Problèmes gastro-intestinaux

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
pifpof
Occasionnel
Messages : 21
Enregistré le : jeudi 13 octobre 2011 à 21:26

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#46 Message par pifpof » jeudi 19 juillet 2012 à 23:38

C'est très intéressant, mais je n'y comprend pas grand chose je l'avoue.

Quels sont les tests que l'on pourrais demander à son médecin traitant concernant ces charmantes petites bactérie ? Ce qui permettrais déjà de cerner le problème ou en exclure d'autres, avant d'avoir à faire une biopsie dans les parois intestinal.

Merci beaucoup pour votre travail de diffusion et de vulgarisation.

Liane
Forcené
Messages : 916
Enregistré le : mercredi 4 janvier 2012 à 16:32

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#47 Message par Liane » vendredi 20 juillet 2012 à 12:13

A priori je ne pense c'est encore au stade expérimental. Et donc en tant que médecin de famille on n'a pas d'examens de base fiables à proposer. Il faut sans doute consulter les équipes qui sont autorisées à mener les études.
Mais Murielle pourra t'en dire plus.
Liane, maman de trois enfants géniaux dont un ado avec "un petit plus"

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20601
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#48 Message par Jean » samedi 4 août 2012 à 19:36

Anxiety, Sensory Over-Responsivity, and Gastrointestinal Problems in Children with Autism Spectrum Disorders
Traduction: G.M. Autisme Information Science
L'anxiété, la sur-réceptivité sensorielle , et les problèmes gastro-intestinaux chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique
Mazurek MO , RA Vasa , Kalb LG , Kanne SM , Rosenberg D , Keefer A , Murray DS , Freedman B , Lowery LA.

Extraits :
24% de l'échantillon ont connu au moins un type de problème gastro-intestinal chronique (constipation, douleurs abdominales, des ballonnements, la diarrhée, et / ou nausées pendant trois mois ou plus). (...)
Les résultats indiquent que l'anxiété, la sur-réceptivité sensorielle et les problèmes gastro-intestinaux sont des phénomènes interdépendants éventuellement pour les enfants atteints de TSA, et peuvent avoir des mécanismes communs sous-jacents.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20601
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#49 Message par Jean » lundi 24 septembre 2012 à 19:17

Caractérisation moléculaire du microbiote gastro-intestinal des enfants atteints d'autisme (avec et sans dysfonction gastro-intestinale) et de leurs frères et sœurs neurotypiques

Source
Extrait :
Les données ne confirment pas l'hypothèse que le microbiote gastro-intestinal des enfants atteints de TSA joue un rôle dans la symptomatologie de la TSA.

D'autres explications pour le dysfonctionnement gastro-intestinal dans cette population devrait être considérées comme l'anxiété élevée et les auto-régimes hypocaloriques.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20601
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#50 Message par Jean » dimanche 30 décembre 2012 à 0:30

Study finds no link between autism and gut microbes
Une étude ne révèle aucun lien entre l'autisme et les microbes intestinaux
https://sfari.org/news-and-opinion/news ... t-microbes
Emily Anthes - 5 novembre 2012

Controverse bactérienne :

Certaines études ont trouvé certaines espèces bactériennes chez les enfants atteints d'autisme et non chez les témoins, mais une nouvelle étude affirme qu'il n'y a aucune différence entre les groupes.

Contredisant une hypothèse populaire dans l'autisme, une nouvelle étude d'Australie n’a trouvé aucun lien entre l'autisme et les bactéries dans l'intestin. L'analyse, publiée le 20 Septembre dans la revue « Autism Research », rapporte que les systèmes gastro-intestinaux (GI) des enfants atteints d'autisme comportent les mêmes bactéries que celles développées typiquement dans leur fratrie 1.

"Notre conclusion était qu’il n'y a aucun organisme que l'on peut identifier comme étant toujours impliqué dans l'autisme», explique Enzo Palombo, professeur agrégé de microbiologie à l'Université de Technologie de Swinburne à Melbourne, en Australie, qui est l'un des chercheurs.

