(in)compatibilité HPI et TSA ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 709
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#301 Message par Herlock Martin » mercredi 20 mars 2019 à 14:22

nouvo,
on est sur un espace public ici.
Tu cherches quoi ?
Ton dernier post avec des sous entendus et des tournures une fois de plus propre à ton expression peu claire et toute personnelle, ça commence à être agaçant...

Quand j'ai dit par le passé que certains de tes propos dans cette discussion étaient tout aussi peu argumentés que ceux de la vidéaste, on était pas sur de l'attaque ad hominem,
là tu en prends le chemin mon cher ami...

tu relèves que je parle d'une adolescente alors qu'elle a 20 ans, et alors ? tu as dit quelque chose aux intervenants qui on douté de son sexe ?
Ça change quelque chose à son propos ou au mien ?
Je me pose en dépositaire de la réalité/vérité ?
Tu réponds aux questions qu'on te pose avant de repartir à la charge sur autre chose ?
Tu as lu un post de ma part qui indiquerait que je me pose en donneur d'autre chose que mon point de vue, que je sais être ce qu'il est , mon point de vue à l'instant où je m'exprime et susceptible d'évoluer ?
Je ne suis pas une évangile !
je doute, je débat, je change d'avis espérant avancer mon chemin... je préfère partager que penser que j'éduque autrui !

Aussi, si tu as quelque chose à dire fait le en français dans le texte, celui qu'on t'a appris à l'école celui qui permet de communiquer simplement, dispense moi de ton expression à la maître Capello, et retire tes attributs de Schtroumpf à lunettes, merci. désolé si pour toi cette requête est d'une forme à récurrence dans mon discours, mais comme on dit chez moi, à la première lecture de tes posts je capte rien...

@Flower

merci de ne pas prendre mes posts pour des attaques et des insinuations, je ne suis pas comme certains, je nomme qui me pose souci(s), qui délire, qui de la m****.
Je n'ai pas passé tes tests, je ne connais pas la personne avec qui tu as fait ton évaluation, je ne suis pas psychologue. J'ai un avis sur le sujet de cette discussion, j'ai le droit de le donner, je le fais.

J'ai un peu autre chose à faire dans ma vie que d'agresser des personnes que je pense à la base être des pairs, pourquoi agresser les gens ? Par contre, je suis autiste, j'ai pas toujours les formes, je me répète (et Oui "I am a surgeon", voir the good doctor saison 2), et si tu me cherches je suis pas de ceux qui après avoir ouvert grand leur bouche pour de l'invective, se barre vite fait en assumant pas...

Pour finir, il y a des personnes qui pensent comme moi, qui auront peut être des arguments plus "vrais", et bien dommage pour moi que ces personnes ne s'expriment plus, oui plus et non ne s'expriment pas, car comme pour d'autres sujets, elles ont présenté des arguments, se sont heurtées aux attaques et discrédits courageux de ceux qui savent attaquer et se cacher ensuite derrière leur écran, et elles se sont lassées... et je suis tout autant fatigué.
Rappel, redondance, récurrence :
(in) compatibilité TSA et HPI, rien que le titre semble indiquer qu'il n'y a pas de données définitivement en faveur d'une thèse, il y a des partisans de la compatibilité comme moi au départ, il y a des partisans de l'incompatibilité, comme moi à ce jour...et il y a les rageux et que c'est difficile de ne pas le devenir pour ma part, et de voir qu'on l'est déjà pour d'autre, n'est-ce pas très cher ?
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10496
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#302 Message par Lilette » mercredi 20 mars 2019 à 14:49

Spoiler : 
je ne suis pas comme certains, je nomme qui me pose souci(s), qui délire, qui de la m****.
Apparemment pas tout le temps :lol:
TSA.

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 709
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#303 Message par Herlock Martin » mercredi 20 mars 2019 à 15:47

Lilette a écrit :
mercredi 20 mars 2019 à 14:49
Spoiler : 
je ne suis pas comme certains, je nomme qui me pose souci(s), qui délire, qui de la m****.
Apparemment pas tout le temps :lol:
:bravo:
Bien vu.
Spoiler : 
les personnes auxquelles je pourrais penser ne viennent plus par ici, inutile de les nommer 8)
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 709
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#304 Message par Herlock Martin » mercredi 20 mars 2019 à 22:02

Chers modérateurs,
modérer moi si besoin, je vais tenter de rester dans les limites de l'Internettement correct.

