Conseils pour l'université

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Z999
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : samedi 25 janvier 2014 à 13:08
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Conseils pour l'université

#61 Message par Z999 » lundi 5 décembre 2016 à 0:31

J'ai rencontré l'année dernière une enseignante à Rennes 1 qui a travaillé sur le sujet des TSA, des surdoués, elle m'a dit récemment qu'elle voudrait bien participer à une structure d'aide aux étudiants autistes, mais qu'elle ne pensait pas avoir la légitimité pour la créer, pour elle cela devrait venir de l'Université.
Je suis quelque peu désespéré en relisant cela, j'aimerais savoir ce que vous en pensez.
D'un Z qui ne veut rien dire. Diagnostiqué Asperger en octobre 2013.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19341
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#62 Message par Jean » jeudi 8 décembre 2016 à 11:06

Les vidéos de la conférence de Lorient

4 vidéos - 2 autres à suivre

« Comment préparer l’avenir professionnel des étudiants avec autisme », par Charlotte Lemoine, déléguée générale, et Anaïs Garnault, Job Coach, Handisup Haute-Normandie (guide Simon).



http://www.asperansa.org/presentation_lorient_2016.html

Merci à Pierre Jaouen et au cinéma associatif de Saint-Renan, merci aux aspies ou autistes de haut niveau qui ont fait bénévolement les montages vidéos.
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19341
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#63 Message par Jean » vendredi 30 juin 2017 à 9:34

Désormais sur la chaîne Youtube d'Asperansa

https://www.youtube.com/watch?v=RgmpvmbHgU8&t=61s
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19341
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#64 Message par Jean » vendredi 30 juin 2017 à 9:36

Vienne - Vie associative
La Fondation soutient les étudiants " Autiste Asperger "
29/06/2017 05:40

Afin de réduire les inégalités dans l’accès aux études supérieures et à l’emploi pour les jeunes en situation de handicap, la fondation soutient le projet aux étudiants “ Autiste Asperger ”.


L'égalité des chances est l'affaire de tous, assure Michel Guérin. Le délégué général de la Fondation Poitiers Université ajoute « qu'il est urgent d'œuvrer pour que chaque jeune puisse pleinement exploiter son potentiel, c'est l'objectif du pôle handicap de l'université et du soutien de la Fondation dans le cadre de l'axe " L'humain au cœur de l'université " ».

Dans cet esprit la Fondation porte le nouveau projet de l'association d'étudiants « HandiSup » intitulé « le soutient aux étudiants Autiste Asperger » à travers une aide de 4.500 €. « Le réseau interne de la Fondation, explique Michel Gérin, une banque, partenaire de la Fondation m'a mis en relation avec la Fondation JM Bruneau (sous l'égide de la Fondation de France) dont son slogan est en accord avec nos valeurs : " La plus grande richesse : être utile aux autres en partageant les fruits de sa réussite. " »

Treize étudiants diagnostiqués « Autiste Asperger » ont suivi durant l'année 2016-2017 un cursus à l'université de Poitiers. Grâce à cette aide, l'association « HandiSup », qui remplit une mission complé- mentaire au pôle handicap de l'université, a permis d'assurer un renfort aux étudiants concernés par cette pathologie.

Créer du lien social afin d'éviter l'isolement

Les personnes frappées d'autisme avec le syndrome Asperger présentent, souvent, malgré une intelligence normale voire supérieure à la moyenne, un manque de confiance en eux, à la gestion du stress et de l'angoisse devant une situation inconnue. Cet état nécessite la présence d'une aide qui se traduit par l'accompagnement d'une personne qui suit l'étudiant, au quotidien, dans ses tâches parfois domestiques (faire les courses par exemple) ainsi que dans son cadre universitaire. Le parcours du domicile à la faculté s'inscrit dans la mission des accompagnateurs. L'aide financière perçue par la Fondation a permis de réaliser au plus près un suivi précieux et de qualité pour ces étudiants bénéficiant d'une égalité des chances d'obtention de leur diplôme au même titre que tous les autres inscrits à l'université de Poitiers.

