structure sociale

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#16 Message par laura » mercredi 27 mai 2009 à 18:41

voilà, maho, c'est exactement ça.

Tu n'a pas à avoir honte hein, c'est normal.

mais moi je ne suis pas capable de le supporter malheureusement.
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#17 Message par Mars » mercredi 27 mai 2009 à 19:05

"N'importe quel individu avec des compétences sociales suffisantes à tout intérêt à suivre ce comportement, tant pour son bonheur personnel que pour celui des autres."

Sans doute, il y a une bonne part de vrai dans ce que tu dis. Mais le mot "bonheur" ne me semble pas approprié. Pour sa tranquillité d'esprit plutôt, pour ne pas avoir à expliquer pourquoi il s'affranchit de certaines règles stupides.

Quand on est jeune on vit ça très difficilement, je peux le dire, j'ai souffert de devoir me plier à des tas de conventions car j'ai horreur de l'hypocrisie et gaspiller de l'énergie à faire semblant me hérisse. Je l'ai fait car mes parents sont terriblement conventionnels et je ne voulais pas leur faire de peine.
Avec du recul, je pense qu'ils sont conventionnels car il sont très peu sûrs d'eux, ce sont des paysans qui ont eu à subir beaucoup d'humiliations, alors ils ont fait en sorte qu'on les remarque le moins possible.
C'est la seule chose qui m'a gênée dans l'éducation qu'il m'ont donnée.

Quand on vieillit, c'est beaucoup plus facile de ne pas faire semblant : on tolère mieux les vieilles dames indignes que les jeunes mal élevés (et pourtant ce sont parfois les mêmes à quelques dizaines d'années de différence).

La seule chose qui me fera faire respecter une convention sociale stupide (à mon avis), c'est l'intention de ne pas blesser.

Bref, je comprends très très bien ce que tu veux dire, j'ai moi-même beaucoup souffert de cet état de fait. Dans des moments de dépression, je trouvais tout le monde hypocrite et infréquentable. En retrouvant le moral, j'ai pu voir que les choses étaient moins caricaturales. Aujourd'hui, je pense pouvoir affirmer que les NTs non hypocrites sont beaucoup plus nombreux que tu ne penses.
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Clovis
Passionné
Messages : 486
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

#18 Message par Clovis » mercredi 27 mai 2009 à 19:08

Je dois avouer que de mon côté il y a beaucoup de ces choses qui doivent tout simplement m'échapper. Lorsque des personnes sont en froid dans un groupe je risque fort de ne pas m'en rendre compte avant que ce soit dit explicitement...

Par contre je ne supporte pas les gens qui critiquent les autres avant de se regarder elles mêmes ou qui prononcent péremptoirement des opinions stéréotypées sur des sujets qu'elles ne maitrisent pas ! :evil:

M'enfin loin de moi l'intention de jeter la pierre aux nt's. Bonnes ou mauvaises les manières qu'ont les gens de fonctionner m'échappent largement, ce n'est pas une raison pour les rejeter en bloc.

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#19 Message par laura » mercredi 27 mai 2009 à 19:32

moi j'ai en marre d'être rejetée en bloc Clovis. J'en peux plus.

Je suis prise dans un dilemme insupportable :

* suivre les conventions sociales stupides : et ça commence par "ça va ?" "oui, et toi ?" et être intégrée socialement, ce qui me simplifierai beaucoup la vie. Mais je serai très malheureuse.

* être bien dans ma peau, faire les choses à ma manière. Et parallèlement être exclue des jeux sociaux des humains.

Dans l'un comme dans l'autre cas, je serai mal à l'aise.

Quoi qu'il en soit je suis et serais toujours handicapée. Je ne serai jamais véritablement intégrée.
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Clovis
Passionné
Messages : 486
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

#20 Message par Clovis » mercredi 27 mai 2009 à 20:08

J'admire quand même ton courage de tenter. Moi, à vrai dire, je ne crois pas avoir énormément tenté. Face aux possibilités d'intégrer un groupe je suis scotché au stade passif soit les gens m'intègrent d'office sans que j'ai l'impression de faire quoi que ce soit pour ça - faut croire que ma tête leur revient - soit ils s'en foutent et je reste en marge. Je n'arrive pas à être un moteur dans les relations quelles qu'elles soient. A la base ce n'est pas tant la peur d'être rejeté que le sentiment de ne vraiment pas savoir comment faire...

