Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#16 Message par violetta » dimanche 23 avril 2017 à 20:33

oui merci, je viens de raconter a ma copinequ il a l intention de m habiller de fringues longues et larges grises + chignon ou coupe au bol. Elle m a dit: il veut te rendre moche avec quoi en echange?!
Cette semaine je sors avec elle dans la vie nocturne berlinoise jeter un oeil sur la concurrence (pour lui)
J' hallucine vraiment et c est clair je ne vais pas me laisser faire.
Surtout apres avoir déclamé qu en Suisse tout est trop cher, au restau il sort un billet de 10 francs suisses de son portefeuille. Moi je vais en Suisse pour faire du ski et je sais que ce n est vraiment difficile de trouver du chocolat partout, pff, il faut le faire expres!
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26324
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#17 Message par freeshost » dimanche 23 avril 2017 à 20:52

Paris-Berlin. Vous allez aussi entendre ce que pensent les Berlinoises et les Berlinois des résultats de ce premier tour d'élection présidentielle. :mrgreen:

Berlin, je n'ai pas encore visité cette ville, alors d'aucuns ne me disent que du bien de cette destination. Ich muss besuchen. :)

Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi. :P
Modifié en dernier par freeshost le dimanche 23 avril 2017 à 22:57, modifié 1 fois.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Bastion
Fidèle
Messages : 112
Enregistré le : lundi 10 avril 2017 à 17:58

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#18 Message par Bastion » dimanche 23 avril 2017 à 20:55

violetta a écrit : il dit: il n y a que moi qui m'intéresse et j attends des autres qu ils ne s interessent qu a moi.
inutile de dire qu il n a que des ennemis.
Si il dit ça, autisme ou pas... Il me semble qu'il a un gros souci de personnalité.
Mail au CRA envoyé

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#19 Message par violetta » dimanche 23 avril 2017 à 22:51

merci freeshost et Bastion de m'avoir lue et donné votre avis, cela m'a fait voir clair. dorénavant jene tolèrerais plus ce comportement abusif et j' en tirerais mes conséquences.
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Avatar du membre
Bastion
Fidèle
Messages : 112
Enregistré le : lundi 10 avril 2017 à 17:58

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#20 Message par Bastion » dimanche 23 avril 2017 à 23:27

Courage Violetta, j'espère qu'avec patience, calme et communication la compréhension se fera...
Mail au CRA envoyé

Cochrane
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 10:44

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#21 Message par Cochrane » mercredi 26 avril 2017 à 21:23

Oh la la ! Courage Violetta ! À chaque fois que je lis tes postes, j'ai l'impression de me voir ...
Je suis dans la même situation .
Je sais qu'il m'aime pour mes capacités à le suivre dans ces "délires", m'intéresser , rebondir sur les différentes alternatives à des problèmes de toutes sortes sur différents sujets.
Je ne suis pas comme toi diagnostiquée HPI , mais j'ai un profil particulier de femme geeks, garçon manquée longues études, etc . Les gens disent souvent de moi que je suis en hypomanie permanente ! Bref, je ne me lance pas de fleurs, loin de là mais je pense que mes capacités à partir loin dans des théories rocambolesques ( par amour pour lui mais aussi par excitation de ma part ) font qu'il aime être avec moi.
Le problème est que lui ne va jamais me suivre et discuter sur mes thèmes de réflexions et de passion ! Pour partir un week end ou regarder un film , il faut qu'il y ai un lien avec son trip du moment.
C'est comme si il reconnaissait que c'était super bien d'avoir quelqu'un qui partage ces envies mais que lui ne voulait pas partager les miennes...
C'est assez épuisant.
neurotypique, compagne d'un homme asperger
En quête de l'homeostasie !

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#22 Message par violetta » jeudi 27 avril 2017 à 16:27

Cochrane, j'espère que ton copain est plus sympa :) . Mon copain se plaint toujours d'etre dépressif, alors au lieu de lui dire:" c est évident, c'est parce que tu ne t'occupes que de toi-meme", j ai cité Nietzsche (il aime les philosophes): "le meilleur moyen de bien commencer chaque journée est:à son réveil de réfléchir, si on ne peut pas ce jour-là faire plaisir au moins à un homme (Mensch=humain plutot)". à ça il me répond: "ce n'est pas pour moi ça"
Et il continue ensuite avec Schopenhauer qui avait tout "compris" dans son cynisme et sa misanthropie.
Je n'essaie pas de le changer mais bon, s'il se complait dans ça, pas étonnant qu' il soit dépressif.
Moi personnellement celà me remplit de joie de rendre quelqu'un heureux. Mais c'est moi et je ne peux pas juger des autres :(
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Cochrane
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 10:44

