4ème Plan Autisme

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25495
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: 4ème Plan Autisme

#151 Message par freeshost » vendredi 6 avril 2018 à 13:17

Jean a écrit :Mais le Sessad Ecla a la particularité de ne proposer qu’une seule approche de l’autisme : la méthode ABA (Applied Behavior Analysis, traduit en français par analyse appliquée du comportement)
Les personnes professionnelles devraient aussi apprendre TEACCH, PECS, MAKATON, etc. Il n'y a pas de méthode qui marche pour toutes les personnes autistes.
Jean a écrit :Et on me l’a reproché ! On ne doit jamais adapter notre comportement à l’enfant, c’est à lui de s’adapter. Pour moi, le problème est en partie là. »
En grande partie.

Quand le renforcement négatif ne marche pas, pas la peine de s'obstiner à répéter des punitions.
Jean a écrit :L’éducateur m’a expliqué qu’il n’avait pas lâché la consigne…
Ça rappelle furieusement les expériences de soumission à l'autorité (celle de Milgram, pour ne citer que la plus connue). Lire aussi Psychologie de la manipulation et de la soumission, de Nicolas Guéguen, aux éditions Dunod.

Pas sûr que ça fonctionne de même avec les personnes autistes.

Il y a des questionnements éthiques à mettre carte sur table.
Jean a écrit :Moi, je pense que quand une procédure ne marche pas, il faut trouver une porte de sortie.
Ça demande de la créativité. Ce n'est pas juste appliquer une recette ou un algorithme de manière répétée, machinale, simpliste.

De la créativité aussi dans les formes de langage (pas seulement verbal). Il y a les images, la langue des signes, etc.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8546
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: 4ème Plan Autisme

#152 Message par Benoit » vendredi 6 avril 2018 à 13:33

Message relatif à l'université Aspie Friendly déplacé sur le fil universitaire.
Modifié en dernier par Benoit le vendredi 6 avril 2018 à 16:00, modifié 1 fois.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Alceste
Passionné
Messages : 354
Enregistré le : mercredi 20 septembre 2017 à 22:11
Localisation : Savoie

Re: 4ème Plan Autisme

#153 Message par Alceste » vendredi 6 avril 2018 à 14:36

École de management Aspie friendly à Grenoble

https://www.lebigdata.fr/asperger-grenoble-big-data
Je ne cherche pas le bonheur,
je le construis.

* Diagnostic Aspie 01/2018. Bilan réalisé par un psychiatre "spécialiste" *

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8546
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: 4ème Plan Autisme

#154 Message par Benoit » vendredi 6 avril 2018 à 15:32

En attendant les annonces en retard (les autistes sont toujours à l'heure, EUX), détendons l'atmosphère avec cette excellente analogie.

Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#155 Message par Jean » vendredi 6 avril 2018 à 15:53

Benoit a écrit :Je crois pas qu'il y a de fil sur le forum pour les Universités Aspie Friendly, mais il y a maintenant une page web:

http://aspie.univ-toulouse.fr/
viewtopic.php?p=383333#p383333
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8546
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: 4ème Plan Autisme

#156 Message par Benoit » vendredi 6 avril 2018 à 15:57

Fin du discours du PM, commentaires dans le texte.

On ne parle plus de plan autisme mais de "Stratégie Autisme".

Un grand plan de repérage des adultes autistes où qu'ils soient est annoncé. C'aurait été une bonne idée de réflechir sur les incitations à se faire connaitre ...

L'accès au logement social sous formes de colocations doit être favorisé. Co-locations. Vivre avec des gens. Quand on est autiste. Euh...

100 mesures au total doivent être annoncées dans le détail.

Un but affiché est de "donner aux autistes la place qui est la leur". Ca aurait pu commencer dès l'élaboration de la Stratégie.

Les autistes méritent "d'être acceptés dans leur différence et reconnus dans leurs compétences." Rien à redire si c'est sincère.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#157 Message par Jean » vendredi 6 avril 2018 à 16:05

V4V a écrit :Hugo Horiot parlait d'une "farce" ce matin à 10h12 sur France Info, et ne pas avoir voulu en être la "caution autiste". Il a dénoncé avec force le lobbying gestionnaire et psychiatrique (psychanalytique).

