faux diagnostics

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: faux diagnostics

#76 Message par Mélimélo5 » vendredi 11 mai 2018 à 9:05

Tugdual a écrit :
Mélimélo5 a écrit :Je pense que lorsque l'on a un trouble asperger on le sait au fond de soi.
Perso en lisant les caractéristiques du trouble au feminin je m'y retrouve, j'ai l'impression que l'on me décrit.
"Le savoir au fond de soi" n'exclut aucunement de se tromper, surtout


si on se base sur les "caractéristiques du trouble au feminin", notion
qui ne correspond pour l'instant à rien de précis, ni de validé, même
si elle est très médiatisée, par des personnes pas forcément autistes ...

Un avis professionnel est indispensable pour faire la part des choses,
sous peine de confondre des symptômes proches (comme TSA et TCS) ...
Tout le monde peut se tromper, moi même comme les psy..
Disons que j'ai la chance de connaître des personnes très calées sur le sujet et je devrais bientôt avoir une confirmation à ce niveau là.

Puis je trouve ton post un pey déplacé, tu n'es pas asperger puisque tu n'as pas de diagnostic. Donc je pense que tu ne peux pas comprendre ce que c'est que d'avoir passé sa vie à se sentir différente, pas adapté, à percevoir des choses à peine explicables dont je n'ose même pas parlé à mon entourage de peur qu'on me prenne pour une folle ou une menteuse... alors que je suis la fille la plus rationnelle au monde et que j'ai fait des études, je suis donc loin d'être bête et le Hqi pourrait aussi me correspondrent.

Je disais que je ne veux pas faire de diagnostic pour faire plaisir aux gens de ce forum. Si je le fais ce sera pour moi même uniquement.
Sur ce je vous souhaite une bonne journée. J'essaie de faire avancer le débat des diagnostics mais on ne peut pas discuter tranquillement sans être reprise ou juger...
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
Fleurdeprintemps
Fidèle
Messages : 148
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 à 9:49

Re: faux diagnostics

#77 Message par Fleurdeprintemps » vendredi 11 mai 2018 à 9:05

Tugdual a écrit : D'une part la majorité des HQ se portent très bien, et il n'existe
pas de symptômes HQ, si ce n'est le résultat d'un test de QI.

D'autre part les classifications et les procédures de diagnostic
de l'autisme ne sont pas basées sur de simples comorbidités.
La majorité des HQI homogènes se portent très bien. Les HQI hétérogènes, c'est autre chose.
Diagnostiquée HPI en 2014
Diagnostiquée SED en 02/2018
Pré-diagnostic le 21/12 : TSA (asperger)
Diagnostic TSA (asperger) le °7/02/2019 par psychiatre

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22546
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: faux diagnostics

#78 Message par Tugdual » vendredi 11 mai 2018 à 9:24

Mélimélo5 a écrit :Tout le monde peut se tromper, moi même comme les psy..
Mais pas avec la même probabilité, c'est toute la différence.
Mélimélo5 a écrit :Puis je trouve ton post un pey déplacé, tu n'es pas asperger puisque tu n'as pas de diagnostic. Donc je pense que tu ne peux pas comprendre ce que c'est que d'avoir passé sa vie à se sentir différente, pas adapté, [...]
Qu'en sais-tu ? Et se sentir différent, pas adapté ... etc ... peut
être conséquence de bien d'autres troubles que l'autisme ...

Je ne fais que souligner le risque important d'erreur quand
on se contente d'une seule opinion, en particulier la nôtre ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: faux diagnostics

#79 Message par FinementCiselé » vendredi 11 mai 2018 à 9:45

Mélimélo5 a écrit : Tout le monde peut se tromper, moi même comme les psy..
Disons que j'ai la chance de connaître des personnes très calées sur le sujet et je devrais bientôt avoir une confirmation à ce niveau là.

Puis je trouve ton post un pey déplacé, tu n'es pas asperger puisque tu n'as pas de diagnostic. Donc je pense que tu ne peux pas comprendre ce que c'est que d'avoir passé sa vie à se sentir différente, pas adapté, à percevoir des choses à peine explicables dont je n'ose même pas parlé à mon entourage de peur qu'on me prenne pour une folle ou une menteuse... alors que je suis la fille la plus rationnelle au monde et que j'ai fait des études, je suis donc loin d'être bête et le Hqi pourrait aussi me correspondrent.