L'accompagnement passe par la volonté de l'association de « créer du lien social » afin d'éviter « l'isolement » des étudiants frappés d'autisme avec le syndrome Asperger. « Dans nos échanges, observe Nicolas Nantes, coordinateur de l'association HandiSup, ils ne perçoivent pas toujours le sens que nous avons voulu donner à la phrase, ce langage pragmatique. »

La Fondation Poitiers Université s'est impliquée en soutenant ce nouveau projet de l'association « HandiSup » pour combler ce fossé entre ces étudiants et les autres : aujourd'hui les étudiants reconnus pour ce type de pathologie sont plus nombreux à suivre un cursus universitaire qu'il y a trois ans. « Le nombre de pathologies n'a pas augmenté, analyse Michel Guérin, c'est l'université qui accueille dans de meilleures conditions ces étudiants qui s'autorisent désormais un parcours universitaire.
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19341
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#65 Message par Jean » vendredi 10 novembre 2017 à 7:25

http://www.occitanie-tribune.com/articl ... niversite/


HAUTE-GARONNE - TOULOUSE - Le projet « Construire une Université Aspie-Friendly », un nouveau cursus à l’université pour favoriser la construction d’un enseignement supérieur inclusif.


« Construire une Université Aspie-Friendly », projet coordonné par l'Université Fédérale Toulouse MidiPyrénées et rassemblant 25 établissements et partenaires en France, a pour ambition de mettre en place une expérience d’amélioration de l'intégration universitaire pour les personnes avec troubles du spectre de l'autisme sans déficience intellectuelle. Ce projet fait partie des 17 lauréats de l'appel à projets (AAP) "Nouveaux cursus à l'université" du Programme d'investissement d'avenir (PIA) 3, avec à la clé, une dotation d'un montant de 5 M€.

Les troubles du spectre de l'autisme font l’objet d’une priorité politique, à travers les « Plans Autisme », dont le 4 ème est en cours de lancement. Si l’imaginaire collectif associe souvent l’autisme à l’absence de parole et à des déficiences intellectuelles, il faut rappeler que de nombreuses personnes avec autisme n’ont aucune déficience intellectuelle, et même parfois des capacités remarquables. Pourtant, dans l'enseignement supérieur, on constate que ces personnes sont peu présentes. Or, les « Aspies », et plus généralement les étudiant·e·s à besoins éducatifs particuliers, représentent une richesse intellectuelle et des opportunités d’innovation incontestables.

De l’accès aux formations à l’insertion professionnelle

Véritable "orchestration de l'accessibilité", le projet Aspie-Friendly place l'intégration universitaire et professionnelle au cœur de son dispositif et propose des actions concrètes :

- création d’un centre national de ressources et d’accompagnement dédié à l'autisme ;

- innovation pédagogique et numérique pour des parcours adaptés ;

- formation et sensibilisation des enseignant·e·s, personnels, étudiant·e·s ;

- préparation à l’entrée dans l’enseignement supérieur ;

- montage de partenariats avec des entreprises pour construire un parcours progressif d’insertion professionnelle ;

- Job coaching ;

- participation d’équipes de recherche spécialistes de l’autisme.

Ces actions seront évaluées afin de permettre, en cas de succès, un essaimage vers d’autres établissements et vers d’autres formes de handicap.

Un réseau de partenaires

Porté par le Professeur Bertrand Monthubert dans le cadre de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, ce projet regroupe 15 établissements d’enseignement supérieur et de recherche au niveau national, mais aussi des entreprises importantes. Chacun des partenaires apporte des compétences importantes, que ce soit en ce qui concerne l’expertise sur l’autisme, l’innovation pédagogique, les technologies numériques, l’inclusion des personnes en situation de handicap… En créant une synergie unique entre ces forces complémentaires, le projet constitue un espoir pour tous ceux qui aujourd’hui sont concernés par l’autisme sans déficience intellectuelle.

PIA > AAP "NCU" : viser la réussite et l'insertion professionnelle des étudiant-e-s

Cet appel à projets intervient dans le cadre de la réforme du premier cycle des études supérieures et vise à améliorer la réussite et l'insertion professionnelle des étudiant-e-s. Qu'il s'agisse de démarches pédagogiques innovantes, pluridisciplinaires ou de l'organisation de nouveaux parcours, les 17 projets sélectionnés contribueront directement au déploiement de cette réforme. Dès septembre 2018, les actions proposées permettront des parcours plus flexibles et plus individualisés.

Projet ASPIE > les partenaires : Aix-Marseille Université, Université Grenoble Alpes, Université Paris Saclay, Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, CNAM, Université Clermont-Auvergne, Université de Bordeaux, Université de Cergy-Pontoise, Université de Montpellier, Université de Nîmes, Université de Picardie Jules Verne, Université de Poitiers, Université de Rouen, Université Paris-Descartes, Université Paris-Est Créteil, Unité de Recherche Clinique en Economie de la Santé d'Île de France, Microsoft France, Auticonsult, Centre Ressource Autisme, Conférence des Doyens et Directeurs des UFR Scientifiques, Fédération Régionale de Recherche en Psychiatrie(FERREPSY), Fédération des Handicaps Neurologiques, Psychiatriques et Sensoriels (FHU HoPeS), Université des Sciences en Ligne (Unisciel) et Fondation Fonda'Mental.

