4ème Plan Autisme

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19618
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#256 Message par Jean » mercredi 10 avril 2019 à 17:42

https://blogs.mediapart.fr/mathieu-bell ... andicapees
Suite à cette tribune, j'ai saisi la modération de Mediapart.
Cette tribune revendique l'exclusion de soins des personnes autistes en représailles de propos de Sophie Cluzel.

Cela avait scandalisé quand c'était le SYNGOF qui menaçait de le faire.

Le fait que ce soit des personnes autistes qui sont visées ne rend pas ce refus de soins moins scandaleux.
https://blogs.mediapart.fr/mathieu-bell ... andicapees
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2254
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: 4ème Plan Autisme

#257 Message par olivierfh » mercredi 10 avril 2019 à 18:39

Jean a écrit :
mercredi 10 avril 2019 à 17:42
https://blogs.mediapart.fr/mathieu-bell ... andicapees
Pour situer l'auteur, vu parmi ses écrits du même site:
Interdire les suppléments d’âmes de la psychiatrie ? (2012)
Le conflit actuel qui fait rage dans le domaine de l’autisme nous oblige à expliciter ce que peuvent apporter, au quotidien, la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle dans le champ de la psychiatrie.

fr.wikipedia.org/wiki/Psychothérapie_institutionnelle
La psychothérapie institutionnelle est un type de psychothérapie en institution psychiatrique qui met l'accent sur la dynamique de groupe et la relation entre soignants et soignés.
[...]
Selon Tosquelles la psychothérapie institutionnelle doit marcher sur deux jambes : Karl Marx et Sigmund Freud
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19618
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#258 Message par Jean » mercredi 10 avril 2019 à 22:24

Feu sur Sophie Cluzel : concours de communiqués !

Efforts dérisoires des organisations de la psychiatrie pour faire monter la mayonnaise, en passant à côté des vrais sujets.
Image
Samedi soir, la Chaîne Parlementaire PUBLIC SENAT projetait le documentaire "Rachel, l'autisme à l'épreuve de la justice".

Mais ce n'est pas sur ce scandale que se mobilisent les organisations de la psychiatrie. C'est sur deux bouts de phrase de la ministre dans une interview.

5 médecins "responsables" revendiquent désormais de refuser les soins aux personnes autistes.

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... muniques-0
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: 4ème Plan Autisme

#259 Message par Benoit » mercredi 10 avril 2019 à 23:49

Le nom de P. Chemla me dit quelque chose, mais je ne retrouve pas quoi sur l'instant.

Edit, mais c'est bien sûr, il est dans le collectif des 39, les grands copains du précédent directeur du CRAIdF.

Re-edit. C'est du troll la mention de Marx ou quoi ? En plus avec le prénom, alors que ça fait plus penser à Groucho qu'à Karl.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2254
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: 4ème Plan Autisme

#260 Message par olivierfh » lundi 15 avril 2019 à 18:47

Au sujet du "4ème Plan Autisme"/"stratégie pour l’autisme": sur handicap.gouv.fr

Autisme et troubles du neuro-développement
1er bilan d’une stratégie pour améliorer la qualité de vie des personnes
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
Kalevipoeg
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 7:29
Localisation : N'importe où, hors du monde

Re: 4ème Plan Autisme

#261 Message par Kalevipoeg » mardi 16 avril 2019 à 12:17

ça avance un peu quand même, mais il y a beaucoup de travail de formation des psychiatres pour que les autistes, asperger compris, ne soient pas "mal-traités" et pris en charge en psychiatrie et en hôpital psy. Les psychiatres font preuve de tellement peu d'humilité. Ils n'ont rien à apprendre, et encore moins des patients ou associations de patients. Ils sont les sachants, nous, patients sommes de pauvres ignorants (ignorants qui s'auto-diagnostiquent sur le web car les sachants ne sont pas fichus de poser des diag corrects...). Ils me gavent tellement ces gens... Je ne les supporte plus, ils m'ont fait trop de mal et font encore trop de mal aux personnes autistes.

Concernant l'article précédent, savez-vous pourquoi il n'est pas fait mention pour les adultes des SAVS et SAMSAH ? En effet, le dispositif d'emploi accompagné est évoqué mais qu'en est-il des SAVS et SAMSAH ? Est-ce que des financements sont encore prévus pour des créations de places ou de structures ?
Peut-être que les financements proviennent des collectivités territoriales et que c'est pour cette raison qu'il n'en n'est pas fait mention ?
Born again in Summer 2017, when God told me I was an aspie.