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#23 Message par Cochrane » jeudi 27 avril 2017 à 16:41

Nietzsche et Schopenhauer !!!
Tu es sûre que nous ne parlons pas du même homme ??!!
( rire jaune ...)
neurotypique, compagne d'un homme asperger
En quête de l'homeostasie !

jpeg
Habitué
Messages : 63
Enregistré le : mardi 17 mai 2016 à 23:27

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#24 Message par jpeg » jeudi 27 avril 2017 à 18:32

Quelque chose qui m'étonne c'est le côté fataliste du conjoint non SA face à l'annonce du diagnostic, en fait ça ne valide qu'un existant. Je ne comprends toujours pas comment on peut se marier avec quelqu'un dans le seul espoir qu'un jour sa façon d'être puisse changer. Bon de mon côté je suis marié, un gamin et mon diagnostic n'a rien changé à cet état de fait. Ceci étant ma femme a un diagnostic psy, ceci explique cela et pour le coup elle a changé... Pour autant, que ça soit pour l'autisme ou pour le reste, ce n'est, à mon sens, jamais une justification pour ne pas faire d'effort pour l'autre (et inversement). Chacun doit comme dit plus haut faire des compromis, sinon il lui reste l'option célibat qui est tout autant honorable...
- Diagnostiqué TSA au centre expert de Créteil 07/2015

unisson
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : mercredi 17 mai 2017 à 22:15
Localisation : Bretagne

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#25 Message par unisson » mercredi 17 mai 2017 à 23:24

Ce que j'ai pu constater à travers des années de vie de couple avec ma compagne diagnostiquée Asperger, c'est ce décalage émotionnel qui existe insidieusement. C'est subtil, c'est au fur et à mesure, ce sont des petites choses qui misent bout à bout permettent de reconstituer les évènements. Pourquoi a t'elle réagit comme ça ? Pourquoi ne réagit t'elle pas comme ci ?. C'est à partir du moment ou le diagnostique a été posé qu'on a pu comprendre après coup le pourquoi de telle ou telle réaction.

Je retiens dans le texte du 1er post, cette partie qui me parle :

« rendaient compte de besoins fréquemment non satisfaits du fait de l’interaction limitée ou inadéquate avec leurs partenaires [TSA] » (p. 5). Ils ont aussi trouvé que les participants NT croyaient que leurs relations étaient différentes des relations « normales » et décrivaient un manque de liens dans ces relations"


Ce manque de création de liens devient flagrant au fur et à mesure des années. Ces liens uniques, ces liens privilégiés qui nous font sentir particulier au yeux de cette personne. On pense crée des liens durables, pour réaliser au final qu'ils n'étaient pas si forts et si pertinents que ça.

Ce sentiment de ne pas être sur la même longueur d'onde émotionnelle. Bien sur ce n'est pas systématique et tranché. Tout ça est subtil

Après faut-il voir la relation de couple qu'a travers le prisme de l'Asperger ? Je ne pense pas, chacun à ses individualités , ses envies, ses besoins comme dans n'importe quelle relation. C'est une relation atypique tout du moins. Ca permet d'ouvrir son esprit à différentes formes de relation, se questionner sur l'alchimie relationnelle. Ca ne remplit pas émotionnellement mais au moins ça remplit intellectuellement...
Compagne et fils de 10 ans diagnostiqués Asperger

Aby
Forcené
Messages : 2622
Enregistré le : vendredi 16 janvier 2015 à 8:51
Localisation : Pays de la Loire

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#26 Message par Aby » jeudi 18 mai 2017 à 14:41

unisson a écrit :Ce sentiment de ne pas être sur la même longueur d'onde émotionnelle. Bien sur ce n'est pas systématique et tranché. Tout ça est subtil.

