On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
laboulette
Forcené
Messages : 1192
Enregistré le : mardi 2 juillet 2013 à 16:45

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#76 Message par laboulette » vendredi 4 juillet 2014 à 9:23

Il y a des tests qui ont été menées dans des chambres quasiment complètement silencieuses. (je crois que l'on ne peux pas atteindre le silence total), et en fait, très rapidement on perd l'équilibre, l'orientation, on ne peux pas y tenir longtemps. C'est bien ça la chambre anéchoïque? J'en connaissais l'existence mais pas le nom.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#77 Message par FinementCiselé » samedi 5 juillet 2014 à 4:48

Laura Ingalls a écrit :Ah ouais? Mais...tout le monde? Je veux dire, le cerveau normal de tout le monde?
j'ai jamais remarqué!
Et je ne comprends pas le truc de la chambre anéchoïque. On deviendrait fou pourquoi?
oui, oui, tout le monde, même le sourd "entend" des sons, tout comme l'aveugle a des réflexes de mouvement des yeux et "vois" malgré tout quelque chose, même celui d'un autiste, tout le monde ... Même les souris !

http://www.slate.fr/life/81329/silence- ... anechoique
Aspie "cru 2014".

Zia .
Régulier
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#78 Message par Zia . » lundi 17 août 2020 à 19:15

Pardonnez moi de déterrer le sujet (alors que je n'ai pas pris le temps d'en lire tout le contenu, donc excusez moi si la question vous a déjà été soumise) mais je viens de vivre une situation interpelante en rapport avec ce qui est abordé ici.

Je vais essayer de résumer au mieux la situation que j'ai rencontré ce week end.
J'étais à un mariage et ai "rencontré" (de loin parce qu'elle n'est jamais venu me parler) une convive aux comportements curieux:
Spoiler : 
- mauvaise gestion du ton et de l'intonation de la voix (elle semble tout le temps crier ou parler fort)
- propositions et demandes inadaptées (demande à échanger de robes avec les convives parce qu'elle n'arrive pas à fermer la sienne parce que "sur vous je peux la fermer").
- fuite face aux foules ou activitées de groupe.
- est allée plusieurs fois s'isoler dans les bois.
- propos "mégalo" mais relativement sensés.

Tous les convives présents ont d'ailleurs constaté l'étrangeté de ses comportements et dans sa manière d'entrer en relation. Beaucoup d'anecdotes circulaient sur son compte. J'ai alerté sur le fait qu'elle semblait en difficulté/souffrance. J'ai demandé à ceux qui les connaissaient de proposer leur aide.
J'ai pensé à un autisme avec des stratégies de compensation mal gérées (les propos mégalo pouvant servir à dissimuler ses difficultés tout en préservant son narcissisme aux yeux des autres).
Jusqu'au dernier soir, ou c'est parti en total délire:
Spoiler : 
- délire (profus) de grandeur: origines grandioses, pouvoirs extraordinaires, relations privilégiées avec des divinités.
- discontinuité du propos, des idées, de l'humeur.
- excitabilité.
- destruction de matériel.
- impulsivité, comportement hostile et agressif.
Elle a agressé plusieurs convives, s'est mise nue, a manqué de se jeter d'un balcon, et nous avons du intervenir avec un ami médecin et quelques paires de bras.
Son compagnon nous a dit qu'elle avait un TSA et que c'était une "crise autistique". Mais pour moi ça ressemblait plus a une bouffée délirante.

D'où mes questions :
Est-ce qu'il peut y avoir une confusion diagnostique entre psychose et autisme?
Spoiler : 
certains schizophrène ont tout de même des traits communs avec les TSA: expressions faciales figées, peu fluide, replis social, mutisme sélectif, intonations de la voix "monotone", comportement stéréotypés.
Ça ressemble a quoi, pour vous, une "crise autistique" (ou une crise liée à votre fonctionnement, je ne sais pas comment le dire)?