Lui donneriez-vous tort ? :?:
Le CCNAF, pour lequel intervient HH, était représenté par sa présidente. D'autre part, je me demande si le fait que HH n'ait pas de diagnostic d'autisme n'ait pas joué pour qu'il ne soit pas invité par le gouvernement aux travaux.
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#158 Message par Jean » vendredi 6 avril 2018 à 16:08

Ci-dessous la synthèse du groupe de travail (numéro 2) sur les adultes pour le 4ème plan. Elle date du 23/12/2017
==========================================================================

Synthèse
Préambule


Le groupe de travail n°2 « Adultes : inclusion sociale et citoyenneté » avait pour mission de traiter de toutes les dimensions de la vie des adultes autistes. Il était composé de membres permanents et, en fonction des thèmes abordés, d’experts et de représentants des administrations centrales concernées (DGEFP, DGOS, DHUP, ministère de la culture, direction des sports).

Le GTN 2 s’est réuni à 5 reprises :
Le 6 octobre sur le thème de la formation professionnelle et de l’emploi ;
Le 10 octobre sur le thème du repérage et du diagnostic des adultes autistes et des interventions ;
Le 23 octobre sur le thème du logement et de la lutte contre la précarité ;
Le 9 novembre sur le thème de l’accès aux sports, à la culture et aux loisirs
Le 20 novembre sur la qualité des interventions et les conclusions du GTN 2.

En règle générale, les différentes réunions du GTN 2 ont été construites sur la base de deux types d’interventions :
des présentations de politiques publiques en lien avec le thème, suivi d’une discussion sur leur pertinence par rapport à l’autisme et sur la nécessité d’y apporter ou non des adaptations pour tenir compte des spécificités des personnes autistes. De nombreux acteurs ont été auditionnés à cet effet ;
des contributions des membres permanents, suivies d’échanges.

Objectifs spécifiques

Dans ses travaux, le GTN 2 a veillé, pour chacun des thèmes abordés, à couvrir l’ensemble du spectre de l’autisme, toujours dans une visée d’inclusion. Les objectifs spécifiques retenus par le groupe de travail sont les suivants :

1. Améliorer le repérage et l’accès au diagnostic quel que soit le milieu de vie. Faire évoluer les interventions en fonction.

2. Améliorer la formation professionnelle, l’accès et le maintien dans l’emploi.


3. Développer un habitat correspondant aux choix de la personne et contribuant à son projet de vie.

4. Améliorer la participation à la vie sociale : sport, loisirs, activités culturelles

Chacun de ces objectifs est assorti de mesures détaillées ci-dessous qui ont été proposées par les associations présentes au groupe de travail, indépendamment de la position de l’État qui sera précisée ultérieurement sur chacune des mesures.

Politiques générales de rattachement et initiatives en cours

Le 4ème plan autisme devra avoir pour principe de favoriser une meilleure inclusion de l’autisme dans la politique générale du handicap, afin que les personnes autistes bénéficient des dynamiques générales portées par les ministères en matière de handicap et en particulier, des dispositifs inclusifs développés ces dernières années. On citera notamment :
la réponse accompagnée pour tous,
la stratégie quinquennale d’évolution de l’offre médico-sociale 2017-2021,
les projets territoriaux de santé mentale,
les travaux de réforme de la tarification SERAFIN-PH,
l’évolution du régime des autorisations,
la mise en place des pôles de compétences et de prestations externalisées (PCPE),
les projets territoriaux de santé mentale,
le développement des soins de réhabilitation psychosociale,
les actions favorisant l’accès aux soins des personnes handicapées,
la stratégie nationale de soutien aux aidants,
le déploiement de l’emploi accompagné,
le déploiement de l’habitat inclusif,
les travaux de la commission culture handicap,
le développement du sport adapté.

Mesures spécifiques

Les mesures proposées tiennent compte de l’hétérogénéité des situations et des profils des personnes. Elles visent toujours à accroitre l’inclusion sociale des adultes, conformément à leurs attentes et à leurs projets.


1° OBJECTIF SPECIFIQUE - Améliorer le repérage et l’accès au diagnostic quel que soit le milieu de vie. Faire évoluer les interventions en fonction.


Face au constat de sous-diagnostic des adultes autistes, il apparait nécessaire et urgent de développer une stratégie de repérage en milieu de vie et de renforcer l’accès au diagnostic. Les mesures devront également permettre de faire évoluer l’accompagnement proposé à ces personnes, y compris dans les structures dites généralistes, en conformité avec les prochaines recommandations de bonnes pratiques professionnelles pour les adultes autistes.