À propos de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

L'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées est une structure qui rassemble les principaux établissements d'enseignement supérieur et de recherche de Toulouse et sa région (4 universités, 19 écoles d’ingénieurs ou écoles spécialisées et 6 organismes de recherche). Son ambition est d'œuvrer au rayonnement du site universitaire dans son ensemble afin d’inscrire celui-ci au meilleur niveau international aux plans académique et scientifique et en favorisant les conditions d’accueil et de vie des étudiants ou chercheurs français et étrangers qui y sont rattachés. Aux côtés de ses membres, l'Université Fédérale focalise ses compétences sur des missions transversales couvrant tous les domaines de la vie universitaire : formation, relations internationales, recherche et doctorat, valorisation, vie étudiante, coopération documentaire, diffusion de la culture des sciences et des techniques, informatique et immobilier
UNIVERSITÉ FÉDÉRALE TOULOUSE MIDI-PYRÉNÉES (09-11-17)
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8453
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#66 Message par Benoit » vendredi 10 novembre 2017 à 8:58

Mais zéro autistes dans le plan, je précise vu que j'ai cherché à monter un projet avec l'université de Toulouse (maintenant c'est fini).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: Conseils pour l'université

#67 Message par MrsJack » samedi 11 novembre 2017 à 0:29

En voyant l'UPJV dans la liste des partenaires j'ai googlé et j'ai vu qu'ils proposaient un DU "Autisme et troubles envahissants du développement." pour compléter des formations des professionnels du domaine médical, travailleurs sociaux, enseignants et psychologues.
https://extra.u-picardie.fr/disi4/infoc ... he/idf/523
Je ne sais pas ce qu'il vaut. :innocent:
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25055
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Conseils pour l'université

#68 Message par freeshost » samedi 11 novembre 2017 à 9:55

À l'université, dans tous les cursus, est-on obligé de rédiger des travaux de mémoire et autres trucs du genre ?

Y a-t-il des hautes écoles (après le bac') où il n'y a pas de gros travail de mémoire à composer ? (Où on est évalué sur nos compétences, et non nos qualités à composer du verbiage verrouillé par le droit d'auteur...)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8453
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#69 Message par Benoit » samedi 11 novembre 2017 à 11:40

freeshost a écrit :À l'université, dans tous les cursus, est-on obligé de rédiger des travaux de mémoire et autres trucs du genre ?

Y a-t-il des hautes écoles (après le bac') où il n'y a pas de gros travail de mémoire à composer ? (Où on est évalué sur nos compétences, et non nos qualités à composer du verbiage verrouillé par le droit d'auteur...)
Oui, partout.
Faire du blablah et dilluer son ignorance dans des pages de verbiages est une garantie d'echec, en tout cas dans les filieres scientifiques.
Le seul truc vraiment discutable des cursus, c'est les taches de "bibliographie" qui ne servent a rien, vraiment.

De plus en plus, les travaux sont juges en fonction de leur qualite intrinseque. (Bon, il faut quand meme savoir ecrire des phrases comprehensibles, on ne sais jamais peut etre que cette precision est necessaire).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19341
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Conseils pour l'université

#70 Message par Jean » jeudi 16 novembre 2017 à 17:51

Autiste et handicapé, il demande un auxiliaire à la fac
Publié le jeudi 16 novembre 2017 à 17:02 par Capucine GILBERT..

Image
En 2016, Tangi Meston a été interviewé par Mouloud Achour pour raconter son histoire. © DR

Tangi Meston, autiste et handicapé physique, étudie à Bruz. Il a demandé à avoir un auxiliaire de vie à l'université. Mais depuis deux mois, son dossier est en attente. Il a lancé une pétition pour faire bouger les choses.

« Je n'en peux plus de me battre. » Tangi Meston, habitant de Baulon, lance un cri d'alarme. Infirme moteur cérébral et atteint d'autisme Asperger, ce jeune de 20 ans a obtenu son baccalauréat en juillet 2016. Après une année de césure pour faire de la rééducation, il s'est inscrit en septembre 2017 à l'Institut Catholique de Rennes (ICR) en licence de lettres et de communication.

