Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Aby
Forcené
Messages : 2655
Enregistré le : vendredi 16 janvier 2015 à 8:51
Localisation : Pays de la Loire

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#46 Message par Aby » mercredi 24 mai 2017 à 15:55

filfoo a écrit :Je suis une héroine tragique...
C'est mieux dans la littérature que dans la vraie vie alors bon courage à toi.
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom, 14 ans, diagnostiqué TSA (AHN) en janvier 2016,
avec dysgraphie - TDA confirmé par les tests en mars 2017
Egalement épouse d'un homme au fonctionnement "atypique".

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 712
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#47 Message par Herlock Martin » mardi 30 mai 2017 à 16:58

Bonjour à tous.
Merci Jean pour cette étude...

ça fait peur au départ, puis il y a des voies qui se dévoilent que l'on peut emprunter...

mais oui tout est à faire à deux, et oui il y a ici aussi l'importance de savoir qui l'on est...

il y a le problème de l'égocentrisme... les gars le sont souvent, les gars brillants encore plus, si l'autisme est une composante de plus, là y'a carton plein, et forcément on passera pour "un beau salaud", comme dit dans l'article...

Je voudrais dire une chose que je ne crois pas avoir ressenti ici, une chose que je ne perds jamais de vue dans ma relation de couple. Avant de savoir quel est notre plan cognitif ou neurologique, il y a dans les couples de sexes opposés une composante piège qui souvent prend les gens dans ses mailles :
n'attendons nous pas trop souvent que l'autre agisse comme soi ?
je veux dire, combien de fois une femme déclare que son homme ne réagit pas comme elle ? combien de fois un homme se plaint de voir sa compagne agir différemment de ce qu'il aurait fait ?

Si vous me suivez encore, je veux dire qu'il est impossible de résoudre un problème de quelque ordre que ce soit si on attend une relation miroir en mettant face à face :
une femme NT et un homme TSA (par exemple, je ne citerai pas tous les cas de figure...). Non ?

Par contre on a le droit au bonheur, j'ai lu des témoignages peu plaisants, mais autiste ne veut pas dire incapable de donner, certes on le fait mal, souvent, en décalage, à un moment inapproprié etc... mais on est capable d'intégrer des infos, et au pire on a apprit à faire semblant dans tellement de situations que l'on peut au départ faire une chose "mécaniquement" pour donner un peu de ce qu'attend notre compagne/compagnon, même si on y met pas la même chose derrière, on peut finir par comprendre que ça compte pour la personne avec qui l'on veut vivre, ne pas le savoir est une chose, ne pas le comprendre en est une suivante, ne jamais le faire est pour moi de la goujaterie, pas de l'autisme, drôle d'oiseau mais pas gros con tout de même (avis personnel qui n'engage que moi et ne jette la pierre à personne en particulier, disons que tout le monde est éducable :mrgreen: )
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

unisson
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : mercredi 17 mai 2017 à 22:15
Localisation : Bretagne

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#48 Message par unisson » mardi 30 mai 2017 à 18:17

Herlock Martin a écrit : ... mais on est capable d'intégrer des infos, et au pire on a apprit à faire semblant dans tellement de situations que l'on peut au départ faire une chose "mécaniquement" pour donner un peu de ce qu'attend notre compagne/compagnon, même si on y met pas la même chose derrière, on peut finir par comprendre que ça compte pour la personne avec qui l'on veut vivre
Mais quand après plusieurs années ensemble, on se rend compte de ces choses faites "mécaniquement". On en vient à s'interroger : "Avons nous été synchro émotionnellement un minimum le long de ces années ? , Avons nous partagé tant que ça ?".

A un moment, tant pour la personne NT qui aimerait être sûr d'avoir une émotion partagée que tant pour la personne Asperger sentant bien ce décalage et qui aimerait être elle même; le trouble est des 2 côtés.

Faut prendre ce qui vient, cela évite les déceptions trop rudes.
Compagne et fils de 10 ans diagnostiqués Asperger

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 712
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#49 Message par Herlock Martin » mercredi 31 mai 2017 à 0:44

Après des années il y a des choses qui restent difficiles à appréhender car c'est toujours le filtre du NT qui analyse l'évolution d'une personne TSA...
ça peut rester gauche, ça peut être plein de maladresse, mais ce n'est pas parce que le curseur n'est pas au même endroit qu'il n'y a pas de sentiments...
La carte n'est pas de la même teinte, n'a pas les mêmes nuances, mais on est tout de même au même endroit...

