Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#1 Message par Benoit » mardi 18 novembre 2014 à 13:56

Modération (Tugdual) : Discussion créée par scission du fil "Influences entre TSA et HQI" (début).

Il me semble que tous les Asperger ont un haut potentiel dans un domaine ou un autre.

Et je ne vois pas pourquoi la surdouance aurait un rôle particulier justifiant d'être le seul "Haut Potentiel" qui compte, vous serez bien avancé avec votre surdon quand il y aura une apocalypse zombie.

Ajout (passage en nouveau fil):
extraits d'un travail de recherche cité ailleurs, je pense être dans les clous de l'utilisation "normale" de citations. J'ai coupé ce qui me semblait des longueurs par rapport au besoin ici.
Le concept d’intelligence
Ce sujet est fortement controversé, en rapport avec les passions que ce thème soulève. [...] . Force est de constater que chacun trouve la définition de l'intelligence qui lui convient... Il en va de même pour les mesures. Chacun ayant sa définition, comment évaluer l'intelligence ?

Bien souvent, la réussite scolaire ou professionnelle est utilisée comme critère.
C'est une vision très utilitariste. L'individu intelligent se dirige t'il obligatoirement vers un poste de président directeur général ? Ce métier est-il la référence à utiliser ?
En outre, paradoxalement, on nous répète que les surdoués se retrouvent fréquemment en échec scolaire. Et dans les associations dites de surdoués, on trouve des individus sans emploi ou avec des emplois modestes.
Pour être franc, il existe un grand nombre de tests visant à mesurer l'intelligence mais qui sait ce qu'ils mesurent exactement ? Les études faites pour la conception des tests peuvent être biaisées par l'échantillon passant le test ( sexe, âge, niveau d'étude, etc... ). Elles montrent simplement que certains individus ont de meilleurs résultats que d'autres et que la majorité des gens ont des résultats moyens.
Pour améliorer la mesure de l'intelligence, de nouveaux tests nécessitant un processus intellectuel sont créés, sans déterminer les caractéristiques des groupes ayant de bons ou de mauvais résultats aux tests. Ces tests peuvent être de petits problèmes, des
calculs arithmétiques, des tests de vocabulaire, d'observation, de logique ou de mémoire... Il est facile de s'entraîner gratuitement sur internet ou dans des livres pour améliorer ses résultats mais à la fin malheureusement, il est difficile d'interpréter le
résultat.
Il existe un débat entre les partisans des formes multiples d’intelligence, et ceux de l’intelligence générale ( ou facteur g ). En effet, il est possible pour un individu d’avoir d’excellents résultats dans un domaine particulier, idem d‘avoir une forme d‘intelligence très développée. Mais un surdoué aurait une intelligence générale lui permettant d’être au-dessus de la normale dans la plupart des capacités intellectuelles testées, même si ses résultats à chacun des tests ne seraient pas parfaitement homogènes. Et, les tests actuels ne mesureraient que la partie émergée de l‘iceberg. Aussi, si toutes les facultés intellectuelles pouvaient être testées
exhaustivement, il est imaginable qu’un individu possédant une haute intelligence générale réussirait la plupart de ces tests de fonctionnement intellectuel et cognitif. Il faut voir le facteur g comme une donnée empirique et non comme une définition de
l’intelligence : le facteur g a été inventé après la constatation que les surdoués réussissaient l’ensemble des tests.

[...]
À quoi peut tenir cette efficacité mentale, et l’intelligence ne serait-elle pas qu’une notion subjective et abstraite ? De nombreuses études, [...] montrent des différences anatomiques, physiologiques voire histologiques entre les individus normaux et les surdoués... Différentes méthodes sont utilisées dans ces études : l’EEG, l’IRM, les enregistrements du sommeil, le PET, etc.…
Les détracteurs des tests de QI diraient quant à eux que les tests ne mesurent que l’une des propriétés de l’esprit et que les « hauts QI » ne sont que des individus avec des caractéristiques intellectuelles particulières. Une chose est sûre, c’est que l’on observe des similitudes entre les surdoués et que ces gens présentent des facilités dans divers domaines. Des profils psychologiques caricaturaux ont été réalisés et dans lesquels les surdoués se reconnaissent globalement.

