Recherches sur l'autisme et les femmes

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4114
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#31 Message par lulamae » lundi 15 juin 2020 à 13:15

EnHans a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 7:50
Lilette a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 0:26
Ben bravo ! Une femme misogyne, c'est intéressant...
Comme il y'a des personnes racisées racistes, des trans transphobes, des homosexuel.les homophobes, etc.
Un article intéressant à ce sujet : "De la même manière, nombre de femmes ont intériorisé des points de vue misogynes (le slut-shaming est de plus en plus répandu dans les esprits féminins autant que masculins) en ayant été élevées dans une société patriarcale"
https://www.konbini.com/fr/tendances-2/ ... homophobe/
Oui, @Lilette, je suis d'accord. @EnHans, merci pour le lien.

J'ai souvent remarqué que les femmes qui disent ne pas aimer les autres femmes sont paradoxalement des femmes qui n'aiment pas... la concurrence féminine auprès des hommes, et qui projettent un esprit de rivalité ou d'antipathie sur les autres femmes.

Je voulais surtout dire qu'il faut de garder de généraliser à partir d'exemples forcément réduits. Combien chaque personne ici connaît-elle en personne (IRL) de femmes autistes diagnostiquées (je ne compte pas les "connaissances" sur internet parce que... bon, on peut difficilement affirmer connaître quelqu'un uniquement en ligne) ? De mon côté, je n'en connais que 2. Je ne vais pas m'amuser à dire que j'apprécie ou non les femmes autistes, ou qu'elles m'apprécient ou non. Ce serait aller un peu vite en besogne ! Idem pour les hommes d'ailleurs.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4114
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#32 Message par lulamae » lundi 15 juin 2020 à 13:17

Pierre de lune a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 13:12
Le fait que vous me percevez comme misogyne ne me touche aucunement, car je sais que cette étiquette ne me correspond guère. De plus, j'ai choisi de ne pas prendre en considération les critiques des gens, car cela ne m'apporte rien de bien au final. Sans rancune :wink:
Le but n'est pas de te toucher (je me moque de te toucher, je ne te connais pas) : le but est de signaler une généralisation qui m'a parue abusive, surtout dans le sens de stigmatiser une catégorie de personnes.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10939
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#33 Message par Lilette » lundi 15 juin 2020 à 14:44

lulamae a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 13:15
EnHans a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 7:50
Lilette a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 0:26

Comme il y'a des personnes racisées racistes, des trans transphobes, des homosexuel.les homophobes, etc.
Un article intéressant à ce sujet : "De la même manière, nombre de femmes ont intériorisé des points de vue misogynes (le slut-shaming est de plus en plus répandu dans les esprits féminins autant que masculins) en ayant été élevées dans une société patriarcale"
https://www.konbini.com/fr/tendances-2/ ... homophobe/
Oui, @Lilette, je suis d'accord. @EnHans, merci pour le lien.

J'ai souvent remarqué que les femmes qui disent ne pas aimer les autres femmes sont paradoxalement des femmes qui n'aiment pas... la concurrence féminine auprès des hommes, et qui projettent un esprit de rivalité ou d'antipathie sur les autres femmes.

Je voulais surtout dire qu'il faut de garder de généraliser à partir d'exemples forcément réduits. Combien chaque personne ici connaît-elle en personne (IRL) de femmes autistes diagnostiquées (je ne compte pas les "connaissances" sur internet parce que... bon, on peut difficilement affirmer connaître quelqu'un uniquement en ligne) ? De mon côté, je n'en connais que 2. Je ne vais pas m'amuser à dire que j'apprécie ou non les femmes autistes, ou qu'elles m'apprécient ou non. Ce serait aller un peu vite en besogne ! Idem pour les hommes d'ailleurs.
Yes ;)
TSA.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20681
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#34 Message par Jean » lundi 15 juin 2020 à 16:55

Autisme : Une décennie de données a mis en évidence l'idée d'un "effet protecteur féminin".

Selon une nouvelle étude, les frères et sœurs des personnes autistes ont deux à trois fois plus de probabilités que la population générale d'avoir eux-mêmes un enfant autiste. Cela remet en question en partie la théorie suivant laquelle les filles sont plus résistantes que les garçons aux facteurs qui façonnent l'autisme.

spectrumnews.org Traduction de "Decade of data dents idea of a ‘female protective effect’" par Peter Hess / 12 juin 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... ur-feminin
The quiet storm.png
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Space
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#35 Message par Space » lundi 15 juin 2020 à 20:22

Pierre de lune a écrit :
dimanche 14 juin 2020 à 23:12
Je parle de celles que j'ai connue et non pas toutes les femmes autistes. Je n'ai peut-être pas connu les bonnes personnes.
Effectivement tu n’as probablement pas rencontré les bonnes personnes (indépendamment de leur genre).

