semaine (en buvant beaucoup d'alcool), et cette gestion (impossible) du langage non verbal (ton, regard, etc.), de l'enthousiasme (se montrer enthousiaste), des besoins de personnes non autistes (la présence, les interactions sociales, parler de tout et de rien), je préfère passer ma soirée sur le forum ou dans mes lectures :lol: ; par contre, avec des personnes que je ne connais pas et qui sont calmes (c'est moi qui souligne :mrgreen: ), je peux sans autres discuter au bistrot (mais c'est toujours l'autre qui engage la conversation ; siroter seule ma bière ou mon verre de vin tout en étant connecté avec l'ordinateur ne me dérange pas), car il n'y a pas d'attentes particulières mutuelles, pas de lien particulier ou durable ; pas de problème pour dire bonjour, merci et au revoir au caissier ou à la caissière du magasin, du guichet,

- dans la rue, en ville : assez autonome ; pas de problème pour marcher en ville, aller faire mes achats dans les grandes surfaces ou au marché, visiter les magasins (de livres, pas de vêtements :lol: ) ; bon, après, je ne suis pas du genre à tailler une bavette, je fais ce que j'ai à faire, je ne m'attarde pas, même pour payer, je prépare déjà ma monnaie pour ne pas faire attendre le client suivant (font chier, ces queues-leu-leu au guichet, alors que d'autres guichets sont inoccupés...) ; marcher la nuit ? ben... en général, je marche la nuit soit des parcours que je fais régulièrement (entre la gare et chez moi, par exemple) soit en des lieux fréquentés (de témoins), mais je ne marche pas souvent la nuit, la nuit, en général, soit je dors, soit je suis l'ordinateur (à la maison, ou à l'hôtel),

- mener la meute : peu autonome ; mener un groupe, ça, ce n'est pas vraiment mon truc, mener un groupe, c'est mener les interactions sociales, avoir des responsabilités, les seules fois où je peux mener, c'est (1) avec des petits groupes, (2) avec des activités cognitives plutôt que manuelles et sportives, (3) avec des personnes curieuses et disciplinées (plutôt qu'avec des fouteurs et fouteuses de bordel),

- gérer les émotions de soi et d'autrui : les miennes, ça va ; accompagner les émotions fortes d'autrui... ben... heu... je n'ai pas le réflexe sociale de prendre dans mes bras par compassion ("câlin de compassion"), de faire la triste mine ou de crier de joie, je suis même plutôt du genre à encourager la stabilité de l'humeur, du moral (ni trop haut ni trop bas). En plus, quand tes émotions s'extériorisent très fortement, les regards se tournent vers toi. Ça va peut-être pour les personnes qui ont besoin d'attention, moins pour les personnes (comme moi) qui recherchent la discrétion. Puis j'ai une certaine capacité de résilience, il me semble. :)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Hyme
Adepte
Messages : 224
Enregistré le : dimanche 30 novembre 2014 à 12:58
Localisation : rhones alpes
Contact :

Re: Autonomie ?

#4 Message par Hyme » lundi 3 octobre 2016 à 18:33

Ouaou Freeshot quel détail... Dans un sens j'aime beaucoup en avoir autant et je crois que je vais reprendre tes catégories pour voir ou j'ai des problèmes en particulier. Merci donc pour ton expérience que je vais relire^^


bézèdach44 : Tu n'as pas eu davantage ? En même temps ils prennent beaucoup par rapport au travail... si tu en a un stable... ça baisse de suite.
Je me retrouve dans certaines situation. Mais même quand c'est pas nouveau, sauf si c'est un endroit que je connais à fond, j'ai besoin de quelqu'un. Pareil pour le tel je ne le fais pas sauf si c'est quelqu'un que je connais très bien sinon c'est ma mère qui fait.
Bon après je pense que je ne me fais pas assez de listes... mais le programme de la journée peut changer tellement rapidement quand on est pas tout seul !!!! et ça c'est TRES fatiguant je trouve.
Aspie déterminée à rester enfant, Dyspraxie, Tocs. Mini frère de 11 ans Aspi.

