Comment soupçonner une personne Asperger ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26732
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Comment soupçonner une personne Asperger ?

#1 Message par freeshost » jeudi 12 décembre 2013 à 21:25

Salut à toutes et à tous,

Dans la discussion où l'on parle de Susan Boyle diagnostiquée Asperger, une personne a dit "Je le savais".

Bien sûr, en tant que non-spécialiste de la question (et du métier), je ne peux pas faire de diagnostics.

Cela dit, en observant des personnes, comment peut-on soupçonner (quels signes peuvent laisser entrevoir) qu'une personne est Asperger ?

Sans pour autant que nous nous mettions à voir des Asperger partout. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#2 Message par Luna » vendredi 13 décembre 2013 à 7:44

"Une personne", c'est moi, Luna.
Déjà son attitude physique dès 2009, sur scène, quand elle ne regarde pas les gens en face, parce que je me voyais en elle. Je ne suis pas une "spécialiste" je ne donne pas de "diagnostics" mais je soupçonnais fortement la chanteuse de vivre avec le SA. Et ses manières de faire des "meltdowns" quand il y avait trop de pressions (comme à l'aéroport, il y a 3 ans, faut dire que je lis beaucoup de journaux étrangers), le fait qu'elle a des routines qu'elle n'a pas changé en 5 ans, de sortir des phrases totalement incongrues ou parfois d'un coup une grossièreté dans des moments inopportuns, pas mal de bizarreries du quotidien qui me ressemblent beaucoup etc... etc...
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Nath62
Forcené
Messages : 2521
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2012 à 22:15

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#3 Message par Nath62 » vendredi 13 décembre 2013 à 9:28

Tout en n'étant pas aspie (je voulais laisser parler Luna d'abord, ça me paraissait le minimum de correction), je dirais simplement que quand on voit en face de soi une personne qui a les mêmes caractéristiques que soi (parce que sans doute voit on les aspis qui nous ressemblent, pas ceux qui ont des fonctionnements totalement différents), que cette vision dure (pas juste une minute) dans le temps (plusieurs rencontres, plusieurs situations), on peut se dire que cette personne "doit en être". Je pense que c'est assez courant qu'entre personne se ressemblant, on se reconnaisse.


Personnellement, à entendre parler une personne du village de son frère (que j'ai fréquenté quelques mois, on était bénévoles au même endroit, que je vois régulièrement) de son enfance et de son comportement au quotidien, je me suis permise de lui dire (à la soeur) que peut être il faudrait songer au SA. Mais c'est un homme, pleins de routines, enfermé dans ses centres d'intérêt, hyper intelligeent aussi, pour lui, ce n'est pas difficile, il correspond "trop bien". J'ai bien dit serait. Depuis que j'en ai conscience, je n'ai pas eu l'occasion de parler avec lui seule à seule pour lui faire part de mes soupçons, je me refuse à le faire devant sa mère et sa soeur, j'ai une idée de comment aborder le sujet. On a déjà parlé de ma fille ensemble et il ne me semblait pas (contrairement à ce que croit sa soeur) si rétif au mot et m'a évoqué des ressemblances entre eux. Et il m'a dit à plusieurs reprises se savoir différent (quand on bossait ensemble), la porte est donc ouverte il ne sera pas diagnostiqué, il est bien trop tard mais au moins avoir idée du pourquoi de sa différence devrait l'aider à s'apaiser et il en a besoin.
Mère absolument atypique (mais à quel niveau ?) d'une petite atypique de 5 ans dont le diagnostic est enfin en route..

Avatar du membre
Nova
Forcené
Messages : 2022
Enregistré le : mardi 19 novembre 2013 à 15:40

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#4 Message par Nova » vendredi 13 décembre 2013 à 15:15

Le pourcentage est faible, si tu vois une personne mouillé par beau temps il y a quand même un faible pourcentage pour qu'elle est été asperger............. :mryellow: :innocent:
Đī@gnőstįqué

Nath62
Forcené
Messages : 2521
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2012 à 22:15

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#5 Message par Nath62 » vendredi 13 décembre 2013 à 15:42

Excuse moi, Nova, je ne comprends pas ta phrase, désolée :(

Quand tu lis un petit mémo qui explique ta fille vue dans les yeux d'une aspie et que tu vois des choses atypiques que toi, au quotidien, tu n'as pas repéré, tu te dis que oui, entre atypiques, on se reconnait.

