L'empathie

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8529
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: L'empathie

#301 Message par Benoit » mercredi 23 mai 2018 à 10:12

Percevoir /= Comprendre.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: L'empathie

#302 Message par Meddio » mercredi 23 mai 2018 à 10:26

Il me semble que - en tout cas dans la littérature - l'auteur a envie de bien se faire comprendre et parsème son second degré de signes clairs. A titre d'exemple : trop d'emphase ou trop d'insistance apparaît concrètement dans le texte par des marques textuelles et, par contraste avec le reste, sont des signes révélateurs du second degré.

A l'oral, ces marques sont plus subtiles et on n'est pas focalisé sur le texte. D'ailleurs, il me semble qu'à l'oral, le second degré n'apparaît pas forcément "dans le texte" (dans le script des mots dits) mais plutôt dans les hauteurs de voix, dans une expression du visage.
Diagnostiqué SA et HPI

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25451
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'empathie

#303 Message par freeshost » mercredi 23 mai 2018 à 10:34

lulamae, l'humour avec ton frère passerait très mal avec certaines personnes autistes que je connais et qui sont peu fans ou aguerries du second degré, d'autant plus si celui-ci se voit rajoutée une touche de trash.

D'ailleurs, on a déjà eu un épisode sur Slack (une application meilleure que Whatsapp :mrgreen: ). Une autre personne autiste et moi blaguions (sur les prisons américaines et "Tu veux y aller ?"). Une troisième personne autiste, à qui je ne m'adressais pas, s'est insurgée. Le ton est monté. Et ça m'avait amené à ouvrir cette discussion.

Ça peut être rendu encore plus problématique avec des personnes qui ont tendance "à le prendre perso'" (à se sentir visées alors qu'elles ne le sont pas) ou qui sont susceptibles ("j'te charrie" :mrgreen: ).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1412
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'empathie

#304 Message par lulamae » mercredi 23 mai 2018 à 12:28

freeshost a écrit :lulamae, l'humour avec ton frère passerait très mal avec certaines personnes autistes que je connais et qui sont peu fans ou aguerries du second degré, d'autant plus si celui-ci se voit rajoutée une touche de trash.

D'ailleurs, on a déjà eu un épisode sur Slack (une application meilleure que Whatsapp :mrgreen: ). Une autre personne autiste et moi blaguions (sur les prisons américaines et "Tu veux y aller ?"). Une troisième personne autiste, à qui je ne m'adressais pas, s'est insurgée. Le ton est monté. Et ça m'avait amené à ouvrir cette discussion.

Ça peut être rendu encore plus problématique avec des personnes qui ont tendance "à le prendre perso'" (à se sentir visées alors qu'elles ne le sont pas) ou qui sont susceptibles ("j'te charrie" :mrgreen: ).
Je l'ai mis en spoiler, car je ne suis pas sûre du tout qu'il ne choque pas. Il faut une certaine complicité pour pratiquer ce type d'humour. Comme disait Pierre Desproges "on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde."
Mon frère est du genre à dire qu'il va poser des bombes (au boulot, dans le métro), et à côté de ça il est foncièrement gentil. Je suis rassurée également sur le fait que ce soit de l'humour, parce que je le connais, je l'ai "vu à l'usage". Sinon, peut-être que je le prendrais pour un dangereux psychopathe !

C'est drôle ta dernière phrase, parce que je suis très susceptible ! Il m'est arrivé de ne pas apprécier du tout qu'on me charrie (sauf de rares personnes de qui je l'accepte). Je suis capable de rire de moi avec quelqu'un... si c'est moi qui le fais. :roll:
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25451
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'empathie

#305 Message par freeshost » mercredi 23 mai 2018 à 12:36

Vive l'auto-dérision. :mrgreen:

Ça manque à une ère où beaucoup de personnes se soucient trop de leur apparence, de leur réputation.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1412
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'empathie

#306 Message par lulamae » mercredi 23 mai 2018 à 12:39

hazufel a écrit :Une étude parue dans Science l'évoquait également (parmi d’autres encore) Littérature, empathie et intelligence émotionnelle.

