Différence stéréotypie et TOC

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
hedredo
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : jeudi 10 juin 2021 à 11:25

Différence stéréotypie et TOC

#1 Message par hedredo » mercredi 28 juillet 2021 à 18:26

Bonjour,

J'ai lu qu'il y avait un sujet dans l'espace TSA sur les stéréotypies et j'ai l'impression que certains classent tout là dedans alors que j'ai l'impression que certaines choses relevent plus du TOC que de la stéréotypie.

Je vais prendre mes exemples et vous dire la perception que j'en ai. Voilà j'aimerai avoir votre point de vue également.

Dans mon cas, 5 exemples :
1/Je vais avoir tendance à "jouer" avec mes doigts, passer le pousse entre les autres doigts puis le serrer par exemple. Je les serre/plie régulièrement ou il faut que j'appuie sur quelque chose avec (visage, mon menton, sous mon nez ou croiser les bras pour éviter et serrer mes bras avec les doigts). Je crois que je n'aime pas "avoir les doigts immobiles". Je rapprocherai cela d'une stimulation.
Pour cela, je le placerai plus proche d'une stéréotypie que d'un TOC.

2/J'ai vu que je n'étais pas le seul à avoir cette sensation de "poisse" sur les mains et que du coup j'ai besoin de les laver beaucoup de fois dans la journée. J'ai vu que quelqu'un l'avait cité comme stéréotypie mais je ne vois pas en quoi cela en est une. Ce phénomène va s'accentuer chez moi au contact de certaines matières/contenant (une canette de soda par exemple, là je peux littéralement me laver les mains 3 ou 4 fois en quelques minutes). Sinon systématiquement si c'est un objet que quelqu'un d'autre a touché en général.
Je pensais davantage lié à mon hypersensibilité au toucher ou à un TOC, voir les deux. :lol:

3/J'ai vu que quelqu'un abordait le fait de parler tout seul comme une stéréotypie. Dans mon cas, je me parle beaucoup tout seul, soit des fois juste pour faire des commentaires sur ce que je fais (même en présence d'autres personnes), soit je fais des débats à voix haute avec moi-même sur un de mes intérêts parfois pour me stimuler mentalement et/ou ne plus penser à une situation stressante. Voir pour anticipe une situation sociale que je pourrai avoir avec une autre personne et je fais le Question Réponse.
Je ne vois pas trop ce dont il peut s'agir et çà je ne sais pas où le classer :roll: Peut être dans aucun des deux. Voir un peu de folie :lol:

4/Par contre ce que je définirai plutôt comme un TOC (je ne le fais plus ou rarement), c'est que parfois je fermais une porte à clé, je partais puis je revenais en vérifiant, je repartais et je pouvais encore revenir une fois. Pareil pour la voiture.

5/Si je suis au téléphone avec quelqu'un, je peux me mettre à tourner en rond, il faut que je marche. Ca m'est déjà arrivé de le faire même avec le téléphone filaire :lol: (j'associe çà à une évacuation du stress car je ne suis pas à l'aise dans les conversations téléphoniques). Toujours en rapport au téléphone en conversation, je peux aussi me taper la tête contre une vitre ou contre un mur mais là soit parce que çà me saoule et que j'ai envie que çà se termine.
Je dirai que cela se rapprocherait plutôt d'une stéréotypie que d'un TOC.
Non diagnostiqué

Fluxus
Passionné
Messages : 426
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Différence stéréotypie et TOC

#2 Message par Fluxus » vendredi 30 juillet 2021 à 13:55

Hello !

Concernant les TOC, il en existe plusieurs types et il me semble que dans les stéréotypies aussi, on en retrouve divers types.

Pour les TOC, comme le nom l'indique ce sont des Troubles Obsessionnels Compulsifs. On a déjà la qualification de "trouble", tandis que les stéréotypies, à proprement parler, ce ne sont pas des troubles.

Un TOC est très souvent associé à un comportement anxieux et se caractérise de manière plus ou moins directe par une peur, des inquiétudes et le fait de répéter de manière compulsive une action (ça dépend du type de TOC), permet de soulager cette peur ou cette inquiétude.