Bien sûr il y a eu les époques ou je n'avais même pas besoin de chercher à m'intégrer plutôt que de me rejeter simplement on prenait plaisir à me tourmenter. :roll:

Alors jouer le jeu... J'en suis capable dans certaines limites... Mais c'est vrai qu'il y a bien des choses qui me semblent définitivement hors d'atteintes - et pour certaines c'est tant mieux.

Jouer le jeu... Ou pas. Tout ça ce sont des questions qui me perturbent beaucoup en ce moment. Ca se tourne et se retourne tellement que j'ai du mal à en parler d'une manière qui me satisfasse. Je me sens présentement très asocial et me demande désespérément si faire des efforts dans le sens contraire vaut vraiment la peine...

Il y a aussi être intégré et se sentir intégré... Ce qui je pense ne m'est jamais arrivé.

Quand tu parles de faire les choses à ta manière pour être bien dans ta peau j'avoue que ça me trouble... Parce que j'ai l'impression de ne même plus vraiment savoir ce que c'est que d'être vraiment moi... Après tellement d'années à m'accrocher, à essayer d'être comme tout le monde... Je cherche autant que possible à me retrouver depuis quelques temps, arriver à ne plus me soucier que de ma manière bien particulière d'être heureux...

J'essaye néanmoins autant que possible de ne pas porter un regard trop amer sur les autres... Au risque de tout me reprocher à moi même comme c'est le cas, je cours après un équilibre...

Faut être honnête, en ce moment je n'ai qu'une envie : vivre en ermite.

Courage...

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#21 Message par laura » mercredi 27 mai 2009 à 21:53

c'est bien simple, avant quand il y avait un groupe de NTs auquel je désirai "accéder" je faisai des efforts pour, j'essayai désespérement de m'accrocher aux wagons, de comprendre quand et à qui parler, quoi faire et ne pas faire. J'essayais de comprendre comment ça marchai... etc. Bien sûr ça ne marchai pas, mais au moins j'essayais.

Maintenant je ne le fais plus. Désormais quand j'arrive près d'un groupe je ne lui parle pas, je l'ignore, et si on me parle... je ne fais rien de particulier, je répond vaguement au mieux. Je fais tout mon possible pour passer inaperçu et qu'on ne me demande rien.

C'est pareil pour tout.

Maintenant quand je vois un humain sociable, je ne lui parle pas, je ne le regarde pas, je l'évite. Et si je ne peux vraiment pas l'éviter, je m'en tiens à un code assez rudimentaire de politesse du type : "si la personne semble me regarder depuis plusieurs secondes, et que je crois la connaitre, dire bonjour ou bonsoir selon le moment de la journée". Ou si une personne que je semble connaitre me tend la main, la serrer. Machinalement." ça ne fait pas de miracle malheureusement. C'est loin de suffire.

Si un humain sociable me parle, je fais tout mon possible pour qu'il fasse aussi court que possible, et ne pas avoir à répondre. trop fatiguant. trop nul. inutile.

j'ai cessé de lutter. Un peu comme la fille dans "mozart and the whale" J'en ai marre d'essayer d'être normale, je préfère rester moi même. C'est moins risqué pour moi.
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#22 Message par maho » mercredi 27 mai 2009 à 22:04

Je suis d'accord avec Mars, avec l'age, on arrondie les angles, mais surtout on s'en fiche totalement de ce que pense l'autre, on n'a plus rien a prouver. C'est peut etre la ou il ya le probleme, on etant jeune, on veut a tout prix rentrer dans le moule car c'est ce qu'on nous dit de faire (comme dit Mars, par les parents, sinon les instits, les profs, l'entourage) et on essaye meme si on ne comprends pas pourquoi.

J'ai eu de la chance, comme Mars et Jean d'etre de l'epoque ou la "difference" etait a la mode, on pourrait etre "d'une autre planete" et le plus que cette planete etait loin, le plus qu'on avait la "cote".

Mais Laura, tu dit avoir une dilemme, entre deux choix, le premier tu termine en disant "je serai trés malheureuse" et le deuxieme tu commence en disant "etre bien dans ma peau" le choix est fait, il suffit de l'accepter pour ne pas etre mal a l'aise.

