Prévalence des troubles du spectre autistique

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4565
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#46 Message par Ixy » vendredi 10 octobre 2014 à 11:59

merci très intéressant, histoire à suivre
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 512
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#47 Message par Betta splendens » samedi 11 octobre 2014 à 12:42

Très intérésant en effet

Au final l'autisme est il bien la prochaine étape de l'évolution humaine

Ou la conséquence de la c....ie humaine

Si tou le mode demain est aspie ne me posse pas de problème

Mais si tous le monde demain est autiste sévère, ce sera beaucoup moins drôle
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19341
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#48 Message par Jean » samedi 11 octobre 2014 à 12:48

Jusqu'à présent, l'augmentation des diagnostics joue dans les deux sens.

Un certain nombre de personnes qui étaient classées comme déficientes intellectuelles reçoivent désormais le diagnostic d'autisme. Une conséquence est que la façon de communiquer avec eux sera adaptée, et que la "prise en charge" sera meilleure. Mais une autre conséquence est aussi de s'apercevoir qu'elles n'ont pas de déficience intellectuelle, mais seulement une déficience dans la communication.

A l'autre extrémité du "spectre" (chez les aspies, pour simplifier), il s'agira plutôt de personnes qui n'avaient pas de diagnostic. C'est plutôt dans cette catégorie que j'imagine voir croître ceux qui s'adaptent à l'évolution technologique.
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4565
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#49 Message par Ixy » samedi 11 octobre 2014 à 13:09

Oui et ce ne sont que des hypothèses pour l'instant. On en saura sans doute plus dans 10 ans
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 512
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#50 Message par Betta splendens » samedi 11 octobre 2014 à 13:16

En effet, l'évolution (que j'étudie moi même à la fac )ne se mesure que sur la durée.

Mais quelque foit l'évolution accélère (théorie des équilibre ponctuée) .
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1209
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#51 Message par FloretteRanou » samedi 11 octobre 2014 à 13:27

Jean a écrit :Un article du Washington Post :
http://www.washingtonpost.com/blogs/inn ... in-autism/
il y a en fait une bonne quantité de preuves pour suggérer que 53% au moins de la variation dans les données [de prévalence de l'autisme] peut être expliqué par des facteurs tels que l'amélioration du diagnostic, une meilleure détection et une meilleure prise de conscience . (...) Une théorie provocatrice et paradoxale est que l'autisme pourrait être expliqué par des changements évolutifs rapides du cerveau humain . Grâce aux neurosciences, nous savons que le cerveau humain montre des signes de neuroplasticité incroyable (c'est à dire qu'il change en réponse à des stimuli externes). Il est logique, alors, que le cerveau humain pourrait être l'un des premiers endroits où nous voyons le résultat de changements évolutifs.
(...) En 2012, Juan Enriquez , un universitaire, futuriste et capital risque de Harvard, a souligné le lien possible entre l'évolution et l'autisme dans l'une des vidéos TED les plus populaires de tous les temps(1,4 millions de vues et de comptage). Maintenant, quand la personne moyenne absorbe plus d'informations en une seule journée que nos ancêtres l'ont fait en toute une vie, Enriquez souligne, ce n'est pas hors du domaine du possible que nos cerveaux changeraient en réponse à ces stimuli externes. En une génération, ces changements commenceraient vraisemblablement à apparaître dans le pool génétique au fur et à mesure que les gens s'accouplent. Sur une période de plusieurs générations, ces changements commencent à être observables au sein de la population générale. Qui pourrait expliquer pourquoi les chiffres de l'autisme ont connu une flambée au cours des 30 dernières années.

Pensez-y de cette façon: C'est presque comme si toutes ces histoires «Google nous rend stupide" ou "le surf en ligne et la numérisation sont en train de changer mon cerveau" sont effectivement en train de se réaliser et de s'exprimer dans le patrimoine génétique humain. En fait, vous pourriez construire un récit convaincant pour expliquer l'incidence élevée des traits de l'autismecomme ci-dessous dans la population : hyper-attention, hyper-perception et hyper-mémoire. Si vous acceptez l'argument que la seule façon de traiter avec l'économie de l'information moderne est de changer nos cerveaux pour tenir compte de l'afflux massif de données et d'informations dans nos vies, alors peut-être que la nature fait déjà le travail pour nous, nous ne la réalisez pas encore.
Extrêmement intéressant :bravo: !
Il faudra que je regarde cette vidéo quand j'aurais un peu de temps.
Je recherchais justement des études qui faisaient le lien entre autisme et évolution de l'être humain car ça correspondait à une intuition que j'avais.
Peut-être en effet que nous nous "adaptons" à l'évolution technologique.

En me basant sur mon expérience personnelle, je remarque qu'il y a certaines tâches en conception/programmation informatique ainsi que dans l'utilisation des outils informatiques qui sont plus intuitives pour moi que pour la moyenne des gens.
Parfois j'ai l'impression de penser "comme un ordinateur".

Je trouve aussi intéressant que Temple Grandin compare son fonctionnement à celui d'un moteur de recherche.