TSA - type Asperger

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19618
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#262 Message par Jean » mercredi 17 avril 2019 à 11:43

La mesure 41 du plan autisme prévoit le dépliement à partir de 2019 de services d'accompagnement (SAMSAH, SAVS, PCPE,autre).

Les pilotes sont le secrétariat d'Etat et les Conseils départementaux.

Les SAVS sont intégralement décidés et financés par les CD.

Les SAMSAH sont financés par les ARS (aux 2/3 à peu près) et par les CD : il faut donc l'accord et le financement de l'Etat et des CD.

Les PCPE sont uniquement financés par les ARS.

Les GEM sont aussi financés par les ARS, même si des collectivités territoriales fournissent des locaux ou des financements complémentaires.

Cette mesure 41 suppose pour l'essentiel un accord entre Etat et CD. L'Etat n'a pas créé de levier pour inciter les CD à créer des services.

Exemple de ce que j'avais proposé : pour des créations par les CD de SAVS, l'Etat s'engage à financer autant de places dans le cadre de l'emploi accompagné, et aussi pour du logement inclusif.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19618
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#263 Message par Jean » lundi 6 mai 2019 à 19:51

Les modalités du conventionnement des libéraux dans le forfait précoce autisme sont fixées

Un arrêté fixe les modalités du conventionnement, de l'intervention et de la rémunération des psychologues, psychomotriciens et ergothérapeutes libéraux dans le cadre du forfait destiné au bilan et aux interventions précoces pour l'autisme et les troubles du neurodéveloppement. Il complète les appels à projets des ARS sur les plateformes.
L'arrêté du 16 avril 2019, paru au Journal officiel du 27 avril présente le contrat-type qui doit régir l'intervention des psychologues, psychomotriciens et ergothérapeutes dans le cadre du forfait précoce autisme et troubles du neurodéveloppement (TND). Ce contrat définit les modalités de collaboration de ces professionnels libéraux au parcours de bilan et intervention précoce organisé par les plateformes d'orientation et de coordination. C'est la dernière pierre législative du forfait précoce après la circulaire aux ARS du 22 novembre 2018 (lire notre article) et le décret du 29 décembre 2018 (lire notre article).
>
> Les premiers forfaits précoces seront-ils signés avant l'été ? Les professionnels qui ont participé aux concertations ne cachent pas que le calendrier qui leur a été imposé était empreint d'une volonté politique forte de montrer la réalité de cette nouvelle organisation le plus rapidement possible. À la suite des appels à manifestation d'interêt lancés par les ARS dans quelques régions préfiguratrices, les premiers porteurs de plateforme devraient être connus dans les prochains jours, en Nouvelle-Aquitaine notamment.

Des interventions qui respectent les bonnes pratiques

L'arrêté rappelle que c'est la plateforme qui pilote le forfait et que les bilans et interventions qui doivent faire l'objet d'une prescription médicale, validée par le médecin de la plateforme. Les types d'interventions prises en charge dans le cadre du forfait sont :
  • pour les ergothérapeutes : une évaluation pour déterminer les besoins des enfants dans la réalisation des activités de la vie quotidienne en lien avec leur développement sensorimoteur, sensoriel et cognitif et, si nécessaire, des interventions pour répondre aux besoins ainsi constatés et agir sur l'environnement des enfants ;
    pour les psychomotriciens : un bilan psychomoteur comportant notamment un examen du développement sensorimoteur et neuromoteur, et, si nécessaire, des interventions relatives aux perturbations constatées ;
    pour les psychologues : une évaluation qualitative et quantitative des compétences développementales de l'enfant et, si nécessaire, des tests neuropsychologiques complémentaires ciblant des secteurs spécifiques du développement cognitif et socio-communicationnel.
    >
Ces interventions doivent respecter les recommandations de bonnes pratiques établies par la Haute Autorité de santé (HAS). L'arrêté propose, en annexe, une liste non exhaustive d'outils et de recommandations "amenée à être réactualisée périodiquement en fonction de l'évolution des recommandations et des outils et plus généralement de l'évolution des connaissances scientifiques." Cette façon de faire satisfait le Syndicat national des psychologues (SNP) et la Fédération française des psychologues et de psychologie (FFPP), interrogés par Hospimedia. "Nous avions très peur au départ d'être contraints de travailler avec une liste fermée d'outils, nous avons abouti à une liste ouverte à laquelle nous avons tous contribué", commente Jacques Borgy secrétaire général du SNP. Autre avancée pour ces professionnels libéraux, ils pourront, selon l'arrêté, "participer aux formations organisées à l'initiative de la plateforme autour de l'application des recommandations de bonnes pratiques, du développement des connaissances sur les troubles du neurodéveloppement et de l'amélioration des parcours des personnes".