C'est terriblement troublant et destabilisant. Mais bienfaiteur.
Mère absolument atypique (mais à quel niveau ?) d'une petite atypique de 5 ans dont le diagnostic est enfin en route..

bidouille
Forcené
Messages : 3051
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#6 Message par bidouille » vendredi 13 décembre 2013 à 15:48

Nova fait un jeu de mot je crois entre Asperger (le syndrome) et le verbe asperger (lancer de l'eau sur quelqun)
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Nath62
Forcené
Messages : 2521
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2012 à 22:15

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#7 Message par Nath62 » vendredi 13 décembre 2013 à 15:56

Bon, si jeu de mots, je passe ma langue au chat effectivement, je ne comprends que ceux des blagues Carambar et encore. Désolée, Nova, ce n'est pas ta faute, chez moi, la connection "jeux de mots" a été oubliée à la conception :)
Mère absolument atypique (mais à quel niveau ?) d'une petite atypique de 5 ans dont le diagnostic est enfin en route..

Avatar du membre
Nova
Forcené
Messages : 2022
Enregistré le : mardi 19 novembre 2013 à 15:40

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#8 Message par Nova » vendredi 13 décembre 2013 à 16:03

non ne t'inquiètes pas on me le tellement dit ce jeu de mots que je le connais par coeur, j'en connais d'autres mais je m'en rappelle plus la tout de suite, des fois je crois en comprendre mais un jour j'entend l'explication et je vois que je suis dans le faux, j'ai été très déstabilisé quand dans Amélie Poulain un dame dit "quelqu'un qui connait beaucoup de proverbe est forcément quelqu'un de bien" j'ai vraiment cru que c'était vrai et vu que je n'en mémorise aucun quasiment, du au manque de sens de ceux-ci j'ai cru pendant longtemps que j'étais quelqu'un de pas bien....

Oui le jeux de mots est bien avec de l'eau, c'est ce qui vient en premier dans la tête d'un NT en principe que je dis le mot Asperger
Đī@gnőstįqué

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26732
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#9 Message par freeshost » vendredi 13 décembre 2013 à 16:26

Peut-être que les personnes Asperger aiment les jeux de mots, en plus d'aimer les asperges. :mrgreen:

Quant aux proverbes, je me suis éloigné de ce verbiage.

Tout d'abord, ce sont des généralités, donc forcément fausses.

Ensuite, il y en a qui se contredisent, comme :

- Deux, c'est assez ; trois, c'est trop.
- Jamais deux sans trois.

- Les contraires s'attirent.
- Qui se ressemble s'assemble. [Ou encore : les grands esprits se rencontrent.]

(Pour finir, nous allons toutes et tous finir agglutinés les uns contre les autres.)

Enfin, je n'aime pas les maximes car elles sont prescriptives (de normes sociales ou autre) :

- Mieux vaut prévenir que guérir. [Si l'on prévenait contre tout, on se priverait de bien des expériences.]
- Une journée sans rire est une journée perdue. [Pas directement une maxime, mais bien instigateur de culpabilité.]

En bref, je me demande si on ne risque pas de confondre le syndrome Asperger avec d'autres "syndromes" (lesdits hauts potentiels, par exemple). Peut-être qu'il y a d'autres groupes de personnes "atypiques" (hors des normes ; donc libres :mrgreen: ).

Et lui, serait-il Asperger ? tous les jours au bar, avec son téléphone, peu de longues discussions profondes, à répéter des phrases plusieurs fois (surtout de gags ou d'humoristes). Bon, il est quand même bilingue et securitas.

Et elle, serait-elle Asperger ? étudiante, travaille certains soirs comme serveuse, discute et blague peu avec les autres serveuses (pas forcément les mêmes trucs qui font rire), calme et discrète.

Et moi, serais-je Asperger ? Vais-je me mettre à voir des millions d'Asperger ? :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 521
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#10 Message par Betta splendens » vendredi 13 décembre 2013 à 18:27

je pense que posé soit même un diag de SA a quelqu'un que l'on connait c'est très difficile,surtout si on a pas connue la personne en question durant son enfance(et par definition les symtome des TSA débute dans la petite enfance)

Après on peut voir qu'une personne a des trait autistique,car si on prend le spectre autistique au sens large en incluant toute les parsonne ayant des trait...il y a du monde.

