Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#46 Message par misty » mardi 1 août 2017 à 17:30

Oulà... :crazy: beaucoup de choses... :mryellow:
Manichéenne a écrit :Si on parcourt facebook et les blogs, qu'on se contente d'ouvrages médiocres et tout public, oui les TSA ressemblent à un fourre-tout. Mais c'est le cas pour à peu près n'importe quel sujet.

Quand tu te passionnes pour un sujet, tu choisis tes sources (au hasard, ou pas, les vikings : tu ne vas pas croire qu'ils portaient des casques à cornes parce que c'est dans la culture populaire actuelle).
Sur les TSA, les sources fiables ne sont pas les plus accessibles, et les marqueurs de fiabilités pas toujours faciles à trouver.
Je suis entièrement d'accord, mais là c'est juste qu'il est question de santé publique et que demander un minimum de sérieux ne me semble pas abusif. Je ne sais pas comment le corps médical peut laisser passer tout ça sans se remettre un minimum en question.
J'ai voulu relire l'article depuis, et je me suis rendue compte que je suis d'accord surtout avec les faits qu'il énonce, sur la situation des diags et le manque de sérieux général. Après, il a le genre de vocabulaire provoc et grandiloquent que je suis tellement habituée à voir qu'il est possible que ça ne me choque même plus. :?
Pour moi, le sujet général de l'article c'est ce manque de sérieux (et je crois que c'est pour ça que je le rejoins). Les jugements qu'il porte sur tout ça me touchent autant que ceux du papi du bout de la rue que je vois 2 fois dans le mois. Par contre, regarder les faits qu'il mentionne, voir que ça ne bouge pas (ou dans la mauvaise direction), ça me met en colère. Pour moi, pour les autres TSA et surtout pour les enfants qui doivent subir ça en plus de tout le reste.

L'exemple des vikings me semble très bien choisi parce que ça doit être la civilisation sur laquelle on peut lire le plus d'absurdités alors qu'on a des sources fiables pour remettre les pendules à l'heure.
L'image du viking barbare (avec le casque dont tu parles :mrgreen: ) est restée dans l'imaginaire collectif parce que c'est comme ça que les gens aiment se les représenter. C'est probablement un mélange de romantisme, de symbole de violence guerrière, de force, de peur du non-chrétien ou que sais-je encore...
Donc oui, si tu cherches du fiable tu mets 10 minutes à renoncer aux casques à cornes, aux drakkars et aux "nuées de bateaux envahisseurs"; mais qui va aller chercher du fiable, du vrai, du concret? Surtout quand l'image que tu as déjà est tellement sympa, et t'arrange complètement?
Si le grand public préfère son image du SA, qui est carrément plus pratique pour s'en laver les mains; qui est responsable quand la désinformation perdure? Quand des gens (notamment des enfants) qui sont déjà en situation de handicap deviennent bouc-émissaires d'une psychiatrie à 12 vitesses qui ne fait pas son boulot, à aucun niveau? Voire qui encourage à se moquer ouvertement des diagnostics TSA?

