Recherches sur le bumétanide

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#31 Message par Lila » jeudi 2 septembre 2010 à 23:39

En voyant vos interrogations sur le sujet, j'ai interrogé l'équipe de recherche, qui rappelle quelques points :
- l'essai thérapeutique suit les normes et protocoles en vigueur. Il a été approuvé par le comité d'éthique du CHU de Brest, et l'AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé).
- L'ECG est une précaution supplémentaire forte, exigée justement par le protocole des deux organismes nommés ci-dessus.
- Le diurétique utilisé est prescrit depuis 30 ans à des adultes. Le Dr L en prescrit donc à certains patients, en tant que prescripteur responsable, et en accord avec le patient et sa famille.
C'est le cas de Nils, qui à 15 ans peut tout à fait avoir ce genre de traitement. Et effectivement, s'il n'a pas d'ECG, c'est parce qu'il s'agit d'une prescription, et qu'il n'est pas inclus dans le protocole de recherche.

Le Dr L est aussi disposé à répondre à vos questions si vous contactez le CRA.
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#32 Message par Jonquille57 » vendredi 3 septembre 2010 à 4:28

Merci Lila pour ces précisions... Pour moi, c'est une véritable opportunité pour les enfants qui peuvent bénéficier de ce protocole... Apparemment, cela donne de véritables espoirs pour un traitement futur éventuel...

Merci au Dc L et à son équipe... :bravo:

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20994
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#33 Message par Jean » vendredi 3 septembre 2010 à 18:50

Il serait intéressant de recenser les questions sur ce sujet.

Dans la médicamentation, il avait été surtout quesiton jusqu'à présent de produits intervenant sur les conséquences.

C'est encore le cas pour l'ocytocine, puisque l'effet est très provisoire.

Si j'ai bien compris, il s'agirait d'un traitement qui aurait des conséquences permanentes et qui favoriserait une "maturation" du cerveau.

Parmi les questions que je me pose :
  • - le traitement était-il déjà utilisé chez des enfants ?
    - dans quelles conditions : indications, précautions, effets ?
    - à quoi sert l'ECG ?
    - à quoi servent les prises de sang : précautions pour certians risques ou outils d'analyse ?
    - quel âge avaient les 5 premiers "utilisateurs" ?
    - y a-t-il des risques particuliers en fonction de l'âge ?
    - pourquoi l'essai est limité à 3 mois ?
    - peut-on avoir connaissance de l'avis du comité d'éthique ?
    - des explications sur les hypothèses sont-elles accessibles ?
etc...
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20994
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#34 Message par Jean » samedi 4 septembre 2010 à 17:47

Quelques explications : le traitement est utilisé chez les enfants dpeuis 1980. Il ya donc 30 ans de recul.

Le médicament utilisé est le Burinex 1 mg (soit 4,68 € ... pour un mois) : voir fiches sur l'utilisation
http://www.eurekasante.fr/medicaments/v ... RINEX.html
http://sante-az.aufeminin.com/w/sante/m ... rinex.html
http://www.pharmamedicalpatients.net/fr ... urinex.htm

L'essai est limité à 3 mois. En général un effet apparaît avant la fin du 1er mois (après une semaine au moins). Le but de l'étude est donc de faire (pour 65 enfants, ce qui veut dire que la moitié auront bénéficié du produit et non du placebo) une analyse au bout de 3 mois sur l'évolution.
Après l'essai, en général une pause d'un mois est réalisée : le traitement peut être repris ensuite, si les parents et l'enfant le veuillent. Mais cela en dehors de l'étude.

Même s'il y a un effet rapide, la tendance est ensuite de continuer le traitement : sinon, certains effets disparaissent.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#35 Message par Jonquille57 » samedi 4 septembre 2010 à 18:33

Pardon si la réponse figure déjà dans le topic, mais pourquoi l'étude est-elle limitée aux enfants de - de 10 ans ?

florence35
Passionné
Messages : 453
Enregistré le : vendredi 8 mai 2009 à 10:25

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#36 Message par florence35 » dimanche 5 septembre 2010 à 0:08

:
Modifié en dernier par florence35 le mercredi 13 octobre 2010 à 16:44, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20994
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#37 Message par Jean » mercredi 29 septembre 2010 à 21:07

L’autisme encore difficile à cerner
[27 septembre 2010 - 14h33]
Capacités de socialisation abrasées, comme anéanties, maturation extrêmement ralentie de l’attention et de la mémoire, troubles neurosensoriels… Pour être reconnu comme autiste, un enfant doit présenter « suffisamment de symptômes, et pendant suffisamment longtemps », explique le Dr Eric Lemonnier, psychiatre au CHU de Brest.