Je disais que je ne veux pas faire de diagnostic pour faire plaisir aux gens de ce forum. Si je le fais ce sera pour moi même uniquement.
Sur ce je vous souhaite une bonne journée. J'essaie de faire avancer le débat des diagnostics mais on ne peut pas discuter tranquillement sans être reprise ou juger...
Hm, osef de ton ressentit, ou plutôt : osef de ton ressentit dans cette catégorie du forum, si tu veux en faire part, demander un avis personnel, l'espace TED est parfait pour ça. Dans la partie "à propos de l'autisme et du S.A." on essaye d'être pragmatique. L'es-tu lorsque tu oppose une attaque et une remarque personnelle à l'encontre de Tugdual sur son diagnostic quand il te fait remarquer que ça peut être autre chose que de l'autisme ? On nomme ça une attaque ad hominem, et en plus elle est maladroite : discréditer une personne pour éviter de discréditer ses arguments. Un truc typiquement pathos, rarement autistique mais au contraire très NT, et les NT y sont très sensible. Mais désolé ici, ça ne passe pas.

Et si tu veux vraiment savoir, tu donne un peu du grain à moudre aux personnes qui te "reprennent" si bien, et à juste titre : Tugdual est bien placé pour savoir que même si ça ressemble vaguement à un TSA, ça peu ne pas en être puisqu'il a reçut un diagnostic TCS, c'est écrit dans son historique et son poste de présentation, et pourtant nous étions nombreux à être persuadés ici qu'il était autiste. Comme quoi. Avant d'attaquer les gens de la sorte, vérifie un peu la portée de tes attaques et tes arguments.

Tu ne fait pas avancer le débat des diagnostics, tu ne fais que déblatérer pour avoir se que tu souhaite, avec des techniques de manipulation malheureuses.
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3304
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: faux diagnostics

#80 Message par hazufel » vendredi 11 mai 2018 à 9:52

Mélimélo5 a écrit : Tout le monde peut se tromper, moi même comme les psy..
Disons que j'ai la chance de connaître des personnes très calées sur le sujet et je devrais bientôt avoir une confirmation à ce niveau là.

[...] alors que je suis la fille la plus rationnelle au monde et que j'ai fait des études, je suis donc loin d'être bête et le Hqi pourrait aussi me correspondrent.

Je disais que je ne veux pas faire de diagnostic pour faire plaisir aux gens de ce forum. Si je le fais ce sera pour moi même uniquement.
Sur ce je vous souhaite une bonne journée. J'essaie de faire avancer le débat des diagnostics mais on ne peut pas discuter tranquillement sans être reprise ou juger...
Les professionnels qui mènent les bilans ne sont pas autistes, ça ne les empêche pas de savoir diagnostiquer les personnes autistes.
Pour faire avancer le débat, il ne faut pas citer des critères qui, s’ils sont présents parfois, ne sont pas critères diagnostiques pour autant. Que tu te questionnes est une bonne chose mais il ne faut pas avancer ce qui n’a pas lieu d’être, pensant que ça pourrait être lié au SA.
De plus, c’est vraiment un ensemble, sa fréquence, son envahissement dans la vie de tous les jours qui permet de poser un diagnostic si tous les points sont présents. Et seul un professionnel peut le faire...

Quant au HQI, celui-ci est mesurable par un test normé. On peut se sentir HPI sans l’être et vice versa. Cette dernière option étant très fréquente. Heureusement qu’il ne faut pas être HQI pour faire des études quand même :roll:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: faux diagnostics

#81 Message par Mélimélo5 » vendredi 11 mai 2018 à 10:05

hazufel a écrit :
Mélimélo5 a écrit : Tout le monde peut se tromper, moi même comme les psy..
Disons que j'ai la chance de connaître des personnes très calées sur le sujet et je devrais bientôt avoir une confirmation à ce niveau là.

[...] alors que je suis la fille la plus rationnelle au monde et que j'ai fait des études, je suis donc loin d'être bête et le Hqi pourrait aussi me correspondrent.