Je crois que c'est ça qui me pose souci: le fait qu'on s'installe dans ces images fausses des TSA que des professionnels et même certains autistes me paraissent encourager. Ce qui donne toute latitude à ces gens comme l'auteur de ce texte pour interpréter le spectre autistique à leur sauce. Si les choses étaient claires, il n'y aurait plus de subjectivité possible. :wink:
Carapa a écrit : Sinon, Misty, tu as vraiment de la chance que ta neuropsychologue t'ait expliqué "point par point les résultats des tests, les différences entre ce qui était attendu d'un point de vue cognitif et ce que moi j'ai fourni, et ce qui faisait que j'étais complètement "aveugle socialement" là où j'avais l'impression de pas trop mal déchiffrer". Pour un peu, je te demanderai son adresse. Car je n'ai pas eu droit pour ma part à ce genre d'explications (parce que je n'avais pas passé le rite d'initiation nécessaire pour cela?? j'ignore la raison précise). On m'a juste dit que j'étais "vraiment très mauvais", mais en se gardant bien de me donner des indices quelconques en vue d'une éventuelle amélioration.
C'est surtout qu'ils ont compris dès le départ (l'ensemble de l'équipe qui me suit) qu'il me fallait du concret. Je ne comprends pas que les diagnostics d'autisme soient si peu pragmatiques considérant la population qu'ils sont censés recouper.
J'ai lu plein de témoignages de parents (j'en ai dans mes connaissances) à qui on a parlé d'autisme pour leur enfant, voire leur enfant a reçu un diagnostic; et quand ils se mettent à chercher à comprendre ce que ça veut dire c'est mission impossible. Personne ne leur donne de réponses claires parce que personne ne veut se mouiller. En attendant, ils voient partout que leur enfant est peut-être comme ça ou complètement l'inverse, et que ça va évoluer soit dans un sens, soit dans le sens opposé. Je suppose que c'est très constructif.
Les diagnostics balancés à la va-vite sans explications, je trouve ça scandaleux. Ma chance c'est que ceux qui gèrent ma prise en charge aussi.
Benoit a écrit : C'est aussi une facon de faire parler de l'autisme et de sensibiliser le grand public, meme s'il y a de gros abus dans tous les sens.
Ok mais pour moi il vaut mieux rien du tout, à moins d'une sensibilisation sérieuse et fiable. Si c'est pour entretenir les clichés, propager des idées fausses et à la fin se retrouver avec un casque à cornes à la barre d'un "drakkar", il me semble que ce n'est pas la peine... :mryellow:
Autrey a écrit :Pour des personnages comme Einstein ou Gould les biographies sont précises, et pour Einstein son cerveau est conservé et a été étudié.
Par contre pour de Vinci ou Mozart je suis d'accord que la biographie est plus parcellaire. Cependant on sait que Mozart a commencé à composé des pièces à 6 ans et que ses parents étaient étonnés par son extraordianaire mémoire donc on peut sans trop se tromper dire qu'il était au moins HPI.
Non, les biographies ne peuvent jamais donner la précision suffisante pour un diagnostic. Notamment parce que ce sont des interprétations subjectives de ce qu'a vécu la personne. Je ne suis même pas sûre qu'une autobiographie serait mieux, dans le sens où on manque toujours de recul quand il s'agit de soi.
J'ai lu à peu près tout ce qu'on peut trouver sur Gould et Einstein (la musique et les sciences m'obsédant depuis bien avant ma découverte des TSA), et je sais que si certaines choses correspondent d'autres pas du tout, et pour les 2. Dans le cas de Gould, surtout, il y a beaucoup de zones nébuleuses car plein de gens ont projeté plein de trucs sur des comportements qui auraient été observés (c'est un peu le "Van Gogh" de la musique, il a eu droit à tout :mryellow: ).

Mozart pour moi, en revanche, c'est le "casque à cornes" de l'autisme. Oui, c'était un prodige, oui il y a des possibilités qu'il ait eu une mémoire eidétique, mais aucune des 2 choses ne figure dans les critères de diagnostic, ni même n'est réservée à l'autisme (dans le cas de la mémoire eidétique il se pourrait que ça n'existe même pas :innocent: ) Sa personnalité en revanche le positionne complètement à l'opposé de l'autisme, contrairement à la plupart des autres génies de la musique comme Chopin ou Brahms, qui n'étaient visiblement pas, eux, des être mondains, frivoles voire superficiels.

Parce que pour entrer dans les fameuses "listes", il faut du lourd au niveau "baromètre people" en plus, ces génies introvertis à la vie rangée y figurent rarement (ce qui est plutôt paradoxal je trouve).
=> En peinture par exemple, je n'ai vu nulle part la "candidature" de Cezanne, malgré son évident paramétrage défectueux au niveau social, son côté obsessionnel/monomaniaque du sujet (bonjour les pommes et la Ste Victoire...), sa technique méticuleuse, hallucinante et révolutionnaire qui a fait de lui un génie de la forme et de la couleur au point d'être considéré comme le "père de l'art moderne"... Un de ses biographes les mieux documentés avance même: "s'il était touché ou effleuré par inadvertance, ses réactions pouvaient être violentes"...
Mais non, dans les fameuses listes, je n'ai jamais vu son nom. Celui de Van Gogh (dont je connais les biographies et la correspondance quasi par coeur) oui. Je trouve particulièrement poussif de chercher des traits autistiques chez Van Gogh, mais voilà: c'est un personnage qui claque. Contrairement à Cézanne qui, pour le mec qui s'intéresse aux frasques explosives et autres trucs de déglingos, est certainement le personnage le plus barbant de l'histoire de l'art (à faire la navette entre son atelier, sa femme et sa montagne pendant 500 pages...)