Mesure 1 : Généraliser le repérage et l’adaptation rapide des interventions

Développer et diffuser des outils de repérage (dont des outils adaptés aux femmes) auprès des professionnels de santé de premier niveau, des ESMS et des établissements de santé, des médecins du travail, des intervenants auprès des personnes en grande précarité.
Examiner les conditions d’une intervention anticipée (avant l’obtention du diagnostic stabilisé) pour assouplir et faciliter le parcours.

Pilotes : DGOS / DGCS / ARS

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de suivi ou de résultats :
Identification d’outils faisant consensus.
Diffusion effective de ces outils.
Actions d’accompagnement


Mesure 2 : Renforcer l’action des CRA auprès des adultes

Identifier et développer des équipes pluridisciplinaires de diagnostic pour les adultes et créer des pôles adultes dans chaque CRA et centre expert
Former les équipes pluridisciplinaires des CRA au repérage et au diagnostic des femmes autistes
S’appuyer sur le GNCRA pour demander aux CRA de faciliter l’accueil des personnes autistes, notamment par l’harmonisation et la diffusion de bonnes pratiques (par exemple : mise en place de prise de rendez-vous par mail ou par sms, transmission de la photo du professionnel qui va coordonner le diagnostic, mise en ligne sur le site internet du CRA du déroulement de la procédure…).

Pilotes : DGOS / DGCS / GNCRA / ARS

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de suivi ou de résultats :
Nombre de CRA avec pôle adultes
Nombre de personnes adultes par sexe diagnostiquées par CRA et par centre expert
Délai d’attente


Mesure 3 : Améliorer la qualité des interventions

Identifier des ESMS en tant que fonction ressource en matière d’autisme pour appuyer les professionnels des ESMS généralistes, notamment dans le repérage des personnes et l’adaptation de leurs interventions

Développer les coopérations entre secteurs sanitaire et médico-social. Poursuivre les travaux d’articulation, notamment dans le cadre des PTSM. Faciliter les possibilités d’appui, notamment dans le cadre d’équipes mobiles.

Développer l’expertise des accompagnements, en se fondant notamment sur le recueil de données probantes. (en lien avec les mesures du GTN 5 qualité des interventions).

Faciliter l’accès aux soins complémentaires lorsque les ESMS accompagnant les personnes autistes ne sont pas en mesure de les dispenser.


Pilotes : DGOS / DGCS / DSS / ARS

Calendrier : 2019

Indicateurs de suivi ou de résultats :
Nombre d’établissements désignés comme « ressources »

Au-delà de ces mesures, le groupe de travail a mentionné à plusieurs reprises la nécessité de mieux articuler les parcours des personnes autistes. Bien que ce sujet soit traité par le groupe de travail national n°3, le GTN 2 soumet au COPIL l’idée de travailler sur l’orientation des CDAPH. La généralisation des dispositifs ITEP intégré créé par l’article 91 de la loi pour la modernisation de notre système de santé pourrait être examinée pour d’autres types de parcours.

2° OBJECTIF SPECIFIQUE - Améliorer la formation professionnelle, l’accès et le maintien dans l’Emploi.

L’objectif d’améliorer la formation professionnelle, l’accès et le maintien dans l’emploi passe par le développement d’une gamme variée de services répondant à la diversité des besoins. Ces dispositifs doivent couvrir l’ensemble du spectre de l’autisme et doivent ainsi prendre différentes formes. Une attention particulière sera portée à la question de l’apprentissage et des stages, dans la perspective de proposer des solutions adaptées à tous.
Mesure 4 : Faciliter l’accès des personnes autistes au travail en milieu ordinaire, notamment par le développement de l’emploi accompagné

En s’inspirant des mesures déjà prises dans certaines régions, créer des dispositifs d’emploi accompagné spécialisés dans l’accompagnement des personnes autistes et, à cette fin, examiner l’opportunité de créer un cahier des charges des dispositifs d’emploi accompagné adapté aux spécificités des personnes autistes (prévoyant notamment l’accompagnement des personnes dans leurs démarches de validation des acquis de l’expérience – VAE).

Mettre en place un groupe de travail sur la lutte contre les discriminations à l’emploi dans la fonction publique et le secteur privé : ouverture des emplois réservés, évolution des processus de recrutement dans la fonction publique ainsi que les règles de cumul d’emploi, alternatives aux entretiens de recrutement...