Mais depuis la rentrée, il déchante. Alors qu'un auxiliaire de vie scolaire (AVS) l'a aidé pendant toute sa scolarité, il se retrouve aujourd'hui seul en cours. En effet, la loi française indique que tous les élèves handicapés peuvent bénéficier d'une aide. « Depuis 2007, pour les études supérieures, l'AVS n'est plus à la charge de l'Éducation nationale, comme c'est le cas jusqu'au lycée, mais doit être recruté par l'université », détaille Yanis Bacha, conseiller presse au cabinet de la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

Tangi Meston et son père ont tenté de faire une demande. Mais rien ne bouge. Ils ont contacté la Maison départementale des personnes handicapées de Rennes et la Direction diocésaine de l'enseignement catholique dont l'ICR dépend. Leur réponse ? « Soit le dossier traîne, soit ce n'est pas possible. » De son côté, le directeur de l'ICR, Olivier Dupourqué, « comprend le problème » mais admet ne pas avoir de ressources financières pour recruter un AVS. « Nous sommes une petite structure financée à 95 % par des fonds privés. » Selon lui, il devrait s'agir ici « du domaine de l'État ».

15 000 signatures
Pourtant, la présence de cet auxiliaire est indispensable pour Tangi Meston. Aujourd'hui, il ne peut ni se déplacer aux toilettes, ni porter son plateau au restaurant universitaire, ni consulter les ordinateurs à la bibliothèque, trop hauts pour lui. « Je m'empêche de boire lorsque je suis à l'université et suis obligé de demander aux autres élèves de m'aider. J'essaye de suivre les cours mais je n'en peux plus. Je souffre d'une dépression. » Pour ses examens, il est obligé de faire appel à un prestataire privé pour l'aider. « Cela coûte 17,60 € de l'heure », souligne-t-il.

Désespéré, le jeune étudiant a lancé une pétition sur Internet le 7 novembre. Celle-ci est adressée au président de la République, à la ministre de l'Enseignement supérieur, à la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées et à Brigitte Macron, « car elle est très engagée dans le monde du handicap ». Ce jeudi 16 novembre, elle atteint déjà plus de 15 000 signatures. Un espoir pour Tangi Meston. « Je ne m'y attendais pas, je suis très surpris. »
Capucine GILBERT.
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8453
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#71 Message par Benoit » jeudi 16 novembre 2017 à 18:30

Jean a écrit : Désespéré, le jeune étudiant a lancé une pétition sur Internet le 7 novembre. Celle-ci est adressée au président de la République, à la ministre de l'Enseignement supérieur, à la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées et à Brigitte Macron, « car elle est très engagée dans le monde du handicap ». Ce jeudi 16 novembre, elle atteint déjà plus de 15 000 signatures. Un espoir pour Tangi Meston. « Je ne m'y attendais pas, je suis très surpris. »
Même si ça n'a pas grand chose à voir avec l'autisme à mon avis (situation de multihandicap), le lien vers la pétition pour ceux qui veulent:
https://www.mesopinions.com/petition/so ... site/35835
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1178
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Conseils pour l'université

#72 Message par bézèdach44 » vendredi 17 novembre 2017 à 23:55

J'ai d'ailleurs un peu de mal avec le titre de l'article, qui oppose autisme et handicap... ce qui va renforcer dans l'esprit des gens que l'autisme n'est pas un handicap...
Autiste.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8453
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#73 Message par Benoit » mardi 21 novembre 2017 à 11:33

Jean a écrit :http://www.occitanie-tribune.com/articl ... niversite/


HAUTE-GARONNE - TOULOUSE - Le projet « Construire une Université Aspie-Friendly », un nouveau cursus à l’université pour favoriser la construction d’un enseignement supérieur inclusif.

...
A l'occasion d'un bref échange avec le porteur du projet, j'ai l'impression que le sujet est pris sérieusement en question par l'Université de Toulouse (plus sérieusement que ce qu'il me semblait par le passé avant son démarrage).

Je recommande aux étudiants Licence et Master qui dépendent de l'UFT de se signaler auprès du dispositif.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25055
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Conseils pour l'université

#74 Message par freeshost » vendredi 24 novembre 2017 à 2:09

Ça fait chier (et gaspillage de ressources humaines) de devoir rédiger un blabla pour "prouver" qu'on est compétent. Qu'en pensez-vous ?
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8453
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Conseils pour l'université

#75 Message par Benoit » vendredi 24 novembre 2017 à 9:31

freeshost a écrit :Ça fait chier (et gaspillage de ressources humaines) de devoir rédiger un blabla pour "prouver" qu'on est compétent. Qu'en pensez-vous ?
Que c'est la deuxième fois que tu exprimes cette idée. Est-ce que tu aurais quelque chose à nous annoncer ?

Sinon, je préfère être jugé sur une contribution écrite que sur une présentation orale.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Répondre