Diagnostic: CRA obligatoire ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
RisingPhoenix
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : jeudi 7 mars 2019 à 22:28

Diagnostic: CRA obligatoire ?

#1 Message par RisingPhoenix » vendredi 8 mars 2019 à 12:26

Ciao le fofo !
Modifié en dernier par RisingPhoenix le vendredi 15 mars 2019 à 1:44, modifié 1 fois.
Ciao le fofo ! :bravo:

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2245
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#2 Message par olivierfh » vendredi 8 mars 2019 à 21:37

RisingPhoenix a écrit :
vendredi 8 mars 2019 à 12:26
Peut-on passer un diagnostic reconnu ailleurs qu'au CRA
"Reconnu": alors mieux vaut quelqu'un que le CRA estime compétent. À part ça tout médecin peut faire un diagnostic, mais c'est en général plutôt un psychiatre pour le diagnostic TSA.
cela risque-t-il de me coûter très cher ?
La sécurité sociale rembourse les consultations, si le médecin est conventionné et ne fait pas de dépassement d'honoraires.
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1240
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#3 Message par bézèdach44 » samedi 9 mars 2019 à 0:03

olivierfh a écrit :
vendredi 8 mars 2019 à 21:37

La sécurité sociale rembourse les consultations, si le médecin est conventionné et ne fait pas de dépassement d'honoraires.
En revanche elle ne rembourse pas les test faits par les psychologues qui permettent au psychiatre de poser le diagnostic (WAIS, ADI-R, ADOS, anamnèse...).
Perso le diagnostic en libéral m'a couté 800€ dont 120€ remboursé...
Autiste.

Avatar du membre
Lilas
Modérateur
Messages : 2949
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#4 Message par Lilas » samedi 9 mars 2019 à 9:18

J'ai passé mon diagnostic en centre expert, qui est équivalent au CRA.
Effectivement, le diagnostic est fait par une "équipe", mais ça ne veut pas dire qu'ils sont tous face à toi en même temps.
J'ai eu 3 entretiens/tests d'une demi-journée chacun, et chaque fois avec un seul intervenant.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Aeryn
Passionné
Messages : 483
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#5 Message par Aeryn » samedi 9 mars 2019 à 9:42

Oui, généralement en CRA on est évalué par différentes personnes, mais que l'on rencontre successivement et pas toutes en même temps.

Pour ma part, l'ADOS a été réalisé par deux personnes en même temps (double cotation pour comparer les résultats ?), mais les autres rendez-vous ont tous été en 1:1.
TSA d'intensité légère à modérée

RisingPhoenix
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : jeudi 7 mars 2019 à 22:28

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#6 Message par RisingPhoenix » samedi 9 mars 2019 à 12:40

Ciao le fofo !
Modifié en dernier par RisingPhoenix le vendredi 15 mars 2019 à 1:45, modifié 1 fois.
Ciao le fofo ! :bravo:

Avatar du membre
Lilas
Modérateur
Messages : 2949
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#7 Message par Lilas » samedi 9 mars 2019 à 15:10

Un test de QI n'est pas un test de culture générale, même si l'un des sous-test l'évalue.
Ce n'est pas non plus un examen : il ne faut pas y aller dans une optique de rater ou réussir, mais dans celui de pouvoir dresser un tableau de tes forces et faiblesses.

Par contre, si c'est pour toi une question d'identité, le diagnostic en lui-même peut provoquer un grand chamboulement : il vaut mieux t'y préparer, indépendamment du test de QI.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

pimpoline
Passionné
Messages : 385
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#8 Message par pimpoline » samedi 9 mars 2019 à 20:30

RisingPhoenix a écrit :
samedi 9 mars 2019 à 12:40
Merci pour vos réponses. J'ai aussi lu le guide du diagnostic adulte qui est disponible sur le forum, et je pense que malheureusement mes finances excluent un diagnostic complet effectué par certains spécialistes libéraux, car je ne peux pas payer 500 à 800 euros :oops:
Tu as eu confirmation ailleurs qu'ici qu'un diagnostic complet en libéral coûterait effectivement cette somme?
En attente d'un diagnostic au CRA, j'aimerais accélérer en allant voir quelqu'un en libéral mais moi non plus je ne pourrais jamais me permettre cette dépense.