Voilà: si pour une raison ou pour une autre il pouvait être utile de diagnostiquer des morts (je pense être bien trop limitée pour y voir un quelconque intérêt mais admettons...) il faudrait au moins se baser sur autre chose que le potentiel sensationnalisme du "people" étudié... :innocent:

NB: j'ai lu dernièrement une hypothèse de Napoléon bipolaire dans un ouvrage très sérieux écrit par un psychiatre spécialiste du trouble (je n'ai pas le temps de chercher et citer mais j'ai vu qu'il était question de ce cher empereur un peu plus haut)
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#47 Message par philigram » mardi 1 août 2017 à 17:32

Moi ce qui me gène dans les références comme Einstein, Turing ou Mozart est qu'on ne retient que le bon, le positif, le génie. Or l'autisme n'est pas ça en règle général. Peu de génies, mais des gens qui souffrent, qui n'arrivent pas à communiquer, dépressifs ...

Et on ne retient ps les autres personnalités peut être autiste et qui ont mal tourné, suicidés, violents. Par contre pour définir la schizophrénie on va prendre les serial killers ...
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 712
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#48 Message par Herlock Martin » mardi 1 août 2017 à 17:39

Heu pas d'accord...(@Autrey)
les médias c'est vraiment que de la m****, ça ne fait rien pour le peuple et l'opinion publique à des buts philanthropiques, un journaliste pense à sa carrière, garder la une, le jt, ses éditos, ses articles, bref sa visibilité...
une chaîne radio télé et un organe de presse même combat, pouvoir dire qu'on est le plus lu suivi regardé....leur slogan tourne là dessus :
première chaîne d'infos de France, première matinale de France, etc.... jamais un slogan sur la moralité, la véracité, le sérieux de leur travail, même le "la meilleure info de France" ne veut rien dire, faire le mieux sur de la m**** ça reste de la m****

Alors vive le sensationnalisme, vive l'audimat, vive le spectaculaire, regardez moi, MOA ! MOA ! MOA !, après faire comprendre des choses aux gens et les "éduquer"...pas le temps, on m'appelle déjà pour le prochain Lelouche

Sérieusement n'attendons rien du mainstream, montrer une personne en difficultés réelles touchant à sa communication sa socialisation ses hypersensibilités ses déficits et ses manques, c'est pas bankable ! même si à côté il y a des expertises, des passions, des compétences particulières, on ne misera pas là dessus, aucune planche à billet à faire tourner.
Modifié en dernier par Herlock Martin le mardi 1 août 2017 à 17:50, modifié 1 fois.
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#49 Message par philigram » mardi 1 août 2017 à 17:43

Herlock Martin a écrit :Heu pas d'accord...(@Autrey)
les médias c'est vraiment que de la m****, ça ne fait rien pour le peuple et l'opinion publique à des buts philanthropiques, un journaliste pense à sa carrière, garder la une, le jt, ses éditos, ses articles, bref sa visibilité...
une chaîne radio télé et un organe de presse même combat, pouvoir dire qu'on est le plus lu suivi regardé....leur slogan tourne là dessus :
première chaîne d'infos de France, première matinale de France, etc.... jamais un slogan que la moralité, la véracité, le sérieux de leur travail, même le "la meilleure info de France" ne veut rien dire, faire le mieux sur de la m**** ça reste de la m****

Alors vive le sensationnalisme, vive l'audimat, vive le spectaculaire, regardez moi, MOA ! MOA ! MOA !, après faire comprendre des choses aux gens et les "éduquer"...pas le temps, on m'appelle déjà pour le prochain Lelouche

