Envies suicidaires (suicide) ...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 30634
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#286 Message par freeshost » jeudi 30 décembre 2021 à 18:57

Bienvenue ! jg.06 !

Pour en savoir plus le spectre autistique, il est possible de dévorer ici. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1614
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#287 Message par Fluxus » jeudi 30 décembre 2021 à 19:43

jg.06 a écrit :
jeudi 30 décembre 2021 à 18:16
Bonsoir tout le monde,

Je suis nouveau sur ce forum.

Pour suivre la discussion, je dirais que "les idees noires" sont aussi dependantes du reseau social de soutient que l on peut avoir.

A titre perso j ai largement passé la quarantaine et je vis seul.
C est pesant a la longue ....
Des fois on peut avoir réussi à se créer un bon réseau de soutien mais sans pour autant réussir à en profiter pleinement et à l'exploiter...

Ou juste parce que malgré le soutien, on n'arrive pas à envisager autre chose que le pire et que plus rien ne suffit à soulager...

Enfin c'est mon avis personnel.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

jg.06
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : jeudi 30 décembre 2021 à 18:09

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#288 Message par jg.06 » jeudi 30 décembre 2021 à 20:04

Oui he comprends, la neuroatypie ne favorise pas un chemin de vie simple ...
TDAH & HPI ( 2020 )
TSA en cours d'évaluation

Tree
Habitué
Messages : 65
Enregistré le : vendredi 30 avril 2021 à 8:45

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#289 Message par Tree » jeudi 30 décembre 2021 à 20:13

Je comprends la modération, mais en même temps, il est important de laisser un espace où une personne avec ces idées puisse s'exprimer.
Dans ces moments, on a besoin de parler, d'être entendu (ou lu).
diagnostiqué Asperger

jg.06
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : jeudi 30 décembre 2021 à 18:09

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#290 Message par jg.06 » jeudi 30 décembre 2021 à 20:55

L annee derniere, j allais tres mal.
J ai appelé Sos suicide Phoenix, j ai eu la chance de tomber sur une tres bonne ecoute avec beaucoup de conseils.

Si tu vas tres mal, il ne faut pas hesiter a aller aux urgences psychiatriques.
Ils auront de quoi te soulager. Ce sont des professionnels qui savent gerer cela.
La crise suicidaire n est pas a prendre a la légère, mais je t assure que ca passe.
Donc n hesites pas si necessaire. c est a mon sens ce qui est de plus sage a faire.
TDAH & HPI ( 2020 )
TSA en cours d'évaluation

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1614
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#291 Message par Fluxus » jeudi 30 décembre 2021 à 20:58

Pour être passée plusieurs fois par l'évaluation du potentiel suicidaire en consultation et ce, depuis mes 13 ans (je crois que ma dépression a commencé à s'installer vers cette période là, je me rappelle m'y être beaucoup enfoncée à cette période là mais elle est devenue vraiment invivable quelques années plus tard, quand l'intensité des effondrements liés aux TSA a augmenté avec, même si les effondrements se sont fait moins fréquents avec le temps, mises en place de rituels et compensations en tout genre mais beaucoup plus explosifs), que ce soit avec des psychologues et psychiatre en libéral, en institution ou même au C.R.A., j'ai décidé d'aller chercher exactement comment est-ce que ce risque est évalué.

En ce moment, j'ai droit régulièrement à ça et mine de rien, je commence à m'y habituer et je trouve que ça reste un outil sympa pour savoir plus ou moins où on en est soi-même.
Spoiler : 
Au passage, passer devant un médecin psychiatre (pédopsychiatre qui bosse initialement en service hospitalier en plus) et exprimer une grande détresse avec des symptômes très typiques de l'état dépressif et presque en arriver à parler des idées noires et entendre "Ah. Ba faut vous accrocher encore un peu !" et sortir avec comme seule recommandation de reprendre des anxiolytiques alors qu'on a arrêté juste quelques mois auparavant, c'est limite. Quand on n'est pas pris au sérieux, comment on est censé réagir aussi si même des professionnels de la question ne réagissent pas comme on l'attendrait ? Sans parler de quelques moments de mépris et de déni des résultats d'examens médicaux sous les yeux de cette personne qui n'est pas auteur.e du diagnostic.
Bref, pour en revenir à l'évaluation du potentiel suicidaire, bien-entendu, je me contente de répondre aux questions qu'on me pose et rien d'autre.

J'ai bien compris que ce qui est déterminant dans le plan de suivi à établir, c'est la présence ou non des scénarios en fait.

Parce qu'à chaque fois qu'on me demande si j'ai des idées noires, j'hésite. Parce que c'est devenu très naturel pour moi de penser à la mort 56 000 fois par jour sans forcément penser à la mort au sens du suicide mais pensées morbides quand même. C'est juste comme si le mot "mort" devenait un univers à part entière dans lequel on baigne constamment et que tout ramène à la mort, tout le temps.

Alors du coup, comme c'est devenu très naturel avec le temps aussi pour moi de dire que "j'ai envie de mourir" sans forcément envisager plus, on me pose toujours la question : "Est-ce qu'il y a des scénarios ?".

Et si on a le malheur de répondre "Oui", on doit les énoncer.