J'ai déclaré plusieurs fois que je quittais cette discussion, comme par le passé des posts plus véhéments m'avaient penser que je devais même quitter le forum.
Je n'en ferai rien.
Dernier post ici et si je ne dépasse pas les bornes et ne mérite pas une exclusion je continuerai sur le forum à débattre, à échanger, à apprendre...

Mon point d'humeur concerne la lâcheté. Oui, le mode de fonctionnement de personnes qui voudraient nous faire croire qu'elles sont régies par un seul souci de communication, alors que le courage, la droiture ou plus vulgairement le fait d'avoir des bollocks, ne sont pas l’apanage des personnes sans trouble ou pathologie mentale ou hors du spectre.
Quand on a pas le courage de soutenir ses attaques, ses déclarations, ses invectives, quand on fait silence en attendant qu'une autre personne relance les hostilités et que de surcroit, on vient derrière cette dernière pour balancer encore des trucs, c'est de la lâcheté, pas de l'autisme.

Des personnes exclues et que j'ai zappé de ma mémoire, sans quoi je les nommerais ici, ont usé de la méthode, j'ai eu maille à partir avec Had à une époque, et maintenant nouvo tu utilises la même méthode : un discours univoque, dans lequel tu construis tes arguments à charge, demandant explications et justifications, mais en ne relevant aucunement les remarques qui te sont faites, ainsi tu as le beau rôle de celui qui serait victime du méchant trolleur que je suis, parce que moi je suis trop bête pour agir comme toi, moi je réagis, je bouillonne, je vis/dis des choses avec mes intestins....

mais moi au moins je réponds à ce que l'on me dit, me déglutit, me crache...

Reviens sur mes posts, ils ne sont en aucun cas véhicules de condescendance, de complexe de supériorité ou de mépris. Tu t'es vexé parce que je me suis permis de te dire que je ne comprends pas ta syntaxe, je t'ai juste indiqué par là même que l'échange serait difficile si je ne te comprenais pas, rien à voir avec une analyse de tes capacités mentales, comme tu le fais toi quand tu parle de mes illogismes, contre sens et autres récurrences de discours.

Voilà, la lâcheté c'est moche dans tout le genre humain, et je tenais à souligner/dénoncer ce genre de comportement pitoyable, NON les autistes ne sont pas tous à prendre la tangente sitôt que la confrontation se présente, beaucoup, dont moi, n'aiment pas ça et ont du mal à gérer, mais ça ne veut pas dire que j'agirai comme un pauvre type. Être capable de relever tant de défauts chez les autres, apporter tant de critiques non constructives en pensant faire la leçon et se taire ensuite à la première remarque venue, ça montre soit un mépris et à ce moment là j'ai envie de dire "pourquoi tu me parles en fait ?", soit, et c'est mon sentiment, nous voilà face à une personne qui n'assume pas son discours, va se cacher derrière ses troubles et ne fait donc montre que de lâcheté, on est là sur un bon gros Troll.

Voilà, attaques en public, réponses en public, esquives en public, uppercut en public.
Salutations.
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Carapa
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#305 Message par Carapa » jeudi 21 mars 2019 à 22:35

Je constate que 1) ce sujet dérive vers des attaques et règlements de compte personnels, et 2) je n'ai toujours pas eu de réponse satisfaisante à ma question (en gras dans l'extrait qui suit).
Carapa a écrit :
dimanche 17 mars 2019 à 21:20
Herlock Martin a écrit :
jeudi 14 mars 2019 à 15:25
Bref, il a été dit et expliqué que les tests de QI n'étant pas fait à la base pour évaluer des personnes TSA, de fait, obtenir un score élevé à ce test n'est pas significatif pour une personne du spectre...
Dit et expliqué par qui, où, quand, comment? Les tests de QI n'ont en effet pas été conçus à l'origine pour des autistes, mais de ce fait ils ont plutôt une forte tendance à sous-estimer les scores de ces derniers, comme l'explique très bien Mottron. Je ne vois pas au juste comment un autiste pourrait y obtenir un score anormalement élevé au point d'être non significatif.
Si j'ai posé cette question, ce n'est pas pour embêter Herlock Martin, mais parce que j'aimerais savoir quelles sont les sources (écrites, de préférence) de cette théorie sur l'incompatibilité HPI/TSA. Jusqu'à présent, je n'ai vu cette théorie évoquée nulle part ailleurs que sur ce forum. Certes, je ne lis pas tout. Mais s'il y a des sources fiables, on devrait être capable de m'en donner quand j'en demande !!!!
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2329
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#306 Message par olivierfh » vendredi 22 mars 2019 à 7:20