RisingPhoenix a écrit :
samedi 9 mars 2019 à 12:40

Par contre, j'ai une question qui va paraître stupide...Mais tant pis, je me lance...
Pour ceux et celles ici qui avaient déjà un diagnostic d'HPI avant de passer par la cage de diagnostic de TSA, avez-vous eu des difficultés à "re-passer" un test de QI ? Car aussi stupide et insensé que ça puisse sembler, je suis très stressée à l'idée de"rater" le test de QI...J'ai été diagnostiquée HPI à 5 ans, et je me suis construite avec cette donnée. Être "zèbre" fait partie de mon identité, et bien que j'en présente absolument toutes les caractéristiques, j'ai cette peur irrationnelle de "rater" le test pour adultes, et donc de perdre une partie de mon identité dans le processus :?
J'ai aussi tendance à me "sur-spécialiser" de plus en plus depuis que j'ai quitté le lycée, ce qui fait que j'ai oublié une grande partie des connaissances générales acquises dans le système scolaire (histoire-géo, maths) pour acquérir une spécialisation aiguë dans mes passions (je ne me souviens pas de la date de la bataille d'Austerlitz, mais je connais les noms scientifiques de dizaines d'animaux). Est-ce que cela risque de fausser le test de QI ???
ça ne me paraît pas être une question stupide. J'ai déjà passé un test de QI étant adulte alors j'ose espérer qu'on ne va pas me soumettre une nouvelle fois à ça!
Il n'y aura pas de ratage, parce que le test est maintenant plutôt bien conçu pour évaluer un ensemble de domaines. C'est donc bien plus nuancé que ce que tu peux redouter en terme de résultats. Le test ne sera pas faussé, sauf si tu te mets à réviser des questions de culture générale à fond juste avant et que tu aies la chance de tomber exactement sur ce que tu avais revu. Ce n'est pas un QCM de culture générale comme dans les concours!
Et puis les professionnels qui font passer les tests doivent prendre en compte le parcours de la personne avant de faire le bilan, donc tout sera interprété à la lumière de ton état actuel et passé.
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

RisingPhoenix
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : jeudi 7 mars 2019 à 22:28

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#9 Message par RisingPhoenix » samedi 9 mars 2019 à 20:45

Ciao le fofo !
Modifié en dernier par RisingPhoenix le vendredi 15 mars 2019 à 1:45, modifié 1 fois.
Ciao le fofo ! :bravo:

Avatar du membre
Lilas
Modérateur
Messages : 2949
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#10 Message par Lilas » dimanche 10 mars 2019 à 10:41

RisingPhoenix a écrit :
samedi 9 mars 2019 à 20:45
Mon questionnement autour du SA est une questionnement identitaire à 100% justement. Je ne recherche pas tant une RQTH ou une case administrative, mais surtout la réponse à la question : "Fais-je partie de l'univers autiste ?"
J'ai la sensation que, si une réponse positive me rassurerait, une réponse négative me laisserait au contraire face à d'autres interrogations. Bien que cela paraisse étonnant, je serais véritablement soulagée et même contente de m'entendre dire que je suis bien Asperger !
C'est bien contre cela que je voulais te mettre en garde. Si avoir une réponse est un soulagement sur le moment, celui-ci est très souvent suivi du deuxième effet kiskool, bien moins agréable (grosse remise en question, dépression).
C'est pourquoi, s' il s' agit juste d'une question identitaire, et non d'une nécessité afin de mettre en place les aides nécessaires à une meilleure qualité de vie, il faut bien y réfléchir avant, car cela peut aussi faire de gros dégâts.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 147
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#11 Message par houtsiplou » dimanche 10 mars 2019 à 13:03

