Conseils pour l'université

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19339
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Conseils pour l'université

#1 Message par Jean » lundi 4 janvier 2010 à 20:38

Pour réussir dans l'enseignement supérieur avec le syndrome d'Asperger
Towards Success in Tertiary Study Asperger’s Syndrome
http://www.services.unimelb.edu.au/edp/ ... rgers.html

Image

Cette ressource vise à aider les étudiants qui ont le syndrome d'Asperger et d'autres troubles du spectre autistique (TSA) et qui étudient ou comptent étudier à l’Université
Image
Stratégies pour la réussite des études

Les études universitaires sont difficiles. Il est important que les étudiants entreprennent une charge d'étude réaliste et considèrent la révélation que les établissements ne peuvent répondre à des besoins individuels, sans une compréhension des enjeux. Les étudiants peuvent maximiser leurs chances de réussite en développant une série de stratégies d'études et en utilisant les différents services disponibles.

Des étudiants peuvent trouver utile d'expliquer aux autres les effets du syndrome d'Asperger et l'impact possible sur les études. Par exemple :
  • - Difficultés de communication : compétences de conversation ; non-interprétation des signaux verbaux; compréhension des sarcasmes ou des métaphores; établir/maintenir le contact visuel, utilisation inappropriée ou sans sensibilité du langage
    - Difficultés sociales: engagement avec et relations aux autres; compréhension de l'humour, préférence à la solitude, frustration et impatience avec les autres

    "... J'aime les gens, mais je les trouve bizarres, illogiques, insignifiants et superficiels. Je peux comprendre intellectuellement, mais pas retracer leurs intentions ..."

    - Mauvaise organisation et gestion du temps
    - Difficulté à établir des priorités et à se concentrer sur les tâches
    - Difficulté de résolution de problèmes et de compréhension de la pensée abstraite
    - Manque de concentration et / ou de mémoire
    - Difficulté d'adaptation aux changements
    - Réponse à certains sujets: manque d'intérêt / motivation ou détresse / agitation
"... J'ai trouvé que les gens me regardaient si mes vêtements étaient en désordre alors j'ai utilisé la liste de contrôle suivante chaque matin : les chaussures sont assorties ; la chemise rentrée; les lacets de chaussures noués ; les chaussettes ne sont pas prises dans le pantalon, les cheveux peignés .. ».
Image

Préparation en vue des études
  • - Préciser les motifs des études, les objectifs globaux et les buts, intérêts et points forts.
    - Soyez prêt pour les différences entre l'enseignement secondaire et universitaire.
    - Si vous n'êtes pas sûr de ce qu’elles sont, essayez d'en parler à un responsable handicap [Disability Liaison Officer ] dans une Université ou à un enseignant dans une Ecole.
    - Envisagez d'étudier par étapes, par exemple un enseignement supérieur de transition ou des cours de certificat TAFE [ ?] qui conduisent à un diplôme universitaire.
    - Examinez les modalités de fourniture du sujet et des méthodes d'évaluation en ligne.
    - Contactez le responsable handicap [Disability Liaison Officer (DLO)] ou le Centre des étudiants avant le début du cours pour discuter d’aménagements spéciaux.
    - Mettez en place des systèmes de classement efficaces, avec code de couleur pour chaque sujet et des listes de matériel nécessaire pour chaque classe.
    - Créez un calendrier global pour tracer les devoirs d'évaluation (dates de début et d'échéance) et les dates d'examen. Les conseillers universitaires pourront aider à définir des objectifs réalistes et des plans d'étude.
    - Établissez des routines d'étude: découpez les travaux en parties gérables; alternez des tâches intéressantes avec des moins intéressantes; évitez les distractions et de concentrez-vous sur l'achèvement.
    - Organisez une zone d'étude calme, sans interruption.
    - Obtenez les plans des cours et des listes de livres avant le début du semestre et commencez toute lecture.
    - Maintenez un équilibre de vie: donnez-vous le temps de la socialisation, de l'exercice, de la relaxation et du sommeil.
«... Quand j'étais à l'école mes professeurs employaient un livre de communications pour y marquer toutes les tâches que j'avais à faire chaque jour. J'ai continué à le faire moi-même ..."

