Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28414
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#16 Message par freeshost » lundi 31 juillet 2017 à 21:03

Mais on ne les a pas testés. Ne prenons donc pas nos spéculations et autres conjectures pour des réalités ou pour des théories éprouvées. :mrgreen:

On n'a pas besoin de recourir à l'argument "Einstein était Asperger ou HPI". D'un point de vue humaniste, c'est même contre-productif (un argument mal placé) puisque l'on cherche aussi à faire reconnaître les personnes autistes qui ne sont pas des "savants" ou qui n'ont pas QI élevé. C'est tout le spectre qui est en lice. Il ne faudrait pas favoriser un stéréotype "Tous les autistes sont ... (bêtes, super-intelligents, froids, incapables de ...)" comme il ne faudrait pas favoriser un stéréotype comme "Toutes les blondes sont stupides", "Toutes les personnes à la peau brun foncé sont mal élevées et sales", "Toutes les personnes blablabli sont blablabla", etc.

Pour les personnes qui ne pourront jamais avoir été diagnostiquées (comme Albert Einstein, Léonard de Vinci, Emmanuel Kant, Stendhal, etc.), il vaut mieux accepter le neutre "Nous n'en savons rien." Après tout, si on va piocher dans l'histoire, il y a déjà un biais de sélection (un biais de disponibilité notamment) puisqu'on retient surtout les personnes connues, les "vainqueurs". On parle moins souvent des vaincus.
On reproche souvent à l'histoire de s'intéresser aux vainqueurs. Mais au fond la plupart du temps, c'est souvent pour des raisons de documentation. Voyez-vous, on possède plus de documents sur les Égyptiens que sur les Nubiens, beaucoup plus sur de documents sur les Espagnols que sur les Mayas, et bien sûr beaucoup plus de documents sur les hommes que sur les femmes. Et d'ailleurs c'est une limite certaine de l'histoire. Mais il y a peut-être un élément psychologique : c'est qu'au fond on aime beaucoup mieux entendre parler des vainqueurs que des vaincus.
Le déclin de l'empire américain, Denys Arcand (56 min, 22 s du film :mrgreen: )
Modifié en dernier par freeshost le lundi 31 juillet 2017 à 22:44, modifié 1 fois.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Carapa
Adepte
Messages : 216
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#17 Message par Carapa » lundi 31 juillet 2017 à 21:22

Si caricatural que soit cet article, il y a quand même quelques points sur lesquels il m'est impossible de donner tort à l'auteur:

1) les critères de diagnostic ultra-flous. Je ne crois pas du tout, comme lui, que tout soit du baratin, mais ça me pose quand même un peu question qu'on regroupe sous l'étiquette SA des cas vraiment différents entre eux.

2) la tendance à faire des diagnostics posthumes chez la moitié des personnages illustres. (pas idiot pour certains dont la vie est bien connue, mais très hasardeux dans la grande majorité des cas)

3) "Faire croire aux personnes à la fois cérébrales et réservées (ce qui va souvent de pair) qu’elles sont autistes, et souffrent donc de problèmes mentaux, est en revanche un scandale." Là, je suis bien d'accord avec Misty sur la "pathologisation de traits de caractères". Dans le même ordre d'idée, je me demande pourquoi l'informatique ou l'ornithologie sont considérées comme des intérêts restreints, mais pas le football ni le shopping, qui peuvent pourtant devenir aussi envahissants pour l'entourage...

L'auteur, par contre, a l'air d'ignorer totalement ce qu'est la "personnalité évitante", car il me semble que la définition en est assez claire...

