faux diagnostics

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: faux diagnostics

#61 Message par Mélimélo5 » jeudi 10 mai 2018 à 19:11

Fleurdeprintemps a écrit :
Mélimélo5 a écrit :Avoir des difficultés à communiquer ce n'est pas propre avec Asperger.
J'ai l'impression que beaucoup de personnes très timides et ayant de la phobie sociale se pensent asperger..
Et avoir des difficultés à communiquer, à parler de tout et de rien, sans timidité, sans phobie sociale, sans peur des autres ... à quoi cela pourrait-il être dû ? Quelqu'un aurait une idée ?

Celà pourrait être dû à autre chose qu'un éventuel TSA ? Le HQI ? Pour le HQI, j'ai du mal à y croire surtout qu'on invoque alors souvent un ennui et le manque d'envie de communiquer avec l'autre. Ce qui n'est pas forcément le cas (même si parfois ça peut l'être).
Que veux tu dire exactement par des difficultés à communiquer?
Peut être un QHI qui ferait que les discussions banales ne te semble pas intéressantes et que tu trouves les autres futiles?
Tu as fait des tests en ligne d'Asperger? Celui avec les images faciales où il faut décoder l'émotion de la personne?

Est ce que tu as toujours eu des difficultés à aller vers les autres? Une enfant compliquée ou un modèle familial avec peut d'interactions?
Est ce que tu te reconnais dans le trouble asperger, avec de la difficultés à regarder les gens dans les yeux, de la maladresse, une trop grande honnêteté, de l'hyper sensorialité?
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

yipikay
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 9 mai 2018 à 2:19

Re: faux diagnostics

#62 Message par yipikay » jeudi 10 mai 2018 à 19:38

Je ne sais pas si tes questions sont adressées à moi ou a Fleur de printemps.
Pour moi oui, aucun jeu partagé à l'enfance, mutisme, les seuls trucs ou je pouvais participer c'était les jeux collectifs avec des règles explicites qui me rendaient super heureux. Et pour le reste complétement je me retrouve dans les caractéristiques hyperacousie, confusion désorientation dans les endroits nouveaux, une dyspraxie telle que je me cogne régulièrement les dents en portant un verre à ma bouche, et je bug complétement devant des stroboscopes...
Et je ne comprend pas l’intérêt de regarder les gens dans les yeux, ou en tout cas de fixer, je n'y lis rien et je m'attache plus à leur attitude générale, leur mouvement et leur voix et leur mots.
Et lors du diag, l'ortho à relevé difficultés à lire les émotions subtiles/ dysgraphie...j'ai du faire tous les tests qui trainaient à ce moment là, tous indiquaient forte à moyenne suspicion d'autisme.
Je veux dire je comprend que les gens me voient comme un paumé qui se raconte des histoires: je sais communiquer clairement, expliciter un raisonnement, j'ai des stratégies pour camoufler mes incompréhensions et je suis surtout extrêmement anxieux et ça se voit; en voyant un mec anxieux, il est facile de croire qu'il s'invente des symptômes, les docs doivent avoir l'habitude de ce genre de profil.

Avatar du membre
Fleurdeprintemps
Fidèle
Messages : 148
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 à 9:49

Re: faux diagnostics

#63 Message par Fleurdeprintemps » jeudi 10 mai 2018 à 20:53

Mélimélo5 a écrit :Que veux tu dire exactement par des difficultés à communiquer?
Peut être un QHI qui ferait que les discussions banales ne te semble pas intéressantes et que tu trouves les autres futiles?
Tu as fait des tests en ligne d'Asperger? Celui avec les images faciales où il faut décoder l'émotion de la personne?

Est ce que tu as toujours eu des difficultés à aller vers les autres? Une enfant compliquée ou un modèle familial avec peut d'interactions?
Est ce que tu te reconnais dans le trouble asperger, avec de la difficultés à regarder les gens dans les yeux, de la maladresse, une trop grande honnêteté, de l'hyper sensorialité?
Si ça s'adresse à moi :

Et bien, difficulté à aller discuter avec les personnes : collègues de travail, mamans à l'école, personnes que je connais bien dans des groupes ou en groupe... Bonjour, au-revoir, ... ça va parfois et parfois pas mais plus ça devient compliqué. Souvent, je ne sais pas dans quel état d'esprit sont les personnes et je dois déduire en fonction du contexte. Parfois, je peux parler beaucoup mais quand on est à 2 ou 3. Je viens d'une famille ou le social était très important (et beaucoup d'efforts de mes parents dans ce sens).