Autre chose, mais j'y vois un lien... je me suis rendu à une conférence de JS, même s'il s'agit d'un personnage public, j'espère que je peux tout de même utiliser ses initiales :D , bref, une personne, au moment des questions a demandé quelque chose comme "Vu la description que vous faites de ses vies d'autistes (le thème était que les enfants autistes deviennent un jour des adultes autistes, donc il y a eu pas mal de portraits...), est-ce qu'une personne autiste vit des moments de bonheur, peut -on être autiste et heureux ?"
La réponse a été très simple, OUI. Et l'exemple d'une situation de bonheur de notre intervenant, une observation du ciel, une jubilation face aux constellations à voir, à découvrir et à retrouver...
Bref, un bonheur autistique simple, difficile à percevoir ou/et à partager avec une personne NT, mais voilà du sentiment existant, je n'aimerai sans doute jamais ma compagne du même amour que le sien, elle pourra douter de mes sentiments de par ma communication étrange, de par mes témoignages émotionnels édulcorés, etc... mais voilà il y a de l'amour... il ne faut pas perdre ça de vue !
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2372
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#50 Message par olivierfh » mercredi 31 mai 2017 à 6:58

Herlock Martin a écrit :ça peut rester gauche, ça peut être plein de maladresse, mais ce n'est pas parce que le curseur n'est pas au même endroit qu'il n'y a pas de sentiments...
La carte n'est pas de la même teinte, n'a pas les mêmes nuances, mais on est tout de même au même endroit...
+1 :bravo:
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

filfoo
Occasionnel
Messages : 12
Enregistré le : vendredi 19 mai 2017 à 12:30

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#51 Message par filfoo » mercredi 31 mai 2017 à 13:32

oui, il y a de l'amour
ça c'est certain
mais c'est vraiment difficile, pour les deux
et oui on peut être heureux, parfois
oui il peut faire les choses mécaniquement, sauf que je le sens et du coup ça ne m'interesse plus du tout :(
mais le soutien émotionnel... je sais que je dois le trouver ailleurs, seulement...
après tout c'est juste des idées qu'on s'est fourrées dans le crâne, à chacun d'inventer son couple !
Drôle de zèbre, compagne d'un aspi suspecté et maman d'un zèbre TDHA...

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#52 Message par violetta » mercredi 31 mai 2017 à 23:06

En effet il y a de l'amour.
Parfois ca m epuise de rester toujours au niveau intellectuel pragmatique non emotionel dans nos discussions. Je me sens videe, je dois me resourcer emotionnellement seule ou aupres de ma fille. Et la mon ami s'etonne pourquoi je ne veux pas le voir et rester dans mon petit monde emtionel a moi.
Mais j'aime aussi sa facon differente de me communiquer son amour, par des sms ou il m indique un film sur Arte qui risquerait de me plaire ou quand il m envoie des mms de choses qu'il voit qui le font penser a moi dans sa logique. Au debut il paniquait et disait que je m emballais qd je disais un truc affectif et il fuyait pendant 3 jours. Maintenant il est même capable d'y repondre d'une maniere un peu neutre mais je sens qu'il se donne du mal pour moi et non ce n'est pas mecanique, c'est plutot comme le petit renard dans st exupery qu'il faut apprivoiser.
Et le cote arrogant ou egocentrique je ne m en offusque pas vraiment, je suis hqi et apparemment je donne souvent aussi une impression d'arrogance d'impatience etc..alors que ce n'est pas mon intention.
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#53 Message par violetta » dimanche 4 juin 2017 à 7:05

il y a le problème de l'égocentrisme... les gars le sont souvent, les gars brillants encore plus, si l'autisme est une composante de plus, là y'a carton plein, et forcément on passera pour "un beau salaud", comme dit dans l'article...

Je voudrais dire une chose que je ne crois pas avoir ressenti ici, une chose que je ne perds jamais de vue dans ma relation de couple. Avant de savoir quel est notre plan cognitif ou neurologique, il y a dans les couples de sexes opposés une composante piège qui souvent prend les gens dans ses mailles :
n'attendons nous pas trop souvent que l'autre agisse comme soi ?
je veux dire, combien de fois une femme déclare que son homme ne réagit pas comme elle ? combien de fois un homme se plaint de voir sa compagne agir différemment de ce qu'il aurait fait ?