Carapa a écrit :
jeudi 21 mars 2019 à 22:35
j'aimerais savoir quelles sont les sources (écrites, de préférence) de cette théorie sur l'incompatibilité HPI/TSA
C'était le point de départ de ce sujet du forum: misty, où l'as-tu lu?
misty a écrit :
mercredi 17 mai 2017 à 19:43
astro a écrit :[...] les résultats "HPI" semblaient en contradiction voire incompatible avec le TSA (sur beaucoup de sujets on m'a expliqué que le HPI fonctionne comme ça, dans les TSA c'était différent voire pas possible).
Ce qu'on t'a dit à ta restitution correspond à ce que j'ai pas mal lu/entendu, y compris venant de professionnels.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4277
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#307 Message par misty » vendredi 22 mars 2019 à 13:09

Bien que j'aie déjà discuté de ça en mp avec Carapa (parce que oui, il y des détails que je ne veux pas communiquer en public même si internet regorge déjà de "tips pour orienter un diagnostic") je vais re-re-recommencer à re-re-redire ce que je peux dire là-dessus en public:

-Personne pour l'instant ne peut répondre vraiment à cette question de compatibilité, parce qu'il n'y a vraiment aucun consensus, et surtout qu'une des 2 données c'est le HPI qui est un terme/notion extrêmement flou(e). Il n'y a pas de vérité, il n'y a que des avis, ou théories.

-Le départ de cette discussion, c'est un retour d'un des meilleurs CRA de France, comme quoi le HPI exclurait le TSA dans le cas de cette personne, les résultats HPI étant apparus comme contradictoires d'un TSA par l'équipe. Chacun fait ce qu'il veut, mais pour moi c'est une source en soi car de mon petit clavier de petit membre d'un forum de discussion internet je ne me vois pas décréter que cette équipe dit de la merde. Après, je redis que chacun voit la chose comme ça lui chante.

-L'avis de cette équipe correspond à des explications et analyses de tests que j'ai eues lors d'échanges avec des professionnels sur ce sujet. Ca correspond aussi à ce que j'ai trouvé dans une littérature dense et complexe surtout destinée aux professionnels, qui m'a été conseillée après le diagnostic parce que pour être complètement honnête j'ai l'impression que n'importe qui peut recevoir un diagnostic d'autisme en ce moment et que j'ai eu besoin de vraiment tout décortiquer et analyser pour comprendre pourquoi moi je l'avais reçu.

-Il y a des pros qui considèrent que la plupart des "diags HPI" sont donnés n'importe comment, les tests étant passés en s'asseyant sur le protocole officiel et/ou en traficotant de manière à ce que le résultat soit narcissisant pour l'individu qui signe le chèque. Sur cette base, ils considèrent que oui c'est compatible parce qu'en réalité ils n'accordent quasiment aucun crédit aux "spécialistes du HPI" (dont la plupart sont quand même reconnus pour aimer beaucoup le bruit du tiroir-caisse).
On peut en penser ce qu'on veut, mais interrogez plusieurs psychiatres là dessus et vous verrez.

-Cette question concerne les professionnels, car elle soulève des problématiques liées aux particularités structurelles du cerveau autiste et implique une analyse poussée d'indicateurs cliniques. C'est pour ça que ça n'a rien à faire sur un forum de discussion, et que c'est réservé aux ouvrages type Autisme et psychomotricité, ou ceux concernant les perceptions sensorielles (hors Bogdashina qui est plus "grand public" bien que complexe).
Même en lisant ces ouvrages en tant que non-professionnels, on peut comprendre des choses mais pas toutes.

-Avis perso: si les sources accessibles sur le net manquent à ce sujet, je trouve ça très bien parce que ça veut dire que les professionnels sérieux ne balancent pas (trop) aux 4 vents des indices cliniques importants sur les diagnostics. Moi-même je n'ai rien voulu poster publiquement sur le sujet, parce que je trouve que c'est bien assez du grand n'importe quoi comme ça. L'info qu'on trouve facilement c'est souvent du peu fiable, que ce soit sur le TSA ou sur le HPI. La raison est évidente: je le redis ça concerne uniquement les professionnels. Même sur ce forum il y a plein de discussions qui me semblent hors contexte (dont celle-là).