Regarder dans les yeux non (mais le visage oui). Parfois je regarde dans les yeux si j'ai des sentiments très forts (colère, haine, amour passion - sinon non). Maladresse un peu, mais pas catastrophique.
Trop grande honnêteté, naïveté, hyper sensorialité oui, mais c'est un point commun avec le HQI. Je me retrouvais dans la liste des caractéristiques des femmes asperger (mais selon une psy vue, ce sont des caractéristiques HQI). Le problème de communication sociale, on n'a pas su me l'expliquer.

Le test de lecture de l'état d'esprit dans les yeux, j'ai obtenu un résultat de 20. (AS - 21,9 : 75% entre 15,3 et 28,5 )
Aspiequizz : 126/200 - NT : 96/200
AQ : 31/50 (AS : 31-45)
EQ : 20/40 (AS : 9-33)
FQ : 37/135 (AS : 35-78)
SQ-R : 26/150 (AS : 50 - 120) => donc NT à ce niveau j'imagine.
HQI hétérogène

Mais les psy rencontrées n'ont pas voulu se pencher sur ses résultats ni me donner des explications.
Diagnostiquée HPI en 2014
Diagnostiquée SED en 02/2018
Pré-diagnostic le 21/12 : TSA (asperger)
Diagnostic TSA (asperger) le °7/02/2019 par psychiatre

yipikay
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 9 mai 2018 à 2:19

Re: faux diagnostics

#64 Message par yipikay » jeudi 10 mai 2018 à 21:07

Je trouve que ta situation ressemble un peu à la mienne :D.
Je rebondi sur le mot naïveté, ce mot m'énerve beaucoup, parce que beaucoup de gens confondent la candeur et la naïveté; pour mon cas, je me sens extrêmement candide, mais très peu crédule, mais pourtant les gens m'ont souvent renvoyé à une naïveté qu'ils pensaient percevoir;
Je me sens de vouloir revendiquer la candeur, qui s’oppose au cynisme, qui me semble en tout point une qualité:).
La naïveté elle est péjorative souvent.
Je voudrai ajouter aussi que beaucoup des symptômes qui sont rattachés au haut potentiel sont extrêmement douteux et remis en cause frontalement.
Cet homme est formidable et l'explique remarquablement bien :
Modifié en dernier par yipikay le jeudi 10 mai 2018 à 21:21, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Fleurdeprintemps
Fidèle
Messages : 148
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 à 9:49

Re: faux diagnostics

#65 Message par Fleurdeprintemps » jeudi 10 mai 2018 à 21:15

yipikay a écrit :Je trouve que ta situation ressemble un peu à la mienne :D.
Je rebondi sur le mot naïveté, ce mot m'énerve beaucoup, parce que beaucoup de gens confondent la candeur et la naïveté; pour mon cas, je me sens extrêmement candide, mais très peu crédule, mais pourtant les gens m'ont souvent renvoyé à une naïveté qu'ils pensaient percevoir;
Je me sens de vouloir revendiquer la candeur, qui s’oppose au cynisme, qui me semble en tout point une qualité:).
La naïveté elle est péjorative souvent.
C'est ce que je m'étais dit aussi en te lisant. Par contre, je parle bien de naïveté. Je ne suis pas souvent capable de réfléchir normalement et d'analyser en présence d'autres personnes et du coup souvent très naïve. Ou alors je dois me conditionner pour ne pas l'être et c'est fatiguant.
Diagnostiquée HPI en 2014
Diagnostiquée SED en 02/2018
Pré-diagnostic le 21/12 : TSA (asperger)
Diagnostic TSA (asperger) le °7/02/2019 par psychiatre

yipikay
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 9 mai 2018 à 2:19

Re: faux diagnostics

#66 Message par yipikay » jeudi 10 mai 2018 à 21:31

Je te trouve plus économe de ton énergie que franchement naïve alors :) ;
J'ai rajoutée une vidéo, qui me semblait intéressante dans notre cas, j’espère que tu as pu la voir passer alors que je l'ai posté après ta réponse.