Lilas a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 10:41
C'est pourquoi, s' il s' agit juste d'une question identitaire, et non d'une nécessité afin de mettre en place les aides nécessaires à une meilleure qualité de vie, il faut bien y réfléchir avant, car cela peut aussi faire de gros dégâts.
D'ailleurs certains médecins (pas tous), s'il n'y a pas "nécessité de mettre en place les aides nécessaires à une meilleure qualité de vie" refusent de poser un diagnostic d'autisme en raison justement du "deuxième effet kiskool" (entre autres).
Diagnostiquée TSA en 2016.

RisingPhoenix
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : jeudi 7 mars 2019 à 22:28

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#12 Message par RisingPhoenix » dimanche 10 mars 2019 à 18:45

Ciao le fofo !
Modifié en dernier par RisingPhoenix le vendredi 15 mars 2019 à 1:45, modifié 1 fois.
Ciao le fofo ! :bravo:

Aeryn
Passionné
Messages : 483
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#13 Message par Aeryn » dimanche 10 mars 2019 à 20:04

Plus fréquent qu'on ne l'imagine a priori je pense.

C'est bien d'avoir cette notion en tête avant de s'engager dans la procédure diagnostique en tout cas. Ça ne préviendra pas cet "effet kiss-cool", mais ça permettra certainement de moins mal le vivre j'imagine ...
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4098
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#14 Message par misty » dimanche 10 mars 2019 à 21:02

Lilas a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 10:41
RisingPhoenix a écrit :
samedi 9 mars 2019 à 20:45
Mon questionnement autour du SA est une questionnement identitaire à 100% justement. Je ne recherche pas tant une RQTH ou une case administrative, mais surtout la réponse à la question : "Fais-je partie de l'univers autiste ?"
J'ai la sensation que, si une réponse positive me rassurerait, une réponse négative me laisserait au contraire face à d'autres interrogations. Bien que cela paraisse étonnant, je serais véritablement soulagée et même contente de m'entendre dire que je suis bien Asperger !
C'est bien contre cela que je voulais te mettre en garde. Si avoir une réponse est un soulagement sur le moment, celui-ci est très souvent suivi du deuxième effet kiskool, bien moins agréable (grosse remise en question, dépression).
C'est pourquoi, s' il s' agit juste d'une question identitaire, et non d'une nécessité afin de mettre en place les aides nécessaires à une meilleure qualité de vie, il faut bien y réfléchir avant, car cela peut aussi faire de gros dégâts.
Entièrement d'accord, et j'ajouterais que vu la façon dont tu te positionnes, recevoir un diagnostic d'autisme risque de ne t'être d'aucune aide (pas plus que l'"identité HPI", si on considère que ça en est une, ne l'a été).
RisingPhoenix a écrit :Je sais que je ne peux pas réellement "rater" un test de QI, ma peur est plutôt d'être classée comme étant dans la norme de QI, et donc que cela fragilise le rapport que j'ai à ma propre identité et à mon histoire. Me savoir HPI a été d'une grande aide durant toute ma vie afin de mieux m'accepter, de mieux me comprendre et de réussir à tenir face aux réactions des neurotypiques. Je pouvais au moins me dire : "C'est normal que je sois différente, je ne suis pas un monstre". Cela paraît sûrement horrible, mais j'ai eu la sensation d'être un monstre, une erreur de la nature, à de très nombreuses reprises dans ma vie, en particulier quand j'étais quotidiennement harcelée et mise à l'écart...
Le problème que je vois dans ton raisonnement, c'est que tu cherches à légitimer le rejet et les choses douloureuses que tu as reçues d'autres personnes. La cause 1ère en ce qui concerne le fait de se voir/sentir un monstre, c'est que des gens te font sentir ainsi par leur attitude/comportement envers toi.
Je vois comme une impasse totale ces déductions à base de "des gens m'ont fait du mal parce que je suis ceci ou cela": des gens font du mal à d'autres gens parce que c'est souvent la seule manière pour eux de se sentir moins nul et d'avoir l'air supérieur. Pour se donner l'impression d'être fort il faut des faibles, on ne peut pas se positionner plus intelligent que les idiots sans idiots et s'il n'ont personne à écraser de leurs mépris certains sont perdus.
On le voit bien quand on est régulièrement au contact d'enfants: ils trouvent n'importe quel prétexte pour rejeter et se moquer. Ca peut être des cheveux roux, des chaussures passées de mode, quelques kilos en trop ou en moins, des difficultés X ou Y...