Basé sur 51 enfants atteints d'autisme et 53 frères et sœurs, l'étude est plus grande que la plupart des études sur le microbiome - la collecte des microbes dans le corps - chez les enfants atteints d'autisme. Comme les frères et sœurs partagent gènes et leur environnement, cette approche permet de réduire le «bruit» dans les données des facteurs non liés à l'autisme, selon les chercheurs.
Cependant, des critiques soutiennent que parce que les enfants d'une même famille ont tendance à avoir des microbiomes similaires, comparer les enfants qui souffrent d'autisme avec leurs frères et sœurs non atteints peut également rendre plus difficile de repérer des anomalies subtiles associées à l'autisme.

Pendant des années, les scientifiques ont soupçonné que quelque chose n’allait pas dans les intestins d'enfants atteints d'autisme. Plusieurs études ont montré, par exemple, que ces enfants souffrent de problèmes gastro-intestinaux à des taux beaucoup plus élevés que les autres enfants do2 3 4.

L'analyse des bactéries intestinales chez les enfants atteints de la maladie a révélé quelques conclusions provocantes. Par exemple, une étude réalisée en 2005 a révélé que les enfants sur le spectre de l'autisme ont des niveaux élevés de Clostridia, une classe de bactéries qui peuvent produire des neurotoxines, dans leurs intestins 5. Et dans une étude de cette année, les chercheurs ont constaté une classe de bactéries appelées Sutterella chez les enfants qui ont à la fois l'autisme et des troubles gastro-intestinaux, mais pas dans des contrôles avec un développement normal.

Certains chercheurs sont même allés jusqu'à suggérer que ces populations microbiennes atypiques peuvent activement contribuer aux symptômes de l'autisme. Par exemple, la recherche a montré l'année dernière que les acides gras produits par les bactéries intestinales peuvent altérer le cerveau et le comportement 6 7.

Lien obscur:

C'est une proposition controversée, en particulier parce que le lien entre l'autisme et les microbes intestinaux reste trouble. Jusqu'à présent, les études ont été faibles et leurs résultats contradictoires, impliquant différents types de bactéries.

Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont séquencé l'ADN extrait à partir des selles de 51 enfants atteints d'autisme et de 53 de leurs frères et sœurs non atteints, tous âgés entre 2 et 12. Les chercheurs ont alors comparé les séquences contre une base de données de génomes bactériens pour identifier les microbes dans chaque échantillon.

Il n'y a pas de différences significatives dans les types de bactéries ou leurs niveaux entre les enfants autistes et leurs frères et sœurs qui se développent normalement, selon les chercheurs. Ils n'ont pas trouvé de différences entre les microbes intestinaux des enfants autistes qui ont des symptômes gastro-intestinaux et ceux qui n'en ont pas, ou entre les enfants atteints de formes sévères de l'autisme et ceux qui ont des formes légères de la maladie.

"Nous montrons que le lien entre les bactéries spécifiques dans l'intestin et les symptômes autistiques et le comportement n'est pas défini», explique Palombo.

Cependant, d'autres chercheurs disent que c'est trop tôt pour rejeter l'idée que les bactéries intestinales jouent un rôle dans l'autisme.

«En général, je pense que c'est une étude bien gérée», explique Sydney Finegold, professeur émérite de médecine à l'Université de Californie, Los Angeles. Finegold complimente les chercheurs australiens, en particulier, pour leur échantillon de grande taille, et pour avoir inclus à la fois les enfants avec et sans problèmes gastro-intestinaux. Mais, il ajoute: «Je suis en désaccord avec la conclusion selon laquelle il n'y a pas de relation entre les bactéries intestinales et la dysfonction gastro-intestinale et l'autisme."

D'une part, selon Finegold, les résultats de l'étude peuvent être faussées par l'utilisation d'antibiotiques. Palombo et ses collègues ont exclu des enfants de leur étude lorsqu’ils avaient pris des antibiotiques au cours des 15 jours précédents, mais Finegold dit qu'il croit que ce critère n'est pas suffisamment rigoureux.

«Nous savons que l'impact des antibiotiques sur les bactéries intestinales dure pendant des mois, et certains diraient des années», dit-il. Il dit que ces études devraient de préférence exclure les enfants qui ont pris des antibiotiques à tout moment au cours des mois précédents.

Pour sa part, Palombo dit: «Je suis d'accord qu'une période plus longue d’abstinence aurait été idéale, mais nous ne pouvions pas avoir eu d’assez nombreux participants pour l'étude."