Avatar du membre
Fleurdeprintemps
Fidèle
Messages : 148
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 à 9:49

Re: faux diagnostics

#67 Message par Fleurdeprintemps » jeudi 10 mai 2018 à 21:40

yipikay a écrit :Je te trouve plus économe de ton énergie que franchement naïve alors :) ;
J'ai rajoutée une vidéo, qui me semblait intéressante dans notre cas, j’espère que tu as pu la voir passer alors que je l'ai posté après ta réponse.
Je n'ai pas encore vu ta vidéo. Ma naïveté m'a conduite parfois dans des situations catastrophiques au cours de ma vie.
Diagnostiquée HPI en 2014
Diagnostiquée SED en 02/2018
Pré-diagnostic le 21/12 : TSA (asperger)
Diagnostic TSA (asperger) le °7/02/2019 par psychiatre

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: faux diagnostics

#68 Message par Mélimélo5 » vendredi 11 mai 2018 à 7:13

yipikay a écrit :Je ne sais pas si tes questions sont adressées à moi ou a Fleur de printemps.
Pour moi oui, aucun jeu partagé à l'enfance, mutisme, les seuls trucs ou je pouvais participer c'était les jeux collectifs avec des règles explicites qui me rendaient super heureux. Et pour le reste complétement je me retrouve dans les caractéristiques hyperacousie, confusion désorientation dans les endroits nouveaux, une dyspraxie telle que je me cogne régulièrement les dents en portant un verre à ma bouche, et je bug complétement devant des stroboscopes...
Et je ne comprend pas l’intérêt de regarder les gens dans les yeux, ou en tout cas de fixer, je n'y lis rien et je m'attache plus à leur attitude générale, leur mouvement et leur voix et leur mots.
Et lors du diag, l'ortho à relevé difficultés à lire les émotions subtiles/ dysgraphie...j'ai du faire tous les tests qui trainaient à ce moment là, tous indiquaient forte à moyenne suspicion d'autisme.
Je veux dire je comprend que les gens me voient comme un paumé qui se raconte des histoires: je sais communiquer clairement, expliciter un raisonnement, j'ai des stratégies pour camoufler mes incompréhensions et je suis surtout extrêmement anxieux et ça se voit; en voyant un mec anxieux, il est facile de croire qu'il s'invente des symptômes, les docs doivent avoir l'habitude de ce genre de profil.
Mon message étaient pour vous répondre à tous les deux oui.
Comme fleur en parlait l'hypersensibilité peut aussi venir d'un HQI
Mais avec tous les symptômes que tu donnes, difficultés de comprendre les émotions des autres, de regarder dans les yeux, etc, ça ressemble à Asperger

Est ce qu'il y en a d'autres que tu retrouves chez toi, par exemple pour les asperger il y a aussi:
- des difficultés d'endormissement (45min au lieu de 15min) parce que le cerveau a besoin de digérer toutes les info de la journée
- des difficultés de mastication, ou de déglutition
- un grand besoin de routine, de garder ses habitudes
- la difficultés à se placer dans une conversation
- une ou des passions prenant beaucoup de place, à laquelle il consacre beaucoup de temps
- des pics de compétence sur certains domaines et d'incompétences sur d'autre.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

yipikay
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 9 mai 2018 à 2:19

Re: faux diagnostics

#69 Message par yipikay » vendredi 11 mai 2018 à 7:43

Je répondrai un oui à toutes tes questions sauf la mastication/déglutition.
Et c'est bien mon problème, je répond à ces critères diagnostiques là, mais je n'ai que ma parole pour le faire croire, mais ma parole n'a pas été prise en compte par le personnel médical, qui me renvoie à mon apparence;
Je n'ai que ma parole et elle ne semble pas avoir de poids, la frustration explique que je puisse sembler très intense, ce qui rajoute à mon manque de crédibilité :D.
Je pense que les gens me perçoivent surtout par mon anxiété, et je maitrise aussi parfaitement mon corps et mes mots dans les interactions sociales cadrées , typiquement comme.... un rendez vous médical ;D;
Merci de tes réponses, en parler m'est d'un grand soulagement :)

Avatar du membre
Fleurdeprintemps
Fidèle
Messages : 148
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 à 9:49

Re: faux diagnostics

#70 Message par Fleurdeprintemps » vendredi 11 mai 2018 à 8:00

- des difficultés d'endormissement (45min au lieu de 15min) parce que le cerveau a besoin de digérer toutes les info de la journée => oui, mais il paraît que c'est aussi HQI
- des difficultés de mastication, ou de déglutition => non
- un grand besoin de routine, de garder ses habitudes => ça dépend. Dans les grandes lignes oui, dans les détails non (sauf pour certaines choses). Mais j'ai horreur des changements. Tout doit être plutôt planifié dans ma tête et dans ma vie.
- la difficultés à se placer dans une conversation => oui
- une ou des passions prenant beaucoup de place, à laquelle il consacre beaucoup de temps => oui (mais on m'a dit que c'est aussi HQI)
- des pics de compétence sur certains domaines et d'incompétences sur d'autre. => d'incompétence oui. De compétence, je ne sais pas et pourtant j'ai un QI hétérogène > à 140. Je pense qu'il se manifeste dans mon "adaptation" au monde. Sinon, je ne sais pas.
Diagnostiquée HPI en 2014
Diagnostiquée SED en 02/2018
Pré-diagnostic le 21/12 : TSA (asperger)
Diagnostic TSA (asperger) le °7/02/2019 par psychiatre