Recevoir un diagnostic d'autisme n'apporte aucune réponse de ce côté là parce qu'il n'y en a aucune, à part de se dire que les gens qui nous ont fait ça ont juste projeté sur nous un mal-être qu'ils n'arrivaient pas à contenir. Quelquefois il n'y a nul besoin d'être autiste, enrobé/maigrichon, d'une origine différente, ou de porter des baskets ringards: il suffit juste de passer par là. C'est exactement la même pour les adultes: si tu écoutes et analyses les personnes qui se moquent et critiquent sans arrêt tu te rends vite compte que le problème vient d'elles et pas des personnes en question.

Plus ça va plus j'ai l'impression que plein de gens vont vers des diagnostics d'autisme dans le même état d'esprit que toi, je trouve ça très inquiétant parce qu'à part des désillusions je ne vois pas bien ce qui peut en sortir... Si des personnes veulent te donner le rôle du monstre et que tu continues à l'accepter (puisque tu cherches les raisons du rejet chez toi et pas chez elles) aucun diagnostic ne pourra te faire avancer. "Monstre" ce n'est pas une identité, et la monstruosité est plus souvent à chercher dans l'oeil de celui qui regarde qu'ailleurs.

Il me semble qu'il y a sur ce point pas mal de confusions entre causes et conséquences.
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4214
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Diagnostic: CRA obligatoire ?

#15 Message par Flower » lundi 11 mars 2019 à 10:32

J'ai été diagnostiquée en libéral, et je n'ai pas passé de WAIS puisque j'avais passé l'équivalent du WISC quand j'étais enfant et que j'avais pu apporter une partie des résultats. Le médecin a décidé que du coup ce n'était pas la peine. Mais j'ai été testée après 6 ans et on considère généralement que le QI n'est stable qu'à partir de cet âge-là... Sinon côté prix, le tout a coûté environ 500€, mais dont environ 200€ ont été remboursés par la sécurité sociale et ma mutuelle. Et je n'ai pas tout payé d'un coup, mais à chaque rendez-vous.

Je confirme le "double effet kiss-cool". J'avais commencé à m'interroger au printemps 2015, et à force de retourner ça dans ma tête, j'ai assez rapidement voulu voir un professionnel juste pour savoir si j'étais en train de déconner complètement ou si j'avais raison de m'interroger. Résultat, j'ai eu un diagnostic en juillet... C'est allé tellement vite que je n'ai même pas vraiment eu le temps de me retourner. Et certes au début j'étais soulagée - non, je ne suis pas folle et non, je ne me suis pas faite d'idées stupides. Mais depuis, j'ai eu beaucoup de mal à digérer ce diagnostic et j'ai pas mal perdu en confiance en moi surtout sur le plan professionnel. En plus j'ai des difficultés assez importantes au travail parce que cela me fatigue trop.
Spoiler : 
Ce qui entraîne une réaction un peu paradoxale d'ailleurs: d'un côté j'ai du mal à accepter que je n'y arrive pas parce que je suis autiste, et de l'autre, le fait de savoir que je suis autiste m'aide à comprendre pourquoi j'ai tellement de mal, ce qui est rassurant. Si j'avais connu ces difficultés sans diagnostic, je m'en voudrais probablement à mort et serais donc encore plus déprimée. :crazy:
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Répondre