Avatar du membre
Samfelsouth
Forcené
Messages : 796
Enregistré le : vendredi 5 août 2016 à 14:38
Localisation : Plein sud
Contact :

Re: Autonomie ?

#5 Message par Samfelsouth » lundi 3 octobre 2016 à 21:09

Je me considère comme complètement autonome dans le sens où je vis seul.e, je travaille, je gère toute ma vie seul.e.
(Je n'ai pas vraiment eu le choix, j'ai été placé.e en foyer de l'ASE à partir de l'âge de 13 ans et lâché.e dans la nature à 18 ans, soit je me prenais en charge, soit je finissais à la rue ou à l'hôpital psychiatrique)

Après cette autonomie me coûte une fatigue énorme, des stress incroyables et des effondrements.
Et parfois je me fais rattraper par les choses que je n'arrive pas à faire. J'ai un énorme problème avec l'administratif. Du coup, j'ai tout très très organisé, classé, mensualisé, etc. Mais s'il arrive quelque chose d'imprévu, je n'arrive pas à le gérer.
Exemple : je n'ai pas de télé mais j'ai un abonnement internet (qui inclut la télé pour le même prix), l'année dernière les impôts locaux m'ont envoyé un questionnaire pour être surs que j'utilisais mon abonnement que pour l'internet. Je n'ai pas réussi à le remplir parce que ça ne rentrait pas dans mon "planning" réel et mental. Du coup, j'ai reçu la redevance TV à payer + les pénalités de retard.
Du coup j'ai voulu contester. Pour me rendre, au centre des impôts, il m'a fallut une préparation mentale et émotionnelle épuisante qui a empiété sur tout le reste de ma vie. Pour exprimer, ma demande j'avais appris les phrases par coeur. Bref ça s'est bien passé (même si on m'a pris pour très limité mentalement) mais j'en suis sorti.e vidée et j'ai mis 2 jours à m'en remettre.

Autre non autonomie, je ne sais pas téléphoner. Je ne vais pas développer

Et je n'ai aucune (mais alors aucune) vie sociale. Si je n'avais pas de collègues, je ne verrais personne pendant plusieurs semaines.
J'ai depuis quelques années nouer des relations sur internet avec d'autres NA et j'ai commencé les cafés Asperger. Mais sinon c'est le néant abyssal.
Asperger, THPI (diagnostiqué.e en 2016 à 36 ans)
Syndrome d'Elhers-Danlos hypermobile
Agenre et racisé.e


Mon blog Le Journal de Sam

"Don't leave home without your sword : your intellect" Alan Moore

bézèdach44
Forcené
Messages : 1165
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 22:17
Localisation : Breizh

Re: Autonomie ?

#6 Message par bézèdach44 » lundi 3 octobre 2016 à 21:23

Hyme a écrit : bézèdach44 : Tu n'as pas eu davantage ? En même temps ils prennent beaucoup par rapport au travail... si tu en a un stable... ça baisse de suite.
Je me retrouve dans certaines situation. Mais même quand c'est pas nouveau, sauf si c'est un endroit que je connais à fond, j'ai besoin de quelqu'un. Pareil pour le tel je ne le fais pas sauf si c'est quelqu'un que je connais très bien sinon c'est ma mère qui fait.
Bon après je pense que je ne me fais pas assez de listes... mais le programme de la journée peut changer tellement rapidement quand on est pas tout seul !!!! et ça c'est TRES fatiguant je trouve.
Non, pas d'avantage... il faut que je fasse appel. Je n'ai pas de travail, je suis étudiante. Je n'ai même pas eu la RQTH, alors qu'il m'ont donné la carte de priorité dans les files d'attentes. Je ne comprends pas la logique... m'enfin, ils ont pas trop du se fouler, vu comment ça a été vite.