Techniques d'études et astuces

Cours et travaux dirigés
  • - Assistez à tous les cours magistraux, travaux dirigés et séances de laboratoire, en particulier les premiers quand la plupart des informations importantes est donnée sur le cours. Découvrez ce qui a été traité lors de toutes les séances manquées.
    - Arrivez tôt et décidez où vous asseoir: au devant afin de maximiser la concentration car il y a moins de distractions; ou à l'arrière à côté d'une allée ou d'une porte de sortie si des pauses ou des déplacements sont nécessaires.
    - Si la concentration est un problème, envisagez de renouveler d’assister aux cours et demandez aux conférenciers des copies de notes ou d'autres matériaux.
    - Faîtes les lectures préparatoires pour tous les cours magistraux et travaux dirigés.
    - Si organiser des matériels ou écrire rapidement est un problème, utilisez un ordinateur portable pour prendre des notes ou explorez les options de support technique par l'intermédiaire du DLO.
    - N'interrompez pas pendant les cours à moins que les étudiants soient invités à le faire.
    - Les étudiants sont censés participer, mais pas dominer les discussions des travaux dirigés : apprenez et mettez en pratique les indices pour prendre son tour dans la conversation; trouvez un équilibre entre participer et écouter les autres.
    - Évitez un comportement que d'autres estiment bizarre ou grossier, par exemple répéter les questions / commentaires et penser en parlant à haute voix.
    - Soyez pleinement préparé pour des présentations en travaux dirigés: exercez-vous et calculez l’élocution; organisez vos notes et soulignez les points clés; préparez des questions pour stimuler la discussion; établissez un contact visuel avec l'auditoire. Source “oral presentation skills information ».
«... Parfois je me sens comme si je ne m'appartiens pas, je me sens mal à l'aise dans « tuts »[tutes ?] ou à midi quand tout le monde semble savoir où il va et ce qu'il a à faire ..."

Préparer les devoirs
  • - Faites préciser le style académique requis pour les travaux écrits. Demandez aux conférenciers et aux conseillers universitaires des copies de modèles de devoirs.
    - Explorez les cartes conceptuelles [cartes mentales] et des logiciels tels que Inspiration et EndNote pour faciliter les tâches d’organisation des idées, la planification, la structuration et la fourniture de références.
    - Hiérarchisez les tâches et la lecture, déterminez et concentrez-vous sur la raison de la lecture avant de commencer, notez les points principaux et les détails bibliographiques en même temps que vous lisez.
    - Source d'informations sur les techniques d'étude avec les conseillers universitaires ou en ligne, par exemple Welcome to UniLearning.
Examens
Prenez très tôt des dispositions pour des évaluations alternatives avec le DLO.
  • - Sélectionnez les documents pertinents et gérez la révision appropriée au type d'examen. Demandez des explications pour tout ce que vous n’avez pas bien compris.
    - Explorez des techniques d'amélioration de la mémoire, comme Mind Tools.
    - Planifiez et conformez-vous à des horaires pour chaque question en examens.
    - Utilisez des techniques de relaxation pendant les examens.
«... Je suis arrivé à trouver utilement de l'aide dans les examens, je m’installe dans une pièce par moi-même ..."

Gérer son stress
Les élèves doivent apprendre à reconnaître les facteurs de stress et à gérer les niveaux de stress. Les facteurs de stress peuvent inclure:
  • - Echéanciers moins flexibles ou évaluation
    - Insatisfaction à l'égard des devoirs ou des essais
    - Commentaires négatifs ou notes faibles.
    - Changements inattendus, comme cours annulés, reportés ou déplacés
    - Rythme des cours
    - Absentéisme
    - Sujets déplaisants ou inintéressants
    - Interaction sociale.
"... J'ai l'habitude d'aller à la bibliothèque à l'heure du déjeuner pour lire. Même si j'ai eu une matinée difficile, cela me détend ..."