Finalement, ce que montrent les tests de QI ou de facteur g n’est pas simplement l’intelligence, c’est aussi et surtout la distance d’un point de vue intellectuel, du sujet par rapport à la normale. En effet, on dit qu’un surdoué est un individu dont le QI est supérieur à 130 dans l’échelle de Wechsler, ce qui sous-entend que son QI est situé au-delà de la moyenne majorée de deux écarts types de 15. Un surdoué est ainsi quelqu’un qui est particulièrement rare et éloigné de la normale d’un point de vue intellectuel. La normale pour une caractéristique donnée pourrait se définir par l'intervalle regroupant 95 % de la population. Du fait de cette particularité, il est logique d’une part que les surdoués paraissent différents et étranges, et d’autre part qu’ils développent des comportements anormaux que l’on peut aisément classer comme pathologiques.
Modifié en dernier par Benoit le mardi 25 novembre 2014 à 11:59, modifié 1 fois.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28306
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#2 Message par freeshost » mardi 18 novembre 2014 à 14:12

On sera moins angoissé que la plupart des personnes non autistes.

Faut vraiment regarder trop de fictions pour croire à une apocalypse. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#3 Message par Benoit » mardi 18 novembre 2014 à 14:28

Ça donne une petite idée du genre de contexte dans lequel vous n'aurez surtout aucune espèce d'utilité pratique, où le sens pratique (ou des aptitudes sociales) seraient bien plus valorisé que des vagues prédispositions (ou une "supériorité") intellectuelles.

C'est peut être même déjà le cas dans beaucoup de branches de notre société hein, il faut voir...

Sérieusement, à partir du moment où l'intelligence est utilisée pour exclure, j'ai un gros soucis avec ça.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28306
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#4 Message par freeshost » mardi 18 novembre 2014 à 14:32

J'imagine que nous pouvons compenser plus facilement que des Asperger non Haut Potentiel.

Et avoir un esprit un peu plus analytique n'est pas mauvais pour la santé. :mrgreen:

Je n'ai pas parlé d'exclusion.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
zad
Forcené
Messages : 3896
Enregistré le : mercredi 6 juillet 2011 à 19:48
Localisation : br
Contact :

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#5 Message par zad » mardi 18 novembre 2014 à 14:39

je crains que cette discussion ne dérive. le risque est que des généralisations soient commises, à melanger les notions de zèbres et d'aspies
TSA :mryellow:

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28306
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#6 Message par freeshost » mardi 18 novembre 2014 à 14:49

Chaque personne Asperger et Haut Potentiel peut quand même se décrire à la première personne du singulier (pour éviter les généralisations).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4607
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#7 Message par Ixy » mardi 18 novembre 2014 à 19:08

Je crois que j'ai des scores de QI trop faibles pour venir ici :lol:
Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28306
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#8 Message par freeshost » mardi 18 novembre 2014 à 19:12

Ah ! attends, faut qu'on discute de mathématique nous deux. :)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#9 Message par Mizton » dimanche 23 novembre 2014 à 10:45

Au risque de m'immiscer dans une conversation où je ne devrais pas, j'aimerais juste remarquer que certaines réactions ici me semblent découler d'idées reçues sur la douance/surdoués/HQI/HPI/zèbre/bref.
Le fait que ce forum existe pour parler des Asperger (et plus minoritairement d'autres aspects du spectre autistique) n'est pas "élitiste" ou quoi, pourquoi le fait de faire un sujet concernant ceux qui cumulent Asperger ET "douance" (j'aime aucun des mots susnommés soit dit en passant) serait, pour le coup, un risque d'enfermement sectaire ou d'élitisme ?
Parce que pour encore beaucoup, les termes mêmes de "sur-doués" ou (T)HQI ont un côté "supérieur", alors que comme les Asperger, il s'agit juste d'une façon différente de fonctionner... Il s'agit juste d'un câblage différent, pas forcément "mieux", ni "pire" que les "NT"... c'est parfois juste plus rapide, mais comme c'est aussi bien plus instinctif, ça entraine d'autres types de difficultés (quand on te demande un résultat en math, c'est bien joli de "sentir" et trouver la réponse instinctivement, mais on veut pas juste le résultat, on attend de toi toute la démonstration amenant au résultat...)
Ya des surdoués qui sont très à l'aise socialement et sont très charismatiques, d'autres pas, ya des surdoués qui font de grandes choses, d'autres qui stagnent au chômage ou foirent leurs études... Il y en a qui s'adaptent mieux que d'autres.. La notion même de potentiel est assez claire là dessus. Un potentiel, on en fait ce qu'on veut/peut. Tout le monde ne l'utilise pas pareil...