Je pense que ce sont les livres qui m’ont le plus appris en matière d’échanges, de relations humaines, ces études ne m’étonnent pas du tout.
Je pensais à Dostoïevski en lisant ton post, j'ai lu l'article et...
Nicolas Gary a écrit : Ainsi, un auteur comme Dostoïevski, brosse le tableau de personnages multiples, qui représentent autant de vision de la réalité, multipliant les points de vue, autant que les motivations et les interactions. Aucun d'entre eux n'a plus de valeur que les autres, et tous sont faillibles, mais dans cette dialectique, le lecteur est soumis aux aléas des focalisations proposées : il expérimente la vie - l'avis - de chacun, adoptant tour à tour leurs positions.
Bingo ! :lol:

En revanche, l'article cite Joyce comme rebutant : j'ai lu Ulysses intégralement l'an dernier, je n'ai pas tout compris, mais j'ai aimé.
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1412
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'empathie

#307 Message par lulamae » mercredi 23 mai 2018 à 12:43

freeshost a écrit :Vive l'auto-dérision. :mrgreen:

Ça manque à une ère où beaucoup de personnes se soucient trop de leur apparence, de leur réputation.
Oui, mais si tu as du mal quand ça vient d'autres personnes, c'est douteux, non ?

En fait, si j'ai confiance dans les intentions de la personne, je le prends bien, ça me fait même beaucoup rire, mais si je suis méfiante, je prends ça pour "balancer une vacherie sous couvert d'humour" et ça me rend d'humeur plutôt sombre. Je fais carrément la gueule dans ce cas.
Ca témoigne quand même de... comment je vais appeler ça ? un "narcissisme à géométrie variable" ? Tantôt je m'en fiche totalement, tantôt je prends la mouche.
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25451
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'empathie

#308 Message par freeshost » mercredi 23 mai 2018 à 12:50

Si c'est toujours avec les mêmes personnes, que je sais qu'elles rient de tout le monde, je m'y habitue. :lol:

Si ça vient de personnes que je connais peu, avec lesquelles j'ai peu de relations, je peux éventuellement moins bien le prendre, mais je vais vite en faire abstraction, continuer mon chemin, me changer les idées, ne pas me montrer attaqué/émotionné, jouer l'indifférence. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: L'empathie

#309 Message par Anahata » mercredi 23 mai 2018 à 13:36

Salut Lulamae, j'ai la même réaction que toi :) narcissisme à géométrie variable mdr.
C'est fou ce que je suis capable d'entendre des fois (avec le recul je me dis ouahh t'as fait des progrès mdr) alors qu'en fait la clé du mystère c'est d'être bien avec la personne.
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1412
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'empathie

#310 Message par lulamae » mercredi 23 mai 2018 à 16:56

Anahata a écrit :Salut Lulamae, j'ai la même réaction que toi :) narcissisme à géométrie variable mdr.
C'est fou ce que je suis capable d'entendre des fois (avec le recul je me dis ouahh t'as fait des progrès mdr) alors qu'en fait la clé du mystère c'est d'être bien avec la personne.
Oui, je crois que c'est la clé aussi. :D
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: L'empathie

#311 Message par Siobhan » mercredi 23 mai 2018 à 18:13

lulamae a écrit :
hazufel a écrit :Une étude parue dans Science l'évoquait également (parmi d’autres encore) Littérature, empathie et intelligence émotionnelle.

Je pense que ce sont les livres qui m’ont le plus appris en matière d’échanges, de relations humaines, ces études ne m’étonnent pas du tout.
Je pensais à Dostoïevski en lisant ton post, j'ai lu l'article et...
Nicolas Gary a écrit : Ainsi, un auteur comme Dostoïevski, brosse le tableau de personnages multiples, qui représentent autant de vision de la réalité, multipliant les points de vue, autant que les motivations et les interactions. Aucun d'entre eux n'a plus de valeur que les autres, et tous sont faillibles, mais dans cette dialectique, le lecteur est soumis aux aléas des focalisations proposées : il expérimente la vie - l'avis - de chacun, adoptant tour à tour leurs positions.
Bingo ! :lol:

En revanche, l'article cite Joyce comme rebutant : j'ai lu Ulysses intégralement l'an dernier, je n'ai pas tout compris, mais j'ai aimé.

