diagnostic / CMP ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 694
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: diagnostic / CMP ?

#31 Message par Curiouser » jeudi 2 juillet 2020 à 21:59

daphnée a écrit :
jeudi 2 juillet 2020 à 18:23
Dans ma tête le diagnostic va avec la résolution des difficultés s'il s'agit d'un TSA, puisque je pense qu'on ne peut pas donner les mêmes conseils à une personne autiste et à une personne neurotypique, ni analyser ses problèmes sans en tenir compte...
L'expression "résolution des difficultés" me semble mal adaptée. Comme l'a rappelé à juste titre CLSP_, les difficultés ne disparaîtront jamais, elles pourront seulement être atténuées dans certains cas, notamment si l'on apprend à se ménager quand on peut le faire (parce que certes, parfois, notamment dans le cadre du travail, ce n'est pas possible).
Mais ces aménagements, tu peux les faire déjà, pour certaines choses, et ce sans diagnostic.

Exemple concret : je ne supporte pas certains bruits (les motos, les sirènes, les bruits sifflants, parmi les choses les plus courantes et insupportables). Depuis des années, sans même au départ avoir entendu parler d'autisme, j'ai toujours des bouchons d'oreille à portée de main en cas de besoin, que je mets notamment quand je sais que je vais devoir prendre les transports (le métro ou le rer qui freine, c'est une torture), ou que je vais devoir être dans des rues passantes avec de la circulation. Ça n'empêche pas la fatigue, mais cela a au moins le mérite d'atténuer la douleur due à cette hypersensibilité.

Autre exemple : quand un événement social est prévu (généralement plus ou moins obligatoire, pour le travail par exemple), un jeudi ou vendredi par exemple, je vais m'arranger pour passer autant que faire se peut un week-end sans aucune autre sollicitation sociale, ni sans sortir, parce que je sais que mon énergie déjà bien entamée par l'événement social obligatoire dans la semaine sera encore plus basse si j'en rajoute le week-end.

Je rejoins également les propos de Dehlynah :
Dehlynah a écrit :
jeudi 2 juillet 2020 à 16:28
Pour le dossier MDPH, je rejoins les témoignages, ce n'est pas tant le diag que les difficultés concrètes rencontrées au quotidien qui sont listées précisément, donc avec un bon professionnel, même sans diag TSA ( "juste" avec un trouble anxio dépressif par exemple) tu peux tout à fait remplir un dossier, je veux dire, c'est légitime et reconnu.
Ce n'était pas pour un dossier MDPH, mais, j'ai obtenu pour ma part un mi-temps thérapeutique, pour troubles anxieux. Pas sûr qu'un diagnostic de TSA aurait pu me permettre d'obtenir la même chose, en y réfléchissant...

En tout cas, que tu aies eu un rendez-vous satisfaisant avec ce nouveau psychiatre est une bonne chose :bravo:
Modifié en dernier par Curiouser le vendredi 3 juillet 2020 à 0:13, modifié 1 fois.
Non diagnostiquée
Début du parcours diagnostic en mars 2020. Ne reste plus qu'à poursuivre...

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1009
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: diagnostic / CMP ?

#32 Message par Loner » jeudi 2 juillet 2020 à 23:47

daphnée a écrit :
jeudi 2 juillet 2020 à 18:23
Dans ma tête le diagnostic va avec la résolution des difficultés s'il s'agit d'un TSA,
Tiens ça me parle ...j'avais ecrit ça en arrivant sur le forum.;)
Loner en 2011 a écrit :
jeudi 20 octobre 2011 à 23:21
, je nourris l'espoir étrange d'une réorganisation interne magique une fois estampillé (dans l'optique que ce soit le cas). .
Bon tu remarqueras que je tergiverse toujours...
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Dehlynah
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: diagnostic / CMP ?

#33 Message par Dehlynah » vendredi 3 juillet 2020 à 10:37

Il n'y a en effet aucune "résolution des difficultés"-
l'énergie que tu dépenses dans la recherche de diag (et je te comprends!!), mets la justement dans la recherche de pistes pour les difficultés qui t'appartiennent (et de toute façon même pr un spécialiste TSA, ce sera aussi compliqué avec 1 personne qui cumule des problématiques, familiales, internes, tout s'interpénètre, l'humain n'est pas cloisonné), j'espère que ce psychiatre pourra t'aider...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 723
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: diagnostic / CMP ?

#34 Message par daphnée » samedi 4 juillet 2020 à 21:00

Merci à tous.

Je n'aurais pas du dire "résolution" des difficultés mais plutôt "atténuation" / "soulagement".

J'attends d'un professionnel, s'il estime que je peux avoir un TSA, qu'il soit capable de pointer du doigt des choses que je ne peux pas voir, et non pas qu'il explique toute ma vie par un TSA.