Après faut-il voir la relation de couple qu'a travers le prisme de l'Asperger ? Je ne pense pas, chacun à ses individualités , ses envies, ses besoins comme dans n'importe quelle relation. C'est une relation atypique tout du moins. Ca permet d'ouvrir son esprit à différentes formes de relation, se questionner sur l'alchimie relationnelle. Ca ne remplit pas émotionnellement mais au moins ça remplit intellectuellement...
Je partage entièrement ton opinion.
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom, 12 ans, diagnostiqué TSA (AHN) en janvier 2016,
avec dysgraphie - TDA confirmé par les tests en mars 2017
Egalement épouse d'un homme au fonctionnement "atypique".

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#27 Message par violetta » jeudi 18 mai 2017 à 19:58

Oui moi aussi.
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

filfoo
Occasionnel
Messages : 12
Enregistré le : vendredi 19 mai 2017 à 12:30

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#28 Message par filfoo » vendredi 19 mai 2017 à 13:15

Bonjour à tous et particulièrement Violetta. J'ai été émue aux larmes à la lecture de ton témoignage. Je suis également en "relation" avec un homme Asperger soupçonné (mais il ne veut pas savoir) et c'est très très dur pour moi en ce moment. Pour lui aussi je pense.
Je me demande en ce moment si j'aurai le courage de continuer. A force de me sentir transparente je suis devenue agressive, et les disputes sont fréquentes. Impossible d'en discuter et il revient vers moi en changeant totalement de sujet ...
Nous nous connaissons depuis longtemps, j'ai su tout de suite que quelque chose était différent chez lui. Nous avons tout de suite été attirés mais sommes restés amis avant de nous perdre de vue puis de nous retrouver des années plus tard.
Il y a une sorte d'évidence entre nous et e me sens, comme il est dit dans l'article "piégée"
Nous pouvons avoir de très longues discussions, sur des sujets assez variés, nous sommes bien ensemble mais ...
Au début de notre relation de "couple" il me faisait beaucoup de cadeaux, m'écrivait, me téléphonait, me faisait part de ses sentiments. Puis de moins en moins et il a commencé à dire que c'était ma faute.

Je me demande s'il est possible que je l'aie braqué et que j'aie renforcé ses symptômes (qui à la base étaient moins forts) parce que j'ai eu des demandes et qu'il s'est dit qu'il ne pourrait pas les satisfaire. Tout est très compliqué, surtout parce que comme il refuse d'admettre qu'il pourrait être autiste, parfois je me dis que ce n'est qu'une vue de l'esprit de ma part et qu'il est juste terriblement égocentrique et bizarre et froid etc
Ces derniers temps je n'ai fait que l'attaquer, et je m'en veux! Pourtant il ne m'en tient pas rigueur.
Je ne sais plus comment m'en sortir, notre relation s'effrite, nous ne nous voyons quasi plus, impossible de discuter de notre couple, il ne répond pas, ou alors il devient agressif ou alors il embraye sur une de ses obsessions.
J'ai de gros accès de dépression, j'ai pris beaucoup de poids.... je pense souvent à tout laisser tomber mais ...
Je sais aussi que je suis la personne dont il est le plus proche, qu'il est loyal et sincère, qu'il est intelligent...
Je ne sais plus quoi faire... j'ai compris que je ne pouvais pas espérer un homme qui m’emmène sur un coup de tete en week end romantique, mais est-ce que ce quand même quelque chose est possible à deux ?
Comment désamorcer la situation de crise actuelle ?
Oui, c'est dur de se dire que pour lui, dans le fond, si ça s’arrête, ce n'est pas grave, la solitude lui va bien ...
J'ai été brouillon, j'en suis navrée, je suis un peu noyée dans des émotions fortes et contradictoires...
J'en suis un peu à "ni avec lui ni sans lui" ce qui me condamne à la solitude...
Drôle de zèbre, compagne d'un aspi suspecté et maman d'un zèbre TDHA...

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22063
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#29 Message par Tugdual » vendredi 19 mai 2017 à 13:23

Spoiler : @filfoo : 
Une présentation dans la section idoine serait appréciée, de même
qu'une mise à de jour ta signature (dans ton profil) avec ton statut,
comme il est recommandé dans notre charte (voir chapitre 1.2) ...

D'avance merci ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26324
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#30 Message par freeshost » vendredi 19 mai 2017 à 13:44

Il est possible d'acheter de lui laisser à disposition les ouvrages que je t'ai suggérés dans ta discussion de présentation. :)

Tu peux commencer par La différence invisible. Ni le titre à l'avant ni le résumé à l'arrière n'évoquent le spectre autistique. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre