Chronologie des intérêts restrictifs/restreints/spécifiques

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: Chronologie des intérêts restrictifs/restreints/spécifiq

#31 Message par Meddio » samedi 21 avril 2018 à 3:40

Idem pour l'aspect cyclique, mais il y a aussi - il me semble - un aspect qui peut trouver des limites plus précises dans le temps.

Vers un an, j'étais fasciné par le "mange-cassette" (appellation de ma mère) sur lequel je passais tout mon temps, et ça a été le début de ma passion pour la musique.

Au sein de cette passion, j'ai des cycles (une passion dans une passion c'est une mise en abyme passionnelle !) du style, à tel âge, je me suis fait toute l’œuvre de tel artiste, à tel âge toute l’œuvre de tel autre, puis ça revient (si je me suis fait tout Barbara à 8 ans, je continue encore de l'écouter aujourd'hui de façon régulière). Cette passion peut être aussi plus ou moins poussée (ex : j'ai 5 Carmen en DVD, 7 en CD, mais ce n'est pas le cas de tous les opéras que j'ai aimés)

Après, j'ai des passions qui ont totalement disparu sans jamais être revenues - je ne sais pas du coup si c'est un intérêt restreint.
Ex : enfant j'étais passionné par James Bond. J'avais toute la collection de ses cassettes, les livres (ceux de Fleming), les bandes originales, des figurines (pas jouets, type figurines de collection), les reproductions des armes en jouets (qui étaient classées et disposées selon un ordre sur une petite table), les affiches, je remarquais chaque occurrence du nombre 7, je connaissais les répliques par cœur, je les refaisais x fois, je me déguisais, etc. (il faut dire que James Bond pouvait fasciner un marginal par sa capacité à se fondre dans la masse et à jouer des rôles sans masque - contrairement aux super-héros - et à combattre ceux qui lui voulaient du mal et à séduire les femmes qui lui plaisaient).
Aujourd'hui, je me rends compte que James Bond est très cliché, que la qualité des films est très variable, et 007 me laisse indifférent (je n'ai même pas vu les plus récents) - en dehors d'une forme de "nostalgie" peut-être pour toute cette époque qui - au vu de la place que ça prenait - y était liée.

Du coup si on considère que ma passion pour James Bond relève de l'intérêt restreint, il peut être bien ancré dans une temporalité précise (en gros, de 93 à 97 pour moi)
Après il peut aussi revenir de façon cyclique (je m'écoute Barbara quasiment tous les mois voire plus)
Diagnostiqué SA et HPI

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: Chronologie des intérêts restrictifs/restreints/spécifiq

#32 Message par Mélimélo5 » lundi 30 avril 2018 à 8:47

Je n'ai pas de diagnostique pour le moment mais je me retrouve dans ce sujet.

J'ai tendance à me passionner pendant plusieurs mois ou années pour un sujet, des fois lié à mon activité pro, des fois à mes loisirs ou sorties.
Lors de mon ancien poste, avec mes collègues je ne parlais que de droit social, prestations, etc, ce qui était lié à mon travail (CAF), je pense que mes collègues devaient en avoir un peu marre d'ailleurs que je parle presque que de boulot et pas de ma vie perso (en même temps cela m'arrangeait, j'aime pas parler de moi!).
Puis quand je me suis rendue compte que j'avais fait le tour du sujet, après plus de deux ans, je suis partie, je voulais faire autre chose, je saturais, j'étais arrivée au bout de cet intérêt.

Maintenant je suis responsable point de vente, en alternance, je me suis passionnée pour la psychologie (bien être au travail, cohésion d'équipe), et et tout ce qui est attractivité d'un magasin (j'adore la décoration, la nouveauté, le design), donc tout ce qui est mise en scène d'une vitrine, organisation d'un point de vente beau visuellement et moderne.

J'ai eu des passions plus brèves pour la musique, les plantes, les animaux, c'est un peu cyclique ou périodique.
Et aussi la santé : le médical, la nutrition, la biologie, je peux passer un certain temps à éplucher des sites du genre "passeport santé" ou "psychologie.com".
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Miriel
Régulier
Messages : 40
Enregistré le : jeudi 20 décembre 2018 à 15:12

Re: Chronologie des intérêts restrictifs/restreints/spécifiques

#33 Message par Miriel » samedi 6 juillet 2019 à 1:10

Mon commentaire n’a pas réellement de valeur car je ne sais pas encore si je suis SA ou non, mais l’idée d’une chronologie des intérêts me plaît et je me reconnais dans certains témoignages.

Alors j’ai un intérêt pour le dessin depuis toujours, qui fonctionne par périodes, mais quand je m’y mets j’y passe des journées entières et il m’arrive de me négliger.
L’autre intérêt que j’ai depuis toujours est imaginer/ écrire des histoires. Plus jeune et jusqu’a il y a peu je faisais beaucoup de maladaptive daydreaming, aujourd’hui toujours mais du day dreaming tout court.