Et il existe plusieurs types de TOC (Pour les plus connus : TOC de propreté [lavages récurrents, désinfections, notamment], TOC de vérifications [s'assurer qu'on a bien fermé, éteint tel ou tel truc avant de partir etc.]...).

Me concernant, c'est en partie TOC de propreté à gogo et c'est très envahissant dans mon quotidien, surtout en ce moment.

On peut également rajouter le fait qu'un TOC, ça se soigne, ça se traite et c'est vraiment associé généralement à un trouble, un état anxieux.


Dans les stéréotypies, surtout pour ce qu'on retrouve dans l'autisme, on a pas cette notion de "trouble" à proprement parler et on a pas vraiment cette notion d' "envahissement". Elles peuvent s'exprimer de plusieurs manières (stéréotypies motrices, vocales, sensorielles etc.) :

Exemples :

Personnellement, je peux avoir tendance à inconsciemment, faire un bruit de moto avec ma gorge sur long terme quand je suis seule et ça peut parfois continuer longtemps même en présence de gens (quand je suis chez moi) et ça saoule, on me demande souvent d'arrêter mais même si j'essaie, ça va repartir de plus belles et je ne parviens pas toujours à contrôler mais je sais que si j'en arrive à ça, c'est que ça doit bien avoir une utilité quelque part.

Dans le même délire, je peux répéter 150 000 fois des choses que j'ai entendu avant (phrases entendues dans des films, vidéos, notamment) sans parvenir à m'arrêter, même quand on me l'a demandé à plusieurs reprises.

De la même manière, il m'arrive régulièrement de crisper les doigts et les mains comme si je pressais un objet sphérique et je sais que ça relève plutôt d'une stéréotypie sensorielle parce que c'est plutôt un besoin d'autostimulation et d'autorégulation (d'ailleurs faudrait que je trouve une balle suffisamment résistante).

Parfois, quand je m'apprête à aller dormir, je peux avoir des moments où je trouve que mon tonus est mal régulé et je sens mes muscles se ramollir considérablement donc j'ai besoin de faire des séries de mouvements totalement incohérents à partir du moment où ça m'offre une contraction des muscles suffisante pour que je puisse retrouver mon confort.


Voilà voilà, je pense que ce qui permet de dissocier facilement ce qui relève du TOC ou de la stéréotypie, c'est voir dans quels cas ça se manifeste et voir le besoin qu'il y a derrière. On peut aussi avoir des stéréotypies pour se rassurer dans certains moments mais on les différencie largement du TOC généralement.

Perso, quand j'ai des stéréotypies, je m'en rends quasiment pas compte parce que ce sont les autres autour qui me le font remarquer en me demandant d'arrêter (pour les vocalises surtout, niveau sensoriel, je m'en rends compte) tandis que quand je suis partie dans mes TOC, c'est vraiment l'anxiété qui est au max, on sent vraiment le côté "obsessionnel", les scénarios qui vont avec, le contrôle de devoir laver et désinfecter tout de manière très précise et minutieuse, un certain nombre de fois s'il faut, jusqu'à ce que je sois soulagée...


Un TOC, parfois, ça devient presque pathologique. Alors qu'une stéréotypie, on cherche pas à ce qu'elle soit "correctement réalisée" par exemple et elle ne fait pas souffrir (du moins, pas dans mon cas).

Et bien-entendu, il faut que ce soit présent de manière assez "impactante" pour pouvoir les dissocier de simples rituels/habitudes.

En espérant avoir répondu à tes interrogations. :mryellow:

EDIT : Je rajouterai aussi, en précision, qu'une stéréotypie, à moins qu'elle soit vraiment très gênante dans le contexte social, en public, ou autre (ou dans les cas d'automutilations parfois où ça implique une mise en danger), il peut arriver qu'on veuille les "réduire" et c'est tout un travail à faire (même si perso, je suis du genre à penser qu'il ne faut pas se brider en cherchant à les éradiquer).