-Il faut savoir rester à sa place des fois. Je ne vise évidemment pas Carapa avec qui j'échange sur ce sujet en privé, mais de manière générale cette recherche me semble s'approcher beaucoup de cette sorte de "courant" qui prétend que nous membres de forums de discussions internet avons les compétences et le recul nécessaire pour juger des avis professionnels. Je ne suis pas d'accord avec ça, et ça me pose un problème. Oui, on peut encore entendre des énormités sur l'autisme émanant de pros, mais ce n'est pas une raison pour tous les disqualifier systématiquement, ou s'octroyer le droit de dire que nous on sait mieux. Surtout quand les pros dont il est question ont formé à peu près tous les personnels compétents du pays (historiquement ce CRA est un symbole).

-Personnellement je m'en fous complètement, mais si vraiment il y en a que ça turlupine eh bien allez poser la question à des spécialistes, allez faire la queue au CRA de Tours pour demander pourquoi ils ont dit ça à cette personne, enfilez-vous toute la littérature sur les connaissances actuelles concernant les particularités du cerveau autiste, décortiquez les articles de Nature et de Frontiers... Et faites-vous VOTRE PROPRE OPINION. N'attendez pas qu'on vous dise quoi penser et pourquoi. Vous pensez que TSA et HPI sont compatibles? Super, tant mieux pour vous. Vous pensez qu'ils sont incompatibles? Super, tant mieux pour vous aussi.
On s'en tamponne de ce que nous on en pense: on ne va diagnostiquer personne et on est juste en train de blablater sur le net. :innocent:

Sur ce, stop pour moi sur le sujet et je retourne printaner.
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Space
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#308 Message par Space » vendredi 22 mars 2019 à 22:09

nouvo a écrit :
samedi 2 mars 2019 à 11:19
là encore, c'est affirmatif, péremptoire et contredit par des personnes pour le moins sérieuses et qui connaissent assez autrement le et les sujets en question – par exemple je renvoie à Mottron dans une de ses vidéos (qui a près de 2 fois moins de vues – ^^)

HQI et autisme, similarités et différences " - Laurent Mottron
https://www.youtube.com/watch?v=aK3Otv0wSz0
Je ne saisis pas bien les limites du forum, du coup je ne sais pas si je peux me permettre de poser la question suivante... : j'ai regardé cette vidéo (intéressante), si j'ai bien compris (car le son n'est pas très bon et avec l'accent j'ai du mal à tout décripter), selon une étude, les autistes HQI seraient plus performants en "intelligence" perceptive ? Notamment aux cubes ? Et ils ont une aisance à reproduire des figures comme le triangle de l'impossible et à effectuer des rotations d'images mentalement ?

Une neuropsychologue m'a affirmé que les Asperger avaient un ICV plus élevé que l'IRP, je suis un peu perdue...
nouvo a écrit :
samedi 2 mars 2019 à 11:19
vidéo a écrit :jsf est un peu une espèce de bible dans le milieu hpi a tout simplement volé ce terme à la communauté des personnes avec des maladies rares, notamment le sed.
Ce contenu affirmatif et péremptoire est faux à plusieurs endroits. Tout d'abord ce n'est aucunement une espèce de bible dans le milieu hpi : certains hpi s'y retrouvent et se sont reconnus vis à vis de certains passages et témoignages d'autres (et parmi eux certains découvriront leur haut potentiel par la suite) et de nombreux autres pas du tout.
Je confirme, je ne suis pas une fan de JSF, encore moins de son livre dans lequel je ne me retrouve pas.
09/2019 : pré-diagnostic Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic HQI

Aeryn
Forcené
Messages : 532
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#309 Message par Aeryn » vendredi 22 mars 2019 à 23:30

Space a écrit :
vendredi 22 mars 2019 à 22:09
Une neuropsychologue m'a affirmé que les Asperger avaient un ICV plus élevé que l'IRP, je suis un peu perdue...
Il y a une tendance à retrouver des profils "ICV > IRP" chez les personnes qui recevaient anciennement un diagnostic de syndrome d'Asperger, alors que les personnes qui recevaient un diagnostique d'autistes de haut niveau ont une tendance à avoir un profil "IRP > ICV".
MAIS ce ne sont que des tendances, ce n'est pas valable pour tout le monde, on peut avoir des Asperger avec un IRP > ICV et à l'inverse des AHN avec un ICV > IRP par exemple.