Je disais que je ne veux pas faire de diagnostic pour faire plaisir aux gens de ce forum. Si je le fais ce sera pour moi même uniquement.
Sur ce je vous souhaite une bonne journée. J'essaie de faire avancer le débat des diagnostics mais on ne peut pas discuter tranquillement sans être reprise ou juger...
Les professionnels qui mènent les bilans ne sont pas autistes, ça ne les empêche pas de savoir diagnostiquer les personnes autistes.
Pour faire avancer le débat, il ne faut pas citer des critères qui, s’ils sont présents parfois, ne sont pas critères diagnostiques pour autant. Que tu te questionnes est une bonne chose mais il ne faut pas avancer ce qui n’a pas lieu d’être, pensant que ça pourrait être lié au SA.
De plus, c’est vraiment un ensemble, sa fréquence, son envahissement dans la vie de tous les jours qui permet de poser un diagnostic si tous les points sont présents. Et seul un professionnel peut le faire...

Quant au HQI, celui-ci est mesurable par un test normé. On peut se sentir HPI sans l’être et vice versa. Cette dernière option étant très fréquente. Heureusement qu’il ne faut pas être HQI pour faire des études quand même :roll:
J'essaie simplement de comprendre ce qui explique chez moi que j'ai une forme de synesthésie atypique et que je me retrouve dans beaucoup de traits de caractères Asperger.
Je pense biensur qu'il y a des psy très compétents pour poser des diagnostics. Maus on le constate bien, surtor chez les femmes, que le diagnostic est posé très tardivement et que le trouble passe souvent inaperçu.

Je ne repondrai pas au commentaire précédent qui me semble imature, dire que je manipule les gens et que je semble NT, ça vole bas venant de quelqu'un qui ne me connaît pas et qui ne sait même pas faire un portrait de ma personne en lisant mon message... pathétique ! !!!!
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: faux diagnostics

#82 Message par Mélimélo5 » vendredi 11 mai 2018 à 10:08

Fleurdeprintemps a écrit :
Tugdual a écrit : D'une part la majorité des HQ se portent très bien, et il n'existe
pas de symptômes HQ, si ce n'est le résultat d'un test de QI.


D'autre part les classifications et les procédures de diagnostic
de l'autisme ne sont pas basées sur de simples comorbidités.
La majorité des HQI homogènes se portent très bien. Les HQI hétérogènes, c'est autre chose.
Les Qhi présentent une grande sensibilité et se posent beaucoup de questions sur le sens de la vie et leur place dans le monde, etc..

Est ce qu'il y a des personnes asperger dans ta famille? C'est en partie héréditaire.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3304
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: faux diagnostics

#83 Message par hazufel » vendredi 11 mai 2018 à 10:13

La synesthésie n’est pas un critère diagnostique non plus. Tu peux lire le livre de Bogdashina, elle explique très en détail toutes les formes de synesthésie. Rappelant qu’elle n’est cependant pas l’apanage des autistes, et qu’elle n’est d’ailleurs pas si souvent présente dans l’austime.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: faux diagnostics

#84 Message par Manichéenne » vendredi 11 mai 2018 à 10:22

Mélimélo5 a écrit :Je pense que lorsque l'on a un trouble asperger on le sait au fond de soi.
Perso en lisant les caractéristiques du trouble au feminin je m'y retrouve, j'ai l'impression que l'on me décrit.
Le syndrome d'Asperger implique une mauvaise compréhension de ses propres difficultés et décalages. Particulièrement chez les garçons, d'après une étude récente.
Je ne me reconnais pas vraiment dans les caractéristiques du SA au féminin, ou plutôt je trouve qu'il y a quelques éléments intéressants méla,gés à beaucoup de choses totalement sans relations avec le SA et non valables en tant que critères vérifiables (donc susceptibles de générer de l'effet Barnum).