Tandis que, encore une fois, un TOC, ça relève du trouble et ça se soigne. Si vraiment c'est très envahissant, ça peut passer par des traitements médicamenteux (antidépresseurs, anxiolytiques...) et avec de la thérapie de type TCC à côté.
Modifié en dernier par Fluxus le vendredi 30 juillet 2021 à 14:57, modifié 5 fois.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Comte_Pseudonyme
Adepte
Messages : 210
Enregistré le : vendredi 23 juillet 2021 à 1:56
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Différence stéréotypie et TOC

#3 Message par Comte_Pseudonyme » vendredi 30 juillet 2021 à 14:22

Fluxus a écrit :
vendredi 30 juillet 2021 à 13:55
Dans les stéréotypies, surtout pour ce qu'on retrouve dans l'autisme, on a pas cette notion de "trouble" à proprement parler et on a pas vraiment cette notion d' "envahissement". Elles peuvent s'exprimer de plusieurs manières (stéréotypies motrices, vocales, sensorielles etc.) :

Exemples :

Personnellement, je peux avoir tendance à inconsciemment, faire un bruit de moto avec ma gorge sur long terme quand je suis seule et ça peut parfois continuer longtemps même en présence de gens (quand je suis chez moi) et ça saoule, on me demande souvent d'arrêter mais même si j'essaie, ça va repartir de plus belles et je ne parviens pas toujours à contrôler mais je sais que si j'en arrive à ça, c'est que ça doit bien avoir une utilité quelque part.

Dans le même délire, je peux répéter 150 000 fois des choses que j'ai entendu avant (phrases entendues dans des films, vidéos, notamment) sans parvenir à m'arrêter, même quand on me l'a demandé à plusieurs reprises.

De la même manière, il m'arrive régulièrement de crisper les doigts et les mains comme si je pressais un objet sphérique et je sais que ça relève plutôt d'une stéréotypie sensorielle parce que c'est plutôt un besoin d'autostimulation et d'autorégulation (d'ailleurs faudrait que je trouve une balle suffisamment résistante).
Spoiler : 

Voilà voilà, je pense que ce qui permet de dissocier facilement ce qui relève du TOC ou de la stéréotypie, c'est voir dans quels cas ça se manifeste et voir le besoin qu'il y a derrière. On peut aussi avoir des stéréotypies pour se rassurer dans certains moments mais on les différentie largement du TOC généralement.

Perso, quand j'ai des stéréotypies, je m'en rends quasiment pas compte parce que ce sont les autres autour qui me le font remarquer en me demandant d'arrêter (pour les vocalises surtout, niveau sensoriel, je m'en rends compte) tandis que quand je suis partie dans mes TOC, c'est vraiment l'anxiété qui est au max, on sent vraiment le côté "obsessionnel", les scénarios qui vont avec, le contrôle de devoir laver et désinfecter tout de manière très précise et minutieuse, un certain nombre de fois s'il faut, jusqu'à ce que je sois soulagée...

Un TOC, parfois, ça devient presque pathologique. Alors qu'une stéréotypie, on cherche pas à ce qu'elle soit "correctement réalisée" par exemple et elle ne fait pas souffrir (du moins, pas dans mon cas).

Et bien-entendu, il faut que ce soit présent de manière assez "impactante" pour pouvoir les dissocier de simples rituels/habitudes.
En espérant avoir répondu à tes interrogations. :mryellow:
:shock:

Depuis que je suis gamin, je me sens obligé de citer mes sources, de dire d'où vient quelque chose que je cite, reprend. (ça se vois dans mes posts sur le forum je pense...)
Encore une fois, la Licence d'histoire à beaucoup accommodé ça. Mais ça a aussi donné de la cocaïne à la chose. Cite cite cite !

