Page 17 sur 19

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mardi 30 octobre 2018 à 21:32
par freeshost
Merci. C'est téléchargé ! :mrgreen:

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mardi 30 octobre 2018 à 22:01
par MlleHulotte
Jean a écrit :
lundi 29 octobre 2018 à 23:25
Les facteurs environnementaux pouvant contribuer au développement de l’autisme sont le mariage consanguin, les revenus familiaux insuffisants,
cons sans gains... :lol:

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mardi 30 octobre 2018 à 22:03
par freeshost
Dis-le si tu aimes jouer sur les maux. :lol:

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mardi 30 octobre 2018 à 22:17
par Benoit
Carapa a écrit :
mardi 30 octobre 2018 à 20:30
Jean a écrit :
lundi 29 octobre 2018 à 23:25
Les facteurs environnementaux pouvant contribuer au développement de l’autisme sont le mariage consanguin, les revenus familiaux insuffisants, les médicaments pris par la mère pendant la grossesse, un régime alimentaire déficient en vitamine D pour l’enfant et l’âge de la mère pendant la grossesse.

Conclusion de : "Role of environmental factors in autism spectrum disorders in Saudi children aged 3-10 years in the Northern and Eastern regions of Saudi Arabia. - PubMed"
Euh... sauf erreur de ma part, le mariage consanguin est un facteur de risque génétique, pas environnemental.
J'ai l'impression qu'ils citent plutôt le mariage dans un cercle "tribal" restreint comme source de risque de consanguinité. Enfin c'est mon interprétation.
(J'ai aussi l'interprétation qu'il y a un biais lié à qui étudie qui dans l'étude mais ça n'apporterait rien au sujet).

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mardi 30 octobre 2018 à 23:33
par martine_75
J'ai comme l'impression que le syndrome "je recherche des biais partout" est ici aussi très développé :roll:

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mercredi 31 octobre 2018 à 0:09
par Benoit
Pas partout, uniquement quand le rasoir me démange.

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mercredi 31 octobre 2018 à 9:59
par martine_75
J'ai la peau sèche: le rasoir me dérange souvent

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mercredi 31 octobre 2018 à 10:06
par Benoit
Les publications scientifiques, c'est bien de les lire avec le doute scientifique qui convient.
Sinon après on a mal à la tête quand on se rend compte que des articles se contredisent ou qu'elles satisfont un besoin de faire du chiffre.
Enfin ça, c'est pour les gens qui ont level-up.

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : mercredi 31 octobre 2018 à 10:13
par martine_75
Oui je preciserais "scientifiques " au sens large: économistes, sociologues, institut divers et autres experts plus ou moins experts relayés par les médias.
Il y a parfois des surprises à fouiller un minimum où se poser les bonnes questions

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : vendredi 2 novembre 2018 à 18:54
par Jean
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf ... 2/aur.2015
onlinelibrary.wiley.com
Otite moyenne, antibiotiques et risque de trouble du spectre autistique - Wimberley - 2018 - Autism Research
Theresa Wimberley et autres

Résumé

Les infections à l'otite moyenne et le traitement antibiotique ont été associés au risque de développer un trouble du spectre autistique. Les antibiotiques à large spectre peuvent modifier la composition du microbiote de la flore intestinale, ce qui est supposé être impliqué dans la régulation du système immunitaire. Cette étude examine l'interaction entre l'otite moyenne, les antibiotiques et le risque de développer l'autisme. Sur l'ensemble de la population danoise, 780 547 enfants ont été suivis de la naissance (du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2008) jusqu'au 31 décembre 2012. Nous avons calculé les ratios de risque ajustés et les risques absolus d'autisme avec des intervalles de confiance à 95% liés à: antécédents d'otite moyenne et d'antibiotiques prescrits dans les pharmacies danoises. Le risque absolu d’autisme avant l’âge de 10 ans était accru chez les enfants atteints d’otite moyenne (1,2% chez les femmes et 3,3% chez les hommes) et chez les enfants ayant fait racheter une prescription d’antibiotiques (0,6% et 2,7% chez les femmes et les hommes) par rapport aux enfants sans antécédents d'utilisation d'otites moyennes et d'antibiotiques (0,4% chez les femmes et 1,9% chez les hommes). De même, nous avons constaté une augmentation du rapport de risque de l'autisme associé à une otite moyenne (1,83 à 95% de l'IC 1,71 à 1,9,95) et à l'utilisation d'antibiotiques (1,29 à 95% de l'IC 1,17 à 1,43). Les antécédents d’otite moyenne et d’antibiothérapie n’ont pas augmenté le risque d’autisme. Bien que le risque d'autisme soit associé à une otite moyenne et à un traitement antibiotique, nous avons trouvé peu de preuves d'un effet synergique
(...)
Conclusion
Nos résultats sont en accord avec les études précédentes qui ont trouvé des associations entre l'otite moyenne et l'autisme.
L'otite moyenne était plus fortement associée au risque d'autisme que d'autres infections. De plus, nous avons trouvé une association entre l'utilisation d'antibiotiques et l'autisme. Cependant, nous avons trouvé peu de preuves d'un effet synergique entre l'otite moyenne et l'utilisation d'antibiotiques à large spectre. Ainsi, nous n'avons trouvé aucune preuve suggérant que l'association entre l'otite moyenne et l'autisme était modifiée par l'utilisation d'antibiotiques à large spectre, ce qui est parfois perçu comme un marqueur indirect de l'altération du microbiote de la flore intestinale.