Puis je trouve ton post un pey déplacé, tu n'es pas asperger puisque tu n'as pas de diagnostic.
Ta phrase est assez incorrecte telle quelle : ce n'est pas le diagnostic qui rend Asperger. On l'est de naissance, et le diagnostic vient le confirmer. Par contre il est impossible de s'affirmer Asperger de soi-même, un avis de professionnel est obligatoire.
Donc je pense que tu ne peux pas comprendre ce que c'est que d'avoir passé sa vie à se sentir différente, pas adapté, à percevoir des choses à peine explicables dont je n'ose même pas parlé à mon entourage de peur qu'on me prenne pour une folle ou une menteuse...
Renseigne-toi sur le TCS au lieu d'attaquer sans savoir. En gros, ça veut dire qu'on ne lui a pas reconnu d'intérêt spécifique alors que les autres éléments de la triade étaient présents.
Une étude très intéressante portant sur le sujet de mon intérêt principal, en lien avec la santé mentale mais sans lien direct avec les TSA, relevait que 100% des participants (environ 80) déclaraient se sentir en décalage. :innocent: Des tas de gens se sentent différents, pensent que leurs perceptions et leur vécu sont particuliers.
Pour la fin de ta phrase, ça fait plutôt penser à de l'anxiété sociale qu'à un TSA. Le second peut causer le premier, mais pour démêler tout ça c'est compliqué.
Comportements autistiques plus fréquents (mais non exclusifs) :
-ne pas parler à ses proches parce que ce n'est pas naturel de parler, ou parce qu'on croit qu'ils savent déjà (absence de théorie de l'esprit), ou parce qu'il n'y a pas de raison pratique de le faire.
-parler à ses proches, sans tenir compte du tout de ce qu'ils peuvent en penser et de si c'est approprié ou pas.
Je disais que je ne veux pas faire de diagnostic pour faire plaisir aux gens de ce forum. Si je le fais ce sera pour moi même uniquement.
Tu as bien raison. :)
J'essaie de faire avancer le débat des diagnostics mais on ne peut pas discuter tranquillement sans être reprise ou juger...
Si tu juges qu'on te juges... Essaie de relire les passages qui t'ont heurtée en te demandant si ce sont des arguments qui sont opposés aux tiens, ou si ce sont des attaques personnelles.
Pour ma part, lorsqu'on m'accuse de juger je suis généralement très surprise parce que je croyais débattre d'arguments et pas sur une personne.
yipikay a écrit :La similarité entre les symptômes HQ et autisme complexifie la perception au point tel qu'on peut se demander si le diagnostic ne va plus reposer que sur l'arbitraire.
Non, vraiment pas.
Par contre un HQI rend le TSA plus difficile à détecter.
Je pense que les gens me perçoivent surtout par mon anxiété, et je maitrise aussi parfaitement mon corps et mes mots dans les interactions sociales cadrées , typiquement comme.... un rendez vous médical ;D;
Comme quoi nous sommes tous très différents. :) C'est une des pires situations pour moi puisque je suis seule en face à face, sans possibilité de me mettre en retrait de la discussion, sans pouvoir relancer par des phrases passe-partout sur le temps ou l'actualité. Au contraire, on me demande de parler de moi et de mes ressentis, physiques ou émotionnels, alors que je sais mal faire passer les émotions, que je ressens mal ma douleur, et que mon langage non verbal ne correspond pas à la situation.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

yipikay
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 9 mai 2018 à 2:19

Re: faux diagnostics

#85 Message par yipikay » vendredi 11 mai 2018 à 11:11

Manichéenne a écrit :
yipikay a écrit :La similarité entre les symptômes HQ et autisme complexifie la perception au point tel qu'on peut se demander si le diagnostic ne va plus reposer que sur l'arbitraire.
Non, vraiment pas.
Par contre un HQI rend le TSA plus difficile à détecter.
Ok, j'ai sans doute confondu avec la phobie sociale, mais restait mon impression que le statut hp leur permettait de balayer ce qui me semblait des arguments /autisme; donc peut-être pas en théorie, dans le jugement rendu, dur de savoir s'il y a une incidence.
Manichéenne a écrit :
Je pense que les gens me perçoivent surtout par mon anxiété, et je maitrise aussi parfaitement mon corps et mes mots dans les interactions sociales cadrées , typiquement comme.... un rendez vous médical ;D;
Comme quoi nous sommes tous très différents. :) C'est une des pires situations pour moi puisque je suis seule en face à face, sans possibilité de me mettre en retrait de la discussion, sans pouvoir relancer par des phrases passe-partout sur le temps ou l'actualité. Au contraire, on me demande de parler de moi et de mes ressentis, physiques ou émotionnels, alors que je sais mal faire passer les émotions, que je ressens mal ma douleur, et que mon langage non verbal ne correspond pas à la situation.
J'ai pas dit que c'était facile ni que ça m'a pas pris beaucoup de temps et d'obstination pour y arriver :D. Mais oui c'est plus facile pour moi car je comprend les comportements attendus, la distribution des rôles; je le vois comme une piece de théatre où il suffit de suivre un script.