Pilotes : DGAFP / DGCS / DGEFP / ARS + DIRECCTE

Calendrier 2018-2019
Indicateurs de suivi ou de résultats :
Nombre d’emplois accompagnés créés
Nbre de personnes autistes suivies par un dispositif d’emploi accompagné.


Mesure 5 : Dédier des places en ESAT aux personnes autistes et encourager le développement des Entreprises Adaptées dans les secteurs d’activité porteurs et particulièrement adaptés aux profils et aux compétences des personnes autistes notamment :

- Les métiers liés à l'armée et/ou aux forces de l'ordre
- Traduction-rédaction
- Animaux-végétaux-nature
-Art et artisanat : bois, cire, chocolat, tissus
- Métiers liés à la mécanique : voitures, bateaux, avions, serrures...
- Métiers des bibliothèques
- Métiers liés à l’économie numérique et aux nouvelles technologies
- Métiers de la restauration-hôtellerie
- Métiers liés au développement durable
- Métiers liés au secteur de l’autisme

Pilotes : DGCS / DGEFP / CNSA / ARS + DIRRECTE
Calendrier : 2020-2021
Indicateurs de suivi ou de résultats :
Nombre de places dédiées dans les ESAT - au début et à la fin du plan.
Nombre d’emplois dans les EA au début et à la fin du plan


Mesure 6 : Former les « conseillers emploi » du service public de l’emploi (Pole Emploi, Cap Emploi, missions locales) aux spécificités des personnes autistes et leur mettre à disposition les outils adéquats

Veiller à l’inscription, dans les plans de formations d’actions, de formation/sensibilisation aux besoins et spécificités des personnes autistes à l’attention des agents, référents handicaps et psychologues du travail des opérateurs du service public de l’emploi (Pôle emploi, Cap emploi, Missions locales).

Demander plus spécifiquement au réseau Cap Emploi de se mobiliser en faveur de l’accompagnement des personnes autistes par tout moyen adapté, selon les besoins des territoires : création de cellules « autisme » au sein de ses agences, mise à disposition de ses agents d’outils adaptés aux spécificités des personnes autistes…

Délivrer des prestations de pré-orientations (PPO) et de prestations ponctuelles (PPS) spécifiques pour les personnes autistes

Pilotes : DGEFP

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de suivi ou de résultats : Nombre de personnes formées ; nombre d’organismes délivrant des PPO et des PPS


Mesure 7 : S’appuyer sur l’instance du PRITH pour sensibiliser les acteurs locaux à l’autisme

- Développer la prise en compte de l’autisme dans les PRITH, selon les spécificités et les besoins des territoires.

- Développer le dialogue entre les MDPH et les Régions sur tous les sujets relatifs à l’orientation et à la formation professionnelle.


Pilote : DGEFP / CNSA / Direccte

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de résultat :
Nombre d’actions en faveur des personnes autistes mises en œuvre dans le cadre des PRITH

Mesure 8 : Lever les obstacles à l’accès à l’activité des personnes autistes


Sensibiliser les médecins du travail aux spécificités de l’autisme.

Assouplir les règles des stages non rémunérés et du bénévolat (travail communautaire) : pour les personnes les plus en difficultés : possibilité de conventionner avec une association par exemple. Expertiser la possibilité que la PCH permette de financer un accompagnant durant ces périodes.
Faire évoluer l’AAH afin qu’elle ne soit pas désincitative à la reprise du travail pour une personne en situation de handicap, notamment une personne autiste.

Sensibiliser les employeurs aux aménagements de poste de travail pour la réduction des nuisances sensorielles ou pour d'autres adaptations correspondant mieux au fonctionnement des personnes autistes.

Pilote : DGT - DGEFP

Calendrier : 2020-2021

Indicateurs de résultats :
Nombre de médecins du travail formés aux spécificités de l’autisme



3° OBJECTIF SPECIFIQUE - Développer un habitat correspondant aux choix de la personne et contribuant à son projet de vie.

Les mesures opérationnelles proposées ont vocation à former une palette complète de solutions adaptées à tout type de profil et de projet de vie afin d’assurer un continuum résidentiel. Elles doivent permettre aux personnes autistes de choisir le mode et la forme de l’habitat qui correspond à leurs besoins à un moment donné de leur vie. Cela passe par des solutions répondants aux attentes des personnes les moins autonomes, des personnes capables de mener une vie inclusive si un accompagnement adapté est mis en œuvre et par des solutions répondant à la problématique de l’avancée en âge.