Pour ceux qui veulent la suite de l'histoire :
Spoiler : 
mon ami médecin l'a calmé en discutant (moi je suis plus du genre interventionniste que relationnelle), nous l'avons ramené à sa chambre (suivi de loin par quelques gros bras qui avaient peur qu'on se fasse agressé), elle a retrouvé un comportement plus calme (mais toujours délirante) et on a rassuré les convives paniqués par la scène. Le marié voulait impérativement qu'elle parte. Moi j'étais très frustrée parce qu'à mon avis, il aurait fallu appeller le samu car elle avait besoins de soins en urgence et que, même le calme revenu, sa situation était très précaire. J'espère que son compagnon a pris en compte mes conseils : il n'a pas souhaité qu'on appelle le SAMU de peur que ça empire la situation. Ça l'aurait empirée sur le coup, mais aurait été plus bénéfique sur le long terme.
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2912
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#79 Message par olivierfh » lundi 17 août 2020 à 20:23

Zia . a écrit :
lundi 17 août 2020 à 19:15
Ça ressemble a quoi, pour vous, une "crise autistique"
Pas à ça: voir le sujet "Crises, meltdown/shutdown..."
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#80 Message par mathieu frank » lundi 17 août 2020 à 21:07

Manichéenne a écrit :
vendredi 20 juin 2014 à 16:19

un des rares ami que j'ai eu dans ma vie était schizophrène (ami jusqu'à ce qu'il décide que c'était bien plus intéressant et moins décevant de me parler quand je n'étais pas là :( ),
je sais que ce n es pas drole mais cette phrase m a tué, le pire c est que dans un sens je comprends
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Zia .
Régulier
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#81 Message par Zia . » mardi 18 août 2020 à 0:42

olivierfh a écrit :
lundi 17 août 2020 à 20:23
Zia . a écrit :
lundi 17 août 2020 à 19:15
Ça ressemble a quoi, pour vous, une "crise autistique"
Pas à ça: voir le sujet "Crises, meltdown/shutdown..."
Merci olivierfh.
J'ai lu en diagonale, mais sur ce fil la "crise" ressemble plus à l'idée que je m'en fait, et moins à la situation de la personne que j'ai rencontré.
Spoiler : 
Ça fait quatres jours que je bloque sur cette question, principalement parce que je ne me suis pas reconnu du tout dans cette prétendue "crise autistique". Ça m'a fait douter.
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#82 Message par WinstonWolfe » mardi 18 août 2020 à 7:18

Effectivement, c'est pas vraiment en ligne avec une crise autistique. La présence de délires ne fait pas partie des manifestations de l'autisme et doit être liée à une autre condition. Soit c'est un trouble en plus de l'autisme, soit le diagnostic est imprécis. J'espère que cette crise permettra de mettre les bons mots sur la situation de cette personne.
(Diagnostiqué autiste en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Zia .
Régulier
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#83 Message par Zia . » mardi 18 août 2020 à 11:59

WinstonWolfe a écrit :
mardi 18 août 2020 à 7:18
Effectivement, c'est pas vraiment en ligne avec une crise autistique. La présence de délires ne fait pas partie des manifestations de l'autisme et doit être liée à une autre condition. Soit c'est un trouble en plus de l'autisme, soit le diagnostic est imprécis. J'espère que cette crise permettra de mettre les bons mots sur la situation de cette personne.
C'est ce que j'ai essayé de faire comprendre au compagnon de cette personne. Je suis rassurée de voir que je ne me suis pas trompé. J'espère vraiment qu'il l'accompagnera ver le soins, car pour moi elle représente un danger pour elle même.
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1055
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#84 Message par Loner » mardi 18 août 2020 à 12:39

Quelle situation ! A titre d'information, qui l'a invité ? Pourquoi les personnes qui l'ont accompagnée n'ont pas décidé de la ramener plutôt que de laisser d'autres gens intervenir ?
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

kaguya76
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : mardi 18 août 2020 à 16:32
Localisation : Rouen

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#85 Message par kaguya76 » mercredi 19 août 2020 à 22:37

Personnellement, je fais des crises d'angoisse qui durent entre une demie heure et 1 heure selon le niveau de l'événement/situation sociale ou bruits forts qui durent, comme les musiques de boîte de nuit.