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : vendredi 2 novembre 2018 à 21:05
par Jean
jamanetwork.com https://jamanetwork.com/journals/jamaps ... le/2709651
Association of Autism Spectrum Disorder with Prenatal Exposure to Medication Affecting Neurotransmitter Systems
Magdalena Janecka, PhD1,2; Arad Kodesh, MD3,4; Stephen Z. Levine, PhD3; et al

Association de troubles du spectre autistique à l'exposition prénatale à des médicaments affectant les systèmes de neurotransmetteurs

Magdalena Janecka, PhD1,2; Arad Kodesh, MD3,4; Stephen Z. Levine, PhD3; et al

Question Les expositions prénatales à des médicaments affectant les systèmes de neurotransmetteurs augmentent-elles le risque de troubles du spectre autistique?

Résultats
Cette étude de cohorte de cas-témoins basée sur la population et portant sur 95978 personnes appartenant à la population d'un seul organisme de maintien de la santé a évalué les effets de l'exposition prénatale aux médicaments qui affectent les principaux systèmes de neurotransmetteurs. La plupart des associations ont été substantiellement modifiées lors de la prise en compte des caractéristiques maternelles.

Signification Les estimations les plus élevées du risque de troubles du spectre autistique chez les enfants de mères prenant certains médicaments pendant la grossesse ne sont probablement pas dues aux effets pharmacologiques de ces médicaments.

Importance
On a émis l'hypothèse que l'exposition prénatale à certains médicaments influerait sur le risque de troubles du spectre autistique (TSA). Cependant, les effets sous-jacents sur les systèmes de neurotransmetteurs n'ont pas été complètement évalués.

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : lundi 5 novembre 2018 à 16:06
par Jean
A la naissance, les neurones sont plus gros suite à l’Activation Immunitaire Maternelle
5 novembre 2018 · par Y. Ben-Ari
Amandine Fernandez, Camille Dumon, Damien Guimond, Roman Tyzio, Paolo Bonifazi, Natalia Lozovaya, Nail Burnashev, Diana C Ferrari, Yehezkel Ben-Ari; The GABA Developmental Shift Is Abolished by Maternal Immune Activation Already at Birth, Cerebral Cortex, novembre 2018

Article en ligne


L’activation immunitaire maternelle (MIA pour Maternal Immune Infection) est due à une infection intra-utérine qui perturbe le système immunitaire, ce qui entraîne la libération de diverses molécules inflammatoires ayant un impact sur le développement cérébral. La MIA est associée à des troubles neurodéveloppementaux et notamment des troubles du spectre autistique (TSA) chez la descendance des modèles humains et animaux.

https://leblogdebenari.com/2018/11/05/a ... aternelle/

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : lundi 3 décembre 2018 à 13:01
par olivierfh
Jean a écrit :
vendredi 10 mars 2017 à 13:57
  • Après la publication de notre article relayant l’alerte lancée par le Docteur Anne-Lise Ducanda au sujet des écrans et de l’autisme, deux sujets inflammables, voici la réaction de deux chercheurs en sciences cognitives, Franck Ramus (directeur de recherches au CNRS et professeur attaché à l’Ecole Normale Supérieure) et Hugo Peyre (Pédopsychiatre à l’Hôpital Robert Debré et chercheur à l’Ecole Normale Supérieure). Ces deux spécialistes des troubles neuro-développementaux contestent ce qu’ils considèrent comme une diabolisation trop générale et pas assez étayée des écrans.
http://www.gynger.fr/ecrans-et-autisme- ... eagissent/
Cette histoire d'écrans (après celle des vaccins) qui causent l'autisme est malheureusement de plus en plus relayée, y compris via le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et auprès des écoles et des parents:
L’information grand public sur la surexposition aux écrans ne doit pas être inspirée par le COSE ! (= Collectif Surexposition Écrans, du Dr Ducanda)

Voir aussi https://fr.wikipedia.org/wiki/Autisme_virtuel qui critique cette notion.

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : jeudi 6 décembre 2018 à 1:00
par Zebra3
Pour faire un trait d'humour, c'est peut-être quand les parents passent trop de temps devant les écrans, durant la grossesse, plutôt que d’interagir, que l'enfant à naître devient autiste. Si de façon intra-utérine il ressent que l'on est constamment spectateur de personnes qui interagissent (les personnages dans la télé) sans prendre part aux interactions...
En fait c'est même pas drôle du coup :innocent:

Re: Causes environnementales de l'autisme

Posté : jeudi 6 décembre 2018 à 8:23
par SanGoku
Bonjour,

je n'ai pas tout lu ce qui a été déjà posté, qui je suppose est d'excellente facture.

Il y a bien souvent d'après ce que j'en sais, une contribution à l'apparition du spectre autistique qui est souvent peu connue, c'est celle du microbiote, des tests entre autres sur des rats laissent à penser qu'il y une corrélation, si ce n'est une relation de cause à effet, bien qu'aujourd'hui les scientifiques estiment que l'autisme a une composante d'au moins 75-80% génétique, grâce aux études comparatives avec/sur les jumeaux. Je crois avoir lu récemment qu'il y aurait environ 250 gènes impliqués dans ce syndrome ( et leurs interactions ? ), et j'imagine que l'épigénétique n'a pas encore fait son apparition dans la recherche... En l'état, le savoir scientifique indique des raisons multifactorielles !

Et comme à chaque fois avec la génétique, un terrain favorable n'implique pas, ipso facto de déclarer la " maladie ", l'environnement pouvant moduler, voire allumer ou éteindre l'expression génétique.