Effet Barnum, effet Forer ...

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1601
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: L'effet Barnum

#91 Message par Asriel » dimanche 3 janvier 2016 à 12:49

FinementCiselé, dès que tu postes, c'est pour gueuler/critiquer/te plaindre sur quelqu'un, même sur un sujet intéressant. Ça me fatigue de te lire, comment je peux participer au sujet normalement en ignorant ce goût pour le conflit dès qu'il y en a occasion ? :mrgreen: . Passe en MP pour régler tes comptes, moi j'ai envie de revenir au sujet initial.
(surtout pour un diagnostic qui n'a rien de "sexy")
Et paie-toi la gratuité des remarques.

Oui parce que pour en revenir au sujet, j'ai aussi eu un fort résultat au niveau schizotypique, du coup ce serait juste un faux positif par rapport à l'autisme ? J'ai lu ça dans une autre page du sujet.


Modération (Tugdual) : Quelques remarques ...
FinementCiselé est tout à fait dans le sujet de l'effet Barnum
en évoquant un diagnostic "sexy" (on a d'ailleurs eu quelques profils,
(qui ne sont pas restés longtemps) souvent après des émissions télé).
On est ici dans la discussion et le débat, chacun expose des idées,
des arguments, et personne n'est obligé de changer de position.
Donc restons zen ...
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Avatar du membre
cookies
Fidèle
Messages : 135
Enregistré le : jeudi 17 décembre 2015 à 0:38
Localisation : Rhône-Alpes

Re: L'effet Barnum

#92 Message par cookies » dimanche 3 janvier 2016 à 13:02

Castiel a écrit : Oui parce que pour en revenir au sujet, j'ai aussi eu un fort résultat au niveau schizotypique, du coup ce serait juste un faux positif par rapport à l'autisme ? J'ai lu ça dans une autre page du sujet.
J'ai pas bien compris mais en gros si on a eu un score haut en schizotypie, on ne serait pas autiste ?

* attention, je suis pas une pro du truc hein, j'ai juste fait fait une rapide recherche sur google *

Il y a quand même pas mal de truc que je trouve en commun entre l'autisme et la Personnalité schizotypique. Ok y a des trucs pas raccords mais bon... enfin voilà a la limite si vous pouviez m'éclairer j'en serais très contente.
diagnostiquée Asperger en 2016 et commence à se débarrasser de son anxiété généralisée depuis quelques temps maintenant :D

"maybe my head's fucked up
But I'm falling right back in love with being alive"

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4899
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: L'effet Barnum

#93 Message par meï » dimanche 3 janvier 2016 à 13:07

je viens de le faire et je trouve relativement affligeant :innocent: .c'est....completement idiot de mon point de vue.(si on croit un peu a certaiens choses que d'autres pensent impossible etc on devent aussitot schizo? les questions sont super orientées....etc) .les "critères" psychiatriques sont affligeants je trouve-. toujours de mon point de vue- c'st a ne pas prendre au serieux (et les questions!.... :roll: )

pourtant les vrais bilans sont souvent fait a partir de ces critères....aie. :innocent: ce sont de toutes petties cases....je trouve. :oops:
Maman 1973 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 4 enfants (tsa, hpi, trans.)
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4603
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: L'effet Barnum

#94 Message par Ixy » dimanche 3 janvier 2016 à 13:12

FinementCiselé a écrit :
Tugdual a écrit :
FinementCiselé a écrit :Le diagnostic autiste devrait être le diagnostic a envisager en dernier, quand aucune autre prise en charge ne fonctionne. ni qu'aucune autre pathologie ne colle.
C'est aux pros de faire ce travail, pas à nous.
Eux seuls auront la personne en face d'eux,
avec son historique et le maximum d'infos ...
Et nous le disons tous, alors pourquoi c'est aussi difficile de faire respecter cette simple phrase, et de rappeler les précautions d'usage ?
Had n'a pas dit que c'était malveillant de conseiller d'aller voir un pro, il a dit que c'était possiblement malveillant d'écarter de soit même un autre diagnostic que l'autisme. Et que en filigrane, c'était devenu assez monnaie courante ici même. Et qu'on doivent conseiller d'aller voir un pro en cas de doute, mais pas forcément de partir directement avec la présomption que ça soit forcément de l'autisme.
T'en a toi même fait l'expérience et tu devrais savoir se qu'il en coûte de s'accrocher a trop d'espoir (surtout pour un diagnostic qui n'a rien de "sexy").
C'est un forum sur l'autisme donc on ne va pas dire d'aller voir un spécialiste pour la schizophrénie ou je ne sais quoi. Et en plus je ne suis pas d'accord avec toi, souvent quand les présentations ne collent pas, on fait part de nos doutes et on dit qu'il ne faut pas privilégier uniquement la piste de l'autisme.
Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
zad
Forcené
Messages : 3896
Enregistré le : mercredi 6 juillet 2011 à 19:48
Localisation : br
Contact :