Handicapé, je ne suis pas sur, je ne te trouvais pas handicapé, et je trouvais que tu as integré la groupe au Café.
Il y a aussi être intégré et se sentir intégré... Ce qui je pense ne m'est jamais arrivé.
Je pense au contraire Clovis, que tu t'es bien integré ici, et meme si tu pense qu'on est des gens touchés par Asperger, donc plus "tolerant" on est quand meme d'abord "des gens" et certains des NT. Si nous on peut t'integrer, comme on ne rejete pas Laura, d'autres peuvent le faire.

Mais Mars a raison, quand on vieillit, c'est plus facile de ne pas faire semblant, je ne cherche plus a "plaire" ou a "integrer" ou meme a "socialiser" on m'accepte tel que je suis...ou pas.
Parce que j'ai l'impression de ne même plus vraiment savoir ce que c'est que d'être vraiment moi...
Clovis, il ne faut pas essayer de te "transformer" pour le plaisir des autres, reste toi meme, meme si ce n'est pas "accepté" c'est toi qui compte et non pas les avis des autres.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#23 Message par laura » jeudi 28 mai 2009 à 1:00

je ne suis pas d'accord.

D'abord je ne suis pas d'accord sur le fait de m'être sentie intégrée dans le groupe. j'en donnai sûrement l'impression mais pour moi ça n'était pas un groupe, c'était un amas confus de "personnes".

ensuite je ne suis pas d'accord : Être soi même n'est pas suffisant pour être accepté, et les autres comptent beaucoup. Si je veux trouver un travail c'est pas être moi même qui va m'aider. C'est rentrer dans le moule.

être moi même ne suffira pas à me faire me sentir bien, puisque j'ai besoin du contact amical des autres pour me sentir bien et que pour ça il faut être sociable.

Tu ne me trouve pas handicapée mais tu n'est pas dans ma tête, tu ne connais pas mon calvaire.

Avec l'âge on arrondit les angles c'est bien mignon, mais vous aurez beau le rêpeter ça ne fera que me faire mal au coeur. Vu comme je suis constamment traitée de petite jeune, avec toutes les connotations négatives associées.

ça me met en rage :evil:
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#24 Message par Jonquille57 » jeudi 28 mai 2009 à 7:25

Laura, on te sens très en colère.... Donc, je n'essaierai pas de te convaincre de quoi que ce soit, car je sens que c'est inutile. Une seule réflexion me vient à l'esprit, est que je pense que pour s'intégrer à un groupe quelqu'il soit, il faut aimer un minimum les gens ( au sens général, bien sûr ... ). Quand je dis " aimer ", c'est aussi ne pas partir avec plein de préjugés.... :wink: Les NT ne sont pas les monstres d'hypocrisie que tu décris ( enfin, pas tous ! :D )

Et finalement, un dicton ne dit-il pas : " Pour vivre heureux, vivons cachés " ?

Bon courage....

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#25 Message par maho » jeudi 28 mai 2009 à 7:42

ça me met en rage
Ce n'etait pas mon intention Laura, je suis desolé.

Je comprends que c'est difficile, je le vis tous les jours avec Loic. Brigitte a raison pour les préjugés.....on n'est pas tous des monstres, mais il faut que tu prends la risque d'avoir confiance en nous. C'est le risque d'etre encore rejeté, insulté, critiqué, refuté, mais pas par tout le monde, et ce sont ces derniers qui comptent.
Courage Laura
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#26 Message par laura » jeudi 28 mai 2009 à 12:09

Brigitte a écrit :Quand je dis " aimer ", c'est aussi ne pas partir avec plein de préjugés.... :wink: Les NT ne sont pas les monstres d'hypocrisie que tu décris ( enfin, pas tous ! :D )
je n'ai rien contre les gens. Mais je vois bien leur comportement. Ils sont (vous êtes) capables de mettre des masques. Je ne dis pas qu'il n'y a rien derrière ces masques, il peut y avoir des êtres formidables cachés derrière. Mais la réalité est là, en société il faut porter un masque. Il faut s'intégrer et pour ça il n'y a qu'un nombre limité de masques et de costumes :(

moi je suis incapable de voir où s'arrête le masque et où commence l'individu. Et ces temps ci j'ai tendance à être bien plus sensible à cette capacité d'hypocrisie, de mensonge, des NTs.