Mesure 9 : Promouvoir et créer les conditions du développement d’un habitat inclusif accompagné pour les personnes qui en expriment le besoin (ou leurs représentants légaux).
Pilote : DGCS DHUP CNSA (ARS)

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de résultats :
Nbre d’habitats inclusifs créés.
Nbre de personnes autistes hébergées par un dispositif.

Mesure 10 : Développer l’offre d’hébergement en structures médico-sociales, d’accueil de jour et de services résidentiels spécialisés dans l’autisme pour répondre aux besoins des adultes
Développer l’offre FAM/MAS la plus inclusive possible en conformité avec les RBPP.

Développer l’accueil de jour.

Développer une gamme variée de services résidentiels, spécialisés dans l’autisme : SAMSAH, SAVS, SAAD,…


Pilote : DGCS CNSA ADF (ARS CD)

Calendrier : 2020-2021

Indicateurs de résultats :
Nbre de places créées.
Evolution du ratio services/établissements


Mesure 11 : Etendre l’accès des résidences accueil aux personnes autistes les plus précaires
Pilote : DHUP - DGCS

Calendrier : Dès 2018

Indicateurs de résultats :
Nbre de places créées.

Mesure 12 : Faciliter l’accès et le maintien des personnes autistes au logement social ordinaire
- Examiner l’opportunité d’ouvrir le programme 10 000 logements accompagnés aux personnes autistes.
Etablir un référentiel de spécificités techniques liées au bâti pour les logements sociaux ayant vocation à accueillir des personnes autistes (logements agréées au titre de l’article 20 de la loi ASV) et sensibiliser les bailleurs sociaux

Pilote : DHUP - USH

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de résultats :
Ouverture effective du programme 10 000 logements accompagnés aux personnes autistes
Nombre de ménage comportant au moins une personne autiste et accompagnés dans le cadre de ce programme
Diffusion des spécificités techniques liées au bâti à l’attention des bailleurs sociaux


En outre, des travaux devraient être engagés pour lever les obstacles des personnes autistes à l’accès à la propriété, en particulier pour faciliter l’accès à l’emprunt immobilier et lever les barrières à l’assurance emprunteurs.


4° OBJECTIF SPECIFIQUE - Améliorer la participation à la vie sociale : sport, loisirs, activités culturelles

Une meilleure participation des personnes autistes à la vie sociale passe principalement par un meilleur accès aux activités culturelles, aux activités sportives, aux loisirs et aux vacances. Les mesures proposées prennent en compte la nécessité d’accompagner l’institution culturelle/de loisirs/sportive dans sa démarche d‘accueil. Elles ont également vocation à promouvoir des modes d’accueil pouvant être modélisés et expérimentés à une échelle nationale. Elles visent enfin à faire évoluer le cadre juridique pour le rendre plus adapté aux personnes autistes.

Mesure n°13 : Créer des GEM autisme
Adapter le cahier des charges des GEM aux besoins des personnes autistes et examiner l’opportunité de les orienter vers les questions d’emploi et de logement

Pilote : DGCS CNSA

Calendrier : 2020-2021

Indicateurs de résultats : Nbre de GEM autisme crées.


Mesure 14 : Améliorer l’accueil et l’accompagnement des personnes autistes dans les institutions culturelles et sportives
Former les professionnels en s’inspirant d’une stratégie du donnant-donnant, de partage de connaissances ou d’un échange de procédés entre les institutions culturelles/sportives et les personnes autistes et leurs accompagnants
Généralisation du label « Culture et Handicap » pour l’ensemble des structures culturelles (notamment les musées nationaux).

- S’inspirer du label « Culture et Handicap » développé dans les musées nationaux pour l’expérimenter dans le champ sportif.

Envisager une modélisation des actions de « Ciné-ma différence ».

Rendre le sport « sur ordonnance » accessible aux personnes autistes.

Réaliser un guide du sport accessible aux personnes autistes.