Le problème vient généralement des gens qui ne me connaissent pas et pensent que je suis pédant, étale ma culture. Alors qu'en fait, je donne juste, par réflexe, habitude, et aussi envie, les moyens aux autres de découvrir des choses, les choses qui m'ont fait faites, de me contredire, discuter sur la même base, me découvrir et m'aider à me construire (et quand j'étais gamin, j'étais terrifié à l'idée d'être appelé un menteur ou un voleur, donc je citais). Et pour moi, ça paraît évident que je veux rendre la pareille.
Spoiler : 
De manière générale : on m'envoie bien me faire foutre, ou on laisse mes bonnes intentions rouler sur le rail de leurs indifférences complaisantes, pour reprendre Abitbol, cet homme qui avait la classe.
Pour ce qui est des mouvements bizarres de mains... surtout quand je suis à la Bibliothèque (ou juste devant un rayon de livres, et spécifiquement de livres : c'est systématique si j'ai une main libre) cette façon un peu bizarre de "palper l'air", comme pour essayer de trouver plus vite...

Est-ce que ça correspond bien à ce que tu décris ? Est-ce que j'ai bien compris ce que tu essayais d'expliquer ?
Autiste supposé par mon psychologue et ma mère, qui me connait depuis longtemps. || En attente d'un diagnostique au CRA local. Il devrait être fait aux alentours de la fin d'année. || INTJ-T d'après Neris.
Présentation ici.

Fluxus
Passionné
Messages : 426
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Différence stéréotypie et TOC

#4 Message par Fluxus » vendredi 30 juillet 2021 à 14:38

Spoiler : 
Comte_Pseudonyme a écrit :
vendredi 30 juillet 2021 à 14:22
Depuis que je suis gamin, je me sens obligé de citer mes sources, de dire d'où vient quelque chose que je cite, reprend. (ça se vois dans mes posts sur le forum je pense...)
Encore une fois, la Licence d'histoire à beaucoup accommodé ça. Mais ça a aussi donné de la cocaïne à la chose. Cite cite cite !

Le problème vient généralement des gens qui ne me connaissent pas et pensent que je suis pédant, étale ma culture. Alors qu'en fait, je donne juste, par réflexe, habitude, et aussi envie, les moyens aux autres de découvrir des choses, les choses qui m'ont fait faites, de me contredire, discuter sur la même base, me découvrir et m'aider à me construire (et quand j'étais gamin, j'étais terrifié à l'idée d'être appelé un menteur ou un voleur, donc je citais). Et pour moi, ça paraît évident que je veux rendre la pareille.
Spoiler : 
De manière générale : on m'envoie bien me faire foutre, ou on laisse mes bonnes intentions rouler sur le rail de leurs indifférences complaisantes, pour reprendre Abitbol, cet homme qui avait la classe.
Pour ce qui est des mouvements bizarres de mains... surtout quand je suis à la Bibliothèque (ou juste devant un rayon de livres, et spécifiquement de livres : c'est systématique si j'ai une main libre) cette façon un peu bizarre de "palper l'air", comme pour essayer de trouver plus vite...

Est-ce que ça correspond bien à ce que tu décris ? Est-ce que j'ai bien compris ce que tu essayais d'expliquer ?
J'ai envie de dire qu'il vaut mieux trop citer que pas assez, au moins on est sûr de ce qu'on avance et de la véracité des propos ! Il m'est déjà arrivé régulièrement la même chose sur le plan du "On pense que j'étale ma culture" alors que parfois, c'est juste une envie de partager des informations comme ça, avec quelqu'un, juste pour le plaisir...
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

hedredo
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : jeudi 10 juin 2021 à 11:25

Re: Différence stéréotypie et TOC

#5 Message par hedredo » vendredi 30 juillet 2021 à 15:23

Merci pour vos retours et exemples.

La grosse différence comme tu l'as dite Fluxus, c'est que le TOC partirait à la base comme déclencheur peur/anxiété irrationnelle (on a déjà fermé la porte mais on revient quand même essayer de la refermer).

Pour la stéréotypie, ce n'est pas irrationnel, c'est davantage un besoin inconscient. J'avais lu que cela permettait aussi d'extérioriser certaines émotions par le physique (enfin j'ai lu çà quelquepart :D ).
Non diagnostiqué

Répondre