Ensuite, mes intérêts ont toujours tournés plutôt autour de fictions et de pays.

Enfant c’était des histoires que j’inventais ou bien que je visionnais/ lisait. J’ai aussi eu une passion pour les gémellités qui ne s’est jamais vraiment estompée et reviens de manière ponctuelle. A l’adolescence pendant 3 ans il y a eu le Japon pour être totalement abandonné et remplacé par la Chine depuis maintenant 8 ans.
Depuis cette année ça s’est précisé à une période historique précise. En parallèle il y a un univers de médiéval fantasy et en particulier les elfes depuis octobre 2017. J’ai pour habitude d’avoir des dates d’anniversaires d’intérêts pour ce qui durent et de calculer les mois/années.

Sinon en parallèle avec la Chine par les années passées j’ai eu une période ufologie de quelques mois en 2013 et ensuite ce fut le Nunavut, le Groenland et les inuits en général en 2015-2016.
Mais j’avais déjà eu une période Arctique par le passé donc parfois il y en a qui reviennent.

En parallèle comme évoqué par certains je peux m’interesser a d’autres sujets dont je vais regarder masse de reportages et m’enfiler des pages Wikipedia sur un laps de temps court avant de passer à autre chose mais pour le coup je ne pense pas que ce soit quelque chose de vraiment atypique.

Voilà je ne sais pas du tout si ça correspond aux IR typiques des SA, mais selon des connaissances je suis très renfermée et je m’isole dans ces intérêts comme dans une bulle, pour ma part ils constituent tout mon monde intérieur, un peu comme si c’était ma maison, et quand j’en sors j’ai besoin d’y penser sans arrêt ou d’en parler car sinon je me sens comme sur une autre planète qui n’est pas mienne.

Il m’arrive souvent de négliger mon hygiène, ou encore de dormir tard a cause de ces centres d’intérêts, même si désormais à cause de quelques soucis de santé j’essaie de faire plus attention.

Mais peut-être pourriez vous m’apporter votre avis sur la question?
Pré diag en faveur d’un éventuel tsa, en attente d’examens complémentaires pour plus de réponses, se reconnaît davantage dans les tda.

Avatar du membre
Uciel
Régulier
Messages : 36
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Chronologie des intérêts restrictifs/restreints/spécifiques

#34 Message par Uciel » vendredi 12 juillet 2019 à 18:15

Pareil que Miriel, n'étant pas diagnostiqué, j'ignore la valeur de ce que j'avance.

Je suis actuellement en train de poser un peu les choses par écrit sur un fichier word, et au niveau intérêts, voilà un peu où j'en suis :
- Collectionnites aigües depuis l'enfance (timbres, coquillages, et actuellement capsules de bière... :mrgreen: )
- Collectionnite acharnée de techniques autour du fil : je veux savoir tout faire. Je tricote, crochète, tisse aux cartons, brode, coud un peu. Je tiens des listes mentales des techniques que je ne maîtrise pas encore, je suis en phase d'approche vis à vis d'elle.
A côté de ça, j'ai toujours sous la main une quinzaine d'ouvrages en cours et un ou deux actifs, ça permet de compter en permanence, ça me détend, je l'emmène partout comme un doudou. Il y a un super site, Ravelry, qui permet de lister touuus ses projets, c'est juste fabuleux.
- J'ai un ou deux mondes fantastiques de côté, je m'y réfugie tous les soirs, je les peaufine, et quand je suis d'humeur, j'essaie d'écrire dessus ou de les illustrer, et je fais un paquet de recherches sur des périodes historiques, parce qu'ils sont à divers degrés ancrés dans la réalité.
- Le dessin depuis l'enfance. Avant, c'était un intérêt en soi, je gribouillais partout, maintenant je dessine ce que je veux (ou presque), du coup il au service d'autres intérêts.
- Les maisons, ça va ça vient, ils ressort de temps à autre, en ce moment il ressort surtout à travers les jeux vidéos (punaise, mais qui télécharge le mod Hearthfire pour Skyrim et construit TOUTES les maisons au max ? 2-3 fois ? C'était épuisant à la fin, mais ça devait être parfait)
- Le moyen-âge, gros intérêt pour les costumes, les habitations, et 2-3 trucs de plus.

- Quelques intérêts passés, dont je ne pense pas actuellement qu'ils ressortiront (les oiseaux par exemple).

Globalement, il y a une bonne inter-connectivité entre mes intérêts, ce qui fait que je passe souvent de l'un à l'autre, ce qui me permet de ne pas faire toujours la même chose, j'ai besoin de diversité.

Est-ce que ça paraît aberrant ?
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:

Répondre