Pierre de lune a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 13:12
De plus, j'ai choisi de ne pas prendre en considération les critiques des gens, car cela ne m'apporte rien de bien au final. Sans rancune :wink:
Je pense au contraire qu’il faut savoir écouter les critiques (constructives) car elles sont utiles notamment lorsqu’elles sont négatives. - c’est pas une leçon de morale juste un partage d’expérience - Par exemple là tu ne pensais pas paraître misogyne alors que ça peut le laisser paraître. Ici on est sur un forum ou beaucoup voire personne ne te connaît donc ça n’a aucune conséquence sur ton quotidien par contre si cela se produisait à ton travail ou dans un cadre privé je ne suis pas certaine que ce serait sans conséquences. Je ne sais pas si tu parles ouvertement de ton autisme autour de toi mais ce n’est pas mon cas et devoir s’expliquer sur un faux pas sans évoquer l’autisme c’est compliqué, même en le faisant car peu connaissent réellement le sujet.
Femme (T)HQI-Asperger

10/2019 : diagnostic TSA-Asperger (psychiatre)
09/2019 : pré-diagnoctic syndrome Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic (T)HQI

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2899
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#36 Message par olivierfh » mardi 16 juin 2020 à 9:26

Spoiler : traduction : 
Jean a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 16:55
Autisme : Une décennie de données a mis en évidence l'idée d'un "effet protecteur féminin".
[...] Cela remet en question en partie la théorie suivant laquelle les filles sont plus résistantes que les garçons aux facteurs qui façonnent l'autisme.
Le titre serait donc plutôt l'inverse: remet en question (entame, ébranle, affaiblit) l'idée (dents idea).
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4114
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#37 Message par lulamae » mardi 16 juin 2020 à 14:12

olivierfh a écrit :
mardi 16 juin 2020 à 9:26
Spoiler : traduction : 
Jean a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 16:55
Autisme : Une décennie de données a mis en évidence l'idée d'un "effet protecteur féminin".
[...] Cela remet en question en partie la théorie suivant laquelle les filles sont plus résistantes que les garçons aux facteurs qui façonnent l'autisme.
Le titre serait donc plutôt l'inverse: remet en question (entame, ébranle, affaiblit) l'idée (dents idea).
Spoiler : 
Oui, le dictionnaire linguee propose "entame", je dirais aussi "ébrèche", et la théorie ou la conception plutôt que l'idée. :)
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20681
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#38 Message par Jean » samedi 18 juillet 2020 à 14:31

INSAR 2020 : études sur le diagnostic des femmes autistes

Un ensemble de posters présentés à l'INSAR 2020 concernant les caractéristiques et les diagnostics des femmes en lien avec les troubles du spectre de l'autisme.

Premiers résultats d'une étude menée par Fabienne Cazalis. Pour compléter cette étude, sont actuellement recherchés des hommes avec diagnostic d'autisme.

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20681
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#39 Message par Jean » samedi 18 juillet 2020 à 14:34

lulamae a écrit :
mardi 16 juin 2020 à 14:12
olivierfh a écrit :
mardi 16 juin 2020 à 9:26
Spoiler : traduction : 
Jean a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 16:55
Autisme : Une décennie de données a mis en évidence l'idée d'un "effet protecteur féminin".
[...] Cela remet en question en partie la théorie suivant laquelle les filles sont plus résistantes que les garçons aux facteurs qui façonnent l'autisme.
Le titre serait donc plutôt l'inverse: remet en question (entame, ébranle, affaiblit) l'idée (dents idea).
Spoiler : 
Oui, le dictionnaire linguee propose "entame", je dirais aussi "ébrèche", et la théorie ou la conception plutôt que l'idée. :)
Ce qui me fait hésiter, c'est que la décennie de données semble mettre en évidence etc., et que l'étude relatée remet en cause.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2899
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#40 Message par olivierfh » dimanche 19 juillet 2020 à 8:19

Jean a écrit :
lundi 15 juin 2020 à 16:55
Autisme : Une décennie de données a mis en évidence l'idée d'un "effet protecteur féminin".

[...] Cela remet en question en partie la théorie suivant laquelle les filles sont plus résistantes que les garçons aux facteurs qui façonnent l'autisme.

spectrumnews.org Traduction de "Decade of data dents idea of a ‘female protective effect’" par Peter Hess / 12 juin 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... ur-feminin
lulamae a écrit :
mardi 16 juin 2020 à 14:12
olivierfh a écrit :
mardi 16 juin 2020 à 9:26
Spoiler : traduction : 
Le titre serait donc plutôt l'inverse: remet en question (entame, ébranle, affaiblit) l'idée (dents idea).
Spoiler : 
Oui, le dictionnaire linguee propose "entame", je dirais aussi "ébrèche", et la théorie ou la conception plutôt que l'idée. :)
Jean a écrit :
samedi 18 juillet 2020 à 14:34
Ce qui me fait hésiter, c'est que la décennie de données semble mettre en évidence etc., et que l'étude relatée remet en cause.
Justement, d'après lulamae et moi le titre de l'article en anglais est en fait en accord avec l'étude qui "remet en question en partie la théorie": la décennie de données "dents idea" = entame/ébrèche/ébranle l'idée.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 398
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Recherches sur l'autisme et les femmes

#41 Message par ブノワ » dimanche 19 juillet 2020 à 11:51

Ca me semble un gros contresens de dire que cet article "met en évidence" un phénomène qu'en fait elle bat en brèche.
C'est l'étude de 2017 qui a "mis en évidence" le phénomène.
Jean a écrit :
samedi 18 juillet 2020 à 14:34
Ce qui me fait hésiter, c'est que la décennie de données semble mettre en évidence etc., et que l'étude relatée remet en cause.
A quel endroit ces dernières données mettent elles en évidence le phénomène ? (Ces données là, les suédoises, pas celles des USA mentionnées plus bas).

Ca semble assez clair dans l'article que les données sont utilisées pour remettre en question la théorie initiale, c'est même explicite :
To the researchers’ surprise, however, 10 years’ worth of autism prevalence data from nearly 1 million children and their extended families in Sweden defies this prediction.
et de façon un peu plus "scientifique":
The findings do not completely discount the female protective effect. “It may play a role, of course, but maybe together with other mechanisms and to less degree than what’s proposed earlier,”
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Répondre