Page 8 sur 8

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme?

Posté : lundi 8 juillet 2019 à 8:16
par Elinounette
Kalevipoeg a écrit :
lundi 10 juin 2019 à 16:51
Elinounette, je trouve ton témoignage intéressant. Quel est exactement ton traitement actuel ? Je n'ai pas bien compris. ça n'est pas le Tercian que tu évoques par hasard ?
Je prends toujours du CBD, mais l'efficacité des bières en effet est largement supérieure... Je suis d'accord avec toi. J'ai finalement toujours du mal à trouver le bon dosage, c'est compliqué. Et parfois, peut-être quand j'en prends un peu trop, le CBD provoque l'effet inverse et cela me rend "speed", c'est très étrange et surtout assez désagréable, je n'ai pas besoin d'un produit qui me rende encore plus speed que je ne le suis déjà...
Ce que dit ta psychiatre m'interroge aussi. Elle évoque le CBD comme facteur aggravant ton hypersensorialité. Après mon "aventure" en psychiatrie et après en être revenue (vivante), je me suis toujours demandée si mon hypersensibilité auditive aurait pu être aggravée par les médicaments psychotropes (neuroleptiques, AD, antipsychotiques atypiques etc.). Je n'en sais rien du tout, peut-être n'est-ce pas possible mais j'ai l'impression aujourd'hui que je supporte beaucoup moins bien les bruits, qu'ils sont plus douloureux ou plus gênants, et j'ai fait le lien hypothétique avec les médicaments psychotropes sans n'avoir jamais rien lu à ce sujet. D'ailleurs, si quelqu'un a des connaissances et/ou des références sur le sujet, cela m'intéresserait grandement.
J'ai aussi beaucoup pris des drogues "chimiques" à la même période donc peut-être que l'aggravation de mon hypersensibilité sensorielle vient de là, je ne sais pas.
Mais le CBD comme facteur aggravant... je n'avais encore jamais entendu parler de ça, mais tout est possible.
Désolée, je n'avais pas eu le quote =)
Oui c'est bien du Tercian. Je ne savais pas s'il était autorisé de mettre le nom en entier ^^ Ça fonctionne plutôt bien sur moi, ça me rend bien plus volontaire mais aussi un peu irritable. Mais l'irritabilité est peut-être aussi un facteur environnemental étant donné que j'ai pas mal de problèmes au boulot avec ma hiérarchie.
Malgré ce traitement, j'ai toujours des problèmes d'hypersensorialité. Je suis juste moins fatiguée nerveusement et physiquement donc j'encaisse mieux. Et l'astuce du bonbon à la menthe est vraiment pas mal pour les soucis d'odeurs.

Au final, je ne sais pas si l'exacerbation de mon hypersensorialité a vraiment un rapport avec le CBD ou si c'est parce que j'étais déjà en burn-out autistique. Il faudrait que je retente une fois que j'aurai changé de boulot et que mon burn-out sera terminé.
En tout cas, j'ai lu sur un groupe FB d'aspi.e.s que je fréquente des témoignages sur le CBD et plusieurs personnes disaient que le dosage est hyper important et qu'un mauvais dosage peut provoquer des effets inverses. Comme nous en sommes aux balbutiements avec le CBD et que chaque personne a un tolérance différente à cette substance, ça risque d'être compliquer de trouver une posologie sûre pour tou.te.s. Du coup, nous sommes un peu nos propres cobayes :roll:

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme?

Posté : vendredi 12 juillet 2019 à 20:46
par Jean
lemonde.fr
L’expérimentation du cannabis thérapeutique officiellement autorisée en France
Philippe Escande


Une décision de l’agence française du médicament ouvre la voie à un test en situation réelle réservé aux patients en impasse thérapeutique.

Le Monde avec AFP Publié hier à 11h20, mis à jour hier à 11h26


C’est une nouvelle étape vers l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France : l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a validé jeudi 11 juillet le cadre proposé fin juin par un groupe d’experts. « Le cadre global qu’ils posent est un cadre à partir duquel on peut travailler, leurs propositions nous paraissent des bonnes propositions », a précisé à l’Agence France-presse Dominique Martin, directeur général de l’ANSM.

