structure sociale

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#31 Message par Luna » jeudi 28 mai 2009 à 15:19

Mon dieu, Laura, que de colère. Mais je comprends, c'est un sujet qui te touche, qui doit te faire mal en ce moment.
Je te souhaite de trouver la solution qui te convienne.
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

alexis
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

#32 Message par alexis » vendredi 29 mai 2009 à 0:52

Lorsqu'ils découvrent que leur enfant est différent, on dit souvent aux parents qu'ils doivent faire le deuil d'avoir un enfant idéal, c'est à dire correspondant à leur attentes, à leur rêve de vie normale qu'ils avaient construit avant sa naissance.

Dans le même état d'esprit, quand tout à coup on prend conscience de notre différence, on doit nous aussi faire un deuil, celui d'un monde idéal fait à notre image et suivant nos aspirations, au profit d'une société dont les codes ne sont pas fait pour nous et qui se moque complètement des gens qui ne rentrent pas dans sa norme.

Accepter la société, ce n'est pas accepter de s'y plier aveuglément, de rentrer dans son moule juste pour faire comme les autres.

Accepter la société, c'est la reconnaître telle qu'elle est, avec ses bons et ses mauvais côtés, avec ses avantages et ses invraisemblances. C'est la regarder avec lucidité pour en avoir une bonne compréhension. C'est apprendre son fonctionnement, maîtriser ses mécanismes pour avoir un regard éclairé et faire les bons choix.

On n'est pas obligé d'adhérer à 100% aux conventions sociales. L'idée c'est de faire le minimum syndical quand ça nous arrange, quelques règles de savoir vivre et de politesse pour entretenir des amitiés, un peu de rigueur au travail pour avoir un salaire, etc… Après, pour le reste, rien ne nous empêche de laisser libre cours à nos extravagances quand personne ne regarde :D

Laura, pour moi aussi cette prise de conscience est récente. Voir la société telle qu'elle est, ce n'est pas facile et ça fait un coup au moral à chaque fois qu'on y est confronté et qu'elle nous met en difficulté. Plus je prend conscience de la réalité des autres, et plus je la trouve bien terne. Les gens manquent tellement d'imagination qu'ils se sont bâtis un cadre ennuyeux à pleurer. De mon côté, j'ai grandi jusque là dans un monde plein de couleurs et de choses merveilleuses ou fantaisistes, et j'ai bien envie de continuer. Et, aussi grande que soit leur influence sur les autres, ce n'est pas une bande de grincheux plein de certitudes et de conventions, qui m'en empêcheront.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#33 Message par Jonquille57 » vendredi 29 mai 2009 à 6:52

Alexis, tout ce que tu écris pourrait tout aussi bien être écrit par un NT.... :wink:

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#34 Message par laura » vendredi 29 mai 2009 à 9:33

Personnellement je ne suis pas prête d'accepter le comportement des NTs. Il me dégoûte trop. Je vivrai à côté d'eux, comme je l'ai toujours fait (et pas avec eux comme les autres NTs), mais je ne ferai plus l'effort d'aller vers eux.

A quoi bon me casser les dents ? Vous allez dire qu'on peut faire de bonnes rencontres mais je n'ai jamais vraiment pu faire de rencontre dans ma vie avec des NTs. Trop de différences, trop d'incompréhension, on se loupe. Je sais désormais que ça ne changera jamais. Il va falloir faire sans, faire le deuil d'une vie toute tracée, bien balisée, pour créer une nouvelle voie. :(

Dans ce contexte, je ne peux pas adhérer à la société, ce n'est pas la mienne en fait. Je ne m'y reconnais pas. Là c'est pareil, je vais vivre à côté d'elle mais je sais que je ne serai jamais intégrée socialement. Je serai toujours associable.