Rémunération des prestations

Le professionnel libéral est rémunéré par étapes : après réception du bilan ou de l'évaluation, et tous les trois mois après réception du compte rendu d'intervention.
  • > Ce forfait s'élève à :

    140 euros (€) pour une évaluation en ergothérapie ou psychomotricité ;
    120 € pour une évaluation psychologique simple et 300 € pour une évaluation incluant des tests neuropsychologiques complémentaires ;
    >
    1 500 € pour une évaluation par un ergothérapeute ou un psychomotricien et une séquence d'interventions précoces comprenant au un minimum de 35 séances d'interventions de 45 minutes, chacune, à réaliser sur une période de douze mois. Toutefois le fonctionnement peut être plus souple puisque "le nombre, la durée et la fréquence des séances pourront varier pour s'adapter aux capacités de l'enfant et correspondre aux recommandations de bonnes pratiques. Dans ce cas, les comptes rendus spécifient à la plateforme la quotité de temps retenu et la fréquence des séances.".
Une majoration de 10% s'applique aux tarifs pour les départements et collectivités d'outre-mer.

Déplacements et réunions compris

Si les professionnels qui ont négocié ce forfait se satisfont de leur inclusion dans le nouveau dispositif, ils regrettent la faiblesse du forfait qui comprend la rédaction des comptes rendus, les temps de coordination avec la plateformeet les déplacements "quel que soit le lieu d'exercice". "Malgré un effort consenti par le Gouvernement, le montant du forfait proposé reste insuffisant, d'autant plus lorsque les interventions se réalisent sur les lieux de vie des enfants : crèches, écoles, domicile, lieux de loisirs…", estime l'Association nationale française des ergothérapeutes (ANFE). Un avis partagé par la Fédération française des psychomotriciens (FFP) et l'Association française des psychomotriciens libéraux (AFPL) qui expliquent, dans un communiqué commun, qui si elles ont donné leur accord sur cette proposition, elles ont alerté la délégation interministérielle sur le caractère très dissuasif de ce montant.

> Une question reste en suspens, celle du choix des professionnels libéraux susceptibles d'intégrer le dispositif. Devront-ils s'engager à respecter les bonnes pratiques ou prouver leurs compétences ? "Les ARS veulent des psychologues cliniciens. Or réglementairement ça n'existe pas et la composante clinique est très variable d'un master à l'autre, commente Benoît Schneider, président du FFPP. Nous sommes encore en discussion pour préciser les compétences nécessaires au forfait." Les psychologues regrettent, par ailleurs, que le forfait n'intègre pas pour l'instant une possibilité d'intervention sur les relations familiales perturbées par les troubles.

Source : Hospimedia
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1154
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: 4ème Plan Autisme

#264 Message par Siobhan » lundi 20 mai 2019 à 16:28

/LourdSarcasme

Question :
La précocité des interventions judiciaires contre des tortionnaires est-elle un facteur-clé de prévention d'un surhandicap chez les potentielles futures victimes des tortionnaires en question ?

\LourdSarcasme
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19618
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#265 Message par Jean » lundi 20 mai 2019 à 23:15

A l'occasion de la mission IGF - IGAS :
ESAT et autisme - mission IGF/IGAS - 4ème plan

Les ministères ont confié à l'Inspection Générale des Finances (IGF) et à l'IGAS (Inspection générale des Affaires Sociales)une mission concernant les ESAT.. Sans poser la question de la place de l'autisme dans les ESAT. Image
Le 4ème plan autisme est également plutôt léger sur la question, malgré le nombre de personnes concernées.Image
Remarques et propositions.
  • il y a beaucoup d'adultes autistes dans les ESAT ;
    il est nécessaire de les identifier pour améliorer leur accompagnement ;
    les ESAT doivent apprendre à s'adapter aux capacités cognitives, sociales et sensorielles de leurs usagers autistes ;
    les emplois peuvent être diversifiés ;
    il y a des possibilités d'évolution vers le milieu ordinaire ;
    il faut créer un dispositif pour impulser l'évolution des emplois proposés, tant en milieu ordinaire qu'en milieu spécialisé.

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... -4eme-plan
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2105
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: 4ème Plan Autisme

#266 Message par lulamae » mardi 21 mai 2019 à 7:39

Jean a écrit :
mercredi 10 avril 2019 à 22:24
Feu sur Sophie Cluzel : concours de communiqués !

Efforts dérisoires des organisations de la psychiatrie pour faire monter la mayonnaise, en passant à côté des vrais sujets.
Image
Samedi soir, la Chaîne Parlementaire PUBLIC SENAT projetait le documentaire "Rachel, l'autisme à l'épreuve de la justice".