Pour les listes, ça me permets justement de tout faire même quand le programme change. Alors oui j'aime pas quand ça change, ça c'est sur, mais au moins, je peux me souvenir ce que je dois faire une fois que je rentre à la maison. Sinon je zappe totalement (en ce qui concerne le quotidien de la maison).
Autiste.

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 17:38

Re: Autonomie ?

#7 Message par Daredevil » lundi 3 octobre 2016 à 22:37

Pouvez vous faire tout cela seul, ou avez vous besoin d'un accompagnement ?
Pour les voyages, non je pense que je ne bougerais pas de chez moi sauf chez des amis et en voiture.
Je n'ai aucun sens pratique et logistique et je me fais souvent dupé pour beaucoup de démarches.(trop chers, mauvaises qualité, etc, je m'en rend compte après coup mais j'apprend de mes erreurs)
Même si je suis inadapté pour beaucoup d'événements on continue de m'inviter :shock: , je suis autonome financièrement et dans mes choix. J'ai du mal avec le quotidien (bricolage réparation , ménage, cuisine) mais j'arrive à mes fins, en général.
Je suis paradoxalement autonome comme le stéréotype du travailleur de bureau vivant dans une pension de famille. :oops:
:mryellow:
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 24885
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Autonomie ?

#8 Message par freeshost » mardi 4 octobre 2016 à 1:17

Hyme a écrit :Ouaou Freeshot quel détail... Dans un sens j'aime beaucoup en avoir autant et je crois que je vais reprendre tes catégories pour voir ou j'ai des problèmes en particulier. Merci donc pour ton expérience que je vais relire^^
J'ai détaillé parce que, justement, pas beaucoup de personnes ne sont capables de détailler leurs synthèses : soient la plupart synthétisent et s'en tiennent à leurs synthèses, soit elles ont détaillée leurs pensées, leurs représentations, déjà détaillées avant formulation verbale.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4701
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autonomie ?

#9 Message par Manichéenne » jeudi 6 octobre 2016 à 9:45

Intéressante ta liste, Freeshost. :)
J'y ajouterais tout de même une catégorie au moins : s'occuper de sa santé. Prendre des traitements sans oubli, savoir prendre un rendez-vous médical, savoir quand il est nécessaire, pouvoir exprimer le problème et être entendu par le professionnel de santé.

En plus, je distinguerais "s'entretenir" (hygiène...) et respecter ses besoins basiques (manger, boire, préparer un repas).
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Hyme
Adepte
Messages : 224
Enregistré le : dimanche 30 novembre 2014 à 12:58
Localisation : rhones alpes
Contact :

Re: Autonomie ?

#10 Message par Hyme » jeudi 6 octobre 2016 à 10:41

Merci de vos témoignages!

Samfelsouth : Je trouve que tu as eu beaucoup de courage et de volonté. Franchement chapeau bas. Et pour le téléphone je crois qu'on est beaucoup à avoir du mal avec.

Daredevil : tu y arrives c'est vraiment super ! Même si tu te fais avoir ou quoi tu te débrouilles super bien moi je trouve.

Je vais reprendre la liste de freeshot (en tenant compte de la catégorie de Manichéenne) et me l'adapter pour voir...

- faire des voyages, réservations et achats de billets, réservations de chambres : 1 fois par an ou deux max si c'est seule. Et encore je prends juste le train seule après je vais pas dans un hotel, mais chez une amie. Et c'est épuisant.

- m'entretenir (hygiène): autonome mais flemmarde (pas bien je sais)
-Respecter ses besoins: moyennement autonome. Si je suis seule je ne mange quasi pas. Mais si y'a mere père et mini frere je peux faire à manger un truc simple. Au niveau vetement, si personne n'est derrière je porterai les meme tout le temps et j'aurais 2 trucs de chaque histoire de les passer à la machine quand c'est sale mais c'est tout.

- entretenir la maison
: moyennement autonome je sais nettoyer mais j'ai un gros TOC avec la saleté donc le moindre nétoyage est quelque chose de très difficile^^ donc j'oublie facilement..