Sérieusement n'attendons rien du mainstream, montrer une personne en difficultés réelles touchant à sa communication sa socialisation ses hypersensibilités ses déficits et ses manques, c'est pas bankable ! même si à côté il y a des expertises, des passions, des compétences particulières, on ne misera pas là dessus, aucune planche à billet à faire tourner.
Juste ! L'autisme commun n'est pas glamour et bankable. Il faut que ça fasse rire, que ça claque, impressionne, donne envie ... d'être autiste.
Et on récupère tous ceux qui s'identifient à ces héros autistes, sans chercher plus loin.
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#50 Message par Autrey » mardi 1 août 2017 à 17:50

philigram a écrit :Moi ce qui me gène dans les références comme Einstein, Turing ou Mozart est qu'on ne retient que le bon, le positif, le génie. Or l'autisme n'est pas ça en règle général. Peu de génies, mais des gens qui souffrent, qui n'arrivent pas à communiquer, dépressifs ...

Et on ne retient ps les autres personnalités peut être autiste et qui ont mal tourné, suicidés, violents. Par contre pour définir la schizophrénie on va prendre les serial killers ...
L'autisme pour beaucoup de gens est quelque chose de l'ordre du retard mental donc les célébrités autistes contrebalancent cette opinion.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#51 Message par philigram » mardi 1 août 2017 à 18:12

Autrey a écrit :
philigram a écrit :Moi ce qui me gène dans les références comme Einstein, Turing ou Mozart est qu'on ne retient que le bon, le positif, le génie. Or l'autisme n'est pas ça en règle général. Peu de génies, mais des gens qui souffrent, qui n'arrivent pas à communiquer, dépressifs ...

Et on ne retient ps les autres personnalités peut être autiste et qui ont mal tourné, suicidés, violents. Par contre pour définir la schizophrénie on va prendre les serial killers ...
L'autisme pour beaucoup de gens est quelque chose de l'ordre du retard mental donc les célébrités autistes contrebalancent cette opinion.
Ca ne contre-balance rien du tout, au contraire, ça alourdit le problème. Entre Einstein et Rain-man, il y a tout un spectre où la quasi majorité des autistes se trouvent (courbe de Gauss).
Mais le problème pour la majorité n'est pas le retard mental, ni la douance, c'est le quotidien, la vie.
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4379
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#52 Message par misty » mardi 1 août 2017 à 18:15

J'avais oublié... :crazy:
Autrey a écrit :Par contre gare à ceux qui se font diagnostiquer par des psychiatres non reconnus par le CRA ou qui ne sont pas spécialistes de l'autisme car leur diagnostic ne sera pas reconnu.
C'est faux. J'en suis la preuve vivante, et ce serait bien d'arrêter de colporter des fausses rumeurs. Les MDPH ne sont pas toutes alignées là-dessus, c'est vrai. Mais, de leur part, exiger un diag du CRA est illégal (je le tiens d'un CRA).

Ca nous amène d'ailleurs au second article (posté par Manichéenne), à propos duquel je n'ai qu'une chose à dire:

******Cher Samuel Dock-Psychologue clinicien et écrivain,
J'ai mis plus de 2 ans à obtenir un diagnostic après un bilan d'évaluation TSA. En plus de la neuropsychologue qui m'a testée, mon autisme est confirmé par 2 psychiatres, une psychologue, une généraliste et une thérapeute TCC. Je suis suivie à la fois dans le public (CMP) et dans le privé.
J'ai plein de rdv tout le temps, à caler entre l'éducation de mon enfant, mes intérêts spécifiques, un quotidien qui ressemble à la quadrature du cercle pour cause extérieure, la recherche d'un emploi, et ne pas réussir à dormir.
J'ai appris ce matin qu'il fallait que je refasse un dossier MDPH alors que j'en ai déjà rempli un l'année dernière, avec pertes et fracas.

Ce n'est pas que je suis contre votre idée d'aller chercher un second diagnostic, c'est juste que si j'expose cette idée à ma psychiatre ou aux gens du CMP, j'ai peur qu'ils finissent vraiment par m'enfermer pour de bon. Ce que je souhaiterais éviter, pour des raisons qui doivent vous paraître évidentes tant vous semblez perspicace.