Des suggestions pour la gestion du stress comptent:
  • - Parlez à un conseiller ou au Disability Liaison Officer (DLO) sur les déclencheurs [ou techniques de détentes ? – « triggers »]et les techniques de gestion
    - Trouvez un espace sur le campus à utiliser comme lieu de retraite paisible
    - Pratiquez des techniques de relaxation plus efficaces.
    - Développez et mettez en pratique des compétences sociales et la gestion d’interactions personnelles
    - Cultivez des amitiés : adhérez à des clubs, des groupes d'étude et des listes de discussion en ligne.
«... Sur Internet, il y a toujours quelqu'un qui va me parler et je trouve plus facile de parler quand les gens ne me regardent pas ..."

Informations et ressources
Tous les établissements universitaires offrent des services de soutien ainsi des possibilités d'activités extra-scolaires et sociales. Il incombe à l'étudiant de se renseigner et de les exploiter.

Image
Aménagements

Les étudiants doivent prendre l’initiative de toutes demandes de renseignements au sujet des ajustements avec le responsable handicap ou le Centre Etudiant. Les aménagements peuvent être les suivants:
  • - règles d'assiduité flexibles
    - temps d’achèvement du cursus prolongé
    - Temps d’examen étendu, pauses ou autre localisation
    - Fourniture de conseil de preneurs de notes en cours [ ?]
    - Lieu de retraite calme
    - Technologie d'assistance, matériel et logiciel
    - Alternatives aux exigences de travail de groupe.
    - Assistance pour les besoins de négociation au cours des stages sur le terrain
    - Rendez-vous sur les compétences d’études.
"... J'ai fait le premier pas pour approcher les services concernés très tôt bien que j’étais anxieux à ce sujet ... toute cette aide est disponible, mais si vous voulez réussir au niveau universitaire, trouvez un membre du personnel de soutien qui comprenne le syndrome d’Asperger qui peut faciliter les stratégies de communication pour vous ... et vous aider à devenir plus proactif ... "

Divulgation proactive
Bon nombre de ces suggestions peuvent être mises en œuvre sans divulgation. Toutefois, l'institution ne sera pas en mesure de fournir une attention particulière ou des aménagements sans disposer des informations pertinentes. Les étudiants peuvent prendre des dispositions eux-mêmes ou en parler avec le responsable handicap qui peut alors faciliter un examen particulier ou des ajustements tout en préservant la confidentialité. Parmi les avantages de la divulgation du syndrome d'Asperger ou d’un autre TSA:
  • - accès à des installations et à des services y compris avec aménagements
    - une meilleure compréhension de la part du personnel universitaire
    - un plus grand soutien affectif.

«... Je pense que c'est une façon d'aider les gens à me comprendre ..."


Droits des Etudiants

Les étudiants qui ont un handicap ont des droits en vertu de la Disability Discrimination Act. Les étudiants qui estiment que leurs besoins ne sont pas respectés devraient en discuter avec leurs professeurs ou le responsable handicap En cas d'insatisfaction, les plaintes peuvent être d'abord présentées dans des procédures internes à l'institution, puis transmises à l'Australian Human Rights Commission.
Ressources
Des ressources en ligne sont très utiles et faciles d'accès. Les conseillers universitaires et le personnel de la bibliothèque peuvent proposer et venir en aide pour la source des informations et des références. Les étudiants peuvent également se référer aux professeurs, aux tuteurs et au responsable handicap de leur établissement pour de plus amples renseignements et conseils.
Liste d’organismes et de groupes de soutien.
(...)
Image

http://www.services.unimelb.edu.au/edp/ ... ergers.pdf
Guide réalisé en collaboration par l’Université de Melbourne et l’Université Catholique Australienne (1997) l'Australian Catholic University collaboration) - Version révisée, financée par le ministère australien de l'éducation 2009
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19339
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#2 Message par Jean » dimanche 17 janvier 2010 à 14:31

Survivre dans le milieu de l’Université

Traduction de "Surviving the University Environment"
Pour les liens, voir la page originale : http://www.users.dircon.co.uk/~cns/different.html

L’Université peut offrir beaucoup aux personnes avec AHN/SA, mais l’adaptation à l'environnement non-académique peut être difficile. Aucun de ces problèmes n’est insurmontable, mais ils sont beaucoup plus faciles à manier si tu t’y es préparé à l'avance.