Je ne suis pas tout à fait d'accord sur le côté "un score est un score", quand on sait que les tests de QI tels qu'ils existent aujourd'hui ne sont adaptés ni aux zèbres (oui du coup je switche entre les termes ^^") ni aux Asperger.
Je ne suis pas non plus d'accord avec la notion même de "QI" comme simple outil de "diag", dans le sens où le quotient intellectuel ne calcule grossomerdo que le côté logique/mathématique, ignorant totalement les autres formes "d'intelligence" (émotionnelle/empathique, artistique, manuelle, sociale etc)

Et juste pour le fun, désolé pour le HS : dans le cas d'une apocalypse zombie (ou tout autre situation dangereuse extrême en fait), le côté social est surement loin d'être le plus essentiel. L'instinct de survie et l'intelligence pratique, la débrouillardise et la stratégie ainsi que la rapidité de réflexion en situation d'urgence me semblent plutôt être ce qui peut réellement faire la différence ^^" C'est clair qu'être charismatique et pouvoir s'entourer (l'union fait la force blabla) peut être un bon atout... Mais il existe des zèbres particulièrement charismatiques (et manipulateurs)...
Pour donner une idée, ma soeur a été une fois à un rassemblement MENSA pour voir, elle était à cette époque en fin de médecine, elle est loin d'être naïve et tout, et elle est partie parce qu'un mec hyper bon parleur s'était lancé dans un discours affirmant que le VIH n'existait pas, qu'il s'agissait d'un complot pour effrayer et contrôler les masses etc... et qu'il était parvenu à insinuer le doute dans son esprit................................!!!
Tout ça pour dire qu'être à la fois HPI et Aspie, si ça équilibre certains aspects, ça peut représenter des avantages je pense (même si en contrepartie ça peut retarder les diags). Après si ça s'accumule dans d'autres domaines, ça peut être plus difficiles, mais de toute façon l'un dans l'autre, ya toujours des avantages et des inconvénients...
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
rebecca
Forcené
Messages : 997
Enregistré le : mardi 5 août 2014 à 23:20

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#10 Message par rebecca » dimanche 23 novembre 2014 à 11:25

pour ta culture generale,je repond a ton hs:la theorie que le sida n existerai pas ecc ecc est proposée depuis d nombreuses années et soutenue fortement en trotre par michel dogna,la perte du systeme immunitaire expliquerai les maladies mais non le vih...
diagnostiquée autiste hpi le 2 dec 2014,après 42 ans de survie et souffrance.

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#11 Message par Luna » dimanche 23 novembre 2014 à 11:43

Je n'ai pas réagi jusqu'à présent, mais j'avoue avoir tiqué l'intitulé de ce post.
"Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel" donc les autres, avec votre QI de mouche (pardon pour les mouches), vous passez votre chemin. C'est limite élitiste.
Je ne sais pas si je suis Haut potentiel ou pas et j'avoue que je m'en fiche, mais on a tous quelque chose à apporter. :bravo:
Sur ce, bye :arrow:
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4950
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#12 Message par Manichéenne » dimanche 23 novembre 2014 à 11:48

Mizton a écrit :Je ne suis pas tout à fait d'accord sur le côté "un score est un score", quand on sait que les tests de QI tels qu'ils existent aujourd'hui ne sont adaptés ni aux zèbres (oui du coup je switche entre les termes ^^") ni aux Asperger.
Je ne suis pas non plus d'accord avec la notion même de "QI" comme simple outil de "diag", dans le sens où le quotient intellectuel ne calcule grossomerdo que le côté logique/mathématique, ignorant totalement les autres formes "d'intelligence" (émotionnelle/empathique, artistique, manuelle, sociale etc)
Je trouvais que la discussion évitait justement de partir dans les idées reçues et les éternelles discussions vues et revues de re-définition des termes et des concepts, et de remise en question des tests.
Les tests de QI ne sont pas parfaits, mais mesurent bien plus que seulement la logique. Ils mesurent suffisamment d'aspects pour se faire une bonne idée du fonctionnement cognitif d'une personne à peu près normale. Tout n'est pas mesuré, certes, mais généralement un bon niveau d'intelligence implique d'être bon dans plusieurs domaines, pas spécialiste seulement dans un des trucs non mesurés.
Les capacités empathiques sont des capacités, justement. Pas forcément une forme d'intelligence. On n'a pas besoin d'un test pour savoir si quelqu'un est sympa, ouvert, accueillant, je crois.
Les tests pas adaptés aux zèbres ??? Si on prend "zèbre" comme la notion inventée par JSF (et donc purement française, et encore, sans aucune existence reconnue ou officielle), ça servait à la base à qualifier les HQI. Donc c'est un non sens de dire que les tests ne leur sont pas adaptés. Je sais bien qu'il y a une dérive depuis quelques temps de gens qui se réclament d'un fonctionnement différent, tout en n'étant pas HQI, et se qualifient de zèbre comme si justement c'était une preuve de supériorité. C'est souvent fait après avoir lu le livre de JSF, comme une justification à leur difficultés : "oh, je me reconnais dans ce livre, donc si je suis malheureux c'est parce que je suis trop intelligent ! Je suis un zèbre !". (caricature volontaire)
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Nova
Forcené
Messages : 2022
Enregistré le : mardi 19 novembre 2013 à 15:40