J'aime particulièrement ce passage de l'article du Washington Post :
One provocative and counterintuitive theory is that autism might be explained by rapid evolutionary changes to the human brain. Through neuroscience, we know that the human brain shows signs of amazing neuroplasticity (i.e. it changes in response to external stimuli). It makes sense, then, that the human brain might be one of the first places we would see the result of evolutionary changes. It’s counterintuitive, though, because it suggests that autism is not really a “medical disorder.” Instead, autism can be understood as the result of combining genetic markers for specific aspects of brain activity and human personality in unpredictable ways.
En tout cas, cette théorie d'expliquer l'autisme comme s'inscrivant dans un mécanisme naturel d'évolution beaucoup plus logique et cohérente que celle qui consiste à considérer que c'est une "erreur de la nature" qu'il faut éradiquer.
Les inconvénients et difficultés de la conditions autistique pourraient s'expliquer par le fait que ce seraient des "étapes intermédiaires" et donc pas encore parfaitement au point dans ce processus d'évolution qui est en cours.
En quelque sorte, la nature aurait besoin de faire encore quelques réglages et ajustements.
Modifié en dernier par FloretteRanou le samedi 11 octobre 2014 à 14:21, modifié 1 fois.
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4565
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#52 Message par Ixy » samedi 11 octobre 2014 à 14:00

voile de chine a écrit :En effet, l'évolution (que j'étudie moi même à la fac )ne se mesure que sur la durée.

Mais quelque foit l'évolution accélère (théorie des équilibre ponctuée) .
Oui c'est ce que dit je crois le mec dans la conférence TED.


Florette -> est-ce que tu as vu cette conférence de Baron-Cohen (j'aime pas trop ses conférences mais bon y a certaines idées intéressantes) ?
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1209
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#53 Message par FloretteRanou » dimanche 12 octobre 2014 à 13:30

Merci @Ixy pour la vidéo. Il y a des idées intéressantes en effet.

--- Mode humour ON ---

Si la théorie de l'article du Washington Post est vraie alors le combat de Vaincre L'Autisme est voué à l'échec :lol: .

Viendra un jour où la balance entre la population des personnes appelée actuellement neuro-typiques et celles des personnes à fonctionnement de type autistique s'inversera jusqu'à laisser place à une nouvelle espèce d'être humain :lol: .

--- Mode humour OFF ---
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Vad
Forcené
Messages : 1421
Enregistré le : samedi 17 novembre 2012 à 19:48

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#54 Message par Vad » dimanche 12 octobre 2014 à 13:34

C'est marrant cette idée de prochaine étape de l'évolution humaine, j'avais lu les mêmes propos à propos des surdoués. :lol:
Aspie.

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1209
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#55 Message par FloretteRanou » dimanche 12 octobre 2014 à 13:37

Après tout les personnes surdouées ont également trop connexions entre les neurones d'après ce que j'ai compris. Ce serait ça le point commun de la nouvelle espèce ? :mryellow:
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Lilette
Forcené
Messages : 10101
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#56 Message par Lilette » dimanche 12 octobre 2014 à 13:38

Et moi j'avais lu la même chose sur le groupe Aspie dont je faisais partie sur FB, je suis quand même très sceptique. D'autant plus que l'autisme a dû toujours plus ou moins exister non ? Il lui en faut du temps à l'Evolution pour se décider tout de même :mryellow:
TSA.

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2528
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#57 Message par KoaKao » dimanche 12 octobre 2014 à 15:41

Ça risque de ne pas être toujours très joyeux. ^^
loup autiste

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 512
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#58 Message par Betta splendens » lundi 13 octobre 2014 à 9:56

Personnellement si c'est ça le future: rester coincer toute la journée derrière nos ordi toute la journée pour pourvoir communiquer je trouve pas ça très drôle.

Si j'ai bien comprit nos cerveau se spécialise car il y a trop d'information à traiter, hors cela m'inquiète car si je retient bien une des lois de l'évolution c'est que pour survire il faut mieux être un généraliste: quand une espèce devient trop spécialisée à un milieu elle est vite remplacée par une autre plus généraliste (ce qui explique beaucoup le cas des invasions biologique).

il faudra donc apprendre a ce coordonnée les un aux autre et on vivra comme les fourmis: une super colonie avec des spécialiste de chacune des tâches à effectuée, sinon cela ne marchera pas, sinon on sera envahie dès qu'ne espèce généraliste arrivera (je vais un peu loin la mais bon :lol: , on peu toujours rêver à l'invasion par les extra terrestres).
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4565
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#59 Message par Ixy » lundi 13 octobre 2014 à 10:20

Très intéressant ce que tu dis voile de chine, je n'avais jamais pensé à ça.
voile de chine a écrit :Personnellement si c'est ça le future: rester coincer toute la journée derrière nos ordi toute la journée pour pourvoir communiquer je trouve pas ça très drôle.
Oui mais cela c'est parce que le monde extérieur n'est pas adapté au SA, la communication trop intense, les règles sociales trop exigentes, etc. Qu'en serait-il sinon ?
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 512
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: Prévalence des troubles du spectre autistique

#60 Message par Betta splendens » lundi 13 octobre 2014 à 14:27

j'ai résolue ce problème, je parle à des gens passionnée dévolution et des gens qui s’intéresse à l'autisme.
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Répondre