Le psychiatre avec lequel je commence a l'air de penser d'emblée à un TSA. :shock:

Je ne m'attendais pas à ça, du moins certainement pas à la première séance.

Je vous rassure il ne m'a pas collé une étiquette en deux secondes !

C'est juste qu'après m'être présentée avec mes difficultés actuelles, il m'a demandé : "Et vous pensez que vos difficultés sont dues à quoi ?"

Du coup je lui ai dit que plusieurs phénomènes expliquent ma dépression en ce moment mais j'ai également parlé de mon questionnement par rapport au TSA et il m'a dit : "j'y pensais justement mais je ne vous aurais pas dit ça comme ça".

Je me sens donc entre de bonnes mains puisque je pense qu'il essaiera de déceler si c'est ça ou pas... En tous les cas il souhaite parler de situations concrètes dans les consultations à venir.
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10939
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: diagnostic / CMP ?

#35 Message par Lilette » samedi 4 juillet 2020 à 21:20

daphnée a écrit :
samedi 4 juillet 2020 à 21:00
Merci à tous.

Je n'aurais pas du dire "résolution" des difficultés mais plutôt "atténuation" / "soulagement".
Hahahaha.
C'est beau de rêver.
TSA.

Arcane
Adepte
Messages : 212
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: diagnostic / CMP ?

#36 Message par Arcane » dimanche 5 juillet 2020 à 14:39

Peut-être que "compréhension" serait un terme + approprié ?
TSA
HPI

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 723
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: diagnostic / CMP ?

#37 Message par daphnée » lundi 6 juillet 2020 à 13:49

oui j'approuve
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2899
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: diagnostic / CMP ?

#38 Message par olivierfh » lundi 13 juillet 2020 à 8:11

daphnée a écrit :
dimanche 21 juin 2020 à 13:40
Or, la réponse du CMP est que "ils se déclarent incompétents pour les TSA".
C'est pour toi une chance rare d'être tombé sur un CMP qui le reconnaît - voir ce que dit Autisme-France:
Soutien d’Autisme France au nouveau cahier des charges des CMPP en Nouvelle Aquitaine a écrit :Les CMPP sont ce qui existe de pire en France dans le champ médico-social : sauf rares contre-exemples, leur incompétence est crasse, ils refusent de diagnostiquer, psychologisent tous les troubles des apprentissages (quand on est nul, on ditque tous les troubles viennent des familles), sont noyautés par la psychanalyse, que la FDCMPP revendique comme seul outil, (il suffit d’aller sur la page Wikipédia CMPP), et pire, sont malveillants à l’égard des familles, jusqu’à lancer des Informations Préoccupantes et des signalements contre les familles récalcitrantes à leurs pseudo-soins sans aucune validité scientifique.
L'allusion à Wikipédia ne fait pas très sérieux mais ça m'a l'air de se référer à ce passage qui effectivement est significatif:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_médico-psycho-pédagogique#Références_théoriques a écrit :Les CMPP revendiquent donc un abord multiple et complexe des difficultés psychopathologiques des enfants et des adolescents. Cette approche est la raison d'être de l'équipe pluridisciplinaire et elle s'oppose à des pratiques jugées plus sommaires car essentiellement fondées sur l'éradication du symptôme sans prise en compte ni du sens ni du contexte de celui-ci. Ainsi, les spécialistes exerçant dans les CMPP récusent, pour la plupart, les abords en termes de "troubles isolés" tels que les prennent en compte, par exemple, les rédacteurs du DSM IV ou les tenants des thérapies cognitivo-comportementales.
(dire que les signes d'autisme proviennent de la signification qu'ils ont pour nous et du contexte historique de notre vie, ce n'est pas loin de Dolto ou Bettelheim qui disaient en gros qu'on devient autiste par réaction au manque d'amour de la mère).
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 723
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: diagnostic / CMP ?

#39 Message par daphnée » lundi 13 juillet 2020 à 15:58

Ah d'accord :lol:

Ben en fait je sais qu'il existe effectivement certaines théories sur le fait que l'autisme peut aussi apparaître en réaction à un contexte...

J'ai d'ailleurs récemment parlé avec une psychologue ( pas dans un contexte professionnel car c'est une amie, et son fils a le syndrome d'asperger) et qui pense comme cela.

Cela voudrait dire qu'il existerait des formes d'autisme qui n'aient pas d'origine purement génétique (ou alors il y aurait un mélange de causes).

Je trouve cette idée éventuellement intéressante, mais être dans l'extrême (dire que l'autisme nait toujours d'un contexte familial) semble en effet n'importe quoi.