Avatar du membre
Fleurdeprintemps
Fidèle
Messages : 148
Enregistré le : vendredi 29 août 2014 à 9:49

Re: faux diagnostics

#86 Message par Fleurdeprintemps » vendredi 11 mai 2018 à 11:12

hazufel a écrit : Pour le HPI, après en avoir discuté avec deux professionnels, et lu pas mal de documents, les personnes HPI n’ont pas les difficultés liées à la théorie de l’esprit (non reconnaissance de l’implicite, du second degré, de l’humour, des attentes sociales implicites, etc.), ni la rigidité cognitive des personnes SA, ni les déficits des fonctions exécutives. Enfin, nombre de personnes SA présentent des troubles praxiques, pas les HPI.
Pour les troubles praxiques dans l’autisme motricité et autisme
Si je ne suis "que" HPI, j'ai un déficit en théorie de l'esprit. Pour la rigidité, c'est probable également. Pour tout cela, j'aurai besoin de trouver un spécialiste à l'écoute.
Il y aurait donc des HPI avec des grosses difficultés en théorie de l'esprit ?
Mélimélo5 a écrit : Les Qhi présentent une grande sensibilité et se posent beaucoup de questions sur le sens de la vie et leur place dans le monde, etc..
Tout à fait moi.
Mélimélo5 a écrit :Est ce qu'il y a des personnes asperger dans ta famille? C'est en partie héréditaire.
Personnes atypiques et HP c'est certain. Asperger, je ne sais pas. On est anti psy dans la famille.
Diagnostiquée HPI en 2014
Diagnostiquée SED en 02/2018
Pré-diagnostic le 21/12 : TSA (asperger)
Diagnostic TSA (asperger) le °7/02/2019 par psychiatre

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: faux diagnostics

#87 Message par Benoit » vendredi 11 mai 2018 à 11:14

Fleurdeprintemps a écrit : Personnes atypiques et HP c'est certain. Asperger, je ne sais pas. On est anti psy dans la famille.
Ici aussi les gens sont anti-psy. :mrgreen:
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4277
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: faux diagnostics

#88 Message par misty » vendredi 11 mai 2018 à 11:37

Mélimélo5 a écrit :Je pense biensur qu'il y a des psy très compétents pour poser des diagnostics. Maus on le constate bien, surtor chez les femmes, que le diagnostic est posé très tardivement et que le trouble passe souvent inaperçu.
C'est un fait, et le principal danger dans ce contexte c'est de voir de l'autisme chez des femmes qui ne sont pas autistes sous prétexte de ce supposé "passage inaperçu du trouble". Attention à ne pas faire d'un constat une porte ouverte vers le grand n'importe quoi.
Si toutes les femmes qui se reconnaissent dans les bouquins style R.Simone, Siaud-Facchin, Petitcollin et consorts devaient être TSA et/ou HPI, demain l'exception c'est de n'être ni l'un ni l'autre.
Quand je lis l'horoscope je suis à la fois taureau, poissons, balance, verseau et scarabée martien. :innocent:
Les Qhi présentent une grande sensibilité et se posent beaucoup de questions sur le sens de la vie et leur place dans le monde, etc..
Les non-HQI aussi (ça s'appelle la philosophie et aucun QI minimum n'est requis), je connais même plein de chiens hypersensibles très philosophes (bien plus que certains humains) qui passent leurs journées à se demander s'ils seraient mieux dans leur panier, à courir dans le jardin ou à regarder par la fenêtre.

Il y a des limites à tout, même aux soi-disant "critères pour être atypique".
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2853
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: faux diagnostics

#89 Message par lulamae » vendredi 11 mai 2018 à 11:47

Je vais jeter un pavé dans la mare, mais il y a un sujet qui actuellement me tourmente : j'ai lu qu'une femme (ou personne) souffrant de troubles post-traumatiques (mémoire traumatique et dissociation) pouvait présenter des symptômes rappelant l'autisme : personne coupée de ses sensations, ne percevant pas les choses qui lui arrivent comme réelles, phobie sociale et difficultés à communiquer et repérer les intentions des autres...
En même temps, les femmes avec TSA sont plus à même de subir des violences au cours de leur vie (90% des femmes autistes)... Je mets le lien de l'AFFA, regarder en page 10 à 12, le texte de Muriel Salmona.
AFFA_Violences_sexuelles.pdf
(3.25 Mio) Téléchargé 29 fois
J'en suis à cette interrogation, ce qui complique encore les choses pour moi, en vue du diagnostic à établir...
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: faux diagnostics

#90 Message par Benoit » vendredi 11 mai 2018 à 11:58

En quoi est-ce un pavé ?
Ces graves commorbidités peuvent avoir différentes causes, et sont traitables contrairement à l'autisme.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Répondre