- gérer l'administratif, la paperasse : Moyennement. J'ai besoin d'aide car je suis loin de tout comprendre. Mais je sais faire mes démarches par contre y'a plutôt interet à faire des listes sinon ça passe à la trappe^^

- gérer les finances : autonome: en fait je ne dépense rien sinon en livres et pour faire des cadeaux ou aider mes parents. sinon l'argent ne m'intéresse pas. Donc meme si je n'en ai pas beaucoup, grâce à l'AAH j'en ai tjr un peu de coté.

- dégâts, machines qui ne marchent pas : peu autonome sauf pour la "technologie". Si c'est une tablette, un ordi ou autre je m'y colle sans soucis, sinon c'est au secouuuurs panique a bord papa!!!!!!! (papa bricoleur de passion et de métier)

- activité sportive de base : Pas autonome: il me faut quelqu'un pour faire du sport avec moi... j'ai peur de m'inscrire dans un club ou quoi... mais j'aimerais essayer.

- mobilité et transports : Pas autonome du tout : pas de permis, et très peu de transports en commun la ou je suis. Mais pour le peu que je les prends c'est un calvaire : vérification des horaires, du bus, du jour,.... + le bruit, les gens qui veulent parler, où mettre ses affaires (train) Au secours.

- travail : Autonome tant qu'on ne me donne pas de grandes responsabilités et que je peux rentrer chez moi tous les soirs pour vider la journée. et pas à l'année.

- rencontres familiales et amicales à la bonne franquette :
Autonome mais ça m'énerve et m'ennuie.

- rencontres festives sans relations sociales : peu autonome. Besoin d'un accompagnant, trop peur. Mais j'adooore ça.

- rencontres en général : peu autonome: si je vois quelqu'un qui va pas bien je vais le voir, sinon je me mets dans un coin ou je colle quelqu'un que je connais. Mieux quand je peux, je fuis.


- interactions sociales :
ça dépend des situations, avec qui : Autonome avec les gens que je connais bien et qui me connaisse. Dans les groupe thérapeutiques ben faut du temps.... et de la patience^^

- dans la rue, en ville : Pas autonome. Besoin de quelqu'un (ou au tel) Mais depuis longtemps je fais des exercices. Sauf que vu qu'on a déménagé y'a tout a recommencé ouiiinnnnn. En plus dehors c'est agressant : le bruit, les odeurs, les couleurs, les textures.... c'est juste affreux. Et plein de TOCs.


- mener la meute :
Peu autonome; je peux mener des enfants, jusque 10 ans environ, mon mini frere (la responsabilité m'aide), et les animaux xD

- gérer les émotions de soi et d'autrui
: Les miennes je les planque jusqu'à exploser seule. La joie j'ai beaucoup de mal à la contenir donc on dirait une fillette de 3ans. sinon je suis "masquée" souriante ou impassible. Pour les émotions des autres j'y suis très sensibles, une vraie éponges je vais forcément aller voir, et essayer d'écouter.
Aspie déterminée à rester enfant, Dyspraxie, Tocs. Mini frère de 11 ans Aspi.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 24885
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Autonomie ?

#11 Message par freeshost » jeudi 6 octobre 2016 à 13:09

Manichéenne a écrit :J'y ajouterais tout de même une catégorie au moins : s'occuper de sa santé.
Ouais, c'est vrai. Chaque personne peut :

- soit l'inclure dans "m'entretenir",
- soit en faire une catégorie à part entière.

Je n'y avais pas pensé puisque... je ne prends pas de médicament. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Autiste ou surdoué ?
Forcené
Messages : 916
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2016 à 15:07
Localisation : Bretagne

Re: Autonomie ?