Source : Réponse à une question posée par moi-même à une psychiatre travaillant actuellement (et depuis de nombreuses années) en CRA.
Space a écrit :
vendredi 22 mars 2019 à 22:09
selon une étude, les autistes HQI seraient plus performants en "intelligence" perceptive ? Notamment aux cubes ? Et ils ont une aisance à reproduire des figures comme le triangle de l'impossible et à effectuer des rotations d'images mentalement ?
Les informations ci-dessus sont valables indépendamment de la notion de HQI, aussi bien pour une personne qui aurait un QIT ou un IAG aux alentours de 100 (ou > 70) que > 130 (sans entrer dans les détails du fait que le QIT soit calculable ou non, selon l'hétérogénéité des indices et des subtests).

Ce que tu écris concernant les performances aux cubes, au "triangle de l'impossible" et aux rotations mentales d'images s'explique par un traitement "local" de l'information visuelle, dont on parle chez les personnes autistes, en opposition au traitement "global" des images que l'on retrouverait chez les NT.
Par exemple, au "triangle de l'impossible", les personnes qui ont un traitement global de l'information vont être gênées par le caractère impossible de la figure, alors que les personnes qui ont un traitement local de l'information ne vont pas percevoir (en tout cas dans un premier temps) ce caractère impossible, et donc n'auront pas de difficulté à la reproduire.
TSA d'intensité légère à modérée

Space
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#310 Message par Space » samedi 23 mars 2019 à 1:58

Je ne voulais pas intervenir dans vos discussions houleuses jusqu'à lire ce ci...
Je crois que la base du problème est une question de "sémantique".
misty a écrit :
mercredi 17 mai 2017 à 19:43
astro a écrit :[...] les résultats "HPI" semblaient en contradiction voire incompatible avec le TSA (sur beaucoup de sujets on m'a expliqué que le HPI fonctionne comme ça, dans les TSA c'était différent voire pas possible).
Ce qu'on t'a dit à ta restitution correspond à ce que j'ai pas mal lu/entendu, y compris venant de professionnels.

Si je comprends bien ce fil de discussion par du fait que Astro a eu comme restitution d'un CRA : "vos résultats HPI semblent être contradictoires voire incompatibles avec le TSA". Bha, ils parlent de ses résultats, donc moi j'y comprends : "au regard des différents scores obtenus pour chaque subtests". Sous entendu, ses performances/son profil cognitif "résultant" (j'arrive pas à trouver le mot adéquate) de la WAIS est trop différent (et/ou contradictoire) avec le profil cognitif résultant de la WAIS que l'on retrouve généralement chez les TSA-HPI (se référer à la vidéo de Laurent Mottron). Dans son cas précis, il y a incompatibilité HPI et TSA.

Dites moi si je me trompe (aucun sous entendu) dans ce qui suit, ne me renvoyer pas sur les roses s'il vous plait, je veux juste comprendre, cela m’intéresse beaucoup ! Et pardonnez moi d'avance, parfois je n'utilise pas les mots justes pour décrire ce que je pense et/ou veux dire (petit soucis chez moi)... :

Il faut faire la distinction entre :
- "intelligence/fonctionnement classique" : monsieur et madame tout le monde, dont certains avec des capacités hors de la norme, ce sont les HPI non autistes comme Astro et beaucoup d'autres ;
- "intelligence/fonctionnement autistique" : présentée en partie dans la vidéo de Laurent Mottron avec des zones du cerveau suractivées propre à l'autisme, dont certains avec des capacités hors de la norme autistique, ce sont les TSA-HPI, qui présenteraient un profil WAIS particulier (et non représentatif de leurs réelles capacités puisque non-élaboré pour diagnostiqué l'autisme).

D'où le fait que le CRA puisse affirmer que le profil HPI d'Astro n'est pas compatible avec le TSA. Autrement dit :
- incompatibilité HPI de type classique avec TSA : oui,
- incompatibilité HPI de type TSA avec TSA : non.

Mais comme on met les deux, HPI de type classique et HPI de type TSA, sous le même terme global "HPI" personne ne se comprend et personne n'est d'accord. Et Asperger serait une catégorie "intelligence/fonctionnement autistique" présentant une expertise sur le langage (toujours d'après la vidéo), avec elle aussi, des HPI-Asperger (d'où ici des Asperger sans HPI et des Asperger-HPI). C'est grosso-modo cela ?