Tout ce que je peux faire à présent c'est reconsidérer mon avenir. Par exemple, à quoi bon faire un métier gratifiant socialement ? c'est un mirage, ça ne pourra jamais marcher. Je devrai plutôt me concentrer sur d'autres aspects. Par exemple sur ce que ça peut m'apporter à moi. Par chance je sais ce que je veux.

Je me fiche totalement de l'avis des NTs à ce sujet. Je ne suis plus capable de faire la différence entre les moments où ils sont sincères et ceux où ils portent un masque. Et je me rend compte qu'eux même ont bien du mal à admettre quand ils portent un masque. Alors libre à vous de répondre bien sûr mais je n'ai plus confiance alors je n'écouterai probablement pas.
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

alexis
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

#35 Message par alexis » vendredi 29 mai 2009 à 11:27

Alexis, tout ce que tu écris pourrait tout aussi bien être écrit par un NT....
Non, les gens NT ne se posent pas de question. Il n'ont même pas conscience que certaines personnes en marge puissent avoir un problème et se posent des questions sur un fonctionnement social qui leur parait à eux comme une évidence :wink:

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#36 Message par Jonquille57 » vendredi 29 mai 2009 à 18:47

Alexis, et si tout ceci n'était pas évident pour certains NT non plus ?

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#37 Message par Jonquille57 » vendredi 29 mai 2009 à 18:48

alexis a écrit : Non, les gens NT ne se posent pas de question.
En es-tu si sûr ? :wink:

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#38 Message par laura » vendredi 29 mai 2009 à 19:06

Brigitte a écrit :
alexis a écrit : Non, les gens NT ne se posent pas de question.
En es-tu si sûr ? :wink:
la plupart des NTs n'ont pas de problème aussi important pour sociabiliser. :roll:
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Clovis
Passionné
Messages : 456
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

#39 Message par Clovis » samedi 30 mai 2009 à 12:01

Je ne doute pas qu'on puisse être neuro-typique et avoir de réelles difficultés à se socialiser pour un tas de raisons.

Je me dis que la différence c'est peut-être que la personne simplement timide ou socialement anxieuse n'a pas ressenti les mêmes difficultés tout au long de sa vie ni dans toutes les relations avec les autres, ses difficultés seraient la conséquence d'un parcours destructeur plutôt que l'inverse. Plus je me replonge dans mon enfance et plus je me rends compte que les problèmes à lesquels je me heurte aujourd'hui sont précisément les mêmes que ceux que j'ai toujours connu.

Bref, en résumé je ne sais pas... A chacun de trouver sa voie.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#40 Message par Jonquille57 » samedi 30 mai 2009 à 14:54

Je ne doute pas un seul instant que les personnes avec autisme aient plus de difficultés que les NT pour se socialiser. Mais en lisant certains de vos messages, j'ai l'impression que vous vous méprenez un peu sur les facilités ou difficultés des NT... Je veux dire par là que ce n'est pas parce que nous sommes NT, que nous ne nous posons pas de questions, que nous n'avons pas de problèmes pour avoir des amis par exemple, ou que nous acceptons tout sans nous poser la moindre question.... Les choses ne sont pas toujours si simples.

Mais je suis bien consciente que pour les personnes avec autisme, les choses sont encore plus compliquées.

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#41 Message par jakesbian » samedi 30 mai 2009 à 15:16

tout à fait,

chez nous, le grand timide était yannick... au point de se défouler sur sa soeur en rentrant de l'école... au point de suivre ses "éventuels camarades" à faire les mêmes bêtises...
... alors que nicolas, pas influençable pour 2 sous... a toujours été du genre direct... mais souvent maladroit;

le dénominateur commun question "se lier d'amitié" a été ... le bénêvolat... yannick au refuge... nicolas à la croix-rouge...
... on sent à quel point çà les aide 8) .
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

alexis
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

#42 Message par alexis » samedi 30 mai 2009 à 15:24

à Brigitte :

Etes vous réellement NT ?