Ces derniers doivent notamment être encore détectables à 5 ans. Il est donc bien difficile de définir la réalité de l’autisme, et de poser un diagnostic. A l’occasion du premier Congrès sur l’Autisme organisé à Paris le 2 octobre prochain, ces troubles seront abordés sous leurs différents aspects : diagnostic, traitements, recherche et prise en charge des patients.

La définition de l’autisme comme son diagnostic, restent compliqués. « Parmi les autistes, 50% présentent un retard mental associé plus ou moins important », précise le Dr Lemonnier. Et « il est encore difficile de faire la part dans l’autisme, de ce qui relève d’un retard de développement du à celui-ci, et de ce qui relève d’un retard mental associé ».

S’agit-il d’une maladie, d’un handicap, d’un syndrome ? Le débat n’est pas tranché, mais il est souvent passionné. Selon notre psychiatre - sauf dans certains cas accidentels, « derrière tout handicap il y a une maladie sous-jacente ». Et c’est la difficulté à diagnostiquer l’autisme qui entretient le flou dans sa définition. D’autant que « les structures de soins ont intérêt à ce que l’autisme soit considéré comme un handicap », précise-t-il. En effet, ces organismes peuvent dans ce cas bénéficier de subventions supplémentaires.

Diagnostic et prise en charge

« Le plus important est de poser un diagnostic, et de prendre en charge l’enfant le plus tôt et le plus longtemps possible », insiste Eric Lemonnier. « Près de la moitié des parents (40%) observent les premiers retards psychomoteurs au cours de la première année. Mais les symptômes de l’autisme n’apparaissent clairement qu’autour de 18 mois. La moyenne du diagnostic se situant vers l’âge de 2 ans ».

Plus ces enfants sont pris en charge précocement, meilleures sont leurs chances de devenir autonomes. Ceux qui sont scolarisés avec l’aide d’un auxiliaire de vie scolaire par exemple, « présentent de réels progrès ». Et le problème est d’importance. Car aujourd’hui dans le monde, 0,4% des enfants font l’objet d’un diagnostic d’autisme.

Source : Interview du Dr Eric Lemonnier, psychiatre et pédopsychiatre au CHU de Brest et responsable du Centre Ressources Autisme de Bretagne, 9 septembre 2010
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20994
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#38 Message par Jean » mardi 5 octobre 2010 à 18:43

Des informations sur la recherche en cours, avec les détails techniques (en anglais) :
http://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT01078714
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

snip
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : vendredi 20 août 2010 à 6:48

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#39 Message par snip » mercredi 6 octobre 2010 à 20:56

Avec ce lien on a les infos pour faire l'expérience hors l'étude. Vous avez des retours d'expérience?

A Jean; j'avais été plutot prudent pour diffuser ces éléments au vu des précautions à prendre. Mais peut-être as-tu raison d'aider les parents qui veulent essayer..

Perso j'ai demandé au Dr L. que mon gamin participe à l'étude mais çà n'a pas été possible pour des problèmes de distance et de qualité de suivi. J'ai décidé d'attendre les résultats de janvier.

De mon point de vue il conviendrait que le Dr L. communique sur les risques et les précautions à prendre pour éviter des accidents possibles avec les expérimentations sauvages qui fatalement auront lieu. Y-a quelqu'un qui peut lui dire ?

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20994
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#40 Message par Jean » mercredi 6 octobre 2010 à 21:39

Il faut de toute façon un suivi médical. Il ne me viendrait pas à l'idée de faire prendre ce type de traitement à un enfant de façon sauvage, sans un encadrement adapté.

L'ensemble des examens n'est sans doute pas nécessaire en dehors de l'essai thérapeutique.

Rien n'empêche un parent de discuter avec un médecin.

L'essai se déroule à Bohars, à Rennes (service du Dr Ch.) et à Vannes (Dr D.).
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20994
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#41 Message par Jean » dimanche 10 octobre 2010 à 21:26

Maturation cérébrale et Autisme : altérations du chlore et diurétiques
Pr Yehzekel BEN‐ARI – Lauréat du Grand Prix Inserm 2009 Fondateur et Directeur Honoraire de L’Institut de neurobiologie de la Méditerranée (INMED)
Dr Eric LEMONNIER ‐ Psychiatre ‐ Responsable du Centre Ressources Autisme de Bretagne
Source : note de synthèse sur le congrès de l'autisme - "2010 : Perspectives de Recherche et Traitements en Autisme"
http://storage.canalblog.com/77/46/104760/57847362.pdf

Un traitement diurétique porteur d’espoir
Chez l’homme adulte on sait qu’il existe environ 10 puissance 15 connexions neuronales.
On sait également que des crises, des agressions, des épilepsies peuvent entraîner un retour à une situation neuronale immature avec notamment des courants ioniques immatures (un neurone immature régulera mal le chlore, on sait qu’un tissu épileptique possède une concentration de chlore intracellulaire trop élevée).