Et pour complexifier la chose, deux approches/définitions du haut potentiel sont possibles :
- une pragmatique : HPI = personne qui obtient un QIT significatif > 130 au WAIS ;
- une conceptuelle : HPI = personne qui présente les caractéristiques typiques du haut potentiel et obtient un QIT non significatif > 130 ou non calculable avec un ou plusieurs indices > 130, en raison de troubles associés, d'une anxiété marquée lors de la passation, d'une dépression...

Je devais me coucher tôt... il est 1:58...
09/2019 : pré-diagnostic Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic HQI

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26614
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#311 Message par freeshost » samedi 23 mars 2019 à 3:54

Vous êtes couche-tard comme moé ? :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

nouvo
Forcené
Messages : 1316
Enregistré le : dimanche 19 avril 2015 à 19:17

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#312 Message par nouvo » samedi 23 mars 2019 à 11:20

Space a écrit :Je ne voulais pas intervenir dans vos discussions houleuses jusqu'à lire ce ci...
Je crois que la base du problème est une question de "sémantique". 
astro a écrit :[...] les résultats "HPI" semblaient en contradiction voire incompatible avec le TSA (sur beaucoup de sujets on m'a expliqué que le HPI fonctionne comme ça, dans les TSA c'était différent voire pas possible).
misty a écrit :]Ce qu'on t'a dit à ta restitution correspond à ce que j'ai pas mal lu/entendu, y compris venant de professionnels.
Space a écrit :Si je comprends bien ce fil de discussion par du fait que Astro a eu comme restitution d'un CRA : "vos résultats HPI semblent être contradictoires voire incompatibles avec le TSA". Bha, ils parlent de ses résultats, donc moi j'y comprends : "au regard des différents scores obtenus pour chaque subtests". Sous entendu, ses performances/son profil cognitif"résultant" (j'arrive pas à trouver le mot adéquate) de la WAIS est trop différent (et/ou contradictoire) avec le profil cognitif résultant de la WAIS que l'on retrouve généralement chez les TSA-HPI (se référer à la vidéo de Laurent Mottron). Dans son cas précis, il y a incompatibilité HPI et TSA.
Ici, la sémantique ne justifie peut-être pas tout à mon sens mais ton orientation de ramener à du cas individuel et de l'extrapoler m'apparaitrait juste.

Par exemple, illustré et complété par avant dans l'explication donnée par misty:
misty a écrit :Le départ de cette discussion, c'est un retour d'un des meilleurs CRA de France, comme quoi le HPI exclurait le TSA dans le cas de cette personne, les résultats HPI étant apparus comme contradictoires d'un TSA par l'équipe. Chacun fait ce qu'il veut, mais pour moi c'est une source en soi car de mon petit clavier de petit membre d'un forum de discussion internet je ne me vois pas décréter que cette équipe dit de la merde. Après, je redis que chacun voit la chose comme ça lui chante. 
Ici et comme souligné, il y a une double simplification :
un cas d'une personne (idem de ta reprise ici concernant une personne : astro)
un CRA en France
Partir de qq cas ciblés pour tendre à de la généralisation est un risque que quasi tout le monde est ou peut être soumis, et cela peut tendre à un risque augmenté de constitution de « biais de raisonnement ».


Ici est une première étape de risque augmenté de faire un biais de raisonnement, risque auquel un peu tout le monde est /peut être sujet.


A une strate supérieure, l'on retrouvera par exemple la concordance ou pas de la théorique (les bouquins généralistes sur un sujet) et le terrain avec ses particularismes individuels, ses sous ensembles et les individus.

Confondre les 2 strates : l’échantillonnage avec les retours terrain spécifiques (augmentés quantitativement au plus)
peut tendre à limiter ce risque de biais de raisonnement, risque et biais « normaux » et où quasi tout le monde est/ peut-être soumis


Par exemple, sur certains éléments des HPI évoqués (il s'agissait d'un passage sur les implicites, franchise, humour, codes sociaux) :
misty a écrit :A part ça si ma mémoire est bonne l'idée que les implicites et autres sont une difficulté pour les HPI vient des bouquins de Béatrice Millêtre (au moins un, je les ai pas tous lus faut pas déconner non plus).
Ici, je confirme que pour ce qui est repris (les implicites), Millêtre le matérialise ainsi pour les hpi.
En revanche, vis à vis du terrain, Millêtre est assez à complètement inconnue dans la sphère étendue des personnes en question et visées par la vidéo où l'on parle de Siaud-Facchin, de zèbres et n'a pas d'influence très particulière, ni historique ni quantitative – et donc n'a pas influencé suffisamment quoi ou qui que ce soit.