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#13 Message par Nova » dimanche 23 novembre 2014 à 11:49

Mizton a écrit :Au risque de m'immiscer dans une conversation où je ne devrais pas, j'aimerais juste remarquer que certaines réactions ici me semblent découler d'idées reçues sur la douance/surdoués/HQI/HPI/zèbre/bref.
Le fait que ce forum existe pour parler des Asperger (et plus minoritairement d'autres aspects du spectre autistique) n'est pas "élitiste" ou quoi, pourquoi le fait de faire un sujet concernant ceux qui cumulent Asperger ET "douance" (j'aime aucun des mots susnommés soit dit en passant) serait, pour le coup, un risque d'enfermement sectaire ou d'élitisme ?

que ce soit chez les nt ou asperger il y a toujours des gens qui ont des idées reçus, certains n'aiment pas que d'autres se disent intelligent, en tant qu'asperger ils devraient le prendre comme un "fait" seulement mais bizarrement certains le prennent comme de la vantardise (ce qui m'étonnera toujours)
Đī@gnőstįqué TSA

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4950
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#14 Message par Manichéenne » dimanche 23 novembre 2014 à 11:50

Luna a écrit :Je n'ai pas réagi jusqu'à présent, mais j'avoue avoir tiqué l'intitulé de ce post.
"Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel" donc les autres, avec votre QI de mouche (pardon pour les mouches), vous passez votre chemin. C'est limite élitiste.
Je ne sais pas si je suis Haut potentiel ou pas et j'avoue que je m'en fiche, mais on a tous quelque chose à apporter. :bravo:
Sur ce, bye :arrow:
Pourquoi dès qu'il s'agit de QI on parle d'élitisme ? :?
Il y a plusieurs sujets sur le forum qui s'adressent aux diagnostiqués uniquement. Aux parents uniquement. Aux femmes. Aux bretons. Aux suisses. Je ne fais pas de différence, et je ne comprends pas celle qui est faite.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Nova
Forcené
Messages : 2022
Enregistré le : mardi 19 novembre 2013 à 15:40

Re: Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel

#15 Message par Nova » dimanche 23 novembre 2014 à 11:59

Manichéenne a écrit :
Luna a écrit :Je n'ai pas réagi jusqu'à présent, mais j'avoue avoir tiqué l'intitulé de ce post.
"Ici, c'est pour les Asperger Haut Potentiel" donc les autres, avec votre QI de mouche (pardon pour les mouches), vous passez votre chemin. C'est limite élitiste.
Je ne sais pas si je suis Haut potentiel ou pas et j'avoue que je m'en fiche, mais on a tous quelque chose à apporter. :bravo:
Sur ce, bye :arrow:
Pourquoi dès qu'il s'agit de QI on parle d'élitisme ? :?
Il y a plusieurs sujets sur le forum qui s'adressent aux diagnostiqués uniquement. Aux parents uniquement. Aux femmes. Aux bretons. Aux suisses. Je ne fais pas de différence, et je ne comprends pas celle qui est faite.
c'est ce que j'essaye d'expliquer souvent, pour moi c'est comme si quelqu'un disait ici c'est pour les allergique au gluten, je ne comprend pas pourquoi l'intelligence est mise à part alors que c'est une des caracteristique des êtres humains comme les autres, après le fait qu'on ne soit pas tous égaux devant, c'est pareil pour toutes les caracteristiques
Đī@gnőstįqué TSA

Répondre