Page 3 sur 18

Re: Traitements médicamenteux

Posté : mercredi 12 janvier 2011 à 17:45
par Murielle
C'est vraiment "minant" ces attitudes de médecins..... :evil:

J'ai eu quelques mots dernièrement avec l'un d'entre eux en expliquant que ces "histoires de chapelles" étaient non seulement insupportables, mais également dommageables pour nos enfants et pour nous.! :evil:

Malheureusement, on se sent un peu Don Quichotte dans ces cas-là.... :? :(

Re: Traitements médicamenteux

Posté : mercredi 12 janvier 2011 à 21:59
par snip
Malheureusement, on se sent un peu Don Quichotte dans ces cas-là....
Super !

Don Quichotte est le bienvenu sur ce forum !

Pas besoin d'être grand expert pour décoder le profil de Don Quichotte. Le refus de la réalité de ses contemporains et le refuge dans son propre monde que décrit
Cervantes est assez descriptif d'un certain neuro-atypisme.

Re: Traitements médicamenteux

Posté : mercredi 12 janvier 2011 à 22:04
par Jean
En fin de compte ... d'accord avec Snip et Murielle .. et Don Quichotte

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 13 janvier 2011 à 10:10
par Murielle
Eh bien comme Don Quichotte....Je continuerai à me battre contre ça car je ne peux pas les laisser faire....Je sais, je vais brasser de l'air et m'attirer des ennemis (es) mais je m'en fiche: ce sont nos enfants d'abord.!NA :!: :evil:
D'ailleurs, à cause de ça....certaines personnes m'ont dans le collimateur, mais tant pis.! C'est à elles (ces personnes) d'ouvrir les yeux et de se rendre compte que ce genre de comportement est contre-productif.! :evil:

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 13 janvier 2011 à 10:46
par jakesbian
bien dit, murielle :wink: !!!!!!!!!!

Re: Traitements médicamenteux

Posté : mercredi 27 avril 2011 à 21:35
par Jean
Revue rétrospective de la clozapine dans le traitement des patients atteints de troubles du spectre autistique avec des comportements perturbateurs sévères.
http://autisme-info.blogspot.com/2011/0 ... ne-in.html
L Beherec, S Lambrey, G Quilici, Rosier A, B Falissard, Guillin O.
Source
Conclusion : Ces résultats suggèrent que la clozapine doit être envisagée pour la gestion des comportements perturbateurs chez les patients atteints de TSA non améliorés par des médicaments antipsychotiques de première ligne.

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 28 avril 2011 à 7:20
par maho
Eh oui encore une prise de poids!!!
Je suis desolé mais ca sera peut etre bien de demander au personnes concernés si ils ont envie de changer leur comportement, d'accord ces comportements "etranges" voir violents ne sont pas acceptable...pour qui? Les NT? Je pense (et j'aimerais bien qu'on me le dis si j'ai faux) que ces comportements sont necessaire. Nous avons tous des "tics" plus ou moins voyant ca aide a se concentrer, a se calmer.
Alors maintenant imaginez que pour arreter ces "tics" qui ne vous gene pas de tout, on vous file un truc et en peu de temps vous grossissez (c'est facile a dire, et j'ai deja entendue, de toute facon il est handicapé alors obese aussi, qu'est ce que ca change!!) j'en connais plus d'un qui va sombrer dans un depression, obsedé par les regimes (qui ne marche pas) donc le Dr va vous filer un anti depression en plus. Mais il faut voir tout ce qui entoure cette obesité rapide, changement complet de vetements (peut etre le plus couteux mais loin d'etre le pire) impossible de voyager facilement dans une voiture, voir de pouvoir conduire, le regard de degout des autres (ce regard qui est semblable a des comportements etranges) et on fini cloitré chez soi avec un corps qu'on ne connais pas. Alors je dirais, laisser les comportements, avec une aide "humaine" pour les contenir. C'est a dire qu'ils soient utilisé au bon moments que nos enfants comprennent qui'ils peuvent (doivent) avoir ces comportements mais au bon moment.

Je suis totalement contre, surtout que j'ai certains temoignages qui affluent en ce moment sur le dosage, et les chercheurs ils n'ont pas pensé? Une temoignage d'un jeune qui a preis du Risperdal depuis longtemps a petite dose sans trop de probleme, en grandissant, ses comportements "etranges" grandissent et le dosage augmente, et le poids avec, +12k en 2 mois, ca n'a pas l'air d'affoler le corps medicale.

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 28 avril 2011 à 7:25
par maho
Je dois ajouter que j'ai l'air de parler que de la prise de poids, mais il faut comprendre tout ce qui vient avec cette prise de poids, medicalement parlant, essoufflement, arteres bouchés, couer qui peine, les organes atteints, le poids joue sur les articulations, donc deformation de genoux, des hanches, et esthetiquement (mais aussi medicalement) les vergetures, surtout quand ils arrivent a perdre quelques kilos, mais les reprendre aussitot l'eclatement d'une vergeture est affreux, fait peur a la personne et est irreperable.
Mon fils gardera toute sa vie les "cicatrices" du Risperdal.