Sinon, Misty, tu as vraiment de la chance que ta neuropsychologue t'ait expliqué "point par point les résultats des tests, les différences entre ce qui était attendu d'un point de vue cognitif et ce que moi j'ai fourni, et ce qui faisait que j'étais complètement "aveugle socialement" là où j'avais l'impression de pas trop mal déchiffrer". Pour un peu, je te demanderai son adresse. Car je n'ai pas eu droit pour ma part à ce genre d'explications (parce que je n'avais pas passé le rite d'initiation nécessaire pour cela?? j'ignore la raison précise). On m'a juste dit que j'étais "vraiment très mauvais", mais en se gardant bien de me donner des indices quelconques en vue d'une éventuelle amélioration.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#18 Message par Benoit » lundi 31 juillet 2017 à 21:38

Carapa a écrit :Si caricatural que soit cet article, il y a quand même quelques points sur lesquels il m'est impossible de donner tort à l'auteur:

1) les critères de diagnostic ultra-flous. Je ne crois pas du tout, comme lui, que tout soit du baratin, mais ça me pose quand même un peu question qu'on regroupe sous l'étiquette SA des cas vraiment différents entre eux.
Par definition, le SA se definit comme difference de la norme au niveau sociale. Ca implique effectivement enormement de possibilites, raison pour laquelle il vaudrait mieux le faire disparaitre, (DSM V)
Carapa a écrit : 2) la tendance à faire des diagnostics posthumes chez la moitié des personnages illustres. (pas idiot pour certains dont la vie est bien connue, mais très hasardeux dans la grande majorité des cas)
C'est aussi une facon de faire parler de l'autisme et de sensibiliser le grand public, meme s'il y a de gros abus dans tous les sens. Vous connaissez M. Fitzgerald ?
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4955
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#19 Message par Manichéenne » lundi 31 juillet 2017 à 22:09

Autrey a écrit :L'autisme et l'autisme asperger sont nés au XXI siècle ?
Non, mais les critères de diagnostic sont de la fin du XXème.
Que je sache, on ne se fait pas diagnostiquer sur une vague biographie.
Einstein était très certainement Aspie et HPI, cela ne fait guère de doutes au vu des témoignages écrits des proches racontant son enfance.
Je ne suis absolument pas d'accord avec ça.
Ceci dit ce n'est pas parcequ'on se pose des questions sur certains qu'on doit arriver à la conclusion que personne n'a été aspie avant le XXI siècle.....
Non, bien sûr. Mais poser des diagnostics est parfois assez compliqué face à une personne vivante, en lui faisant passer des tests, et même avec le témoignage des parents et des proches, alors après quelques centaines d'années faut pas déconner.
On peut avoir une suspicion, pas une certitude.

Si on veut des modèles autistes, autant chercher dans ceux qui sont actuels, et confirmés. Il y en a aussi. En plus ça permet de se rappeler que c'est possible de réussir dans notre société, où les défis ne sont pas les mêmes qu'à d'autres époques.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4955
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#20 Message par Manichéenne » lundi 31 juillet 2017 à 23:41

Hop, pour répondre au sujet d'origine :
http://www.huffingtonpost.fr/samuel-doc ... _23023288/
(on remarquera qu'il a changé le titre ensuite)
Extrait choisi : "Les psychanalystes ont longtemps livré une bataille, humaniste, fondamentale, pour libérer les patients des diktats anatomistes de la psychiatrie biologique et des approches comportementalistes trop rigides."
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 743
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#21 Message par Herlock Martin » mardi 1 août 2017 à 9:32

Bon...

cet article est plus "entendable" même si des choses me dérangent un peu (avec mon savoir de novice dans le domaine) :

SA = pathologie comme la maniaco-dépression et les autres troubles psychiques ? il me semblait que ce n'était pas le cas...

Doute de l'existence même du SA avec la simple phrase "Notons qu'il a été supprimé du DSM V." aucune précision que c'est l'ensemble des TSA qui a été "retoqué"...

Toujours pas de mise en évidence que l'autisme (SA compris) c'est la présence de symptômes tout au long de la vie et pas simplement lors d'une mauvaise passe dans la vie adulte de l'individu...