Inscrire l’accès aux activités physiques et sportives, culturelles et de loisirs dans les projets d’établissement des ESMS

Renouveler et élargir la convention interministérielle Culture-Santé au secteur médico-social

Examiner avec les établissements culturels (musées, bibliothèques, lieux de diffusion du spectacle vivant etc…) les conditions d’accès à une offre accessibles aux personnes autistes (les personnes autistes n’ayant souvent pas la CMI)

Pilote : MCC / Direction des sports / DJEPVA

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de résultats :
Nombre d’établissement prenant en compte les bonnes pratiques




Mesure 15 : Mener une réflexion sur la VAO afin de préciser les exigences liées aux conditions d’accompagnement des personnes avec TSA et de prendre en compte les demandes émergentes des personnes handicapées de partir en famille ou avec des amis.

Pilote : DGCS

Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de résultats : Evolution règlementaire effectuée.


Mesure 16 : Communiquer autour de l’autisme pour transformer la société
Le GTN 2 a recensé de nombreuses bonnes pratiques qui faciliteraient l’inclusion sociale des personnes autistes. Néanmoins, celles-ci ne relèvent souvent pas d’initiatives de l’Etat, mais d’initiatives privées.
Lancer une campagne de déstigmatisation des personnes autistes, en s’appuyant sur Santé Publique France. Cette campagne pourrait notamment sensibiliser les acteurs publics à l’emploi de personnes autistes ou encore les inciter à mettre en œuvre des bonnes pratiques qui faciliterait leur inclusion sociale, telles qu’un label « autisme friendly », le développement de créneaux horaires adaptés de lieux recevant du public adaptés aux personnes autistes (ex : créneaux horaires sans musique dans les supermarchés, commerces, restaurants, le développement de « living lab »…)

Pilote : DGS / Santé publique France
Calendrier : 2018-2022
Indicateurs de résultats :


Examiner les freins à l’obtention du permis de conduire pour les personnes autistes et apporter les modifications règlementaires nécessaires.

Former les services de secours et de sécurité à la spécificité et à l’abord des personnes autistes (exemple : cartes d’identification).

Sensibiliser l’ensemble des services d’accueil aux spécificités des personnes autistes

Pilote : Ministère de l’intérieur

Calendrier :

Indicateurs de résultats :



Mesure 17 : Favoriser l’éducation à la vie intime, affective et sexuelle des personnes autistes (en lien avec les RBPP adultes)


Elaborer un guide national sur la vie affective et sexuelle à destination des personnes autistes et le mettre en ligne sur le site autisme.gouv.fr. Ce guide devrait être accessible à l’ensemble des personnes autistes (version FALC et pictogramme)

Développer les formations, actions de sensibilisation sur cette thématique et favoriser la prise de parole des adultes autistes.

Faciliter la mise en place d’actions de prévention face aux risques des maladies sexuellement transmissibles, de grossesses non désirées et des abus sexuels.

Généraliser la prise en compte de cette thématique dans les cahiers des charges des appels à projets, projets associatifs, projet d’établissement et projet individuel.


Pilote : GNCRA
(A croiser avec le plan de lutte contre les violences sexuelles et sexistes en cours d’élaboration)
Calendrier : 2018-2019

Indicateurs de résultats :
Publication et diffusion du guide
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8546
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: 4ème Plan Autisme

#159 Message par Benoit » vendredi 6 avril 2018 à 16:15

Jean a écrit :
V4V a écrit :Hugo Horiot parlait d'une "farce" ce matin à 10h12 sur France Info, et ne pas avoir voulu en être la "caution autiste". Il a dénoncé avec force le lobbying gestionnaire et psychiatrique (psychanalytique).

Lui donneriez-vous tort ? :?:
Le CCNAF, pour lequel intervient HH, était représenté par sa présidente. D'autre part, je me demande si le fait que HH n'ait pas de diagnostic d'autisme n'ait pas joué pour qu'il ne soit pas invité par le gouvernement aux travaux.
Est-ce qu'elle (I.R.) a participé spécifiquement aux groupes de travail sur les adultes ?

Eta: Vu sur twitter, 20 principales mesures (pamphlet).

