Traitements médicamenteux

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#46 Message par Jonquille57 » vendredi 29 avril 2011 à 10:44

La solution est que cela se manifeste autrement, et pour y arriver, il y a du boulot, mais petit à petit, ça doit pouvoir se faire... :wink:

Avatar du membre
omega
Forcené
Messages : 1669
Enregistré le : lundi 18 janvier 2010 à 17:22

Re: Traitements médicamenteux

#47 Message par omega » vendredi 29 avril 2011 à 15:07

Par se manifester autrement, je pensais surtout à d'autres troubles.
Mais effectivement, trouver une façon positive d'exprimer tout cela, c'est encore le mieux. :) (sauf que c'est surtout un travail sur soi: je ne vois pas en quoi les médicaments peuvent aider à cela?)
«Nous sommes tous des farceurs: nous survivons à nos problèmes.» (Cioran)

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#48 Message par Jonquille57 » vendredi 29 avril 2011 à 17:56

Je pense que les médicaments peuvent aider à moins stresser et donc à moins angoisser et donc à rester plus zen et donc éviter les crises de violence...

Par contre, si je prends l'exemple de Mysterio qui n'a pratiquement plus de médicaments, il commence à exprimer ses émotions. Par exemple, en une semaine, cela fait 2 fois qu'il pleure ( les éducs étaient vraiment abasourdis de le voir pleurer ), mais il n' a plus eu de séances de violence. Je ne sais pas si c'est la conséquence directe de l'annulation d'un certain médicament, mais en tout cas, cela arrive pratiquement de façon consécutive.

Je précise que le psy qui suit Mysterio a eu un doute sur l'effet de ce médicament et pensait qu'il avait justement un effet inverse sur Mysterio....

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

Re: Traitements médicamenteux

#49 Message par maho » vendredi 29 avril 2011 à 19:11

Jonquille, les pleurs sont surement du a la "descente" il faut bien dire qu'il y a un niveau de dependance quand meme. Loic a eu une periode de larmes, ca me brisait le coeur mais quelque part je me disais que c'etait un facon d'exprimer les sentiments aussi.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#50 Message par Jonquille57 » vendredi 29 avril 2011 à 19:14

Moi, je prends cela comme quelque chose de très positif ! :bravo:

Je préfère qu'il exprime sa tristesse par des pleurs plutôt que par des réactions violentes. Cela fait presqu'un an qu'on travaille sur le fait qu'il arrive à exprimer ce qu'il ressent, qu'il sache dire quand il est énervé, triste ou fatigué. Je prends donc cela comme un grand pas en avant ! :wink:

belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

Re: Traitements médicamenteux

#51 Message par belzebuth23 » vendredi 29 avril 2011 à 20:27

Moi je prends tout un tas de médicaments. Je ne sais même pas s'ils me servent à qqch, mais ils m'abrutissent, je suis tout le temps fatiguée, et les kilos je les accumule....
Alors quand je vois qu'après plusieurs mois de traitement je n'ai toujours aucune énergie ni courage de faire les choses, je doute de leur utilité...
:(

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#52 Message par Jonquille57 » vendredi 29 avril 2011 à 20:42

Tu ne peux pas en parler au médecin qui te suit ?

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

Re: Traitements médicamenteux

#53 Message par maho » samedi 30 avril 2011 à 8:00

Belzebuth, il faut surtout pas arreter n'importe comment. J'ai mis plus de 2 ans pour eliminer seulement la prise, les effets durent plus longtemps.
J'ai discuté avec ma Pharmacienne qui est trés calé en "alternatives" pour qu'a chaque 1/4 voir 1/8eme de comprimé supprimé je mettait en place une alternative avec les effets necessaire.
Loic avait 8mg de Risperdal par jour (plus un cocktail anti depressant anxiolytique)en revenant a la maison, il etait un vrai zombie, il fallait quand meme des mois et des mois pour que je vois une difference, une envie de se lever le matin.
Par contre le fait que tu as l'envie et la volonté de diminuer et meme arreté et bien, mais il faut etre suivie, c'est moi qui suivait mon fils, en tenant le medecin au courant, car c'est moi qui constaté jour aprés jour les changements.
Si maintenant quelqu'un lui prescrit ce genre de medication, je pense que je dirais de l'enfarmer a vie en HP, car c'est exactement la meme chose. Je ne sais pas si je pourrais revivre ce qu'on a vecue ensemble.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