Logement indépendant

· Si tu habites loin de chez toi pour la première fois, tu peux avoir de la difficulté à planifier et organiser des tâches comme l'achat de nourriture, la lessive, etc
· Si tu habites dans un foyer universitaire, certaines de ces tâches peuvent être facilitées (par exemple, restaurants universitaires), mais l'hébergement partagé peut souvent signifier un manque d'intimité et de solitude, et composer avec les colocataires ou camarades du foyer peut être très difficile.

Santé


· Avoir une alimentation équilibrée peut être très dur. Beaucoup de gens avec AHN/SA ont tendance à oublier de manger, ou manger beaucoup trop ou trop peu. Manger la même nourriture tous les jours ou manger seulement une petite gamme d'aliments peuvent conduire à passer à côté de nutriments essentiels.
· Sauf si tu vis dans ou près de ton domicile familial, tu devras faire face à un nouveau médecin (médecin de l'université) si tu es malade, ou si tu as besoin de te faire prescrire des médicaments.

Socialisation

· Tu rencontreras beaucoup de nouvelles personnes (ce qui est encore pire si tu as des tendances à la prosopagnosie (cécité du visage)), et composer avec l'environnement social peut être difficile. Andrew Coll a mis en ligne quelques conseils sur la socialisation des personnes AHN / SA. Un avantage est que les autres étudiants tolèrent souvent beaucoup plus les «bizarreries» qu'à l'école.http://www.members.tripod.com/colla/soc ... Guide.html

Sexualité


· L’Université peut être un moment où les problèmes sexuels passent au premier plan, en particulier pour les personnes avec AHN/SA qui peuvent être des « floraisons tardives» à cet égard. Le site « Être autiste et Gay » est une ressource utile si tu penses que tu es lesbienne, gay ou bisexuel.
· Si tu es (volontairement ou involontairement) célibataire, comme beaucoup de gens avec AHN/SA le sont, il est facile d'avoir l'impression à l'université que tout le monde est impliqué dans une relation, sauf toi. Si cela devient déprimant, essaye le site « Célibatate FAQ » (qui présente une vision positive du célibat volontaire), ou la page « célibat involontaire ». Ou essaye ACDate, qui est un service de rencontres spécialement pour les autistes.

Sécurité

· Toute personne qui semble naïve ou vulnérable est particulièrement susceptible d'être la cible de crimes, d'abus ou d'exploitation (ceci est vrai tant pour les hommes et les femmes). "Friends" Raping Friends - Could It Happen To You? présente des directives claires et raisonnables pour les deux sexes sur les moyens de prévenir le viol, une préoccupation particulière dans de nombreuses universités.

Stress

· L'université peut être stressante pour n'importe qui, mais ceux qui ont naturellement des niveaux élevés d'anxiété (ce qui est le cas de beaucoup de personnes avec AHN/SA) peuvent avoir plus de mal à l’affronter. Le site « Anxiety Panic Internet Resource » http://www.algy.com/anxiety/ a des informations et des conseils sur l’adaptation au stress et à l'anxiété. Ce centre de conseil étudiant donne des conseils utiles pour les élèves sur « Test d'anxiété » et » Gestion du stress. »
· L’exercice énergique régulier peut aider à réduire l'anxiété et l'hyperactivité chez certaines personnes autistes. Il peut être également efficace de trouver une forme socialement acceptable pour les « tics »[stims ?] physiques, comme se balancer sur une balançoire de jardin, ou dans un rocking-chair, ou sauter de haut en bas sur un mini-trampoline.
· Les personnes autistes peuvent être particulièrement sujettes aux problèmes de sommeil, surtout lorsqu’elles sont stressées. Examiner SleepNet pour plus d'informations sur les troubles du sommeil. Certains chercheurs ont suggéré qu’un supplément d'hormones, la mélatonine, peut être particulièrement utile pour les personnes atteintes de maladies du spectre autistique (NB La mélatonine est disponible uniquement sur ordonnance au Royaume-Uni, et certains craignent que ses effets à long terme n'ont pas encore été suffisamment étudiés).