Re: L'effet Barnum

#95 Message par zad » dimanche 3 janvier 2016 à 13:15

cookies a écrit :
Castiel a écrit : Oui parce que pour en revenir au sujet, j'ai aussi eu un fort résultat au niveau schizotypique, du coup ce serait juste un faux positif par rapport à l'autisme ? J'ai lu ça dans une autre page du sujet.
J'ai pas bien compris mais en gros si on a eu un score haut en schizotypie, on ne serait pas autiste ?

* attention, je suis pas une pro du truc hein, j'ai juste fait fait une rapide recherche sur google *

Il y a quand même pas mal de truc que je trouve en commun entre l'autisme et la Personnalité schizotypique. Ok y a des trucs pas raccords mais bon... enfin voilà a la limite si vous pouviez m'éclairer j'en serais très contente.
tu es en recherche de diagnostic. pour le moment tu ne sais pas si tu es autiste, du tout, il faut que les pro vérifient toute les autres pistes avant de se tourner
vers l’asperger.

ce test t'éclaires sur la possibilité d'autres pistes à suivre pour ton diagnostic.

il faut parler de ces autres possibilités et s'y intéresser autant
qu'à l'asperger. il faut parler de tout ça avec ton psy.

l'autisme étant, comme l'a souligné FC plus haut, le diagnostic de "dernier recours",
à étudier qd tout à été exploré avant. il ne faut pas s'enflammer à son sujet,
et c'est parfois le cas sur le forum qd on arrive ici.
TSA :mryellow:

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 23517
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: L'effet Barnum

#96 Message par Tugdual » dimanche 3 janvier 2016 à 13:19

FinementCiselé a écrit :Had n'a pas dit que c'était malveillant de conseiller d'aller voir un pro, il a dit que c'était possiblement malveillant d'écarter de soit même un autre diagnostic que l'autisme. Et que en filigrane, c'était devenu assez monnaie courante ici même. Et qu'on doivent conseiller d'aller voir un pro en cas de doute, mais pas forcément de partir directement avec la présomption que ça soit forcément de l'autisme.
Je ne suis pas d'accord sur ces deux points. Je trouve
malveillant de laisser quelqu'un dans ses doutes et
son mal-être. D'où notre conseil d'aller voir les pros.
Et il n'est pas question de présomption de quoi que ce
soit de notre part. On guide les personnes qui ont des
doutes vers ceux qui peuvent les lever. Rien d'autre.
FinementCiselé a écrit :T'en a toi même fait l'expérience et tu devrais savoir se qu'il en coûte de s'accrocher a trop d'espoir (surtout pour un diagnostic qui n'a rien de "sexy").
Je suis donc justement bien placé pour en parler.
L'important est de lever les doutes, et dans l'état
actuel de la psychiatrie française, seuls les CRA
(et quelques rares psychiatres surbookés) peuvent
faire ce travail et apporter des réponses. Et quelles
que soient ces réponses, elles sont salutaires ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10727
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: L'effet Barnum

#97 Message par Lilette » dimanche 3 janvier 2016 à 13:21

Had, c'est Castiel qui pose la question, il est diagnostiqué.
Cookies répond, et demande en résumé, les différences entre schizotypie et autisme, rien de plus.
Elle ne parle pas de son cas perso.
Modifié en dernier par Lilette le dimanche 3 janvier 2016 à 13:26, modifié 1 fois.
TSA.

Avatar du membre
evolution650HBn°2
Forcené
Messages : 4322
Enregistré le : dimanche 1 décembre 2013 à 17:58

Re: L'effet Barnum

#98 Message par evolution650HBn°2 » dimanche 3 janvier 2016 à 13:25

*schizotypie
Non-diag.
"Just another brick in the wall."

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10727
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: L'effet Barnum

#99 Message par Lilette » dimanche 3 janvier 2016 à 13:27

Corrigé, merci ^^
TSA.

Avatar du membre
jutana
Forcené
Messages : 3579
Enregistré le : lundi 24 mars 2014 à 12:43

Re: L'effet Barnum

#100 Message par jutana » dimanche 3 janvier 2016 à 13:49

Spoiler :  : 
had a écrit :
il faut parler de ces autres possibilités et s'y intéresser autant
qu'à l'asperger.

:bravo:
had a écrit : il faut parler de tout ça avec ton psy.