Re: Traitements médicamenteux

#54 Message par Murielle » samedi 30 avril 2011 à 18:02

Ce que tu dis au sujet de Mystério me parait intéressant Jonquille.!!le DR.L disait que chez la population autiste, beaucoup d'enfants à qui on donnait du valium avait pour conséquence l'effet inverse de celui escompté.!!Ca les énervait au lieu de les calmer....alors qui sait ce que les médocs en général, font sur nos aspies?Ne feraient pas l'inverse aussi? :roll:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

Re: Traitements médicamenteux

#55 Message par belzebuth23 » dimanche 1 mai 2011 à 0:11

maho a écrit :Belzebuth, il faut surtout pas arreter n'importe comment.
Non non je ne vais pas arrêter j'en ai besoin! je n'ose pas imaginer dans quel état je serais sans mon cocktail antidépresseur-anxiolytique quotidien! :mrgreen:
c'est juste que les effets sont quand même longs à obtenir...

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#56 Message par Jonquille57 » dimanche 1 mai 2011 à 7:56

Tu sais, Belzebuth, je crois que quand on est habitué aux médicaments, on ne s'imagine même pas vivre sans... Et pourtant, cela doit être possible de diminuer les doses, tout doucement, au moins pour diminuer les effets secondaires...

Pourquoi ne pas en parler à ton médecin ? :wink:

Avatar du membre
misflo
Adepte
Messages : 228
Enregistré le : jeudi 2 octobre 2008 à 9:47
Localisation : Toulon

Re: Traitements médicamenteux

#57 Message par misflo » dimanche 1 mai 2011 à 10:06

Fiston a un cocktail qui ferait certainement hurler certains, mais qui lui permet de vivre (enfin!) pleinement.
Avant, il était complètement muré dans son angoisse, ses peurs... aucune avancée n'était possible ainsi.

On a mis plus d'une année à équilibrer ce cocktail puisque les principes actifs étaient introduits un par un pour en contrôler l'efficacité et le dosage optimum.

Fiston prend pour deux d'entre eux des doses pratiquement homéopathiques (et oui, les SA ont des réactions paradoxales ou sont hyper/hypo réactifs, donc il faut y aller doucement) et ses dosages sanguins le placent en dessous de la dose thérapeutique, mais comme dit le psy "on s'en fout, ça marche !

Personne ne peut deviner que fiston est médiqué, il parait pour le coup pratiquement comme tous les enfants de son âge (enfin, presque, il reste autiste et + car pathos associées ), j'entends par là qu'il peut rire, plaisanter, discuter, travailler... ce qu'il ne faisait pas avant...

Cet équilibre est une volonté du psychiatre qui travaille en trinôme avec l'enfant et ses parents pour avoir un effet efficace et non de "shooté complet".

Pour info, fiston prend entre autre micropakine et risperdal, mais en faisant attention, il n'a pas pris de poids...

Je crois qu'il faut surtout être très attentif aux doses.
Du fait de la réaction atypique de fiston aux médicaments, le psy me donne, quand on démarre un traitement, la dose de départ habituelle, la dose maxi à ne pas dépasser et me laisse trouver la dose avec effet optimum en restant dispo pour toute demande à ce sujet .
En général, je divise la dose habituelle par 2, et ça suffit...

Pour fiston, les médicaments lui ont sauvés la vie, et il est fort probable qu'il devra être médiqué toute sa vie durant.
Le médiquer a été une étape difficile à franchir...
Peut être effectivement ces médicaments auront un effet sur sa santé à long terme, ça, on ne peut le savoir car pas d'étude là dessus, mais fallait-il dans cette crainte lui refuser la possibilité de vivre plus sereinement et "normalement" ? voir de vivre tout simplement ?