L'abus de substances

· La relative imperméabilité à "la pression des pairs" peut sembler nous rendre moins enclins à l'abus d'alcool ou de drogues illégales, mais les gens peuvent aussi finir par abuser de ces substances comme un moyen de gérer le stress, en essayant "l'automédication", ou pour s’adapter aux situations sociales (Gunilla Gerland décrit cela dans son autobiographie, « Une personne à part entière »).
· Quel que soit votre point de vue moral sur la prise de drogues illicites, vous devriez être conscient que l'avis médical standard est que quiconque a des niveaux élevés d'anxiété, des tendances à la paranoïa, à la dépression ou tout autre problème mental ou émotionnel (catégorie qui comprend à peu près tout le monde sur le spectre autistique) ne doivent pas prendre de drogues illégales - apparemment cela peut conduire à côté des effets secondaires sérieux et inquiétants comme des épisodes psychotiques (mon sentiment personnel est que mon esprit est assez bizarre comme çà ...). Une personne a indiqué que sur les six personnes avec SA qu'elle connaissait comme ayant essayé différentes drogues dont la marijuana, tous les six ont ressenti des symptômes paranoïaques, dans un cas pendant plusieurs semaines.
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#3 Message par Ole Ferme l'oeil » lundi 18 janvier 2010 à 0:23

Jean a écrit : Pour les liens, voir la page originale : http://www.users.dircon.co.uk/~cns/different.html

peut être particulièrement utile pour les personnes atteintes de maladies du spectre autistique
Comment ça maladies ?
le texte original disait: "especially helpful for people with autistic spectrum conditions"

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Conseils pour l'université

#4 Message par Jonquille57 » lundi 18 janvier 2010 à 8:15

Des mots, Olé, toujours des mots : ce ne sont que des mots.... :roll: Le principal est qu'on se comprenne... :wink:

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19339
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#5 Message par Jean » lundi 18 janvier 2010 à 18:38

Ole Ferme l'oeil a écrit :
Jean a écrit : Pour les liens, voir la page originale : http://www.users.dircon.co.uk/~cns/different.html

peut être particulièrement utile pour les personnes atteintes de maladies du spectre autistique
Comment ça maladies ?
le texte original disait: "especially helpful for people with autistic spectrum conditions"
Yes, sir. C'est la faute de Google (je crois :? )... Maintenant, je remplace "condition" par "état". Est-ce que çà va ?
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#6 Message par Ole Ferme l'oeil » mercredi 20 janvier 2010 à 0:37

C'est mieux!
Jonquille57 a écrit :Des mots, Olé, toujours des mots : ce ne sont que des mots.... :roll: Le principal est qu'on se comprenne... :wink:
Les mots influent beaucoup sur la pensée, un simple mot peut diriger la fa4on dont on va percevoir une information

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19339
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#7 Message par Jean » jeudi 21 janvier 2010 à 22:00

Compétences pour les études des étudiants ayant AHN ou SA
Study Skills For Students With HFA/AS

http://www.users.dircon.co.uk/~cns/study.html

À certains égards, avoir l’AHN / SA peut être un avantage académique pour un étudiant, mais il peut aussi créer des problèmes. L'important est d'être conscient de la façon dont tu apprends mieux, et ne pas présumer que ce qui fonctionne pour les étudiants « neurotypiques » sera forcément mieux pour toi.

Quelques avantages ...

La plupart des étudiants trouvent qu’une vie sociale animée fait obstacle à leurs études. Il s'agit d'un problème que nous n’avons généralement pas :-)
Certaines personnes atteintes d’ AHN / SA ont une mémoire inhabituelle et / ou une affinité naturelle avec les ordinateurs - les deux vous donnent une longueur d'avance naturelle.

Le style formel requis pour la rédaction d’une dissertation académique est généralement beaucoup plus facile à maîtriser que la conversation sociale « fortuite ».