yipikay
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 9 mai 2018 à 2:19

Re: faux diagnostics

#71 Message par yipikay » vendredi 11 mai 2018 à 8:12

La similarité entre les symptômes HQ et autisme complexifie la perception au point tel qu'on peut se demander si le diagnostic ne va plus reposer que sur l'arbitraire. Le boulot des docs est de faire rentrer dans des cases biens carré des formes humaines complexes; j’espère qu'à l'avenir on obtiendra des techniques de dépistage plus empiriques.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3223
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: faux diagnostics

#72 Message par hazufel » vendredi 11 mai 2018 à 8:35

Mélimélo5 a écrit : Est ce qu'il y en a d'autres que tu retrouves chez toi, par exemple pour les asperger il y a aussi:
- des difficultés d'endormissement (45min au lieu de 15min) parce que le cerveau a besoin de digérer toutes les info de la journée
- des difficultés de mastication, ou de déglutition
- un grand besoin de routine, de garder ses habitudes
- la difficultés à se placer dans une conversation
- une ou des passions prenant beaucoup de place, à laquelle il consacre beaucoup de temps
- des pics de compétence sur certains domaines et d'incompétences sur d'autre.
Attention, dans ce que tu cites il y a des points qui ne sont en rien des critères diagnostiques (point 1, 2, 5 pas forcément même si très fréquent, 6) et pour les autres, tout dépend de leur intensité / fréquence, s’ils sont présents depuis la petite enfance et s’ils engendrent une situation handicapante dans un milieu non adapté. (C’est à dire 99% du temps à peu près...)

Pour mémoire : critères diagnostiques TSA. Le point A doit être présent, 2 éléments du B au moins, et les points C, D, E validés par un professionnel.

Pour le HPI, après en avoir discuté avec deux professionnels, et lu pas mal de documents, les personnes HPI n’ont pas les difficultés liées à la théorie de l’esprit (non reconnaissance de l’implicite, du second degré, de l’humour, des attentes sociales implicites, etc.), ni la rigidité cognitive des personnes SA, ni les déficits des fonctions exécutives. Enfin, nombre de personnes SA présentent des troubles praxiques, pas les HPI.
Pour les troubles praxiques dans l’autisme motricité et autisme
Modifié en dernier par hazufel le vendredi 11 mai 2018 à 8:53, modifié 1 fois.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22321
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: faux diagnostics

#73 Message par Tugdual » vendredi 11 mai 2018 à 8:50

Mélimélo5 a écrit :Je pense que lorsque l'on a un trouble asperger on le sait au fond de soi.
Perso en lisant les caractéristiques du trouble au feminin je m'y retrouve, j'ai l'impression que l'on me décrit.
"Le savoir au fond de soi" n'exclut aucunement de se tromper, surtout
si on se base sur les "caractéristiques du trouble au feminin", notion
qui ne correspond pour l'instant à rien de précis, ni de validé, même
si elle est très médiatisée, par des personnes pas forcément autistes ...

Un avis professionnel est indispensable pour faire la part des choses,
sous peine de confondre des symptômes proches (comme TSA et TCS) ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22321
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: faux diagnostics

#74 Message par Tugdual » vendredi 11 mai 2018 à 8:50

yipikay a écrit :La similarité entre les symptômes HQ et autisme complexifie la perception au point tel qu'on peut se demander si le diagnostic ne va plus reposer que sur l'arbitraire.
On ne peut pas dire ça.

D'une part la majorité des HQ se portent très bien, et il n'existe
pas de symptômes HQ, si ce n'est le résultat d'un test de QI.

D'autre part les classifications et les procédures de diagnostic
de l'autisme ne sont pas basées sur de simples comorbidités.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: faux diagnostics

#75 Message par FinementCiselé » vendredi 11 mai 2018 à 8:52

Rappel : pas de handicap, pas de diagnostic.
Aspie "cru 2014".

Répondre