Bien à vous,
une dévouée lectrice admirative de vos théories.******

:mrgreen:
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#53 Message par Autrey » mardi 1 août 2017 à 18:18

philigram a écrit :
Autrey a écrit :
philigram a écrit :Moi ce qui me gène dans les références comme Einstein, Turing ou Mozart est qu'on ne retient que le bon, le positif, le génie. Or l'autisme n'est pas ça en règle général. Peu de génies, mais des gens qui souffrent, qui n'arrivent pas à communiquer, dépressifs ...

Et on ne retient ps les autres personnalités peut être autiste et qui ont mal tourné, suicidés, violents. Par contre pour définir la schizophrénie on va prendre les serial killers ...
L'autisme pour beaucoup de gens est quelque chose de l'ordre du retard mental donc les célébrités autistes contrebalancent cette opinion.
Ca ne contre-balance rien du tout, au contraire, ça alourdit le problème. Entre Einstein et Rain-man, il y a tout un spectre où la quasi majorité des autistes se trouvent (courbe de Gauss).
Mais le problème pour la majorité n'est pas le retard mental, ni la douance, c'est le quotidien, la vie.
Je suis d'accord avec toi vu ce que je vis mais la question n'est pas le quotidien ni les autistes. La question est le regard porte par les NT sur l'autisme.
Évidemment même si je me balance et danse façon Rain Man, je suis différent de ce personnage, idem pour Tammet ou Einstein.....mais il'y'a quelques traits generaux communs.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#54 Message par Autrey » mardi 1 août 2017 à 18:25

misty a écrit :J'avais oublié... :crazy:
Autrey a écrit :Par contre gare à ceux qui se font diagnostiquer par des psychiatres non reconnus par le CRA ou qui ne sont pas spécialistes de l'autisme car leur diagnostic ne sera pas reconnu.
C'est faux. J'en suis la preuve vivante, et ce serait bien d'arrêter de colporter des fausses rumeurs. Les MDPH ne sont pas toutes alignées là-dessus, c'est vrai. Mais, de leur part, exiger un diag du CRA est illégal (je le tiens d'un CRA).

Ca nous amène d'ailleurs au second article (posté par Manichéenne), à propos duquel je n'ai qu'une chose à dire:

******Cher Samuel Dock-Psychologue clinicien et écrivain,
J'ai mis plus de 2 ans à obtenir un diagnostic après un bilan d'évaluation TSA. En plus de la neuropsychologue qui m'a testée, mon autisme est confirmé par 2 psychiatres, une psychologue, une généraliste et une thérapeute TCC. Je suis suivie à la fois dans le public (CMP) et dans le privé.
J'ai plein de rdv tout le temps, à caler entre l'éducation de mon enfant, mes intérêts spécifiques, un quotidien qui ressemble à la quadrature du cercle pour cause extérieure, la recherche d'un emploi, et ne pas réussir à dormir.
J'ai appris ce matin qu'il fallait que je refasse un dossier MDPH alors que j'en ai déjà rempli un l'année dernière, avec pertes et fracas.

Ce n'est pas que je suis contre votre idée d'aller chercher un second diagnostic, c'est juste que si j'expose cette idée à ma psychiatre ou aux gens du CMP, j'ai peur qu'ils finissent vraiment par m'enfermer pour de bon. Ce que je souhaiterais éviter, pour des raisons qui doivent vous paraître évidentes tant vous semblez perspicace.

Bien à vous,
une dévouée lectrice admirative de vos théories.******

:mrgreen:
J'ai repété ce que l'on m'a dit, je ne colporte pas de fausses rumeurs .......pour le reste je n'ai jamais dit qu'on devait passer par le CRA, j'ai cité mon exemple.
Ceci dit les diagnostiques d'autismes sont diverses selon les régions et j'aurais du être moins catégorique. :innocent:
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#55 Message par Autrey » mardi 1 août 2017 à 21:02

Un petit raccourci (que je traduis) de l'autisme-asperger :

Ligne du haut :
1 - Comment la société nous vois : Einstein avec un autiste savant
2 - Comment nos amis NT nous vois : Dessin d'un autiste travaillé psychologiquement
3 - Comment les parents nous voient : Dessin d'un enfant autiste lisant seul avec au loin des enfants jouant ensemble