Hans Asperger a suggéré que le monde universitaire peut être le milieu naturel de personnes brillantes avec SA, et d'autres chercheurs ont même pensé que le stéréotype du «professeur distrait» aurait pu être basé sur des personnes avec SA.

Anomalies sensorielles et traitement de l'information

Beaucoup de gens avec AHN / SA ont des styles de traitement de l’information idiosyncrasiques - voir cet article sur Les styles d'apprentissage et l'autisme, et "Le mode d'apprentissage hyperlexique" à l'Association American Hyperlexia . Pour certains, absorber de longues chaînes d'informations auditives (comme des conférences) peut être impossible, tandis que les données visuelles - textes ou de diagrammes - sont très faciles à saisir. Ou vice-versa. Tu as besoin d'adapter tes méthodes d'étude à ce qui fonctionne pour toi. Par exemple, si tu fais "la sourde oreille» dans les conférences, renseigne-toi alors si tu peux prendre un magnétophone et les enregistrer.

Tu pourrais trouver utile de s'informer sur les ressources éventuelles de ton université a pour les étudiants aveugles, sourds ou avec handicap d'apprentissage, comme les livres sur cassette ou les transcriptions de conférences.

Certains des logiciels conçus pour s'adapter aux ordinateurs pour les personnes handicapées peuvent également être utile si tu as des problèmes visuels ou des difficultés de coordination - Les fans de Mac doivent vérifier les ressources d'Apple pour handicap, à leur Special Needs page.

Les amphithéâtres surpeuplés peuvent être source de stress si tu as des problèmes avec la proximité physique - la seule solution est d’arriver assez tôt pour avoir une place côté couloir, et de demander éventuellement d’être autorisé à s'assoir à l'écart (ou même dans une pièce séparée) pour les examens.

Si des problèmes de traitement auditif signifient que tu as de la difficulté à "filtrer" le bruit de fond dans une salle de classe ou une salle de séminaire, ou si vous êtes allergique à certains bruits, vous pouvez trouver le NoiseBuster utile - il filtre les bruits de fond par voie électronique tout en laissant clairs la voix et le bruit des autres au premier plan. J'aimerais bien entendre parler de quelqu'un d'autre qui a essayé cela, car il fonctionne très bien pour moi.

Parfois, des conseils et des ressources destinés à l'apprentissage des élèves handicapés peuvent être utiles.

Planification


Tu pourras être amené à structurer ton propre temps et à planifier ton travail pour respecter les échéances à long terme dans une beaucoup plus grande mesure qu'auparavant. Il peut être très difficile de juger par toi-même si tu travailles trop peu ou trop, surtout si tu as tendance à soit la désorganisation ou le perfectionnisme, et il est donc important de t’assurer d'obtenir un retour sur information adéquat auprès de tes enseignants.

Le caractère obsessionnel et le perfectionnisme peuvent constituer des atouts pour un travail universitaire, mais les deux peuvent aussi être des handicaps, s’ils sont mal dirigés ou hors de contrôle.

Adaptation à la situation de cours


Si le fonctionnement dans des situations de groupe est un problème, alors les séminaires et les groupes de discussion peuvent être difficiles.

Si tu es encore en train de chercher à quelle université postuler, tu voudras peut-être savoir ce quelle est la principale méthode d'enseignement dans une université donnée – utilise-t-elle principalement des tutoriels seul-à-seul, des séminaires, des conférences, des travaux de laboratoire, ou des ordinateurs ? Pour certaines personnes, l’enseignement seul-à-seul peut être mieux adapté à leurs besoins, tandis que d'autres le jugeront peut-être trop intense. Si tu penses être incapable de faire face à un environnement de campus, renseigne-toi sur l'apprentissage à distance ou les universités en ligne.