Mon opinion personnelle est que ça doit être uniquement génétique à la base, mais que le contexte joue peut-être sur l'importance des traits autistiques (bien que j'imagine que l'importance des traits ne dépende pas QUE du contexte).

Ce ne sont que des réflexions/suppositions et désolée je ne me base pas trop sur des choses scientifiques dans mon discours :mryellow: Pardonnez-moi. :mryellow:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 694
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: diagnostic / CMP ?

#40 Message par Curiouser » lundi 13 juillet 2020 à 16:19

daphnée a écrit :
lundi 13 juillet 2020 à 15:58
Ben en fait je sais qu'il existe effectivement certaines théories sur le fait que l'autisme peut aussi apparaître en réaction à un contexte...

J'ai d'ailleurs récemment parlé avec une psychologue ( pas dans un contexte professionnel car c'est une amie, et son fils a le syndrome d'asperger) et qui pense comme cela.

Cela voudrait dire qu'il existerait des formes d'autisme qui n'aient pas d'origine purement génétique (ou alors il y aurait un mélange de causes).

Je trouve cette idée éventuellement intéressante, mais être dans l'extrême (dire que l'autisme nait toujours d'un contexte familial) semble en effet n'importe quoi.
Si tu parles de contexte environnemental, on ne sait toujours pas clairement ce qu'il en est, mais il est en tout cas clairement établi que la génétique joue un rôle prégnant dans l'autisme, qui est un trouble neurodéveloppemental et ne peut donc pas apparaître suite à des événements perturbants ou traumatisants dans l'enfance.

Cet article de l'Inserm (auquel renvoie le site du CRAIF) date certes de mai 2018, mais il me semble clair sur ces points, et les différents articles scientifiques que j'ai pu lire jusqu'à présent n'ont pas remis cela en question :
Une origine multifactorielle, largement génétique

L'autisme et les autres TSA sont liés à des anomalies très précoces – d'origine anténatale – du neurodéveloppement.

L'imagerie médicale, entre autres techniques, a mis en évidence chez ces personnes des défauts de mise en place et d'organisation de certains réseaux cérébraux spécialisés, dédiés à la communication sociale et à la modulation du comportement en fonction de l'environnement et de ses changements. La biologie moléculaire a pour sa part identifié plusieurs centaines de gènes dont l’altération semble conduire à une plus grande susceptibilité à l’autisme. Ces gènes sont impliqués dans des processus biologiques divers, mais nombre d’entre eux participent précisément à la formation du système nerveux et des connexions synaptiques, ainsi qu'à la synthèse de substances chimiques indispensables au bon fonctionnement du cerveau.

Il est désormais bien établi qu'il s'agit de maladies d'origine multifactorielle, avec cependant une forte composante génétique. Etre un garçon et présenter des antécédents familiaux sont d'ailleurs deux facteurs de risque reconnus. Cela n'exclut pas l'intervention de facteurs environnementaux – neuroinflammation, virus, toxiques ... – durant la grossesse, mais leur nature exacte n'est pas connue actuellement. La naissance prématurée constitue un autre facteur de risque reconnu et important. Par ailleurs, certains médicaments antiépileptiques administrés à la mère durant la grossesse, comme la Depakine, sont actuellement sur la sellette.

[...]

Faux coupables
Les données actuellement disponibles montrent que, contrairement à des croyances tenaces, ni les maladies cœliaques secondaires à une intolérance au gluten, ni la vaccination combinée contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), ni les caractéristiques psychologiques des parents (en particulier les prétendues "mères réfrigérateurs") ne sont des facteurs de risque de TSA.
Non diagnostiquée
Début du parcours diagnostic en mars 2020. Ne reste plus qu'à poursuivre...

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 398
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: diagnostic / CMP ?

#41 Message par ブノワ » lundi 13 juillet 2020 à 17:00

Le terme "savant" pour le fait que les "gênes" de l'autisme peuvent être activés en fonction de l'environnement (terme fourre-tout) est "épigénétique".

Vous pourrez briller en soirée (ou au scrabble) avec. :mrgreen:
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 723
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: diagnostic / CMP ?

#42 Message par daphnée » lundi 13 juillet 2020 à 18:11

Le terme "savant" pour le fait que les "gênes" de l'autisme peuvent être activés en fonction de l'environnement (terme fourre-tout) est "épigénétique".

Vous pourrez briller en soirée (ou au scrabble) avec.
:lol: Pas mal la blague !!!
Faux coupables
Les données actuellement disponibles montrent que, contrairement à des croyances tenaces, ni les maladies cœliaques secondaires à une intolérance au gluten, ni la vaccination combinée contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), ni les caractéristiques psychologiques des parents (en particulier les prétendues "mères réfrigérateurs") ne sont des facteurs de risque de TSA.
Merci pour cet article et en particulier cet extrait :bravo:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Répondre