Mais ce n'est pas sur ce scandale que se mobilisent les organisations de la psychiatrie. C'est sur deux bouts de phrase de la ministre dans une interview.

5 médecins "responsables" revendiquent désormais de refuser les soins aux personnes autistes.

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... muniques-0
Je découvre un peu tard ce dossier, bien stressant à lire, car faisant état d'une absolue mauvaise foi. Déjà, ils font l'amalgame entre psychiatrie et psychanalyse (à dessein ?)...
Une anecdote, trop ciblée pour être révélatrice : le psychiatre à qui je me suis tout d'abord adressée en parlant d'une demande de diagnostic (après pré-bilan avec une neuropsychologue), a éludé ma demande. Lorsque Mme E.D., qui oeuvre en ce moment pour essayer de former des psychiatres à l'autisme, m'a fait passer sa suggestion de proposer cette formation à mon psychiatre, il a regardé sa carte d'un air hautain, et l'a mise de côté sans aucune marque d'intérêt... :?

Edition (ajout de citation) : 3 points justes malgré tout :
les invités de Mediapart a écrit : 7 : l’école doit cesser d’être détruite par les réformes successives, car il est évident que des classes surchargées et des programmes élitistes ne constituent pas un milieu favorable pour des personnes différentes ;

8 : le travail doit cesser d’être détruit par les réformes successives, car les conditions de travail actuelles précaires ne sont pas plus adaptées pour les personnes différentes que pour les personnes ordinaires.

9 : les services de soin doivent cesser d’être soumis aux exigences de rentabilité financière, au management disqualifiant le sens du soin, à l’abandon des publics sous prétexte de mutualisation, de réorganisation, de « fluidification » des parcours. Idem pour le travail social.
Mais ils arrivent à retourner le truc et à faire dire l'inverse des conclusions qu'on peut légitimement en tirer.
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1154
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: 4ème Plan Autisme

#267 Message par Siobhan » mardi 21 mai 2019 à 12:48

Spoiler : 
lulamae a écrit :
mardi 21 mai 2019 à 7:39
Jean a écrit :
mercredi 10 avril 2019 à 22:24
Feu sur Sophie Cluzel : concours de communiqués !

Efforts dérisoires des organisations de la psychiatrie pour faire monter la mayonnaise, en passant à côté des vrais sujets.
Image
Samedi soir, la Chaîne Parlementaire PUBLIC SENAT projetait le documentaire "Rachel, l'autisme à l'épreuve de la justice".

Mais ce n'est pas sur ce scandale que se mobilisent les organisations de la psychiatrie. C'est sur deux bouts de phrase de la ministre dans une interview.

5 médecins "responsables" revendiquent désormais de refuser les soins aux personnes autistes.

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... muniques-0
Je découvre un peu tard ce dossier, bien stressant à lire, car faisant état d'une absolue mauvaise foi. Déjà, ils font l'amalgame entre psychiatrie et psychanalyse (à dessein ?)...
Une anecdote, trop ciblée pour être révélatrice : le psychiatre à qui je me suis tout d'abord adressée en parlant d'une demande de diagnostic (après pré-bilan avec une neuropsychologue), a éludé ma demande. Lorsque Mme E.D., qui oeuvre en ce moment pour essayer de former des psychiatres à l'autisme, m'a fait passer sa suggestion de proposer cette formation à mon psychiatre, il a regardé sa carte d'un air hautain, et l'a mise de côté sans aucune marque d'intérêt... :?

Edition (ajout de citation) : 3 points justes malgré tout :
les invités de Mediapart a écrit : 7 : l’école doit cesser d’être détruite par les réformes successives, car il est évident que des classes surchargées et des programmes élitistes ne constituent pas un milieu favorable pour des personnes différentes ;

8 : le travail doit cesser d’être détruit par les réformes successives, car les conditions de travail actuelles précaires ne sont pas plus adaptées pour les personnes différentes que pour les personnes ordinaires.

9 : les services de soin doivent cesser d’être soumis aux exigences de rentabilité financière, au management disqualifiant le sens du soin, à l’abandon des publics sous prétexte de mutualisation, de réorganisation, de « fluidification » des parcours. Idem pour le travail social.
Mais ils arrivent à retourner le truc et à faire dire l'inverse des conclusions qu'on peut légitimement en tirer.

Ça mériterait un bon gros buzz cette histoire.

edit ajout : Et si ils n'aiment pas le vert ces 5 psychiatres-là, est-ce qu'ils vont refuser des patients venant les voir vétus de vert ? Because les réformes ?
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

Répondre