La régulation du chlore intracellulaire évolue avec l’âge. Chez les jeunes, le transporteur NKCC1 qui fait entrer le chlore dans la cellule est en plus grand nombre que le transporteur KCC2 qui fait sortir le chlore à l’extérieur de la cellule (de plus on sait que le KCC2 ne fonctionne pas bien chez les jeunes). Cette situation s’inverse avec la maturation neuronale (avec l’âge).

C’est pour cette raison que la concentration de chlore intracellulaire est plus élevée chez les jeunes que chez les vieux et qu’elle diminue progressivement avec l’âge.

Une expérience mesurant la concentration de chlore intracellulaire chez un foetus avant et après parturition a montré qu’au moment‐même de la parturition, le pic d’ocytocine chez la mère provoque une chute drastique de la concentration de chlore intracellulaire du foetus. Ce mécanisme permet la protection du cerveau du nouveau‐né, le rend moins sensible aux insultes anoxiques et abaisse le seuil de douleur, notamment chez les nouveau‐nés humains.

L’hypothèse était alors d’évaluer l’effet d’un diurétique tel que le BURINEX. Ce médicament agit en bloquant le transporteur NKCC1, donc en faisant baisser la concentration de chlore intracellulaire ce qui mime l’effet de l’ocytocine.

Chez les autistes on sait que :
  • les benzodiazépines aggravent l’hyperactivité
    ils ont un seuil de douleur plus élevé
    ils ont des problèmes au niveau de la migration neuronale, ce qui sous‐entend une situation neuronale immature avec des courants ioniques immatures
- L’hypothèse est que les autistes ont une concentration de chlore intracellulaire élevée au niveau des neurones corticaux, donc le BURINEX pourrait agir en baissant cette concentration de chlore anormalement élevée. Cette hypothèse a été testée dans le cadre de l’étude réalisée avec et par le Dr LEMONNIER.

Les effets thérapeutiques du BURINEX

Les effets thérapeutiques du traitement diurétique au BURINEX tels que décrits par les parents sont clairs : un enrichissement du langage, une amélioration du comportement des enfants puisqu’ils sont plus « présents » (le film vidéo montre des effets spectaculaires sur la mémoire et le langage chez une fille Asperger avec autisme de haut niveau).

Un arrêt du traitement entraîne une reprise des symptômes.

Il a été observé que l’association médicamenteuse de la ritaline et du burinex va bloquer l’action de la ritaline. La durée du traitement est d’un an.

Une étude future en double aveugle est prévue sur 60 patients avant de tirer des conclusions.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

annemarie
Passionné
Messages : 350
Enregistré le : mardi 2 février 2010 à 9:20

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#42 Message par annemarie » lundi 11 octobre 2010 à 8:35

Etrange, on retrouve un problème de chlore et une altération du chromosome 7 dans la mucoviscidose qui comprend aussi des formes seulement digestives.

Mais il n'y a pas plus de rapport qu'anecdotique.

loulou
Adepte
Messages : 206
Enregistré le : vendredi 6 novembre 2009 à 20:51

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#43 Message par loulou » mardi 12 octobre 2010 à 13:10

Jean sais-tu si ces essais ne concerne que des enfants autistes de haut-niveau et asperger ou bien est-ce que ça touche aussi les enfants avec un autisme plus sévère?

Je suis allée consulter aujourd'hui la pédopsy de fiston (pédopsy formée à debré le docteur D.C) et elle n'avait pas entendu parler de cet essai , je lui ai montré vos posts lui expliquant ce qui en était et elle semblait très interressée par cette étude.

Elle va se renseigner sur les effets à long terme de ce médicament notamment sur les reins et le coeur (puisqu'il y a eu des études sur des adultes) et sur le fait de savoir si ce traitement à été tenté sur des enfants autistes plus atteints. Car elle a tous les profils de teds chez ses patients...


je la revoie au printemps et on en reparlera, d'ici là je pense que l'essai sera terminé et que l'on aura plus d'infos??

loulou

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20994
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#44 Message par Jean » mardi 12 octobre 2010 à 15:15

Oui l'essai sera terminé au printemps.

Il concerne également des enfants avec autisme sévère. Il y a apparemment des progrès, même si c'est différent.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Maturation cérébrale : soins avec diurétiques

#45 Message par Jonquille57 » mardi 12 octobre 2010 à 15:26

Si les effets sont concluants, est-ce que ce traitement pourra être proposé à toutes les personnes autistes qui le demandent ? Et cela, quelque soit leur âge ? Ou faudra-t-il encore de longues années ?

Répondre