1. Creer un réseau de recherche d'excellence
2. Constituer des bases de données fiables pour la recherche
3. Assurer une diffusion rapide des connaissances.
4. Soutenir le développement des technologies facilitant l'apprentissage et l'autonomie des personnes autistes.
5. Reperer les écarts au développement des très jeunes enfants.
6. Confirmer rapidement les premiers signaux d'alerte.
7. Intervenir immédiatement et réduire les délais de diagnostic.
8. Réduire très fortement le reste à charge pour les familles.
9. Scolariser en maternelle tous les enfants autistes.
10. Garantir à chaque enfant un parcours scolaire fluide et adapté à ses besoins, de l'école élémentaire au lycée.
11. Former et accompagner dans leurs classes les enseignants accueillant des élèves autistes.
12. Garantir l'accès des jeunes qui le souhaitent à l'enseignement supérieur.
13. Mettre fin aux hospitalisations inadéquates des adultes autistes et renforcer la pertinence des prises en charge sanitaires.
14. Accompagner l'autonomie des adultes en leur proposant un logement adapté.
15. Insérer les personnes en milieu professionnel.
16. Soutenir le pouvoir d'agir des personnes autistes.

17. Développer des solutions de répit pour les familles.
18. Amplifier la formation des aidants sur l'ensemble du territoire.
19. Mettre en place de nouveaux dispositifs de soutien et d'accompagnement
20. Reconnaitre l'expertise des familles vis à vis des institutions et des professionnels.
Modifié en dernier par Benoit le vendredi 6 avril 2018 à 17:50, modifié 1 fois.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: 4ème Plan Autisme

#160 Message par Jean » vendredi 6 avril 2018 à 17:13

Benoit a écrit :Est-ce qu'elle (I.R.) a participé spécifiquement aux groupes de travail sur les adultes ?
Non, elle était dans le groupe 5 : la qualité des interventions, la formation des professionnels et l’accompagnement au changement.
père d'une fille SA de 35 ans

bézèdach44
Forcené
Messages : 1219
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: 4ème Plan Autisme

#161 Message par bézèdach44 » vendredi 6 avril 2018 à 19:19

Ont-ils parlé de l'accès des autistes (adultes) aux chiens d'assistance où ce n'est toujours pas du tout au goût du jour ?
Autiste.

Lilette
Forcené
Messages : 10176
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: 4ème Plan Autisme

#162 Message par Lilette » vendredi 6 avril 2018 à 20:59

Jean a écrit :
V4V a écrit :Le CCNAF, pour lequel intervient HH, était représenté par sa présidente. D'autre part, je me demande si le fait que HH n'ait pas de diagnostic d'autisme n'ait pas joué pour qu'il ne soit pas invité par le gouvernement aux travaux.
:shock:
Euh ?
Mais il est bien diagnostiqué HH non ???
TSA.

V4V
Passionné
Messages : 308
Enregistré le : jeudi 15 mars 2018 à 22:16

Re: 4ème Plan Autisme

#163 Message par V4V » vendredi 6 avril 2018 à 21:11

Tant que je ne verrai pas une politique claire, nette et définitive d'éradication de la psychanalyse dans ce qui a à voir de près ou de loin avec l'autisme, je resterai déçu et défiant.


@ Lilette : hé bien non, Hugo Horiot n'a jamais été diagnostiqué officiellement, il l'a confirmé ce matin (10H12) sur France Info ! :|
Aspie diagnostiqué, nombreuses comorbidités

Lilette
Forcené
Messages : 10176
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: 4ème Plan Autisme

#164 Message par Lilette » vendredi 6 avril 2018 à 21:19

V4V a écrit :@ Lilette : hé bien non, Hugo Horiot n'a jamais été diagnostiqué officiellement, il l'a confirmé ce matin (10H12) sur France Info ! :|
Hein ??
Je comprends pourquoi il s'entend si bien avec la nana qui n'a pas de diag non plus (j'ai oublié son nom là de suite !).
Mais alors, de quel droit il s'est permis d'écrire des bouquins sur le sujet ?
J'arrive pas à y croire !
TSA.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2103
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: 4ème Plan Autisme

#165 Message par olivierfh » vendredi 6 avril 2018 à 22:12

(tu penses à Rudy Simone; pour Hugo Horiot:)
Lilette a écrit :Mais alors, de quel droit il s'est permis d'écrire des bouquins sur le sujet ?
Des émissions ou conférences avec lui ont parfois montré des vidéos de son enfance qui ne laissent guère de doute (parole, regard, démarche etc.), s'il n'y a pas eu de diagnostic à ce moment c'est peut-être dû à un contexte que je ne connais pas (par contre le non-diagnostic actuel ne serait pas surprenant puisqu'il ne semble plus montrer les "déficiences" des critères de diagnostic).
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 enfants avec légers traits Asperger, le cadet surtout, aucun diagnostic lancé.

Répondre