Par contre OUI, un seul avis vite fait ce n'est pas un diagnostic et peut importe que ce soit un avis en libéral où en institution, une personne quelque soit l'entretien, et je le redis même un prétendu ADOS, un entretien unique donc, une personne qui vous voit 2 heures et qui dit oui ou non concernant un SA, c'est pas sérieux...
Enfin, du fait d'un léger amalgame autour de la recrudescence des diags de PMD et de SA, je ne comprends pas les intérêts sous-jacents des professionnels à faire ces diagnostics de troubles bien distincts...
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un atypique même dans l'autisme :mryellow:

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4955
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#22 Message par Manichéenne » mardi 1 août 2017 à 9:53

Enfin tout de même, il semble dire qu'on diagnostique des TSA un peu partout n'importe comment. En général c'est plutôt l'inverse : on cherche longtemps le professionnel compétent. Alors un deuxième avis quand dans certaines région on a du mal à en avoir un seul... Mais bien sûr on peut aller le voir lui, lacanien, qui se permet de balayer d'un revers de main le diagnostic de son "ami" sans tests, sans connaitre son enfance, sans nier les difficultés de regard ou les intérêts envahissants. Peut-être effectivement son ami n'est-il pas concerné par les TSA, mais se baser sur un unique cas pour faire un article qui remet en cause tous les diagnostic qui ne sont pas revalidés...
Même s'il affirme que le SA ne nécessite pas de traitement médicamenteux, il soulève ensuite le spectre de l'industrie pharmaceutique qui influerait sur les diagnostics trop simples et trop nombreux...

D'ailleurs : "Un psychologue clinicien qui reçoit son patient sera toujours prudent lorsqu'il délivrera un diagnostic." Depuis quand un psychologue délivre des diagnostics ?

(Et depuis quand un lacanien prétend "aborder avec suffisamment d'exactitude et de fiabilité la structure psychique" ? :roll: )

Cet article est effectivement moins choquant que le premier. En cela, je le trouve plus dangereux. Parce qu'il est mieux argumenté, plus susceptible de mener ses lecteurs à mettre en doute en toute bonne fois les diagnostics des gens qu'ils seraient amenés à rencontrer.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2912
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#23 Message par olivierfh » mardi 1 août 2017 à 10:01

Herlock Martin a écrit :Toujours pas de mise en évidence que l'autisme (SA compris) c'est la présence de symptômes tout au long de la vie et pas simplement lors d'une mauvaise passe dans la vie adulte de l'individu...
Manichéenne a écrit :D'ailleurs : "Un psychologue clinicien qui reçoit son patient sera toujours prudent lorsqu'il délivrera un diagnostic." Depuis quand un psychologue délivre des diagnostics ?
Ce qui m'a frappé en lisant l'article en question c'est comment cette idée de ne pas attribuer de "case" à des symptômes changeants explique bien comment certains ont attendu 10 ou 20 ans sans diagnostic; la parole a eu largement le temps d'être "libérée" mais sans aucun effet sur l'autisme... :cry:
Certains [cliniciens] accompagnent d'ailleurs de nombreux mois une personne sans jamais lui dévoiler leurs hypothèses: parce qu'ils engage[nt] leur responsabilité, que le soin psychique a pour but de libérer une parole et non d'enfermer dans une case, parce que les symptômes, qui évoluent souvent dans le temps, importent moins que l'histoire intime du sujet.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 743
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#24 Message par Herlock Martin » mardi 1 août 2017 à 10:10

Manichéenne a écrit :Enfin tout de même, il semble dire qu'on diagnostique des TSA un peu partout n'importe comment. En général c'est plutôt l'inverse : on cherche longtemps le professionnel compétent. Alors un deuxième avis quand dans certaines région on a du mal à en avoir un seul... Mais bien sûr on peut aller le voir lui, lacanien, qui se permet de balayer d'un revers de main le diagnostic de son "ami" sans tests, sans connaitre son enfance, sans nier les difficultés de regard ou les intérêts envahissants. Peut-être effectivement son ami n'est-il pas concerné par les TSA, mais se baser sur un unique cas pour faire un article qui remet en cause tous les diagnostic qui ne sont pas revalidés...
Même s'il affirme que le SA ne nécessite pas de traitement médicamenteux, il soulève ensuite le spectre de l'industrie pharmaceutique qui influerait sur les diagnostics trop simples et trop nombreux...

D'ailleurs : "Un psychologue clinicien qui reçoit son patient sera toujours prudent lorsqu'il délivrera un diagnostic." Depuis quand un psychologue délivre des diagnostics ?

