Envies suicidaires (suicide) ...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2103
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Idées suicidaires

#241 Message par lulamae » lundi 31 décembre 2018 à 9:52

Ca m'est arrivé aussi, et ça reste présent en toile de fond, comme une échappatoire. Mais je dois faire avec le conflit intérieur que c'est horrible de penser à ça alors que j'ai des enfants. Donc, j'évite d'y penser...

Pour que vous vous sentiez moins seules, il y a un sujet ici :
viewtopic.php?f=4&t=9231&p=419158&hilit=suicide#p419158


Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (fin).
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19617
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#242 Message par Jean » mardi 12 mars 2019 à 13:44

Le suicide chez les personnes autistes

Par Phantom dans Santé

Cet article est un résumé de l’étude A 20-Year Study of Suicide Death in a State wide Autism Population, Autism Res. 2019 Jan 21.

Dans la population générale, le suicide se produit plus souvent chez les hommes que chez les femmes, avec un ratio de 3.5 pour 1 (NIMH, 2018) et les femmes ont également tendance à utiliser des méthodes de suicide moins violentes que les hommes (Ajdacic-Gross et al., 2008).
Image
Les familles, les cliniciens et les personnes autistes mettent en avant leurs inquiétudes en même temps qu’émergent des études montrant un taux de pensées suicidaires et comportements suicidaires élevés parmi les personnes autistes (Veenstra-Vander- Weele, 2018).

Cependant il y a actuellement peu d’études sur le risque de décès par suicide sur la population des personnes autistes.

Cette étude s’intéresse spécifiquement aux décès par suicide chez les personnes autistes en Utah afin d’identifier les incidences et les caractéristiques des personnes décédées.

Suite : http://comprendrelautisme.com/le-suicid ... -autistes/
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19617
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#243 Message par Jean » mercredi 13 mars 2019 à 22:02

Appel à l'aide: s'attaquer au risque de suicide chez les femmes autistes

A l'occasion d'une étude dans l'Utah sur le suicide chez les personnes autistes, Sara Luterman exprime le besoin de s'attaquer au risque de suicide chez les femmes autistes.

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19617
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#244 Message par Jean » lundi 18 mars 2019 à 21:59

Ce soir, dans le cadre des lundis de la santé de Brest, Les conduites suicidaires et leur prévention

CONFÉRENCE Par le Professeur Michel Walter, chef du pôle de psychiatrie du CHRU de Brest. Dans le cadre des Lundis de la Santé.

C’est également l’occasion de présenter le dispositif VigilanS, dispositif destiné à la prévention de la récidive suicidaire. Présentation par l’équipe VigilanS du CHRU de Brest.Elle est animée par le Dr Sofian Berrouiguet, qui est intervenu il y a un an à un café-rencontre d'Asperansa.

http://dispositifvigilans.org/

La Bretagne a une surmortalité par suicide de 60% par rapport à la moyenne française, surmortalité depuis 1950.

La conférence était très intéressante.

Une question a été posée par Asperansa, sur la mortalité prématurée des personnes autistes sans déficience intellectuelle, qui est 9 fois supérieure à celle de la population générale. Soit la deuxième cause de mortalité prématurée.

Cette surmortalité n'apparaissait pas dans la diapo sur les facteurs de risque.

A noter également dans les particularités :
  • - mortalité identique pour les femmes et les hommes autistes (alors qu'il y a en moyenne plus d'hommes qui décèdent par suite de suicide);
    - les manifestations de la dépression ne sont pas les mêmes pour les personnes autistes, et les entretiens médicaux doivent être adaptés en conséquence : il était dit que les médecins généralistes et les travailleurs sociaux devaient être formés pour détecter les dépressions; or, dans le cas de l'autisme, il faudrait aussi améliorer la formation des psychiatres;
    - il a été fait état d'une durée "moyenne" de la crise suicidaire chez les adultes de 3 mois : elle peut être explosive chez les personnes autistes;
    - le harcèlement, l'exclusion sociale comme facteurs de risque (l'isolement était mentionné comme facteur très important).
En réponse (qui ne pouvait être que très rapide), le Pr Walter a mentionné la stigmatisation comme facteur de risque , rappelant que c'est aussi le cas dans la schizophrénie. Et il a noté que l'autisme, considéré jusqu'à présent comme maladie psychiatrique, est maintenant considéré comme un handicap.