Mais de ce que j'ai lu, et par rapport à mon autisme, j'ai nettement l'impression que le copain a dit "crise d’autisme" car peu de gens ont connaissance des effets que peuvent provoquer un stress ou une situation qu'on ne peut pas gérer, et tout le monde le croit, sans forcément savoir ce que la femme a en réalité.
Maintenant, dès qu'un des convives va entendre parler d'autisme, il partira en courant, c'est malin.......
Mon dossier réalisé il y a 20 ans (sur 10 ans de travail psychologique et psychomoteur) a confirmé une forme d'autisme (asperger d'après ma mère), appuyé par mes parents, confirmé par ma mère
TSA diagnostiqué.

Zia .
Régulier
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#86 Message par Zia . » mercredi 19 août 2020 à 23:53

Loner a écrit :
mardi 18 août 2020 à 12:39
Quelle situation ! A titre d'information, qui l'a invité ? Pourquoi les personnes qui l'ont accompagnée n'ont pas décidé de la ramener plutôt que de laisser d'autres gens intervenir ?
Elle était invitée par le marié, qui est ami de longue date avec son compagnon. Ils s'étaient précédemment croisés au cour d'une soirée, et il l'avait trouvé sympa (pas de problème de comportement perceptible à ce moment) et était même ravi de voir son ami si heureux.
Les autres invités qui avaient un lien d'amitié avec lui exprimaient ne pas reconnaître leur ami (très effacé, probablement parce qu'il a passé tout le week end à essayer de compenser les difficultés de sa compagne).
Il semblait largué face au comportement de sa compagne, presque stuporeux, cédant à toutes ses demandes pourvu qu'elle crie moins fort. Il n'a finalement réagis que parce que nous sommes intervenu pour l'empêcher de menacer d'autres invités (elle a quand même jeté des chaises sur les gens). Il a tout fait pour nous empêcher d'appeler les secours, prétextant qu'il avait l'habitude, qu'il allait la convaincre d'aller à l'hôpital (pour éviter les soins sous contrainte - inévitable selon moi vu qu'elle était hermétique au moindre discourt), qu'il allait l'y conduire en voiture, promettant qu'ils n'avaient ni bu ni fumé de drogue.
Mensonges de A à Z.
Mon hypothèse c'est que son compagnon était fortement alcoolisé, et convaincu de pouvoir gérer la situation en bricolant des solutions de fortune.
Je suis très frustrée de m'être soumise à l'avis général, alors que c'était clairement une urgence psychiatrique (mais je croi que l'objectif était plus de calmer le jeux pour que la soirée puisse continuer, et pas d'aider cette jeune femme...)
C'était irresponsable de la part de son compagnon de venir avec elle: il l'a mise en difficulté, en danger, et ne l'a extraite de cette situation dangereuse que parce que c'est arrivé à un point où le groupe l'a rejeté. Il aurait pu anticiper, ne pas l'exposer, et nous écouter pour l'aider sur le long terme (parce qu'on ne soigne pas une BDA avec un pétard, de la vodka, et une chanson sous les étoiles).

Bref, ça m'agace cette façon qu'ont certaines personnes de croire qu'elles gèrent la situation alors que pas du tout. Et de refuser l'aide de ceux qui ont de l'expérience en prime!
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Nanael
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : vendredi 21 février 2020 à 19:12

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#87 Message par Nanael » samedi 12 septembre 2020 à 10:50

Bonjour à tous,

Je suis désolée je vais interrompre le précédent sujet abordé dans ce fil.