(Et depuis quand un lacanien prétend "aborder avec suffisamment d'exactitude et de fiabilité la structure psychique" ? :roll: )

Cet article est effectivement moins choquant que le premier. En cela, je le trouve plus dangereux. Parce qu'il est mieux argumenté, plus susceptible de mener ses lecteurs à mettre en doute en toute bonne fois les diagnostics des gens qu'ils seraient amenés à rencontrer.
Pardon de ne pas être allé au bout de ma pensée, je suis entièrement d'accord avec ce que tu ajoute ici, d'une part j'ai pris des points succins, mais ensuite je n'ai pas indiqué que beaucoup d'autres choses m'empêchaient d'adhérer à l'intention de l'article, tournures mal maîtrisées pour faire plus littérature scientifique, orthographe approximative de mots clés, Lacan effectivement, etc...

Ce texte a bien sa place ici, après tu le sais, j'ai une dent contre la hâte, surtout quand comme dans mon cas tu attends plus de deux ans pour une évaluation au lance pierre, donc la mesure où une personne arrive face à un professionnel, je souhaite juste de la compétence et de la latitude pour faire les choses bien, après je suis sur d'autres théories du complot (rien de grave... :lol: )...

J'espère que je suis plus clair cette fois ci, je ne voulais pas être irritant...
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un atypique même dans l'autisme :mryellow:

123soleil
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 1:00

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#25 Message par 123soleil » mardi 1 août 2017 à 10:33

alors que le problème principale est la formation des psys, ce jeune con nous dit que la solution est de faire un double diag et de revenir tous les mois pendant plusieurs mois : il a le sens des affaires !
no diag

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1375
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#26 Message par Autrey » mardi 1 août 2017 à 10:34

freeshost a écrit :Mais on ne les a pas testés. Ne prenons donc pas nos spéculations et autres conjectures pour des réalités ou pour des théories éprouvées. :mrgreen:
La preuve scientifique jusqu'à l'absurde? : Alors de Vinci n'était ni peintre ni savant et Michel-Ange n'a pas peint la chapelle sixtine puisque nous n'avons pas de photos ni d'ADN de l'époque le prouvant.
On peut émettre des conjectures sur une constellation, sur une réaction chimique....et sur l'autisme de quelqu'un, je ne vois pas pourquoi il faudrait se l'interdire, autrement on s'interdit tout. Il faut rester prudent, ce qui est différent.

Autre remarque : On se souvient des célébrités qui avaient de forts soupçons d'être asperger mais on ne se souvient pas des millions d'aspies inconnus ou des tyrans ou assassins pouvant être aspies : c'est vrai qu'on insiste sur des personnes comme Einstein ou de Vinci. Mais ce phénomène est identique pour les neurotypiques qui sont plus fiers de personnes comme Napoléon et qui traitent d'anormal ou fou des personnes comme Staline ou Hitler (en fait ils rejettent l'idée que ces personnes pourraient être comme eux).
C'est humain de plus s'intéresser à des personnes qui ont réussi dans leur domaine que ce soit chez les asperger ou les NT.

Enfin une petite anecdocte : Le fils de Trump est fortement soupçonné d'autisme, une journaliste l'ayant su a fait une mauvaise plaisanterie en disant qu'il allait tuer tout le monde en référence à la fusillade dans l'Oregan en 2015 ou le tueur était asperger. Cela a fait scandale et elle a été viré de son émission. Mais est-ce qu'on dirait que parcequ'un neurotypique a tué des personnes, toutes les personnes neurotypiques vont aussi se transformer en tueur?
Preuve que les autistes doivent encore de nos jours se battre contre maints préjugés et les raccourcis les concernant sont faciles. Dans ces conditions citer des personnalités pouvant être aspergers peut aussi être un moyen de les défendre, de se défendre aussi. Le mieux évidemment est que la société évolue vers moins de préjugés à leur encontre évidemment.....
Diagnostique TSA - la cinquantaine mais jeune dans la tête

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1375
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#27 Message par Autrey » mardi 1 août 2017 à 10:50