D'où ma peur-colère.
Brigitte a écrit : Et finalement, un dicton ne dit-il pas : " Pour vivre heureux, vivons cachés " ?
C'est encore un dicton créé par des NTs ça. Libre à toi de l'appliquer autant que tu veux mais moi j'ai décidé que c'était fini cette mascarade. Désormais je m'exprimerai librement. De toute façon quoi que je fasse les NTs se chargent de me donner un rôle bien à eux, alors autant se lâcher.

J'ai abandonné tout espoir illusoire d'être quelqu'un de normal. Je ne serai jamais capable de communiquer avec les NTs, jamais capable de les comprendre, jamais capable de m'intégrer dans un groupe. Il va falloir faire sans :cry:
Modifié en dernier par laura le jeudi 28 mai 2009 à 12:12, modifié 2 fois.
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#27 Message par laura » jeudi 28 mai 2009 à 12:10

maho a écrit : Je comprends que c'est difficile, je le vis tous les jours avec Loic. Brigitte a raison pour les préjugés.....on n'est pas tous des monstres, mais il faut que tu prends la risque d'avoir confiance en nous. C'est le risque d'etre encore rejeté, insulté, critiqué, refuté, mais pas par tout le monde, et ce sont ces derniers qui comptent.
Courage Laura
Comment savoir où est la vérité et où sont les mensonges ?

Je ne supporte plus qu'on me mente.
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
Anne-Marie
Habitué
Messages : 91
Enregistré le : samedi 4 octobre 2008 à 21:25
Localisation : 44

#28 Message par Anne-Marie » jeudi 28 mai 2009 à 12:58

Attention

L’omission est aussi un mensonge

Les NaT disent ne pas aimer le mensonge et en souffrir

Mais les NaT sont-ils conscients que par leurs mensonges par omission il font aussi souffrir les NT

Personne n’est blanc – Personne n’est noir.

Un peu de respect des uns et des autres et ça donnera cela :

http://www.dailymotion.com/video/x3ovo5 ... di-o_music

Mignon n'est-ce-pas ?

Anne-Marie

anonyme7700
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : lundi 13 avril 2009 à 12:59
Localisation : outre-Atlantique

#29 Message par anonyme7700 » jeudi 28 mai 2009 à 13:20

laura a écrit :
maho a écrit : Je comprends que c'est difficile, je le vis tous les jours avec Loic. Brigitte a raison pour les préjugés.....on n'est pas tous des monstres, mais il faut que tu prends la risque d'avoir confiance en nous. C'est le risque d'etre encore rejeté, insulté, critiqué, refuté, mais pas par tout le monde, et ce sont ces derniers qui comptent.
Courage Laura
Comment savoir où est la vérité et où sont les mensonges ?

Je ne supporte plus qu'on me mente.
Idem. Comment peut-on établir un climat de confiance avec des menteurs, hypocrites, etc? Et vivre caché derrière un masque, je ne comprends pas l'intérêt (à moins que ce soit le seul moyen d'être accepté par les NT).

Concernant les NT, heureusement, ils ne sont pas tous pareils. Il existe parmi eux une minorité de personnes vraiment formidables. Ne perds donc pas espoir pour communiquer avec eux.

Je pense que le plus dur n'est pas de communiquer avec des NT mais pas avec des personnes conformistes.

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#30 Message par laura » jeudi 28 mai 2009 à 14:16

Anne-Marie a écrit :Attention

L’omission est aussi un mensonge

Les NaT disent ne pas aimer le mensonge et en souffrir

Mais les NaT sont-ils conscients que par leurs mensonges par omission il font aussi souffrir les NT
je crois au respect et à l'importance de la vie privée. Je ne donne pas ma date de naissance à un inconnu. Je ne donne pas mon adresse à une personne en qui je n'ai pas confiance. J'exprime mes émotions autant que je peux et quand j'ai une opinion sur quelque chose je pense l'exprimer facilement.

Je ne pense pas faire dans le mensonge par omission. Je ne suis malheureusement pas capable de cacher ce que je suis :/

Et puis d'ailleurs, les NTs aussi mentent par omission quand ils "oublient" de me dire que je les dérange, que je leur déplait, qu'il voudrai que j'ai une autre attitude, qu'il voudrait que je dégage.

J'ai jamais prétendu être toute blanche !

on est ici pour parler de la structure sociale des NTs, rien de plus. Merci de ne pas faire dans le hors sujet !
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Répondre