Ligne du bas :
4 - Comment les médias nous voient : Spoke "autiste" dit "Intercation sociale, pas vraiment excitant !"
5 - Comment nous nous voyons : Dessin d'Autiste disant "Je suis dans mon monde (je suis une sorte d'Alien à côté de mes pompes)"
6 - Comment nous sommes réellement : Dessin de plusieurs autistes soulignant la diversité de l'autisme
Fichiers joints
auto-asperger-syndrome-how-X-see-216223.jpeg
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 712
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#56 Message par Herlock Martin » mardi 1 août 2017 à 21:16

Autrey a écrit :Un petit raccourci (que je traduis) de l'autisme-asperger :

Ligne du haut :
1 - Comment la société nous vois : Dessin Einstein
2 - Comment nos amis NT nous vois : Dessin d'un Ami méfiant
3 - Comment les parents nous voient : Dessin d'un Enfant lisant seul

Ligne du bas :
4 - Comment les médias nous voient : Spoke dit "Intercation sociale , Pas vraiment excitant !"
5 - Comment nous nous voyons : Dessin d'Autiste disant "Je suis dans mon monde (je suis une sorte d'Alien à côté de mes pompes)"
6 - Comment nous sommes réellement : Dessin de Famille soulignant la normalité
De petites précisions :
Bill Gates est avec Einstein
C'est ce bon vieux Sheldon Cooper de "Big bang Theory" l'ami méfiant (la production ne veut toujours pas confirmer qu'il est autiste ou aspie (non ?), lui dit qu'il n'est pas psychopathe suite a des tests "I was tested !"), Sheldon est un peu fatigant voire chiant, juste au delà de méfiant :lol:
M. Spock n'est sans doute pas M. Spoke (sans doute sont ils tous deux vulcains :wink: )
Avec son tee-shirt "42" et sa serviette sur l'épaule ce doit être Arthur du "Le Guide du voyageur galactique", puisque 42 est la réponse à la question la plus importante de l'univers et que Arthur dans le film a toujours sa serviette quand il fait du stop
Arthur est dans tous les mondes possibles si j'ai bien compris, plus qu'à l'est quoi
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Vide-ordures des articles sur l'autisme et le S.A.

#57 Message par Autrey » mardi 1 août 2017 à 21:45

Herlock Martin a écrit :
Autrey a écrit :Un petit raccourci (que je traduis) de l'autisme-asperger :

Ligne du haut :
1 - Comment la société nous vois : Dessin Einstein
2 - Comment nos amis NT nous vois : Dessin d'un Ami méfiant
3 - Comment les parents nous voient : Dessin d'un Enfant lisant seul

Ligne du bas :
4 - Comment les médias nous voient : Spoke dit "Intercation sociale , Pas vraiment excitant !"
5 - Comment nous nous voyons : Dessin d'Autiste disant "Je suis dans mon monde (je suis une sorte d'Alien à côté de mes pompes)"
6 - Comment nous sommes réellement : Dessin de Famille soulignant la normalité
De petites précisions :
Bill Gates est avec Einstein
C'est ce bon vieux Sheldon Cooper de "Big bang Theory" l'ami méfiant (la production ne veut toujours pas confirmer qu'il est autiste ou aspie (non ?), lui dit qu'il n'est pas psychopathe suite a des tests "I was tested !"), Sheldon est un peu fatigant voire chiant, juste au delà de méfiant :lol:
M. Spock n'est sans doute pas M. Spoke (sans doute sont ils tous deux vulcains :wink: )
Avec son tee-shirt "42" et sa serviette sur l'épaule ce doit être Arthur du "Le Guide du voyageur galactique", puisque 42 est la réponse à la question la plus importante de l'univers et que Arthur dans le film a toujours sa serviette quand il fait du stop
Arthur est dans tous les mondes possibles si j'ai bien compris, plus qu'à l'est quoi
Merci d'apporter des précisions à ma petite traduction ! :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

Bill Gates a été un peu raté ! J'ai bien vu les logos mais n'ai pas fait le rapprochement !
Je pensais que c'était Spoke à cause des oreilles pointues et la fameuse frange années 60 ( :mrgreen: ) mais peut-être n'est-ce pas le cas !
J'ai vu une fois la fameuse série The Big Bang Theory mais je n'ai pas accroché (elle doit passer en prime le 23 aout sur NRJ12 mais je serai en vacances) : http://www.jeanmarcmorandini.com/actual ... heory.html
Enfin Arthur doit être un peu aspie.........
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

aufildesjours
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 27 août 2017 à 16:45

Aberration !