Je n'ai jamais lu "l'idiot", mais c'est un roman qui m'intrigue depuis un certain temps, et sur lequel j'aime bien lire des articles ou entendre des interviews.

Et oui, pour moi l'excellente littérature c'est aussi ça : une forme d'humanité impartiale dans l'écriture, terrible mais aussi très bienveillante par la même occasion.
Homme avec autisme, diagnostiqué par un psychiatre libéral en 2017.

Tiré de "La Mort et le Bûcheron", de Jean de la Fontaine :
"(...)
Plutôt souffrir que mourir,
C'est la devise des Hommes."

ex-"MudBloodKnowItAll"

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1412
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'empathie

#312 Message par lulamae » mercredi 23 mai 2018 à 20:01

MudBloodKnowItAll a écrit : Je n'ai jamais lu "l'idiot", mais c'est un roman qui m'intrigue depuis un certain temps, et sur lequel j'aime bien lire des articles ou entendre des interviews.

Et oui, pour moi l'excellente littérature c'est aussi ça : une forme d'humanité impartiale dans l'écriture, terrible mais aussi très bienveillante par la même occasion.
Il faut que je le relise : je n'en ai malheureusement plus qu'un vague souvenir, je l'ai lu à 17 ans. J'ai le souvenir de l'avoir lu comme s'il me donnait physiquement la fièvre. Le Journal de Kafka m'a fait le même effet, et ensuite j'ai toujours eu envie de m'y replonger et peur en même temps.
Pour moi, ce que tu décris = c'est ça les classiques ! :) L'alternance de points de vue (focalisation interne de plusieurs personnages et narrateur omniscient permet cela), je trouve que cela correspond bien aux auteurs du XIXe s.
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

pédeuceu
Passionné
Messages : 306
Enregistré le : lundi 28 août 2017 à 10:22

Re: L'empathie

#313 Message par pédeuceu » jeudi 7 juin 2018 à 7:55

jhgfdfghjklm
Modifié en dernier par pédeuceu le mercredi 31 octobre 2018 à 22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 2105
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: L'empathie

#314 Message par hazufel » jeudi 7 juin 2018 à 8:42

Les autistes ont des difficultés à percevoir, comprendre et exprimer les émotions des autres et les leurs.
Ça ne veut absolument pas dire qu’ils ne sont pas capables de souffrir en voyant la douleur de l’autre.
La difficulté de perception et d’expression n’a rien à voir avec l’existence de l’émotion. Elle est difficile à identifier, à analyser, à comprendre, à exprimer, mais elle est pourtant souvent très envahissante. D’où les difficultés de gestion d’émotions.
Le test de EQ mesure la capacité de perception, de reconnaissance et d’expression de l’émotion et de l’empathie.

« Pour une femme » parce qu’il est communément accepté que les femmes seraient plus empathiques que les hommes. Mais là aussi, il faut distinguer l’empathie cognitive et émotionnelle et si les femmes sont sans doute plus expressives dans l’émotionnelle, ça ne veut pas dire que les hommes n’éprouvent pas la cognitive, voire l'émotionnelle sans le montrer, chez beaucoup d’entre eux.
Et pour beaucoup de gens, ce qui ne se voit / dit pas, n’existe pas.
Et que de fait, les barèmes du test sont différents H/ F (merci Olivier, j’avais bien le tableau en tête en plus)
Modifié en dernier par hazufel le jeudi 7 juin 2018 à 8:49, modifié 1 fois.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2096
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: L'empathie

#315 Message par olivierfh » jeudi 7 juin 2018 à 8:42

pédeuceu a écrit :La psy m'a dit que j'avais un quotient empathique très bas pour une femme.
Ça fait partie de tests avec un seuil différent pour homme et femme.
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 enfants avec légers traits Asperger, le cadet surtout, aucun diagnostic lancé.

Répondre