#12 Message par Autiste ou surdoué ? » jeudi 6 octobre 2016 à 14:52

Bon, j’arrive après les remerciements de la créatrice de ce sujet, mais enfin, Hyme, la trame finale et tes analyses me donnent envie de m’exprimer aussi (même si je ne suis pas diagnostiqué et ne devance pas le résultat)
- faire des voyages, réservations et achats de billets, réservations de chambres : Voyages, pas de problèmes, réservation par internet, ambiance train ou avion, j’aime. Réserver l’hôtel, ne pose pas de soucis par internet : par téléphone ou en direct, je n’aime pas mais je peux. Voyages différents, en voiture, à pieds, en vélo et mini caravane, ça se passe bien et permet d’apprendre sur la relation à l’autre et de prendre confiance (bon, ça fait 50 ans que ça dure et je n’arrive toujours pas à voir l’autre comme bienveillant à priori)

- m'entretenir (hygiène) : autonome mais flemmard aussi…

- Respecter ses besoins : autonome pour la survie. Je ne peux pas me dégager de ce que je suis en train de faire même pour aller pisser. Alors… seul, je mange n’importe quoi n’importe quand. Je me couche quand je m’endors, vais au toilettes quand je trouve un créneau pour y aller et que je suis au bord de l’explosion. Je respecte mes besoins, mais de mon esprit seulement : mon corps doit suivre, je ne respecte pas trop ses besoins, je ne l’écoute pas, ne le connais pas trop, il me fait perdre mon temps. Il est l’outil de mes envies.

- entretenir la maison : plus la maison est petite, moins il y a d’entretien. Mon rêve serait d’arriver au niveau zéro (en mini caravane ce n’est que du plaisir) .

- gérer l'administratif, la paperasse : Voilà une chose où je suis intellectuellement autonome, mais que j’ai bien du mal à faire quand même. Je râle tout le temps parce que ce n’est pas assez précis, inadapté à la réponse que j’ai à donner. Ou quand j’essaie d’interpréter, ce n’est pas bon non plus.

- gérer les finances : j’adore, par plaisir intellectuel, faire des comptes au centime près, des tableaux, des graphiques, des prévisions. Sauf que dans la vie pratique, j’ai aucune idée de la valeur des choses. Il y a de tels écarts entre le prix des choses et la valeur que je leur donne, que je me perds très vite. Heureusement qu’il y a ma femme. Elle va me freiner pour que je ne remplace pas tout de suite un ordinateur portable, mais on fera changer tout de suite un volet roulant de fenêtre qui coûte le double. Le prix des vêtements ou des meubles, je ne comprends pas. Tout seul je n’en achèterai jamais de neuf.

- dégâts, machines qui ne marchent pas : J’ai toujours pensé qu’un homme et une femme avaient à peu près le même cerveau et le même corps (on a tous deux mains avec dix doigts et deux yeux pour les guider). Donc j’estime pouvoir tout faire et fait « tout ». Je crée des vêtements à la machine à coudre, m’occupe des bébés comme une pro, jardine, bricole,… même s’il y a des choses que je préfère, j’estime que l’on est tous capable. Ma femme non, elle ne fait que les choses « de femme », et qu’est ce que ça m’énerve. Le jour où je serai parti, elle fera comment ? S’il lui est nécessaire de se retrouver un homme rien que pour ça ! : au secours, je ne suis pas de la même planète !

- activité sportive de base : c’est tout le contraire de Hyme. Autonome, mais il faut surtout éviter les relations : que quelqu’un veuille s’inscrire pour pratiquer avec moi est le meilleur moyen de me faire refuser. Aller en compétition en groupe me fait renoncer. Je viens d’ailleurs d’abandonner un cours d’anglais (dur déjà mais j’étais motivé) parce que des gens m’ont proposés de covoiturer, que je n’ai jamais pu osé dire non, mais que finalement, non… pas possible, je bloque.

- mobilité et transports : je crains les transports publics uniquement quand ils ne sont pas automatisés et qu’il faut demander quelque chose à quelqu’un (à moins qu’il soit derrière un guichet clairement étiqueté pour ce que j’ai à demander)

- travail : J’ai toujours travaillé en étant régulièrement mis aux placards car, si je faisais correctement mon travail, je ne savais pas avoir les bons comportements avec les collègues ou la hiérarchie (manque de codes). J’ai pu trouver le métier idéal ces vingt dernières années, sans relations de collègues ou de hiérarchie.