Est-ce que les professionnels sont eux disposés à écouter, parler "de tout ça", à échanger sur cela, à "expliquer"?
(◕^^◕)Non-Diagnostiquée2016 début de ma démarche auprès de pro/structures spécialisées TSA en vue d'éliminer ou pas cette auto suspicion de TSA-et être informée et/ou orientée vers des solutions, soutiens pour évoluer/avancer-orientation en secteur privé(◕^^◕)

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1123
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: L'effet Barnum

#101 Message par Rudy » dimanche 3 janvier 2016 à 14:01

Tugdual a écrit : Nous n'avons pas à faire le travail de présélection
des pros.
Si une personne envisage l'autisme, et
que cela la "travaille", alors la seule solution pour
que cette personne en ait le cœur net est d'aller faire
un diagnostic par un pro. Il n'y a pas d'alternative.
C'est possiblement casse-gueule, mais salutaire.
Tout à fait d'accord avec toi Tugdual! (chose que je n'ai pas osé formuler...)
Je crois que le but, c'est avant tout de donner des informations sur l'autisme et les démarches à faire dans l'éventualité d'un questionnement sur l'autisme. Il n'est pas question de dire si c'est ça ou pas... Et de toutes les présentations que j'ai pu lire, je n'ai jamais vu cette formulation.

Comme Tugdual, je n'ai rien à rajouter aux restes. Je voulais ajouter quelque chose à ça:
FinementCiselé a écrit :Le diagnostic autiste devrait être le diagnostic a envisager en dernier, quand aucune autre prise en charge ne fonctionne. ni qu'aucune autre pathologie ne colle. C'est l'état de l'art a l'heure actuelle, y compris dans les pays dit avancés, pour les diagnostics adulte. Les autres pathologies sont beaucoup plus précise dans leurs clinique et/ou signes biologiques. L'autisme reste un trouble a description clinique, et donc sujet a des erreurs, c'est justement un des objectifs de la recherche : réduire l'erreur.
FinementCiselé a écrit :T'en a toi même fait l'expérience et tu devrais savoir se qu'il en coûte de s'accrocher a trop d'espoir (surtout pour un diagnostic qui n'a rien de "sexy").
Pourquoi les démarches de diagnostic autiste devrait être le dernier à envisager pour une personne? Si les symptômes et les signes sont évocateurs de l'autisme (qui, pour la plupart des personnes qui se questionnent ici, remontent à l'enfance), pourquoi aller chercher d'abord du côté des troubles de la personnalité? Pourquoi pas un trouble neuro-développemental ou neurologique, sachant qu'en premier lieu, dans un diagnostic de trouble de la personnalité, un bilan médical est demandé, et de même, dans les critères de diagnostic d'un trouble de la personnalité, qu'il n'est pas explicable par un TED (exemple : La schizophrénie notamment)? Je ne comprends pas la logique.

Je crois que ce n'est pas tant dans le fait de d'abord éliminer toutes les autres hypothèses (qui est le travail des psys, normalement, il faut le rappeler), mais plutôt, de prendre connaissances des différents troubles existant pour s'en faire une idée générale, la nuance se trouve ici pour moi. Parce que, si certaines personnes avaient d'abord envisager la piste de l'autisme (qu'ils ne connaissaient pas) avant la piste des troubles psys, ils auraient peut-être gagner du temps. Il me semble que le but, chez les autistes, c'est aussi d'avoir une prise en charge plus précoce, qui évitent les prises en charge non adaptées.

Je voudrais également rappeler une chose, c'est que l'effet barnum, il est potentiellement risque de désillusion, que ce soit envers un questionnement sur l'autisme, ou un questionnement sur un trouble de la personnalité, ou tout autre chose.

Un trouble de la personnalité, c'est tout autant difficile et long à diagnostiquer, et l'effet barnum y est fortement sujet aussi. Je ne trouve pas qu'il est bienveillant non plus de hiérarchiser avec les troubles psys, en expliquant aux autres qu'il s'y trouve bien plus de possibilités que ce soit le cas et qu'il se pose la bonne question. Risque effet barnum +++ ....
Rien que pour la bipolarité, j'avais lu comme quelque chose de l'ordre de un ou deux ans d'observation clinique, puisque certains troubles psys doivent être présent depuis un certain nombre de temps (on n'est pas dépressif parce qu'on a eu un coup de cafard qui a durée une journée par exemple). De l'autre côté, il y a aussi le fait que certains psychiatres sont réservés quant à donner (normalement) des traitements, qui peuvent être lourd de conséquences si on se trompe (même si cela peut être une méthode d'évaluation). Donc, il vaut mieux ne pas se tromper.