La conférence sera mise sur youtube. La dernière est sur le cholestérol : https://www.youtube.com/watch?v=4cMA5JLfdSw
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#245 Message par Benoit » lundi 18 mars 2019 à 22:04

En réponse (qui ne pouvait être que très rapide), le Pr Walter a mentionné la stigmatisation comme facteur de risque , rappelant que c'est aussi le cas dans la schizophrénie. Et il a noté que l'autisme, considéré jusqu'à présent comme maladie psychiatrique, est maintenant considéré comme un handicap.
Ca me semble très limite comme réponse.

On vivrait très bien s'il n'y avait que la stigmatisation. Se faire pourrir la vie à tout bout de champ, c'est un peu plus que de la "stigmatisation".
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19617
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#246 Message par Jean » lundi 18 mars 2019 à 23:37

Nous n'allons pas évidemment nous satisfaire de cette réponse.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Evy
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : mardi 26 mars 2019 à 17:31

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#247 Message par Evy » dimanche 31 mars 2019 à 21:25

Rem 82 a écrit :
lundi 25 juillet 2016 à 21:39
Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Tout est dans le titre...

Parfois je me propose des ultimatums genre si dans 6 mois j'y arrive toujours pas c'est bon j'en finis pour de bon...

J'ai même pas 30 ans j'ai une vie à faire et je ne souhaiterais pas nourrir les statistiques du taux de suicide dans ce superbe pays ... :roll:

Et vous ?
Adolescente, je pensais que je ne vivrai pas jusqu'à 20 ans, puis le 20 ans ont été dépassé, je pensais ne pas arriver à 30 ans, je voulais mourir et je suis bientôt à 29 ans et... j'ai envie de vivre pour la première fois de ma vie. J'ai enfin trouvé un équilibre de vie et je commence avoir non pas ce que je n'arrive pas à faire, mais ce que j'arrive à faire, j'en suis encore au début, mais à force de travail sur soi-même ça change. Ça prend beaucoup de temps, rien ne change en un mois, mais sur des années ça évolue. Je te dirai d'en parler avec un psy surtout, car lui ne te jugera pas. Perso, je m'entraine à positiver en relevant ce qui a bien été dans ma journée et en prenant soin de moi.
Je suis Asperger, diagnostiquée depuis plus de 10 ans, je suis aussi HPI

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19617
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#248 Message par Jean » dimanche 5 mai 2019 à 12:22

Les personnes autistes qui se blessent elles-mêmes courent un risque accru de suicide.

Les personnes autistes qui se font du mal sont plus de 30 fois plus susceptibles de se suicider que la population générale. Le risque est particulièrement prononcé chez les filles et les femmes de l'ensemble du spectre. Une étude présentée à l'INSAR 2019 (Montréal)

spectrumnews.org Traduction de "Autistic people who harm themselves are at increased risk of suicide" par Nicholette Zeliadt / 4 mai 2019
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... de-suicide
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Line1990
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : samedi 11 mai 2019 à 16:34

Re: Envies suicidaires (suicide) ...

#249 Message par Line1990 » mardi 14 mai 2019 à 1:51

Ah le suicide, qu'est-ce que j'y ai pensé.
J'y pense encore de temps en temps mais je pense que c'est subconscient, ce n'est pas ce que je veux vraiment, je pense que c'est plutôt que mon cerveau est "habitué" a penser suicide mais je ne le ferai pas.
Suspicion de T.S.A

Répondre