Hier j'ai eu le compte-rendu de mon entretien passé au CRA de Caen.
Pour rester synthétique, j'ai reçu un pre-diagnostic en 2018 par un cabinet libéral. Mais les réponses de mes parents au questionnaire sur mon enfance ne permettait pas de remplir tous les critères du DSM V. Donc la psychologue m'a conseillé de faire confirmer son travail auprès d'un CRA.

Résultat d'hier : légère phobie sociale et peut être un trouble panique.

Durant le rdv tout ce que le médecin référent a dit m'a paru tout à fait logique, même s'il a peu pris en compte mes intérêts car je n'en ai pas parlé sans pouvoir m'arrêter. Mes particularités sensorielles restent logiques dans les statistiques (1/3 de la population) et que je ne présente pas de synesthésie.

Je me demande bien comment j'ai pu croire que j'avais un TSA. D'un côté j'ai honte vis à vis des personnes avec autisme d'avoir cru ça à la suite de mon pré-diagnostic, mais j'ai aussi de nouveau honte de mon comportement. Je me vois comme une feignasse, une geignarde qui fait des gros caprices à 30 ans.

Est-ce que c'est arrivé à certains d'entre vous ?
Pourriez-vous me dire comment vous êtes passé à autre chose ?

Par avance merci pour vos réponses, bon week-end
Pré-diagnostic chez ESPAS-IDEES 12/2018 avec suspicion de TSA niveau I (DSM V).
Premier rendez-vous au CRA de Caen le 24/07/2020. Compte-rendu le 11/09/2020 : phobie sociale

Mylie
Passionné
Messages : 347
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#88 Message par Mylie » samedi 12 septembre 2020 à 11:14

Je suis moi même en début de parcours, et je crains beaucoup de m'être "montée la tête" pour rien.

Je reste tout de même persuadée que réaliser cette démarche, ce n'est pas anodin. Si cela t'a aidée à mieux te comprendre, à avancer mais aussi à mieux connaitre tes limites, c'est quand même positif ? Ce n'est pas "être une feignasse" que de savoir qu'on a des limites et de vouloir les respecter. Au final, c'est super important !

Pour ce qui est "d'avoir honte vis à vis des personnes avec autisme"; ton pré diagnostic t'a fait y croire, donc c'est normal que tu te sois projetée, puisque les éléments que tu avais portaient à croire que c'était ça. En plus, c'est hyper dur de savoir ce que vit une autre personne que soi, donc on peut vite penser que c'est pareil pour tout le monde alors qu'en fait non (difficile de se positionner par rapport à une norme quand les contours de ladite norme sont flous et difficile à se représenter !).

Bon courage !
Suspicions psychiatre spécialisé - Réorientation CRA pour tests plus poussés
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Arcane
Adepte
Messages : 254
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#89 Message par Arcane » samedi 12 septembre 2020 à 11:42

Est-ce que ce diagnostic de phobie sociale et de trouble panique t'aide à mieux te comprendre ? A pouvoir avoir une prise en charge adaptée ?
Si oui, c'est le principal.
TSA
HPI

Nanael
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : vendredi 21 février 2020 à 19:12

Re: On se croit Asperger et on ne l'est pas ?

#90 Message par Nanael » samedi 12 septembre 2020 à 12:58

Merci pour vos réponses.

Pour moi, non, car il me tient pas compte de toutes mes 'bizarreries'.
Mais je dirais que je suis soulagée dans le sens où c'est curable.
Je dois prendre contact avec psychiatre pour un traitement antidépresseur et avec un psychologue pour une TCC. J'irai sûrement mieux après ça !!!

Bonne journée à tous !
Pré-diagnostic chez ESPAS-IDEES 12/2018 avec suspicion de TSA niveau I (DSM V).
Premier rendez-vous au CRA de Caen le 24/07/2020. Compte-rendu le 11/09/2020 : phobie sociale

Répondre