Par exemple, en augmentant l'échantillonnage (retours de la communauté visée), la durée prise en référence (une dizaine d'années), en le combinant et en faisant une recherche sur le portail internet principal de cette communauté, trouverai-je sur 8 ans seulement 3 mentions de son nom dans un titre !
Et tout au plus qq messages ciblés sur ce qu'elle écrit ou a pu écrire.. car dans les titres se trouva-t-elle avec qq autres à un endroit ^
(et les floods, les hors-sujets, dispersions assez plus habituels chez les non-autistes dont / encore davantage / chez les non-autistes hpi) ^^

Une recherche complémentaire aux mentions dans les textes aurait pu permettre d'affiner (fonction apparemment plus active et plus possible ou m'y suis mal pris) – néanmoins il reste significatif d'avoir eu si peu, mais vraiment peu de retours ciblés ! A contrario de ceux qui influencent ou ont historiquement influencé bcp, à savoir en 1er lieu Siaud-Facchin à laquelle on rajouterait sans doute en 1er : Gauvrit.

Space a écrit :Mais comme on met les deux, HPI de type classique et HPI de type TSA, sous le même terme global "HPI" personne ne se comprend et personne n'est d'accord. Et Asperger serait une catégorie "intelligence/fonctionnement autistique" présentant une expertise sur le langage (toujours d'après la vidéo), avec elle aussi, des HPI-Asperger (d'où ici des Asperger sans HPI et des Asperger-HPI). C'est grosso-modo cela ?
Hormis pour moi la 1ere phrase, car des personnes se comprennent entre elles à mon sens,
la suite m'apparait être effectivement « grosso-modo cela ».
Space a écrit :Et pour complexifier la chose, deux approches/définitions du haut potentiel sont possibles :
- une pragmatique : HPI = personne qui obtient un QIT significatif > 130 au WAIS ;
- une conceptuelle : HPI = personne qui présente les caractéristiques typiques du haut potentiel et obtient un QIT non significatif > 130 ou non calculable avec un ou plusieurs indices > 130, en raison de troubles associés, d'une anxiété marquée lors de la passation, d'une dépression...
Sur ce passage, je ne vais rentrer dedans car il pourrait convenir de le combiner avec l'autisme où l'on peut retrouver de mêmes comorbidités et qui influenceront aussi les résultats du test ;
aussi décliner pour les items les particularismes autistiques / non-autistiques et y rajouter un gros influenceur au moins de résultat : TDA/H
et y adjoindre les retours de fréquence
ainsi que des particularismes autistiques (comme rappelés et exprimés par Aeryn précédemment)

---

Si je rajoute qq lignes :

tout d'abord et comme évoqué initialement, il peut convenir de se distancier d'un retour, d'un exemple personnel – ici fut-il mention de astro

Car la personne ne participe pas à la discussion – que son cas est unique – et que le retour que la personne fait/fera se constituera du retour du/des professionnels d'une part et d'autre part de ce que la personne a compris et encore par la suite de ce qu'elle exprime. A chaque étape y aurait-il perte possible d'infos.
Il me semble (j'espère ne pas du tout me tromper, mentionnant cela sur mémoire un peu long terme) que astro reçu déjà comme diagnostique : Trouble de Communication Sociale (avec peut-être un complément outre le hpi).
Aussi, vis à vis d'un unique retour diagnostique, il convient de ne pas le prendre nécessairement comme définitif pour une personne, les 2nds avis (ou tierce à quadruple ? là je ne sais si des personnes procèdent à 3 ou 4 démarches différentes suite à invalidation diag autisme – Hazufel en parla ici :
Hazufel a écrit :Il y a le nom d’un psychiatre qui circule à Paris, qui a tendance à avoir un nombre de diagnostics posés très au dessus de la norme. Justement, tous les recalés ailleurs, après 3/4 renvois se retrouvent chez lui... je trouve que c’est très problématique, sans savoir ce qui est possible de faire. viewtopic.php?f=19&t=12762&start=45 )
mais les 2ndes démarches suite à invalidation diag autisme ne sont pas du tout rares. Aussi, toute personne suite à invalidation diag autisme peut très bien revenir un ou 2 ans ou davantage plus tard, en étant diagnostiqué autiste.