Ajoutant à cela qu'un effet barnum, même si sur le coup, ça déstabilise, ça n'arrête pas la vie pour autant, il ne faut pas le diaboliser. Cela nous permet notamment de rencontrer des professionnels compétents qui nous dirigent vers d'autres hypothèses, voir d'autres diagnostics, et de suivre cette piste là (puisque comme le rappelle Tugdual, ce travail, leur revient, à eux).
Par ailleurs, être dans l'effet barnum, à priori, ce n'est pas dangereux pour les autres, seulement dangereux pour soi, donc, si on se trompe, j'ai envie de dire, ça ne concerne que nous.
Diagnostiquée Asperger

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 23517
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: L'effet Barnum

#102 Message par Tugdual » dimanche 3 janvier 2016 à 14:15

Rudy a écrit :Pourquoi les démarches de diagnostic autiste devrait être le dernier à envisager pour une personne?
Ceci découle du contenu et de la logique des DSM.

La procédure de diagnostic implique d'étudier
d'autres pathologies avant de se concentrer
sur un éventuel autisme, en particulier pour
des symptômes communs à plusieurs diags'.

C'est ce que font les pros, c'est leur job ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1123
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: L'effet Barnum

#103 Message par Rudy » dimanche 3 janvier 2016 à 14:22

Tugdual a écrit :
Rudy a écrit :Pourquoi les démarches de diagnostic autiste devrait être le dernier à envisager pour une personne?
Ceci découle du contenu et de la logique des DSM.

La procédure de diagnostic implique d'étudier
d'autres pathologies avant de se concentrer
sur un éventuel autisme, en particulier pour
des symptômes communs à plusieurs diags'.

C'est ce que font les pros, c'est leur job ...
Ce que je voulais dire, c'est que je ne comprends pas l'idée de priorité d'un diagnostic sur un autre. Ici, il ne s'agit pas tant de prioriser un diagnostic par rapport à un autre, que l'idée d'une transversalité entre les troubles dans le cas d'un diagnostic différentiel, ce qui, effectivement, revient aux professionnels, ce n'est pas à nous de le faire...

Exemple du DSM vis à vis de la schizophrénie:
Un trouble schizo-affectif et un trouble dépressif ou bipolaire avec caractéristiques psychotiques ont été éliminés soit 1) parce qu’aucun épisode dépressif majeur ou maniaque n’a été présent simultanément aux symptômes de la phase active, soit 2) parce que si des épisodes thymiques ont été présents pendant les symptômes de la phase active, ils ne l'ont été que pour une faible proportion de la durée des périodes actives et résiduelles.

E. La perturbation n’est pas due aux effets physiologiques directs d’une substance (c.-à-d. une drogue donnant lieu à abus, un médicament) ou d’une affection médicale.

F. En cas d’antécédents d'un trouble du spectre autistique ou d’un trouble de la communication débutant dans l'enfance, le diagnostique additionnel de schizophrénie n’est fait que si les idées délirantes ou les hallucinations sont prononcées et sont présentes avec les autres symptôme requis pour le diagnostic pendant au moins 1 mois (ou moins quand elles répondent favorablement au traitement).
Il y a donc ici l'idée d'une transversalité: X pas explicable par Y.
Diagnostiquée Asperger

Avatar du membre
cookies
Fidèle
Messages : 135
Enregistré le : jeudi 17 décembre 2015 à 0:38
Localisation : Rhône-Alpes

Re: L'effet Barnum

#104 Message par cookies » dimanche 3 janvier 2016 à 15:50

Sérieusement FC en quoi j'ai sous entendu que j'étais sur d'être autiste ? Y a aucune phrase dans mon message qui en parle meme...
Je demande juste la différence entre les deux parce que JUSTEMENT je m'intéresse à toutes les possibilite.... Tu ne sais pas tout sur mes recherches donc je te remercie d'arrêter de sous entendre que tout les non diagnostiqué de ce forum se revendiquent Aspis.....
Tu me fais un peu rire quand tu dis que certaines personnes s'expriment d'une manière qui ne donne pas envie a certains de s'exprimer mais tu fais exactement partit des personnes de ce forum qui ne me donnent pas envie de parler...
Sur ce, j'arrête de participer aux discussions où tu es car à chaque fois ça me génère un stresse impressionnant...
Édit : autant pour moi le message était pour Had désolée
Modifié en dernier par cookies le dimanche 3 janvier 2016 à 16:02, modifié 1 fois.
diagnostiquée Asperger en 2016 et commence à se débarrasser de son anxiété généralisée depuis quelques temps maintenant :D

"maybe my head's fucked up
But I'm falling right back in love with being alive"

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 23517
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: L'effet Barnum

#105 Message par Tugdual » dimanche 3 janvier 2016 à 15:53

Restons zen (voir mes remarques ici) ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Répondre