Si vous me suivez encore, je veux dire qu'il est impossible de résoudre un problème de quelque ordre que ce soit si on attend une relation miroir en mettant face à face :
une femme NT et un homme TSA (par exemple, je ne citerai pas tous les cas de figure...). Non ?
Malheureuseusement j'observe un phenomene recurrent:
Toutes ces femmes qui viennent chercher sur ce site des explications a un comportement "inacceptable" dans un couple. On rencontre un homme brillant, il s'avere etre bizarre , tres bizarre, on l'observe, et on a le choix : gros salaud egocentrique, ou comme le font justement les femmes intelligentes sensibles et empathiques , chercher s'il n'aurait pas un problème psychologique.
Ensuite toutes nos amies nous disent: laisse tomber cet egoiste et nous on insiste parcequ on l'aime.
Donc on creuse et en general on a deux choix: pervers narcissique ou s'il y a apparemment une sorte d'innocence derrière tout ca, asperger. Mais comme evidemment les partenaires refusent en bloc un diagnostic officiel, on se retrouve aussi a se faire qualifier d'illegitime quand on suppose qu'ils sont asperger. C'est deprimant et decourageant.

Par contre on a le droit au bonheur, j'ai lu des témoignages peu plaisants, mais autiste ne veut pas dire incapable de donner, certes on le fait mal, souvent, en décalage, à un moment inapproprié etc... mais on est capable d'intégrer des infos, et au pire on a apprit à faire semblant dans tellement de situations que l'on peut au départ faire une chose "mécaniquement" pour donner un peu de ce qu'attend notre compagne/compagnon, même si on y met pas la même chose derrière, on peut finir par comprendre que ça compte pour la personne avec qui l'on veut vivre, ne pas le savoir est une chose, ne pas le comprendre en est une suivante, ne jamais le faire est pour moi de la goujaterie, pas de l'autisme, drôle d'oiseau mais pas gros con tout de même (avis personnel qui n'engage que moi et ne jette la pierre à personne en particulier, disons que tout le monde est éducable :mrgreen: )[/quote]
Oui tu as raison. Je suis decouragee. Je ne veux plus donner si je ne recois rien.
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#54 Message par violetta » dimanche 4 juin 2017 à 7:31

Derniere peripetie: un chauffard ivre a enfonce ma voiture (vintage) a l'arret, je galere avec son assurance pour obtenir reparation. La seule reaction de mon copain: "tu dois etre fauchee maintenant a cause de ta voiture" puis:" puisque je n'apprends pas assez bien le piano avec mon steinweg que je viens de m acheter en janvier (15000 euros) je vais m acheter un piano aqueue comme ca je me sentirais oblige d'en jouer tout le temps a cause du prix et j'apprendrais mieux"
Il s'attend que je le felicite. Mais desolee je m attends a ce qu'il soit un peu present pour moi après 3 ans.
Son dernier sms: le vendeur m a invite qq jours chez lui a H pour tester le piano de concert
Puis vexe parce que je n'ai plus repondu.
Mais que dire a ca.
Attentes irrealistes qu'un homme soit un peu la pour moi?
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Carapa
Adepte
Messages : 212
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#55 Message par Carapa » vendredi 16 juin 2017 à 18:58

"La seule reaction de mon copain: "tu dois etre fauchee maintenant a cause de ta voiture" puis:" puisque je n'apprends pas assez bien le piano avec mon steinweg que je viens de m acheter en janvier (15000 euros) je vais m acheter un piano aqueue comme ca je me sentirais oblige d'en jouer tout le temps a cause du prix et j'apprendrais mieux"
Sa Majesté manque quand même de classe: il ne parle pas encore de lui-même à la première personne du pluriel...
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1369
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#56 Message par Nanar02 » vendredi 16 juin 2017 à 20:58

Dis moi Violetta "Mais comme evidemment les partenaires refusent en bloc un diagnostic officiel, on se retrouve aussi a se faire qualifier d'illegitime quand on suppose qu'ils sont asperge"

Je suis surpris et déçu qu'un partenaire ne veuille pas accompagner l'autre dans une démarche comme cela
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3079
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#57 Message par lulamae » samedi 11 mai 2019 à 8:53

Extrait d'interviews lors de l'INSAR sur Spectrum News, concernant les impressions recueillies lors d'une conférence sur la sexualité des autistes :

L'INSAR 2019 vu par...