Saluant un travail « remarquablement conduit », le dirigeant souligne que le comité a « pris le temps nécessaire d’écouter les uns et les autres », dans les différentes dimensions du dossier – médicales, économiques, associatives – et n’a « pas perdu de temps » depuis sa nomination. L’ANSM, qui avait donné fin 2018 un accord de principe au lancement d’une expérimentation du cannabis thérapeutique en France, avait alors demandé à ce comité de se pencher sur la forme à donner à cette opération. L’enjeu étant que l’ampleur de l’expérimentation et la qualité des données recueillies soient suffisantes pour, à son terme, juger de la pertinence d’une légalisation du cannabis à visée médicale.

Pas de « joint sur ordonnance »


Pour ce test en situation réelle, le cannabis thérapeutique pourra être prescrit chez des patients en impasse thérapeutique, souffrant de certaines formes d’épilepsies résistantes aux traitements, de douleurs neuropathiques (résultant de lésions nerveuses) non soulagées par d’autres thérapies, d’effets secondaires des chimiothérapies ou encore pour les soins palliatifs et les contractions musculaires incontrôlées de la sclérose en plaques ou d’autres pathologies du système nerveux central.
Lire aussi Le cannabis thérapeutique, « je n’ai trouvé que ça qui me soulage vraiment »

Pas question toutefois de « joint sur ordonnance » : les produits prescrits seront inhalés (huile, fleurs séchées) ou ingérées (solutions buvables, gouttes et capsules d’huile). Le comité de treize spécialistes, présidé par le psychiatre et pharmacologue Nicolas Authier, a aussi recommandé de réserver la « prescription initiale » de produits à base de cannabis aux médecins exerçant dans des centres de référence (centres anti-douleur, centres experts de la sclérose en plaques, etc.). Les médecins participant à l’expérimentation seront volontaires et auront obligatoirement suivi une formation en ligne, dont les modalités restent à déterminer.

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme?

Posté : dimanche 14 juillet 2019 à 19:41
par Kalevipoeg
Elinounette,
Du coup, j'ai arrêté le CBD car trop difficile à doser et les effets sont trop aléatoires, parfois ça fonctionne, parfois non, parfois ça aggrave mon anxiété... Donc, je préfère laisser tomber, en +, ça coûte très cher.
Comme toi, c'est le travail qui me met dans un état d'anxiété et qui cause mes insomnies. En conséquence, je connais la solution... Je vais persévérer encore quelques mois et si ça ne le fait toujours pas, j'arrêterai.

Donc pour moi, fini le CBD.

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme?

Posté : mardi 13 août 2019 à 14:43
par mikkel
Bonjour Kalvipoeg,

T'en es où avec le travail ? Ça va mieux ? Bon courage

Re: La marijuana comme traitement pour l'autisme?

Posté : mardi 13 août 2019 à 16:59
par Kalevipoeg
Bonjour Mikkel,
Pour le travail, je commence sur un nouveau poste dans quelques semaines.Donc, j'ai ça en perspective, mais j'ai bien peur que mon anxiété et mes difficultés de communication ne resurgissent.
Je vais tester quand même, et faire de mon mieux.
Pour l'anxiété, j'ai repris un peu de méditation (quelques minutes le soir), la méditation, ça marche quand l'anxiété est modérée ou faible. Pour le sommeil, je prends des compléments alimentaires à base de plantes que je trouve sur internet. ça marche assez bien, c'est beaucoup moins fort que les somnifères donc je préfère ça.
Concernant le CBD, il y a pas mal de retours de personnes insatisfaites car le bon dosage est difficile à trouver. J'aimerais bien savoir comment ils font aux USA où le marché est plus développé. Est-ce qu'ils parviennent à trouver un dosage adapté à chaque patient qui rende le CBD efficace ? J'aimerais bien avoir des retours d'expérience d'usagers américains américains qui prennent du CBD pour l'anxiété, l'insomnie.
Je précise que je parle seulement du CBD, pas du cannabis avec THC qui est aussi légalisé dans beaucoup d'états US.