Et si une personne a beacoup de trait on peut être amener a avoir des doutes mais bon, rien de certain.
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Avatar du membre
laboulette
Forcené
Messages : 1192
Enregistré le : mardi 2 juillet 2013 à 16:45

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#11 Message par laboulette » lundi 16 décembre 2013 à 11:06

Je pense qu'en l'absence de diagnostic, c'est toujours un peu hasardeux. Après, il y a des traits de caractères que l'on reconnait chez soi, ou chez les autres.
Mais peut-être s'agit-il de caractères proches sans pour autant être inhérents au SA. Peut importe, finalement, si ces traits de caractère permettent de se trouver des points communs et de compréhension, c'est quelque chose d'intéressant.
Si je prends mon exemple (c'est le premier qui me viens), j'ai des choses proche dans mon tempérament. Je suis très fatiguable au relation sociales (même si je peux les apprécier), je suis maladroite dans ma façon d'aborder les choses, dans ma bulle parfois, je bloque sur les imprimés et ne peux m'empêcher de chercher les fréquences des motifs dans tout les sens, je suis hypersensible physiquement...

Mais j'ai plein d'autres aspects très neurotypique, complètement contraires à un SA.

Ceci étant, je connais un gentil monsieur par mon travail (avec qui je ne travaille pas mais que je suis amenée à croiser), il fuit les regards, et très gentil et très souriant, mais peut rester très bavard sur un sujet particulier (mais personnellement, j'aime beaucoup), il marche pieds nus, même en ville (ce qui lui a valu des problèmes au boulot), il ne supporte pas les chaussures et mets des tongs quand même dans le métro et des sabots s'il neige, sinon, il est pied nu.

Il a une intonation de voix atypique (rapide, haut perché, monocorde), c'est une bête en math.
ça me fait bien penser à un aspie, ceci étant, il est bien "adopté" par tout le monde. ça surprend ceux qui ne le connaissent pas , mais son haut niveau professionnel et son infinie gentillesse font qu'il est apprécié.

J'ai pas l'impression qu'il est malheureux, il a l'air nerveux cependant, son corps se crispe quand il parle, ses mains, son visage. Derrière le sourire, çà doit être épuisant pour lui.

ça vous fait penser à un SA?

Avatar du membre
Lita
Passionné
Messages : 392
Enregistré le : mercredi 6 février 2013 à 22:30

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#12 Message par Lita » lundi 16 décembre 2013 à 15:24

C'est probable, amène-le pour qu'on puisse le confirmer par des tests :mryellow:

Il y a bien la prof de dessin de mon fils qui semble atypique.
Lorsque je vais le récupérer à la fin de son cours, la prof permet que les gens rentrent dans la salle quand les gamins commencent à nettoyer et à ranger leur matériel. Elle supervise, elle range aussi. Et tour à tour quand les enfants finissent, ils peuvent partir.
Au final, elle ne discute jamais avec les parents, puisqu'elle orchestre le rangement. Elle ne regarde pas les parents, parfois je me demande si elle les voit.
Et quand je pars, elle dit juste au revoir à mon fils en essayant de regarder mais en mettant du temps à trouver un point de repère fixe.

Je dis ça mais c'est mon conjoint qui l'a soupçonné en premier.
Et après coup, ahhh et bien pourquoi pas.
Diagnostiquée Aspie, hpi et tda au cra fin 2013 à 29 ans.
1 enfant de 9 ans - Diag aspie au CRA en 2015

Avatar du membre
laboulette
Forcené
Messages : 1192
Enregistré le : mardi 2 juillet 2013 à 16:45

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#13 Message par laboulette » mardi 17 décembre 2013 à 15:49

Je n'ai jamais osé en parler avec lui. C'est pas un sujet facile à amener en dehors des forum, genre, salut toi, tu ne serais pas aspie par hasard (juste par hasard :lol: ) parce que, si ça n'est pas ça, ça y ressemble beaucoup... Il est si gentil, que ça me ferait de la peine de le blesser.

Avatar du membre
Djems
Fidèle
Messages : 160
Enregistré le : mercredi 16 octobre 2013 à 22:25
Localisation : Dunkerque

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#14 Message par Djems » mardi 17 décembre 2013 à 22:31

Je sais que quand je veux interpeller quelqu'un que je soupçonne SA très fortement, je parle de mon cas et là j'ai parfois un "tiens, la description que tu donnes pourrait vraiment me correspondre" et j'arrête là parce que je ne veux obliger personne, après s'il veut faire le chemin par lui même...
Certainement HP - TDA

http://www.asperguette.wordpress.com Mon blog à propos du SA/HP

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Comment soupçonner une personne Asperger ?

#15 Message par Jean » mercredi 18 décembre 2013 à 4:47

J'ai adoré l'expression "phénotype élargi".

Les médecins font un diagnostic sur la base d'un certain nombre de critères : il y a un seuil mathématique.

Il me semble qu'il y a des degrés entre NT et NAT. Et pas de seuil.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Répondre