[J'en ai vu qui diagnostiqués autistes s'invalident plus tard leur diagnostique reçu ! Car dans le temps ont-ils ressenti que trop d'éléments comparatifs, au fil d'échanges, d'approfondissements personnels divers, de lectures, de visionnages, de temps passé à mûrir la question, n'étaient suffisamment corroborant et qu'en dépit d'un retour dit « positif » envisagent une réponse plus adéquate « ailleurs » que dans l'autisme.]

D'ailleurs, ici et étant absent de ce forum pendant environ 2 ans, j'ai découvert il y a assez peu (via les signatures) que Herlock Martin était diagnostiqué autiste – car j'en étais resté à l'infirmation diagnostique initiale du CRA (me semble-t-il, pour tout ou partie : l'infirmation première et le CRA) – cet épisode ayant été particulièrement houleux sur le forum – et vis à vis duquel j'apportai d'ailleurs un soutien relatif personnel sur son fil de présentation.

Ce pourquoi, encore davantage concernant le sujet de l'autisme, convient-il d'être au plus distancié vis à vis du référencement à un exemple, à un cas ou à qq exemples et qq pros français, et sur un sujet, bien entendu : mondial

---


En dernier rajout, vis à vis de ce contenu :
 Carapa a écrit :Si j'ai posé cette question, ce n'est pas pour embêter Herlock Martin, mais parce que j'aimerais savoir quelles sont les sources (écrites, de préférence) de cette théorie sur l'incompatibilité HPI/TSA. Jusqu'à présent, je n'ai vu cette théorie évoquée nulle part ailleurs que sur ce forum. Certes, je ne lis pas tout. Mais s'il y a des sources fiables, on devrait être capable de m'en donner quand j'en demande !!!!
Des personnes ont reçu le double TSA/HQI en Centre Expert, auprès de professionnels comme Bruno Gepner, Mottron, Attwood ne va pas du tout à l'encontre du combo possible (des qq notions / retours, n'ayant lu grand chose et pas de bouquin entier), des CRA divers valident des combos TSA/HQI, et à ma connaissance aucun des « pontes » en France comme à l'international du sujet ne va à l'encontre de la possibilité du combo TSA/HQI.

Reste du témoignage et retour de cas individuel sur ce forum et le CRA de Tours..
diagnostiqué asperger en 2015, à 38 ans

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10496
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#313 Message par Lilette » samedi 23 mars 2019 à 13:39

C'est quoi un HPI de type TSA ??
TSA.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#314 Message par Manichéenne » samedi 23 mars 2019 à 17:01

Lilette a écrit :
samedi 23 mars 2019 à 13:39
C'est quoi un HPI de type TSA ??
Etre intelligent mais passer pour un débile.
Note que ça marche aussi avec tous les TSA, mais au moins en cas de HPI il y a quelques personnes pour admettre qu'il y a réellement une intelligence derrière un fonctionnement qu'ils ne comprennent pas puisqu'ils ne remettent pas en cause leur échelle de mesure d'intelligence.

(note : à prendre avec une dose de second degré, je sais que je ne devrais pas...)
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3301
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: (in)compatibilité HPI et TSA ?

#315 Message par hazufel » samedi 23 mars 2019 à 19:55

“Nouvo” a écrit :mais les 2ndes démarches suite à invalidation diag autisme ne sont pas du tout rares. Aussi, toute personne suite à invalidation diag autisme peut très bien revenir un ou 2 ans ou davantage plus tard, en étant diagnostiqué autiste
Non bien sûr, elles ne sont pas rares et souvent pertinentes. En revanche que ce médecin ait un taux de positif de 9/10 est très au dessus des normes habituelles des CRA (Source d’une neuropsy qui travaille avec lui) et pose la question de l’aspect lucratif des TSA. Je ne nie pas la souffrance / les difficultés de ceux qui consultent mais je crois qu’il y a beaucoup d’attente pour un diagnostic valorisant (à défaut d’un qui ne le serait pas). Et certains favorisent quand même ce phénomène (de poser un diagnostic de TSA, un peu trop « facilement »). Deux colloques en ont fait mention (celui de l’AFFA et celui de Natalia Pedemonte) récemment.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Répondre