Il y a différentes façons de ne pas être NT. J'en connais au moins 2 que j'ai étudié : les autistes et les surdoués, avec dans les 2 cas divers profils. Je pense qu'il y en a encore d'autres. Par exemple, les personnes avec déficience mentale et qui ne sont pas autiste ne sont pas non plus des NT a priori.

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#43 Message par laura » samedi 30 mai 2009 à 15:44

Ce n'est pas une question de quantité de difficulté, c'est une question de sorte de difficulté. Les autistes ont une forme particulière de difficulté qui apparemment empêchent les NTs de les comprendre.

Ne pas appartenir à un rôle social bien balisé est péjoratif avec les NTs. Plus vous êtes éloignés d'un quelconque stéréotype NT et plus vous galérez. Si les autistes n'étaient pas si incapable de "jouer le jeu" ils auraient moins de problèmes. Que ce soit juste ou non, c'est donc aux autistes d'apprendre à faire semblant s'ils veulent s'intégrer. D'apprendre à mentir poliment.

J'ai toujours cherché à comprendre le fonctionnement des NTs et maintenant que je commence à bien comprendre et qu'elle me fait honte, je me dis qu'il va falloir faire un choix entre :

*Rentrer dans un moule et me faire voler toute mon énergie et tout mon potentiel pour finir par n'être qu'une personne très moyenne, qui réussira quand même moins que les autres, qui sera fortement pénalisée mais qui ne sera pas montrée du doigt.

*être moi même, cesser de m'identifier à quoi que ce soit de NT, apprendre à vivre autrement que dans l'espoir de devenir un jour une NT. Laisser tout mon potentiel se diriger là où il l'entend. Et être encore et toujours vue et traitée comme une extra terrestre.

Le seul rôle social que je pourrai tenir c'est moi même :wink:
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#44 Message par jakesbian » samedi 30 mai 2009 à 16:39

moi, je suis pour la 2ième option... et "mentir poliment" pour avoir la paix.

ma définition de "mentir poliment": être plus malin que celui d'en face et ne pas se laisser impressionner...
... ceci étant dit... avec celui d'en face, j'arrive... si ils sont au moins 3 çà devient compliqué... trés compliqué.
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#45 Message par laura » samedi 30 mai 2009 à 20:19

jakesbian a écrit :moi, je suis pour la 2ième option... et "mentir poliment" pour avoir la paix.
Pour moi mentir poliment c'est parfaitement NT. C'est à la base du faire semblant. Donc je comprend. :D Mais le problème c'est que si je commence à mentir poliment il faudrait que je sois capable de tenir le rôle... et ça je n'y parviens pas. Or mentir même poliment mais être incapable de jouer le jeu... je crains que ça ne fasse qu'aggraver mes problèmes.Par exemple si je commence à mentir poliment sur le fait de ne pas me sentir bien en public (en gros si je dis que j'aime bien être avec les autres... ou même que je mens par omission en ne disant pas que je ne supporte d'être avec un groupe que quelques minutes) les autres se comporteront normalement avec moi. Sauf que comme je ne me sens pas du tout bien en public, ça va fatalement finir par se voir... et mon mensonge ne tiendra pas :roll: . Et je passerai pourquoi ? une menteuse ? une manipulatrice ? une idiote ?

Et il y a plein de choses que je ne peux pas faire, qui pourtant me permettrai d'avoir l'air parfaitement normale :

- regarder les autres dans les yeux longtemps sans gène,
- avoir une perception sensorielle normale et non stressante,
- avoir une démarche normale,
- être capable de tenir un bavardage....
- être capable de m'intéresser à des sujets de conversation normaux, comme la mode, les "people", la politique, la cuisine...

C'est ce que j'observe fatalement après quelques minutes dans un groupe NT : Je suis incapable d'avoir un comportement normal. Sois je reste en repli et je ne m'intègre pas. Sois je fais des tentatives qui n'aboutissent pas.
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Répondre