Je crois que je n'ai jamais eu de scénario à l'instant t en-tête au moment où on m'a posé la question même si bien-entendu, y en a énormément qui défilent dans mes paroles mais ça relève de trucs irréalistes que de mettre tout en œuvre pour les exécuter.

Enfin en tout cas, dans mon esprit là tout de suite maintenant, je le conçois comme ça.

Sinon, je sais aussi qu'un autre critère sur lequel on se base beaucoup, c'est s'il y a un lien de confiance qui s'est établi entre le thérapeute et le patient.


Mais bref, toute demande se doit d'être prise très au sérieux comme ça a été dit plus haut et ça se comprend et puis je pense que même si on se base sur les critères d'évaluation, c'est pas forcément parce que la personne en parle qu'on peut considérer qu'elle ne va rien faire.

Je crois que ça, c'est un cliché aussi de dire qu'une personne qui parle de ses plans de passage à l'acte a des chances de ne pas vraiment le faire sous prétexte qu'elle en parle.

Fin bref, voilà... Je sais pas..
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1614
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#292 Message par Fluxus » samedi 1 janvier 2022 à 22:24

Mais du coup, sans indiscrétion, ce topic est dédié à parler de quoi concrètement si on ne peut pas y évoquer des envies ou autre ?
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 32813
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#293 Message par Tugdual » dimanche 2 janvier 2022 à 14:22

Je ne perçois pas le sens de la question.

Chacun peut s'exprimer, mais doit aussi être prêt à en assumer les conséquences.

Il faut donc être conscient que, si en modération nous percevons un danger, nous nous réservons le droit de réagir.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1614
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#294 Message par Fluxus » dimanche 2 janvier 2022 à 14:28

Question initiale : A quoi un topic sur le suicide sur lequel plusieurs personnes ont déjà évoqué des idées/envies par le passé sur la question est destiné, si son but n'est pas de recevoir les plaintes des gens en ce qui concerne ce sujet ?

M'enfin y a rien à débattre, juste je ne vois pas la nuance, à moins que cela soit dans la répétition. Ou par rapport à la période ?

:?:
Spoiler : 
Ça reste une vraie question hein, pas d'idée cachée derrière, je préfère le préciser parce que je commence à avoir l'impression que quand j'exprime certaines choses sur le forum, on y voit parfois des sous-entendus plus éloignés derrière alors que la question se veut simple, sérieuse et juste par pure curiosité. Pas de contestation de quoi que ce soit. Pas envie que ça passe pour de la provocation (puisque ça n'en est pas).
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 2734
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#295 Message par Curiouser » dimanche 2 janvier 2022 à 14:49

C'est de manière plus générale un fil sur la question du suicide et des risques dans la population autiste (cf. les articles relayés par Jean, notamment), ainsi qu'un lieu pour témoigner de son expérience, passée et/ou actuelle.
Quand les envies suicidaires se font très présentes et/ou répétées, le formuler ici (sur ce fil ou ailleurs) n'est bien entendu pas interdit, mais il faut savoir que cela sera traité de façon spécifique (rappels des numéros dédiés, et, le cas échéant, si la modération estime qu'il y a danger pour la personne, appel pour qu'il y ait intervention sur place), cf. les rappels de la modération plus haut.
Ce n'est pas l'idéal, mais c'est la meilleure option trouvée jusqu'ici dans le cadre de ce forum.
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1614
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#296 Message par Fluxus » dimanche 2 janvier 2022 à 17:16

Mais comment on fait pour savoir quand les autres perçoivent un danger si nous on ne le perçoit pas de la même manière ?

Et je n'ai rien contre cette option de faire intervenir quelqu'un, qu'on soit bien d'accord, je la comprends tout à fait et c'est même peut-être la meilleure chose à faire.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 2734
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#297 Message par Curiouser » dimanche 2 janvier 2022 à 20:22

Dès lors que quelqu'un écrit qu'il a des pensées suicidaires et/ou a envie de mourir, je le crois, pour ma part, au sens littéral, et ce doit sans doute être le cas pour bon nombre de membres du forum.

Après, cela dépend aussi des personnes. Pour ma part, quand j'ai eu des pensées suicidaires, je n'en ai jamais parlé sur le moment. C'est complexe aussi d'exprimer ce type de choses, surtout quand on est dans l'ambivalence "envie d'en finir" / "peur de la mort".
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1614
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#298 Message par Fluxus » dimanche 2 janvier 2022 à 20:29

Et quand on est habitué à en parler quasi systématiquement et de manière répétitive jusqu'à ce que pour la personne elle-même, ça semble banale, on doit faire quoi ?

Sachant que du coup, le simple fait d'exprimer une envie de mourir met toute personne qui peut lire en alerte et mène à l'inquiétude.

Désolée, jsuis en train de partir dans des questions qui n'ont peut-être aucun sens.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 2734
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#299 Message par Curiouser » dimanche 2 janvier 2022 à 20:41

Non, bien au contraire, cela a du sens, et est important.

A voir si d'autres expressions et modes d'expressions (les "miaaaaou" sur "Juste pour gueuler", par exemple ; le dire / l'écrire dans une langue étrangère) ne pourraient pas davantage convenir le plus souvent, afin de "réserver" les phrases sur les envies de mourir pour les moments vraiment critiques ?
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1614
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#300 Message par Fluxus » dimanche 2 janvier 2022 à 22:07

🐱

MIAOU.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Répondre