Manichéenne a écrit :
Autrey a écrit :L'autisme et l'autisme asperger sont nés au XXI siècle ?
Non, mais les critères de diagnostic sont de la fin du XXème.
Que je sache, on ne se fait pas diagnostiquer sur une vague biographie.
Pour des personnages comme Einstein ou Gould les biographies sont précises, et pour Einstein son cerveau est conservé et a été étudié.
Par contre pour de Vinci ou Mozart je suis d'accord que la biographie est plus parcellaire. Cependant on sait que Mozart a commencé à composé des pièces à 6 ans et que ses parents étaient étonnés par son extraordianaire mémoire donc on peut sans trop se tromper dire qu'il était au moins HPI.
En fait HPI et autisme asperger est souvent lié, la frontière est floue entre ces 2 notions, même si tous les HPI ne sont pas autistes et inversement.
On peut juste constater que certaines personnes ayant un fort HPI sont souvent des originales (comme Cédric Villani par exemple) ou des personnes "dans leur monde". Il existe d'ailleurs le "syndrome du savant" proche de l'autisme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_du_savant.
On peut aussi penser que comme des aspergers au QI normal sont des experts dans leurs domaines de prédilection (intérets dits restreints) cela les fait passer pour des personnes très intelligentes.
Diagnostique TSA - la cinquantaine mais jeune dans la tête

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#28 Message par hazufel » mardi 1 août 2017 à 11:08

Autrey a écrit : Par contre pour de Vinci ou Mozart je suis d'accord que la biographie est plus parcellaire. Cependant on sait que Mozart a commencé à composé des pièces à 6 ans et que ses parents étaient étonnés par son extraordianaire mémoire donc on peut sans trop se tromper dire qu'il était au moins HPI.
Des éléments de biographie de Mozart existent, et, ils sont même une référence Bio Mozart Fayard / Massin. Nul doute qu'il fut un génie. Pour le reste...?
Hans Asperger a décrit le comportement de ses petits patients en 43, mais rien n'a été traduit avant les années 80 aux US, et 90 en Europe. Bien sûr qu'il existe bon nombre d'Asperger depuis toujours, mais personne ne peut affirmer qui l'était de façon absolue.
Quant aux articles, le premier est abject et le second est du gloubiboulga psychanalytique, dont on ne sait déterminer le but réel. Quand on voit les centres qui ne diagnostiquent plus, les services qui ferment, alors que les demandes de diagnostics ne cessent de croitre, sus aux difficultés rencontrées, par des familles ou des adultes, on se dit que l'auteur n'a pas du tout cerné où était le problème.
Modifié en dernier par hazufel le mardi 1 août 2017 à 11:12, modifié 1 fois.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
Ome Etzli
Fidèle
Messages : 122
Enregistré le : lundi 17 juillet 2017 à 17:08

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#29 Message par Ome Etzli » mardi 1 août 2017 à 11:10

Juste une remarque : sur les forum de bipolaires, on affirme qu'Einstein (et bien d'autres célébrités) étaient bipolaires. Sur des forums de troubles de la personnalité limite, on affirme qu'ils étaient tpl. J'ai du mal à comprendre qu'on puisse prétendre établir un diagnostic sur une simple biographie, aussi précise soit-elle, alors qu'on est incapable de le faire à propos d'un proche. Et à titre plus personnel, je ne comprends même pas l'intérêt d'essayer, sinon dans une volonté d'appropriation communautaire. :roll:
Asperger quarantenaire venant d'être diagnostiqué. Avec phobie sociale et sspt.

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#30 Message par philigram » mardi 1 août 2017 à 11:26

Ome Etzli a écrit :Juste une remarque : sur les forum de bipolaires, on affirme qu'Einstein (et bien d'autres célébrités) étaient bipolaires. Sur des forums de troubles de la personnalité limite, on affirme qu'ils étaient tpl. J'ai du mal à comprendre qu'on puisse prétendre établir un diagnostic sur une simple biographie, aussi précise soit-elle, alors qu'on est incapable de le faire à propos d'un proche. Et à titre plus personnel, je ne comprends même pas l'intérêt d'essayer, sinon dans une volonté d'appropriation communautaire. :roll:
:bravo:
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Répondre