[HS] Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 682
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

[HS] Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#1 Message par piedsboueux » mercredi 3 janvier 2018 à 21:31

Modération (Tugdual) : Sujet créé par division de celui-ci.


Je propose: se gaver de contact physique fusionnels et de câlins, ou au moins oser le désirer surtout pour l'asthme et l'excéma qui est une réaction de séparation du contact peau à peau alors que celui ci est intimement désiré dans le fond mais mêlé de la peur de le réaliser...
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21865
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#2 Message par Tugdual » mercredi 3 janvier 2018 à 22:12

piedsboueux a écrit :Je propose: se gaver de contact physique fusionnels et de câlins, ou au moins oser le désirer surtout pour l'asthme et l'excéma qui est une réaction de séparation du contact peau à peau alors que celui ci est intimement désiré dans le fond mais mêlé de la peur de le réaliser...
:shock:

Modération (Tugdual) : Merci d'éviter de nous servir ce genre de billevesées ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 682
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#3 Message par piedsboueux » vendredi 5 janvier 2018 à 16:44

bla bla bla: je suis désolé, j'ai passé du temps et de l'énergie à écrire des trucs inutiles. j'ai donc enlevé.
...prenez des des pommades, des médicaments.. etc.
Modifié en dernier par piedsboueux le samedi 6 janvier 2018 à 20:27, modifié 3 fois.
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)

Lilette
Forcené
Messages : 10315
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#4 Message par Lilette » vendredi 5 janvier 2018 à 20:12

Non mais laisse hazufel, ça pue la psykk à plein nez.
TSA.

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 3809
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#5 Message par WinstonWolfe » vendredi 5 janvier 2018 à 20:53

piedsboueux a écrit :Un bébé qui n'a pas de contact physique peut avoir tous les paramètres vitaux OK... il meure si on le prive du minimum de contact, même si c'est un autiste. Il est aussi probable qu'un autiste, en raison de son stress interne et de perception différentes accumule plus facilement qu'un bébé non autiste une carence de contact "sécure" et que les troubles qui en résultent sont importants et attribués à tort à l'autisme lui même alors que ce n'est là que des complications psychologiques et somatiques qui gravitent autour....
Modération (Winston) : Merci d'éviter de nous servir ce genre de billevesées ...
(Diagnostiqué aspie en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Aeryn
Passionné
Messages : 491
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#6 Message par Aeryn » vendredi 5 janvier 2018 à 22:53

piedsboueux a écrit :Blablabla.
Ce que tu dis n'a aucun sens pour moi.
Je t'invite à nous donner les sources des informations que tu avances, s'il-te-plait.
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 682
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#7 Message par piedsboueux » samedi 6 janvier 2018 à 20:32

Lilette a écrit :Non mais laisse hazufel, ça pue la psykk à plein nez.
Merci, j'ai compris. c'est fini je n'aborderais plus ces sujets.
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#8 Message par Anahata » samedi 6 janvier 2018 à 21:23

Mdr pieds boueux ! J'aime bien moi ce que t'as dit. Et franchement j'ai pas la science infuse pour dire que c'est complètement c.n. En tout cas ça m'a fait rire ! Faut pas arrêter certains sujets, qui a le droit de t'imposer ça ? Chacun ses délires ! Lol on est Aspie on est pas des moutons. Faut être libre de dire même des con....s. Et faire taire un peu les parfaits et les rabats joie lol
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2289
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#9 Message par lepton » samedi 6 janvier 2018 à 22:38

Anahata a écrit :Faut être libre de dire même des con....s. Et faire taire un peu les parfaits et les rabats joie lol
Ah oui c'est vrai, c'est super marrant, on est morts de rires lol...
Sauf qu'il y a des gens qui ont pris très au sérieux ces foutaises psykk, et qui ont inventé le packing. Justement pour que les autistes prennent conscience de leur peau, retrouvent le contact physique, etc.
Si tu ne connais pas le packing, je t'invite à faire quelques recherches sur internet. Tu verras, c'est un truc très sympa, et je suis sûr que tu vas même trouver ça très marrant.