Depuis que le cocktail est stabilisé, fiston a fait des progrès spectaculaires. Personne, fiston en premier, ne regrette ce choix.
Le voir s'épanouir est un grand bonheur. Même si on a encore beaucoup de problèmes à régler, on peut maintenant avancer et vivre une vie proche de la normalité, en tout cas relativement et comparativement à ces dernières années....
Maman de 4 enfants atypiques, dont 2 ont un diagnostique de Syndrome d'Asperger.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#58 Message par Jonquille57 » dimanche 1 mai 2011 à 10:51

Misflo, je ne critique en aucun cas les médicaments si c'est un choix réfléchi des parents, de l'enfant et du médecin. Mais tu vois, et je crois que Sue sera d'accord avec moi, car elle a vécu une situation similaire, quand on voit son enfant shooté, vous regarder avec un regard éteint, la bave qui coule de la bouche, la lèvre inférieure qui pend, qu'il n'a même plus la force de lever les pieds pour marcher et qu'il a la démarche d'un petit vieux ( mon fils a été shooté à 14 ans ), je crois qu'on devient allergique aux médicaments. Tout comme Sue, on a mis des mois et des mois à ce que notre fils retrouve une vie à peu près normale, et ceci sans aucune aide...

Les conséquences sont dramatiques quand les médicaments sont donnés à des doses non adaptés. C'est à cette période que j'ai pensé que mon fils serait alors mieux mort que vivant. Et ce souvenir me hante, tu ne peux pas savoir à quel point... Quand on a connu ça, on a une autre vision de tous ces médicaments.

Encore une fois, et ceci est valable pour un bon nombre de sujets, chaque cas est bien particulier et il ne faut jamais, jamais, généraliser.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Traitements médicamenteux

#59 Message par Jonquille57 » dimanche 1 mai 2011 à 10:52

En tout cas, je trouve ton témoignage intéressant, car cela peut aussi rassurer tous les parents dont les enfants prennent un traitement médicamental.

Avatar du membre
misflo
Adepte
Messages : 228
Enregistré le : jeudi 2 octobre 2008 à 9:47
Localisation : Toulon

Re: Traitements médicamenteux

#60 Message par misflo » dimanche 1 mai 2011 à 11:25

Misflo, je ne critique en aucun cas les médicaments
je n'ai pas dit que quiconque critique les médicaments, je donne juste notre expérience personnelle par rapport à ça.
Les conséquences sont dramatiques quand les médicaments sont donnés à des doses non adaptés. C'est à cette période que j'ai pensé que mon fils serait alors mieux mort que vivant. Et ce souvenir me hante, tu ne peux pas savoir à quel point... Quand on a connu ça, on a une autre vision de tous ces médicaments.
c'est pour ça que j'insiste sur le dosage... je pense que l'on donne d'emblée des doses habituelles sans tenir compte de la réponse de la personne, et comme la plupart des TED sont hyper réactifs...

Pour mon fils, le "choix" était inverse : la mort ou la médication ?
Encore une fois, et ceci est valable pour un bon nombre de sujets, chaque cas est bien particulier et il ne faut jamais, jamais, généraliser.
je suis tout à fait d'accord avec toi... ce qui ne marche pas pour un peut marcher pour l'autre... tout est du cas par cas.
Je n'ai jamais dit non plus que notre vécu devait être valable pour tous. C'est juste notre vécu...
En tout cas, je trouve ton témoignage intéressant, car cela peut aussi rassurer tous les parents dont les enfants prennent un traitement médicamental.
J'ai trop lu de choses négatives, comme j'ai lu plus haut, pour ne pas réagir.
Certes, les médicaments ne sont pas la panacée, mais ils sont parfois incontournables, et les aborder la peur au ventre (ce que j'ai fait car lu tellement de vécus désastreux, car souvent, on ne retiend que le mauvais) n'est pas une bonne chose.
Il faut pouvoir choisir en connaissance de cause.
Savoir s'entourer et savoir comment nos enfants réagissent aussi.
Savoir quels sont les risques, connaitre les expériences des autres, bonnes ou mauvaises pour éviter les "pièges".
Dire "non" sans aller plus loin juste parce que les retours sont négatifs la plupart du temps, c'est peut être refuser une chance à un enfant, jeune, ou adulte de pouvoir évoluer.

Mon post n'avait d'autre but que celui là .
Il n'y a aucun sous entendu là dedans, ni accusation ou jugement, il faut juste lire mon post comme une info/témoignage : la médication peut se faire de manière adaptée sans obtenir d'effet "shooté", et c'est tout ! :mryellow:
Maman de 4 enfants atypiques, dont 2 ont un diagnostique de Syndrome d'Asperger.

Répondre