Des différences subtiles :

Palombo convient qu'il est trop tôt pour se prononcer sur un lien entre les bactéries intestinales et l'autisme. Une poignée d'enfants atteints d'autisme ont diverses anomalies bactériennes, telles que un niveau élevé d'une espèce ou d'une autre, dit-il, indiquant qu'un sous-ensemble des enfants atteints de la maladie peuvent présenter des différences.

Certains experts affirment qu’en comparant des microbes intestinaux des enfants autistes avec ceux de leurs frères et sœurs non atteints, plutôt que des contrôles indépendants, il peut être plus difficile de détecter des différences subtiles.

"L'autisme est une étiologie complexe», explique Catherine Lozupone, une stagiaire postdoctorale dans le laboratoire de Rob Knight de l'Université du Colorado à Boulder. «Il y a une base génétique pour lui et il y a une base environnementale pour lui."

Frères et sœurs partagent de nombreux gènes et expositions environnementales, on peut s'attendre à avoir des microbiomes similaires. En fait, certaines recherches ont montré que, tandis que les microbes intestinaux des enfants autistes sont très différents de ceux des contrôles indépendants, frères et sœurs ont des populations microbiennes qui se situent dans la moyenne5 8.

Prochains plans de l'équipe australienne pour chercher des différences dans les populations virales parmi ces groupes, ainsi que pour étudier si les bactéries chez les enfants autistes produisent des métabolites différents de ceux des enfants qui se développent normalement.

Dans l'ensemble, les résultats contradictoires de ces études pourraient résulter du fait qu'il n'y a pas encore d'une manière standard unique pour mener cette recherche, dit Lozupone.

En plus d'utiliser différents types de populations témoins, les chercheurs peuvent recueillir l'ADN microbien à partir d'échantillons fécaux ou, occasionnellement, directement d’une biopsie de l'intestin. Certains scientifiques comparent la présence de certaines espèces ou de genres, et d'autres recherchent des différences dans les familles ou catégories de bactéries, qui peuvent masquer des différences subtiles à la plus fine, du niveau de l'espèce.

"Il est vraiment difficile d'interpréter les résultats du microbiome», dit Lozupone. «C'est un nouveau domaine - nous en sommes encore à essayer de comprendre comment analyser les données."
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20601
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#51 Message par Jean » lundi 4 novembre 2013 à 12:39

Investigation of the relation between anaerobic bacteria genus clostridium and late-onset autism etiology in children
J Immunoassay Immunochem. 2014 Jan 2;35(1):101-9. doi: 10.1080/15321819.2013.792834.
Etude de la relation entre les bactéries anaérobies du genre Clostridium et l'étiologie de l'autisme à début tardif chez les enfants
Keşli R, Gökçen C, Buluğ U, Terzi Y.
Source : Department of Microbiology , Konya Education and Research Hospital , Konya , Trukey.
Le but de cette étude était d'étudier la relation entre l'étiologie de l'autisme infantile tardif et les bactéries anaérobies.

Trente enfants diagnostiqués avec un trouble autistique et un groupe témoin ont été inclus dans l'étude.
Les taux d'excrétion de l' acide 3 - (3-hydroxy phényl) -3- hydroxypropionique ( HPHPA ) qui est un produit métabolique du genre Clostridium , ont été mesurés par la méthode de chromatographie-spectrométrie de masse de gaz (MS -GC) à partir d'échantillons d'urine.
Quand les valeurs moyennes analysées d'HPHPA sont comparées avec chaque groupe, une différence statistiquement significative a été trouvée (p < 0,05).
Les données obtenues à partir de cette étude confirment l'existence d'une corrélation significative entre l' étiologie de l'autisme et des bactéries anaérobies


Source : http://autisme-info.blogspot.fr/2013/11 ... tween.html
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20601
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#52 Message par Jean » lundi 4 novembre 2013 à 13:04

Un article dans le dernier numéro de Cerveau et Psycho :
Cerveau&Psycho N°60 - novembre - décembre 2013
Des microbes dans la tête
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

cosima
Forcené
Messages : 1037
Enregistré le : mardi 8 octobre 2013 à 21:25
Localisation : Vaucluse

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#53 Message par cosima » lundi 4 novembre 2013 à 18:38