De Claire CAMERON / 4 Mai 2019

4 Mai 2019 : Jour 3

Steven Kapp
Chercheur associé en autisme et neurodiversité, Université d'Exeter
kapp.jpg
kapp.jpg (12.27 Kio) Vu 300 fois
Sur l'éducation sexuelle : « Mark Stokes, professeur associé à l'Université de Deakin, a fait un compte-rendu d'une étude en ligne sur la sexualité et les expériences sexuelles de personnes autistes et de sujets contrôles, en mettant l'accent sur les femmes autistes. Il en ressort pour ses collègues et lui que les femmes autistes présentent le même intérêt pour la vie sexuelle que les femmes neurotypiques. Elles ont connu le même nombre d'expériences sexuelles complètes, d'expériences sexuelles regrettées, et d'avances sexuelles non désirées. Toutefois, les femmes autistes ont 2,4 fois plus de risques que les femmes neurotypiques de considérer le sexe d'un point de vue purement transactionnel : c'était souvent un acte qu'elles consentaient pour se sentir aimées et désirées en retour par une autre personne. De même, les femmes risquaient de recevoir des avances sexuelles non désirées bien davantage que les hommes, dans les deux groupes, autiste et non-autiste. Les femmes montraient également moins d'intérêt pour le sexe que les hommes, en tant que groupe.

« Hier, Julie Lounds Taylor, professeure assistante à l'université de Vanderbilt, a démontré que les femmes autistes présentaient deux fois plus de problèmes de santé reconnus que les hommes autistes. En voyant cela avec l'exposé de Stokes, on comprend que la pression imposée aux femmes pour plaire aux autres, et l'exclusion des femmes dans la société, altèrent de manière négative la santé des femmes autistes. Tous ces aspects soulignent bien qu'il nous faut vraiment faire valoir les droits des femmes autistes, et des femmes en général. »

Source : https://www.spectrumnews.org/news/reactions-insar-2019/

Liens sur les travaux de Julie Lounds Taylor :
https://www.spectrumnews.org/?s=Julie+Lounds+Taylor

Page Mark Stokes :
https://www.deakin.edu.au/about-deakin/ ... ark-stokes
Modifié en dernier par lulamae le samedi 11 mai 2019 à 18:01, modifié 1 fois.
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1607
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#58 Message par Siobhan » samedi 11 mai 2019 à 11:39

Merci pour ces références Jean.
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

"(...)Please believe in gentle dreams
The sweetness of people
Whistling in their sleep(...)"

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3079
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#59 Message par lulamae » samedi 11 mai 2019 à 17:09

Siobhan a écrit :
samedi 11 mai 2019 à 11:39
Merci pour ces références Jean.
C'est marrant, en recherchant un sujet adapté pour la traduction ce matin, je me suis dit : "ah mais il est bien ce sujet, il faut que je le lise en entier !"

J'ai remarqué que ça profite toujours à quelqu'un d'exhumer un vieux sujet - et ça doit faire drôle à ceux qui sont là depuis longtemps !
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1607
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Vie de couple : « Nous ne serons jamais normaux »

#60 Message par Siobhan » samedi 11 mai 2019 à 21:10

lulamae a écrit :
samedi 11 mai 2019 à 17:09
Siobhan a écrit :
samedi 11 mai 2019 à 11:39
Merci pour ces références Jean.
C'est marrant, en recherchant un sujet adapté pour la traduction ce matin, je me suis dit : "ah mais il est bien ce sujet, il faut que je le lise en entier !"

J'ai remarqué que ça profite toujours à quelqu'un d'exhumer un vieux sujet - et ça doit faire drôle à ceux qui sont là depuis longtemps !
Quand un jour l'Internet aura existé depuis 250 ans, on se surprendra à répondre sur des forum à des gens qui sont morts depuis trèèèèès longtemps sur des forum :


"Non mais Robespierre tu déconnes ! Ressaisis-toi mec, tu vas virer facho là !" :mrgreen:

"Marie, c'est génial les expériences dont tu parles ! Et puis tu expliques ça très clairement cette histoire de radioactivité, je suis sûr que ça va intéresser beaucoup de gens, il faut que tu persévères !" :mrgreen:
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

"(...)Please believe in gentle dreams
The sweetness of people
Whistling in their sleep(...)"

Répondre