Les conseils d'Anna-Rose, un étudiant avec SA :
  • «Chaque doublure d'argent a son nuage
    Chaque verre est à moitié vide
    Chaque brin d'herbe n'est pas plus verte de l'autre côté
    Sauf si vous voulez qu'il en soit autrement
    Travailler dur
    Planifiez bien votre temps
    Réussissez et prouvez-leur qu’ils ont tout faux
    Obtenez les notes que vous visez pour
    Aller chercher des distinctions (et obtenir des mérites)
    Vous réussissez même lorsque vous croyez échouer
    Après tout, vous êtes ici n'est-ce pas? "

  • "every silver lining has its cloud
    every glass is half empty
    every blade of grass is not greener on the other side
    unless you want it to be otherwise
    work hard
    plan your time well
    succeed and prove them all wrong
    get the grades you aim for
    go for distinctions (and get merits)
    you succeed even when you perceive you fail
    after all you are here aren't you?"

AVERTISSEMENT: Tout cela est basé seulement sur une expérience personnelle. Ce qui marche ou provoque des problèmes pour une personne peut ne pas faire la même chose pour une autre.
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
omega
Forcené
Messages : 1669
Enregistré le : lundi 18 janvier 2010 à 17:22

Re: Conseils pour l'université

#8 Message par omega » vendredi 22 janvier 2010 à 14:30

Super intéressant. Merci. :bravo:

Pour ma part, la fac fut un cauchemar: absence de repères, rythme trop laxiste.
Par contre la prépa aurait pu être le paradis: pour la discipline quasi martiale, le niveau d'exigence et le contenu de l'enseignement. Malheureusement, beaucoup de formatage social aussi.
«Nous sommes tous des farceurs: nous survivons à nos problèmes.» (Cioran)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19339
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#9 Message par Jean » vendredi 16 avril 2010 à 22:16

Une fiche pratique d'Autism Ontario :
Éducation des élèves atteints d’autisme après l’âge de 21 ans

Extrait (je traduirais "accommodations" plutôt par "aménagements")
Accommodations et stratégies pour faciliter le succès
Technologie adaptative
• Logiciel de texte à la parole
• Outils de soutien grammatical
• Assistants électroniques ou Palm PilotsMC
• Aides pour la communication / voix
• Logiciel d’application visuelle
Accommodations pour les tests et les examens
• Prolongation des temps de tests
• Formats alternatifs de tests, d’examens et de tests de connaissances
• Milieux alternatifs pour rédiger des tests et des examens
• Usage d’ordinateurs ou de logiciels spécialisés pour les tests
• Scribes
Accommodations et stratégies pour faciliter l’apprentissage
• Transitions graduelles
• Placement en classe
• Assistant éducatif
• Tuteurs
• Personnes pour prendre des notes
• Vie sociale sur le campus
• Soutien et stratégies organisationnels
• Une structure claire pour suivre le progrès
• Conseils d’orientation
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Re: Conseils pour l'université

#10 Message par bernard » samedi 17 avril 2010 à 22:50

Jean a écrit : Quelques avantages ...
La plupart des étudiants trouvent qu’une vie sociale animée fait obstacle à leurs études. Il s'agit d'un problème que nous n’avons généralement pas :-)
Je discutais il y a un mois avec un de mes neveux qui veut devenir biologiste marin et fait des études à l'université de Perpignan. Il me disait qu'il fait souvent la fête. Je me suis rappelé que sur mes 4 années à l'Université de Grenoble, je n'ai jamais participé à une seule fête, et cela ne m'a pas manqué.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Re: Conseils pour l'université

#11 Message par bernard » samedi 17 avril 2010 à 22:56

omega a écrit :Super intéressant. Merci. :bravo:
Pour ma part, la fac fut un cauchemar: absence de repères, rythme trop laxiste.
Par contre la prépa aurait pu être le paradis: pour la discipline quasi martiale, le niveau d'exigence et le contenu de l'enseignement. Malheureusement, beaucoup de formatage social aussi.
Exact, même remarque.
J'ai fait une première année de prépa puis je suis revenu vers l'université.
En prépa, j'ai souffert de ce formatage social. Par contre, j'ai apprécié la discipline, le niveau d'exigence et le contenu de l'enseignement comme tu le dis aussi.
Pour la fac, j'ai profité des temps libres pour m'enfermer dans les bibliothèques sur le campus (celle de l'université la BU, mais aussi celle de l'IRAM (Institut de Radio-Astronomie Millimétrique) qui venait d'ouvrir sur le campus et qui regorgeait de livres d'astronomie.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#12 Message par jakesbian » dimanche 18 avril 2010 à 15:57

au fait, bernard,

ton fiston, en fac... çà va ?

autrement... trop facile... pour toi 2 petits problèmes:

1- j'ai un bidon de 5l et un bidon de 3l; comment faire pour obtenir 4l ?