Mais on ne peut pas lire tout l'article... :?
Neuro pas du tout typique, diagnostiquée hqi, ne souhaite pas faire de diagnostic SA

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5657
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#54 Message par Bubu » mardi 5 novembre 2013 à 13:17

"Problèmes gastro-intestinaux" .... Moi je pète beaucoup, est-ce que ça compte ? Je pourrais avoir une médaille pour ça ?
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
chawacee
Forcené
Messages : 996
Enregistré le : mercredi 15 mai 2013 à 16:05

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#55 Message par chawacee » mardi 5 novembre 2013 à 15:21

BubuLeChercheur a écrit :"Problèmes gastro-intestinaux" .... Moi je pète beaucoup, est-ce que ça compte ? Je pourrais avoir une médaille pour ça ?
:lol:
Maman d'un enfant TED diagnostiqué au CRA de Reims.
Je ne suis pas très typique, sans avoir pourtant creusé la question d'une façon ou d'une autre.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20601
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#56 Message par Jean » mardi 5 novembre 2013 à 15:22

Trop commun pour valoir une médaille.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Vanaheim
Régulier
Messages : 33
Enregistré le : samedi 26 octobre 2013 à 2:03

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#57 Message par Vanaheim » mercredi 6 novembre 2013 à 15:45

Je l'avais posté dans le topic sur l'autisme et les problèmes environnementaux : http://videos.arte.tv/fr/videos/l_enigm ... 39678.html

Nath62
Forcené
Messages : 2521
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2012 à 22:15

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#58 Message par Nath62 » mercredi 13 novembre 2013 à 19:09

On avance, puis on recule, puis on réavance, sur ces soucis gastro intestinaux. A priori, pour en savoir vraiment plus, va encore falloir attendre pas mal de temps...
Mère absolument atypique (mais à quel niveau ?) d'une petite atypique de 5 ans dont le diagnostic est enfin en route..

Cailla
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : vendredi 13 septembre 2013 à 16:03

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#59 Message par Cailla » vendredi 15 novembre 2013 à 13:26

Spotlight on Autism’s Gut-Brain Connection http://www.autismspeaks.org/science/sci ... connection

Researchers explore how disruptions in the intestine’s community of digestive bacteria may influence brain development and autism // Though preliminary, the findings support Dr. MacFabe’s theory that the production of propionic acid and related fatty acids by antibiotic-resistant gut bacteria can increase the risk of autism or worsen its symptoms.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20601
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Problèmes gastro-intestinaux

#60 Message par Jean » mercredi 18 décembre 2013 à 18:58

Extrait de SESAME N°187 septembre 2013
En glanant dans les revues et sur internet - Docteur Gérard WARTER

Autisme et régimes
Les régimes sans gluten et sans caséine (SGSC) sont inefficaces et sans doute dangereux dans l'autisme selon l'AFSSA qui explique pourquoi l'argumentaire qui les sous-tend est faux.

Aux Etats-Unis, de 30 à 90% des enfants présentant un trouble envahissant du développement (TED) en suivent. En France l'AFSSA a été saisie de plusieurs cas
de malnutrition sévère due au régime SGSC.

Aucune donnée actuelle ne permet de conclure à un effet bénéfique à long terme de ce régime qui pourrait avoir des conséquences néfastes à court, moyen et long
terme.

Les précurseurs opioïdes alimentaires,incriminés dans cette théorie, ne peuvent pas franchir la barrière intestinale. On ne détecte pas de peptides opioïdes dans le sang humain en dehors de la grossesse. Les peptides opioïdes alimentaires n'ont pas d'effet pharmacologique appréciable in vivo. Les peptides naturels sont rapidement hydrolyses par les peptidases circulantes (comme le yaourt).

Aucun effet n'a été démontré concernant des antagonistes opiacés sur la triade autistique dans les essais cliniques contrôlés. Aucun peptide opioïde n'a été retrouvé dans les urines d'enfant autiste.

(Conférence organisée par l'Association Française des Diététiciens Nutritionnistes/AFDN relative aux conclusions d'un groupe de travail de
l'AFFSA présidé par le Dr. J. -L Bresson. http//www. afssa.fr/Documents/NUT-Ra-Autisme.pdf).Nutrition/Le Quotidien du Médecin, 10/06/2013.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Répondre