#58 Message par aufildesjours » lundi 28 août 2017 à 19:12

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Bonjour,

Voici ce qu'on peut lire à ce lien : http://www.agoravox.fr/commentaire4984019

"Psychologue ayant été confrontée à la problémartique, je peux simplement affirmer qu’on ne guéri jamais de l’autisme. L’autisme est la forme la plus archaïque de la psychose. Une forme de non-désir d’entrer dans le monde des vivants et de la réalité . Mais la psychanalyse ou l’accompagnement psychologique restent indispensables pour encadrer toutes les personnes qui sont confrontées au problème. En premier lieu, les parents, ensuite, tout le personnel soignant. On peut juste apprendre des rudiments d’autonomie (apprendre les gestes élémentaires de l’existence, je parle ici de l’autisme profond et a-relationnel : cela relève plus de Pavlov que de la thérapie.). Mais n’oubliez jamais en quoi consiste la psychose dont les psychanalystes ont au moins donné une bonne définition : l’effort pour rendre l’autre fou. Et là le psychanlyste est très utiles pour aider l’entourage à comprendre un peu comment fonctionne le psychotique. Mais l’idéal serait d’arriver a ce qu’il y en ai moins. Hélas, dans notre société qui sombre elle-même lentement dans le psychose, le nombre des autistes augmente de façon exponentielle. Les autistes ont au moins un intérêt. Celui de faire comprendre : que le monde tel qu’il est devenu, inconsciemment ils n’en veulent. D’autre meurrent de mort subite. Je possède deux carte postales du début du siècle qui représentzent, l’une un bébé qui sort d’un oeuf et l’autre qui y retourne aussitôt. Mais paraît-il le roi philippe ainsi que Zuckerberg souffrent aussi d’une forme d’autisme que l’on appelle le syndrôme d’Asperger. Ces personnes sont souvent très douées sur le plan technologique mais débile sur le plan social (pour quelqu’un qui a inventé un soi-disant réseau social,...qui enfonce encore plus les individus dans l’autisme puisque la plupart du temps, les facebookeurs ne s’adressent qu’à des pseudos, c’est à dire qu’ils se parlent à eux-même, comme la nymphe Echo qui répond à Narcisse,...".

Plusieurs personnes ont déjà répondu à cette Mélusine7, mais si vous voulez contribuer vous aussi, il faut être enregistré et cliquer sur "répondre".
La grande diversité des religions pose question quant aux vérités qu’elles énoncent. Il en va de même pour les théories psychanalytiques (Rillaer).
Statut : Non diagnostiqué.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 23421
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Aberration !

#59 Message par Tugdual » lundi 28 août 2017 à 20:12

Ils sont graves, ces psychanalystes !

Ça donnerait envie de répondre :
"Autiste ayant été confronté à la problématique, je peux simplement affirmer qu’on ne guéri jamais de la psychanalyse. La psychanalyse est une forme archaïque de pseudo-science. Une forme de non-désir d’entrer dans le monde de la Science et de la réalité." ...

:mryellow:
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
axurit66
Passionné
Messages : 443
Enregistré le : lundi 16 février 2015 à 23:47

Re: Aberration !

#60 Message par axurit66 » lundi 28 août 2017 à 20:13

ça doit être une plaisanterie non ? :shock:
On en peut pas condenser autant de c*nnerie dans si peu de texte non ?
2016 - Prédiag TSA / 2017 - Profil Asperger + Traumatisme précoce validé.
2018 - Burnout / 2019 - Guérison burnout. TSA remis en cause. Suspicion trouble schizoïde
Profil INTJ au test MBTI (passé dans le cadre d'un bilan de compétences).

Répondre