2- un nénuphar planté dans un étang double de surface tous les jours; il met 30 jours à couvrir l'étang; combien de temps faudrait-il à 2 nénuphars ?

c'est betty qui a posé les pb à nico et moi; on les lui avait posé en stage à france-télécom...
... et ce qui est intéressant est que, ce sont plutôt les physiciens qui réussissaient le 1er, et les informaticiens le 2ième... question vitesse, biensûr.
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Re: Conseils pour l'université

#13 Message par bernard » dimanche 18 avril 2010 à 23:40

Oui, le fiston se passionne pour la physique.
Il a eu de bonnes notes au dernier partiel.
Il a essayé de nouer quelques contacts avec d'autres étudiants, mais comme il ne raconte rien, on n'en sait pas plus.
Cette semaine, son cousin de Paris est descendu par le train. Au niveau scolaire, le cousin continue avec les 18 à 19 de moyenne. Il pense faire une prépa à Louis Legrand ensuite.
Et demain soir, c'est Lucie qui héberge sa copine aspie du club poney. La copine est à 19 de moyenne. Cela a donné du punch à Lucie qui pense qu'elle peut y arriver aussi (elle est passée de 15 de moyenne au 1er trimestre à 17 au second : meilleure estime de soi suite à la dernière réunion parents-professeurs dont 4 lui ont dit devant nous qu'elle était capable de prendre la tête de la classe si elle arrive à se concentrer - elle fait des fautes d'inattention). La copine de Lucie a 2 frères : un de 18 ans qui est en prépa à Louis Legrand et un de 14 ans qui est autiste.
Demain soir j'aurai 4 EIP autour de mes (7 au carré) bougies :lol:
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Re: Conseils pour l'université

#14 Message par bernard » lundi 19 avril 2010 à 0:21

Je connaissais les 2 problèmes.
1. 29.
2. 5 moins 3 reste 2. On vide 3. On met 2 dans 3. Remplir 5. Verser 5 dans 3 qui contient 2. Donc 5 contient 4 litres.

A moi :
1. Gwen court et rattrape le deuxième qu'il dépasse. Gwen devient le ... ?
2. En courant, Gwen tombe dans un trou de 12 mètres de profondeur. A l'aide de ses mains, il arrive à remonter de 3 mètres la journée, mais glisse et redescend de 2 mètres la nuit pendant son sommeil. Combien faudra-t-il de jours à Gwen pour s'en sortir ?
3. A l'arrivée de Gwen, ceux arrivés avant lui décident de trinquer entre eux et avec Gwen bien sur. On entend 36 tintements de verres. Quel est le classement de Gwen ?

Indication: problèmes à piège.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

Re: Conseils pour l'université

#15 Message par maho » lundi 19 avril 2010 à 7:58

c'est betty qui a posé les pb à nico et moi; on les lui avait posé en stage à france-télécom...
Parce qu'ils plantent les nenuphars au FT??????
M'etonne pas qu'on a des problemes de telephone!!
Joyeuse anniversaire Bernard!!!
Pour tes questions (je ne suis pas reveillé encore :lol: )
1. Il devient deuxieme
2. 10 jours (il va jamais gagné a cette vitesse!!!)
3. Effectivement une piege, car on peut supposer qu'il est 36eme, mais en sachant qu'il va etre bien entouré de gens d'Asperansa, s'ils sont au nombre de 35, il sera premier :lol:
Et de toute facon pour Asperansa il sera toujours premier :bravo:

Attention Gwen, il y a pas mal de pieges sur la route, entre les trous de 12 metres et le picolage au bout, tu as du pain sur la planche :lol:
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Répondre