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 28 avril 2011 à 19:19
par Jean
Tu as raison de décrire toutes ces conséquences.

S'il est possible d'utiliser des médicaments psychotropes ayant un tel effet, c'est à la condition d'utiliser au préalable un accompagnement respectueux des personnes. Et de chercher quelque chose pour les remplacer.

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 28 avril 2011 à 20:12
par Jonquille57
maho a écrit : ... d'accord ces comportements "etranges" voir violents ne sont pas acceptable...pour qui? Les NT? Je pense (et j'aimerais bien qu'on me le dis si j'ai faux) que ces comportements sont necessaire.
Comportements peut-être nécessaires mais dangereux ( pour ceux qui en sont victimes, que ce soit lors d'agression envers d'autres personnes mais aussi auto-mutilation ) et qui met la personne concernée encore plus mal qu'avant....
maho a écrit : Nous avons tous des "tics" plus ou moins voyant ca aide a se concentrer, a se calmer.
Il y a aussi des tics qui deviennent dangereux pour la santé. Ex le tic de Mysterio ( reniflements ) qui abîme ses sinus, sa gorge, bref tout son appareil respiratoire. Il dort maintenant avec un masque ( cela lui fait du bien ), mais si il pouvait ne plus avoir ce tic.... :roll: D'autant plus que cela lui occasionne des réflexions désagréables d'autres personnes et cela le met dans une situation de rejet ( encore une fois ! ).

maho a écrit :Alors maintenant imaginez que pour arreter ces "tics" qui ne vous gene pas de tout, on vous file un truc et en peu de temps vous grossissez (c'est facile a dire, et j'ai deja entendue, de toute facon il est handicapé alors obese aussi, qu'est ce que ca change!!)
Quand la prise de poids est une souffrance, je suis d'accord avec toi, Sue, mais encore une fois, ne généralisons pas. Certains ont le problème inverse et je ne sais pas si c'est beaucoup mieux ( fatigue, carences, difficultés pour s'habiller aussi... etc. )

Il est vrai que l'on préférerait que nos enfants se sentent mieux et sans médicaments. Pour résumer, on préférerait qu'ils ne soient pas autistes, ce serait beaucoup plus simple pour tout le monde et en premier lieu pour eux-mêmes.... :wink:

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 28 avril 2011 à 20:21
par Jonquille57
Au fait, je n'ai pas dit non plus que j'étais pour les médicaments, bien au contraire ! Mais je pense malgré tout que dans certains cas, ils peuvent apporter une aide si ils sont bien choisis et bien dosés ( et surtout, si les traitements restent provisoires... )

Re: Traitements médicamenteux

Posté : jeudi 28 avril 2011 à 20:51
par Jean
On est bine d'accord pour les médicaments, s'il n'y a pas trop de dégâts "collatéraux", comme disent les militaires.

Re: Traitements médicamenteux

Posté : vendredi 29 avril 2011 à 9:01
par Rose
En tous cas pour Jo, les dégâts collatéraux, ils sont là, et bien là. Complètement dosé, il plane à 15000, et la psy ne veut rien entendre, donc Jo baisse son traitement seul . Ce que je ne comprend pas, c'est qu'avec tous ces médicaments qui l'abrutissent, lui et tous les autres, comment le centre peut prendre la responsabilité de laisser ces jeunes conduire pour rentrer chez eux en voiture. C'est clair que s'il arrive un truc à Jo je les envoie au tribunal. Et en hôpital psy c'est la même chose. Mais qu'ont-ils donc dans la tête??? ( les psys je veux dire!)

Re: Traitements médicamenteux

Posté : vendredi 29 avril 2011 à 9:08
par Jonquille57
Avec certains médicaments, la conduite est pourtant interdite....

Re: Traitements médicamenteux

Posté : vendredi 29 avril 2011 à 10:20
par omega
Jean a écrit :On est bine d'accord pour les médicaments, s'il n'y a pas trop de dégâts "collatéraux", comme disent les militaires.
Mouais, "pardon aux familles et toussa" comme ils disaient aux Guignols. ;)

Le cas de Gauthier est édifiant.
Jonquille57 a écrit :Comportements peut-être nécessaires mais dangereux ( pour ceux qui en sont victimes, que ce soit lors d'agression envers d'autres personnes mais aussi auto-mutilation ) et qui met la personne concernée encore plus mal qu'avant....
Ben ouais, mais entraver ces comportements ne change rien au problème/manque/excès qui les provoque, qui lui reste présent, et pourra soit revenir dès l'arrêt des médicaments ( -> médicaments à vie?), soit se manifester autrement.