Alors pour redevenir sérieux, non, on ne déconne pas avec la psykk ici.
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 682
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#10 Message par piedsboueux » dimanche 7 janvier 2018 à 8:39

SUPPRIMÉ CE MESSAGE: C'EST DU PROSÉLYTISME (assimilable à la psychanalyse).
Au modérateur d'en supprimer les copiés collés apparus dans spoilers et citations des autres.
Modifié en dernier par piedsboueux le dimanche 7 janvier 2018 à 10:21, modifié 3 fois.
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21865
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#11 Message par Tugdual » dimanche 7 janvier 2018 à 9:46

piedsboueux a écrit :
Spoiler : ... : 
Sauf qu'il y a des gens qui ont pris très au sérieux ces foutaises psykk, et qui ont inventé le packing. Justement pour que les autistes prennent conscience de leur peau, retrouvent le contact physique, etc.
Si tu ne connais pas le packing...
Oui: justement, c'est dramatique justement par ce qu'on a inventé le packing pour ESQUIVER ce qui est impliquant et qui pourrait justement réparer des choses profondes, simplement créer une relation d'Amour avec un contact positif, chaleureux et jouissif avec un être vivant et humain. Le concept serait sensé mais il manque tout ce qui importe.
- l'envie de le faire
- ce qui donnerait envie de le faire
- le consentement
- la complicité affective avec qui le fait
- le plaisir et la chaleur d'un contact réel et partagé
- le droit intime de jouir (sans se sentir condamné, sale ou honteux)
- la JOUISSANCE (laquelle est si forte que ce n'est pas que sensuel ou sexuel, mais émotif avec énormément de pleurs, rires et joie).

La grande différence avec la psychologie et l'Amour d'amitié (fraternel intime, avec complicité physique si besoin), c'est l'absence d'amour...
Les somatisations sont pas directement du à la carence de concrétisation de ses preuve d'Amour, lesquelles diffèrent selon le contexte, l'âge quand la blessure s'est produite, mais aux défenses psychologique qu'on a mis en place peu à peu pour ne plus sentir ces manque et survivre à la souffrance de ce manque qui devient le truc duquel on n'a plus conscience. Mieux même, ça se retourne en son contraire, quelqu'un de particulièrement peureux peut devenir en apparence invulnérable et courageux, c'est le cas de bien de grand explorateurs.

Un aspect de ce qui est enfoui, c'est que c'est chargé d'émotion: du coup, le fait de construire une explication qui paraît plausible, même fausse (théorie autovalidante ou disons "religion") peut fonctionner en tant que support de décharge émotionnelle si on réussi à la ressentie VRAIE: c'est ainsi que la religion et divers rites peuvent aboutir à des guérisons miraculeuses dans cette rencontre de cette vérité. Le problème, avec la religion tournée en morale et privée de yoga associé, ainsi que de la complicité affective d'une communeauté pour cautionner ces pratique, c'est qu'il ya n'y plus possibilité de faire ces actes initiatiques: la religion et la morale devient sans cela une simple défense psychologique pour ne plus être soi-même sans issue pour guérir la souffrance.

Si le "mal" est bien somatique, aucun traitement n'est vraiment efficace tant que la défense psychologique qui en est la cause n'est pas levée. La médecine chinoise peut ouvrir des pistes: elle ne soigne directement les mal, mais opère des changements dans l'expression de la maladie somatique à la place de faire de la psychologie hasardeuse (vu qu'on s'adresse à un mental qui s'est autoprogrammé pour ne plus le savoir et refuser les pistes), on "pique" à l'endroit où le corps a bloqué des émotions: chez un bon accupuncteur, les gens pleurent d'émotion brusquement après une séance: le mal somatique tend à augmenter d'abord, puis c'est le problème psychologique et son ressenti qui remontent à la conscience (par des rêves, des association d'idées qui surviennent), ce qui provoque une souffrance psychologique plus forte qui apparaît après ces soin. La différence clefs c'est qu'étant consciente elle peut trouver une solution (c'est donc l'inverse de la somatisation où la souffrance psychologique, étant sans solution, est gérée par somatisation justement par ce que là était le dernier recours)


