La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
UnAspergerAmoureux
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : lundi 15 février 2021 à 23:10

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#46 Message par UnAspergerAmoureux » mardi 16 février 2021 à 10:54

Pas compris quand vous dîtes "mutisme" ?🤔

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3916
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#47 Message par Lilas » mardi 16 février 2021 à 10:59

Bonjour et bienvenue UnAspergerAmoureux,

Peux-tu mettre à jour ta signature (dans ton profil) avec ton
statut quant au diagnostic (voir notre charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Une petite présentation dans la section dédiée serait aussi bienvenue.
Lilas - TSA (AHN)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28949
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#48 Message par freeshost » mardi 16 février 2021 à 13:32

Bienvenue ! UnAspergerAmoureux !

Si tu veux en savoir plus sur le spectre autistique, dévore ici. :P

Le mutisme sélectif t'a sélectionné ? :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 1422
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#49 Message par Curiouser » jeudi 25 février 2021 à 12:52

Suite au sondage et résultats quant à la fatigue chez les personnes autistes, Autisme, l'aventure intérieure, poursuit sur ce sujet en proposant des témoignages de personnes autistes :
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28949
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#50 Message par freeshost » vendredi 26 février 2021 à 22:22

Et quels sont vos astuces pour réduire la fatigue tout en maintenant les interactions sociales ?

- réduire la quantité des interactions sociales (mais pas réduire à zéro),
- faire des pauses,
- analyser puis comprendre,
- sélectionner les conversations, les sujets, les interlocuteurs,
- choisir les lieux, les ambiances,
- insérer du papotage (notamment de l'humour),
- etc.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Ivanovna
Régulier
Messages : 33
Enregistré le : vendredi 16 février 2018 à 12:48

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#51 Message par Ivanovna » samedi 27 février 2021 à 7:43

Se débrouiller pour ne pas bosser en open-space ?
:hotcry:
Diagnostiquée TSA sur le tard
RQTH

Avatar du membre
Scb1917
Régulier
Messages : 47
Enregistré le : lundi 1 juillet 2019 à 8:54
Localisation : Marseille

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#52 Message par Scb1917 » jeudi 4 mars 2021 à 18:17

Je pense que la dernière fois où je ne me suis pas sentie fatiguée je devais être vraiment jeune enfant. Depuis j'ai l'impression d'être dans un épuisement constant et cela s'est aggravé avec l'entrée dans le monde du travail (au moins à la fac si je ne me sentais pas capable je pouvais rester chez moi, les contrôles renforcés ont commencé à se généraliser après la fin de mes études).
Il y a quelques temps j'ai vu un jeu de mot passer sur facebook, ça disait en gros je suis "népuisé" (je suis épuisé de naissance).

Pour l'instant je n'ai pas trouvé de solution à cette fatigue latente, qui est là même quand je suis seule chez moi. Dormir ne suffit pas à me soulager. M'isoler m'aide mais ne fait jamais disparaître totalement le problème.
Concernant les facteurs aggravants qui peuvent me pousser au bout, il y a notamment :

- boulot en open-space,
- prendre les transports en commun,
- aller dans un lieu bruyant (par exemple vouloir me promener dans un parc et malheureusement ce jour-là il est plein d'enfants qui hurlent),
- les bruits de voisinage (au moment où j'écris il y a d'ailleurs un emménagement au-dessus de ma tête :hotcry: ),
- les interactions sociales...

Il y a quelques petites choses sur lesquelles je peux agir un peu, ce sont :

- exceptionnellement je vais avoir une solution de secours temporaire pour atténuer celle liée aux transports en commun. Mon copain pourra me déposer le matin à mon travail 3 jours par semaine lors de la reprise car il télétravaille et je pense que ça va m'aider à commencer ma journée un peu moins cassée, mais habituellement aller au travail implique de prendre bus et métro marseillais. Entre le bruit (même si je fourre des écouteurs dans mes oreilles), la foule, les odeurs et la pandémie en prime... Je vous avoue que j'angoisse déjà rien qu'à l'idée d'y remettre les pieds...
- quand c'est possible, j'essaie de choisir les lieux où se dérouleront les interactions mais c'est pas toujours évident à obtenir,
- si le lieu où je dois me rendre est généralement bruyant, pour atténuer la fatigue que cela va provoquer je vais choisir un horaire pour minimiser les risques selon le type de lieu (ça peut être y aller le matin ou entre midi et deux),
- au boulot, dans la mesure du possible, m'isoler à la pause déjeuner pour récupérer un petit peu d'énergie. Cependant j'ai parfois j'ai des réflexions et je m'oblige dans ce cas à manger ponctuellement en présence des autres mais je le paie toujours très cher...
- réduire les interactions sociales hors boulot si hors évènement spécial (dans le cas d'un anniversaire, je ne peux pas demander à quelqu'un de repousser de deux semaines car là tout de suite, ça ne va pas le faire pour moi :lol: ). Il m'est arrivé de mentir pour ne pas voir une amie ou de la famille car je ne m'en sens pas capable et que les personnes concernées ne comprendraient pas que j'annule pour de la fatigue.
Premiers questionnements 01/2019.
Bilan psychologique 09/2019 avec une psychologue spécialisée.
Pré-diagnostic de TSA niveau 1/Asperger 10/2019.
Diagnostic de TSA niveau 1/Asperger + TAG validé par un psychiatre spécialisé 02/2020.

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 947
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: La gestion de la fatigue chez les personnes autistes.

#53 Message par piedsboueux » vendredi 5 mars 2021 à 7:27

Faut-il faire une boulette pour "guérir" ce chien?
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)
Intérêt plutôt spécial: les câlins!

Répondre