- rencontres familiales et amicales à la bonne franquette : Amicales ? Connais pas. Familiales ? Corvée nécessaires deux ou trois fois dans
l’année.

- rencontres festives sans relations sociales : burp ! Je fuis…..

- rencontres en général : si sujet intéressant et personnes passionnées, un peu d’angoisse mais ça peu aller. Les autres rencontres n’existent pas, je n’en vois pas l’intérêt.

- interactions sociales :
par écrit, ça va bien. Dans la vraie vie, il faut un bon intérêt commun. En fait, c’est le mot social qui est en trop : à vrai dire je ne comprends pas cette expression : pour moi le social, c’est de l’aide. Comment ça ne peut être juste que des interactions ? , ça ne sert à rien entre adultes, on est censés être finit et autonomes.

- dans la rue, en ville : autonome parce que je me souviens de partout où je suis passé. Moins on s’intéresse à moi, mieux je me porte. Le regard des autres est anxiogène et peut modifier jusqu’à ma démarche.

- mener la meute : l’expression ne me plaît pas vraiment. Mais c’est non pour plein de raisons. M’occuper d’enfants, oui, même en groupes (je n’ai pas dit d’ados !)

- gérer les émotions de soi et d'autrui : Les miennes ne sont pas très visible et je recherche l’intensité, mais tout en cachant. Je suis totalement incapable de gérer celles des autres. Je ne sais pas consoler quelqu’un qui a du chagrin : je tourne autour les bras ballants ne sachant pas quoi faire ; et quand je suis trop gêné, je ris bêtement, ce qui n’est pas à faire !
Dossier déposé au CRA : en attente du R-V.
Possibilité d’asperger envisagée par plusieurs professionnels (dont une professionnelle du CRA).
HQI diagnostiqué.
Relations sociales rares et difficiles.

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 17:38

Re: Autonomie ?

#13 Message par Daredevil » jeudi 6 octobre 2016 à 21:56

J'avais pas compris qu'on pouvait répondre avec les points de la liste :P
0 pas autonome
1 difficile, parfois autonome
2 sans problème

- faire des voyages, réservations et achats de billets, réservations de chambres :
0

- m'entretenir (hygiène) :
2 (sauf prendre rdv chez les spécialistes)

- Respecter ses besoins :
1 j'y travaille

- entretenir la maison :
0

- gérer l'administratif, la paperasse :
1

- gérer les finances :
2

- dégâts, machines qui ne marchent pas :
1 (sauf informatique)

- activité sportive de base :
0

- mobilité et transports :
1 il me faut ma liberté de mouvement = voiture 2 roues, etc...

- travail :
1

- rencontres familiales et amicales à la bonne franquette :
1

- rencontres festives sans relations sociales : 0

- rencontres en général :
0


- interactions sociales :

1 avec effort

- dans la rue, en ville :
1

- mener la meute :
2 pour peu que quelque chose me motive ;)

- gérer les émotions de soi et d'autrui :
0

J'ai que trois 2 ! c'est dire l'autonomie réelle et celle en apparence. :sick:
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 24885
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Autonomie ?

#14 Message par freeshost » mardi 6 février 2018 à 23:05

On dirait que beaucoup de personnes autistes ont de la misère avec la paperasse, l'administratif (traitement des factures [quand on peut les payer], impôts, assurances, taxes, changements d'adresse, rentes, recherche d'emploi, prise de contact, classement des papiers, déclaration d'impôts, etc.).

Comment vous faites-vous aider pour l'administratif ? Et par qui ? :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
MlleHulotte
Forcené
Messages : 527
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 16:30

Re: Autonomie ?

#15 Message par MlleHulotte » mardi 6 février 2018 à 23:11

freeshost a écrit :Comment vous faites-vous aider pour l'administratif ? Et par qui ? :mrgreen:
Par une assistance sociale, indispensable pour moi, même si c'est tellement difficile d'aller aux rendez-vous.
diagnostiquée autiste

Répondre