Parmi mes connaissance, j'avais un ami avec une problématique de peau sèche, excema... par le suite j'ai rencontré 11 personne qui avaient un problème fortement similaire et qui curieusement étaient dans une addiction similaire sur le plan psychologique (la pulsion du bon samaritain et la tentative de rester séductrices). Elles ont toutes été concernée par ce texte.
Jacques Martel Le grand dictionnaire des malaises et des maladies... PEAU ECZÉMA (page 446) a écrit : Je n'ai pas appris à m'aimer, et comme je crains d'être blessé je vis beaucoup en fonction de ce que les autres attendent de moi, j'ai peur d'être abandonné,
L'excéma me montre aussi une ambivalence face au toucher, j'en ai besoin mais il me fait peur aussi...
alors même que je cherche à plaire à tout le monde
, j'omets de prendre en considération mes propres besoin, tout cela afin de me faire aimer des autres, je suis donc séparé d'une partie de moi. J'agis en fonction des attentes des autres au lieu de faire ce qui me plaît. Je rejette qui je suis...
De ce que j'ai compris de ma propre expérience mais aussi du partage avec tout ceux et celles qui ont partagé ces recherches:
moi même quand le bug anti-amitié fut mon intérêt spécial que que je pensais que ça se hackait a écrit : Le BLOCAGE psychologique se construit en se référant, semble t'il, SURTOUT au traumatisme de naissance qui "imprime" dans le corps la structure psychologique du bébé selon le contexte émotionnel de sa famille: Il existe un lien entre la naissance et toute sensation de prendre et d'être pris dans une étreinte, par ce que ce que le corps se rappelle TOUT ENTIER de cette sensation de partage physique, de complicité plus ou moins partagée, de mourrir et de naître, associé au passage de l'utérus à l'extérieur...

Le besoin d'intégrer sa naissance alimente la LIBIDO (définition pour ce texte, énergie vitale et envie de jouir de son corps en vie).
L'envie de jouir sensuellement de la vie s'acquiert par le plaisir des sensations dont les plus marquantes sont celle de la naissance et qui se symbolise sur la génitalité (google search énergie périnatale) et aussi, par compensation, sur tout ce qui est fait avec PASSION... (recherche de plaisir)
Ainsi, la "passion" pour sa fixation est une réponse au manque d'intégration de sa naissance, et à ce qui paraît l'énergie sexuelle.

La peur de ces désirs se teinte de HONTE
Car en effet, le sexe est sâle et honteux, sauf exception, dans le vécu d'un enfant qui apprend de ses parents la pudeur outrée sur le sexe...
Voilà... faites en ce que vous voulez... vous ne pourrez jamais l'admettre venant d'un texte ou de quelqu'un d'autre car ce qui compte est bien de le découvrir soi même, mais ça pourrait ressembler à quelque chose qui vous concerne.
Si vous ne voulez pas découvrir quelque chose de ce genre (mais personnel provenant de votre vérité à vous), si vous vous êtes construit pour ne plus risquer de le faire, la seule solution, si c'est insupportable... c'est de somatiser, ou de devenir fou...

Enfin, sur le plan théorique même, le packing est conçu pour des personnes psychotiques donc les autistes qu'on confondait avec eux (c'était des psychotiques en effet à l'époque de l'invention de ce concept), Or les besoins sont inversés dans ce qui caractérise la "fusion" dans l'aspect physique d'une relation: du coup, si on suppose que ça marche... ça fait plutôt l'effet inverse (devrait rendre les autistes encore plus autistes et définitivement traumatisés des rapports humains sur le plan physique).
Nous t'avons déjà demandé d'éviter ce genre de prosélytisme.

Ton propos relève de la même démarche que la psychanalyse
et c'est pour cette raison qu'on le rejette très résolument :
pas de théorie, des hypothèses personnelles et gratuites, et
un simple corpus de témoignage(s) en guise de justification.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 682
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#12 Message par piedsboueux » dimanche 7 janvier 2018 à 10:00

Tugdual a écrit :
piedsboueux a écrit :
Spoiler :  il faut enlever le texte dans le spoiler de ta réponse, merci![/spoiler : 
Nous t'avons déjà demandé d'éviter ce genre de prosélytisme.

Ton propos relève de la même démarche que la psychanalyse
et c'est pour cette raison qu'on le rejette très résolument :
pas de théorie, des hypothèses personnelles et gratuites
, et
un simple corpus de témoignage(s) en guise de justification.

BON compris.
je te demande donc, puisque tu es admin, d'en faire disparaitre les traces: tu enlèvera ce qu'il ya dans le "spoiler" et les citations éventuelles, pour pas que ce prosélytisme se propage, et tu enlève bien tout ce que j'ai écrit à ce sujet. Tant pi si j'ai perdu du temps...


Si j'en reparle, tu peux me bannir, comme ça il n'y aura plus de risque...
je suis désolé, c'est des choses importantes à mes yeux, et c'est pour ça que j'ai consacré de l'énergie à tenter de l'exprimer,

un simple corpus de témoignage(s) en guise de justification=

je ne suis pas une autorité faisant référence chez vous, donc ce que je dis ne peut être vrai pour vous... La vérité ne peut en effet venir que si elle est caution de quelqu'un faisant autorité...
J'ai essayé de donner des indices à quelqu'un qui posait une question, j'ai bien dit que la vérité est intime et personnelle, la seule possible est celle qui obtient la caution de vous même, même pas celle d'une autorité supérieure que je ne suis même pas..
Modifié en dernier par piedsboueux le dimanche 7 janvier 2018 à 10:37, modifié 6 fois.
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#13 Message par philigram » dimanche 7 janvier 2018 à 10:12

Je trouve ces propos aussi dangereux. Ce sont ce genre de propos qui amène à la biologie totale, reconnue comme secte. Considérer que toute maladie, toute souffrance ne serait que liée au psychisme, à l'histoire, voir à une histoire transgénérationnelle est dangereux et pas mal de théories, se servant aussi des bases de la psykk, deviennent des dogmes repris par des gourous. Des gens sont morts d'avoir cru qu'ils pouvaient se soigner en cherchant dans leur histoire et en passant des heures en séance avec des pseudo-psys ou coach en développement personnel.
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21865
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#14 Message par Tugdual » dimanche 7 janvier 2018 à 10:13

piedsboueux a écrit :je suis alarmé de cette psychanalyse, elle m'a fait beaucoup souffrir... mais pire encore: elle a fermé les autres portes, par ce que par crainte de psychanalyse, on se ferme à d'autres choses en les assimilant que telle. Si c'est pas prêt à être reçu, on efface ET ON N'EN PARLE PLUS: merci.
Ne vois-tu pas que même avec de bonnes intentions, tu reproduis
dans ce que tu racontes le travers de fond de la psychanalyse ?

Au delà de la psychanalyse elle-même, c'est sa démarche de fond
qui est fausse, et dangereuse dès lors que l'objectif est le soin ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 682
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: Pistes et solutions pour éviter/contrer la somatisation

#15 Message par piedsboueux » dimanche 7 janvier 2018 à 10:18

oui, si c'est interprété comme ça c'est effectivement dangereux: donc je te le demande à nouveau de supprimer les traces de cette démarche dans mes réponses et les textes et citations qui y sont associés sur ce fil ET LES RÉPONSE DES AUTRES qui y ont réagi.
je n'ai plus envie que ces textes soit visible si ils sont compris comme tels..
Au delà de la psychanalyse elle-même, c'est sa démarche de fond
qui est fausse, et dangereuse dès lors que l'objectif est le soin ...
J'avais des éléments de réponse à une personne qui posait une question, j'ai essayé.

Pour ce qui est de la somatisation, finalement, ici il n'y a plus à se poser ces questions et ces réponses mais simplement faire comme si c'était pas une somatisation et tout bêtement traiter le symptôme..
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)

Verrouillé