Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

A propos de QI

#376 Message par Alone3545 » vendredi 23 septembre 2016 à 10:32

Bonjour à tous, :)

Sur le site http://www.douance.org/qi/qicorrel.html

J'ai vu que 50% des femmes commes les hommes ont un QI supérieur à 100 et pourtant bizaremment au dessus de 115 et meme plus nettement 130 il y a plus d'homme que de femme.

Je trouve çela illogique, pour moi soit les femmes ont un QI moindre à tout les niveau ou soit autant de QI (la dernière étant la plus plausible de loin).

Que pensez vous?

Modération (Manichéenne) : fusion de sujets
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4641
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#377 Message par Flower » vendredi 23 septembre 2016 à 11:56

Je ne suis pas convaincue par ceux qui prétendent qu'il y a plus de garçons concernés par le HQI que de filles. En réalité, il semblerait plus probable que la répartition soit relativement équilibrée, mais qu'il y a un biais de détection, parce que les garçons qui s'ennuient en classe p. ex. vont souvent davantage extérioriser cet ennui que les filles. Donc les garçons vont bavarder, chahuter, tandis que les filles ont plutôt tendance à rêvasser. Le risque de décrochage en cours est aussi plus grand chez les garçons. Conséquence, on les remarque davantage et on les fait davantage tester.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Autiste ou surdoué ?
Forcené
Messages : 1239
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2016 à 14:07
Localisation : Bretagne

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#378 Message par Autiste ou surdoué ? » vendredi 23 septembre 2016 à 12:30

Et puis peut-être aussi le fait que "le cadre" de ce qui est testé, n'est pas universel, tout un tas de facteurs jouent dans la définition d'un être humain et son "efficacité" intellectuelle.
Même si j'ai toujours défendu la non-différenciation entre les hommes et les femmes, il est possible, qu'à certains niveaux de réussite aux tests, les femmes soient plus nombreuses, rentrent plus dans un niveau de performances que les hommes, alors qu'à d'autres niveaux, ce soient les hommes qui "performent" mieux.

Et dans les QI bas, je soupçonne qu'il y ait aussi de telles différences, non ? J'ai la flemme de chercher.

Mais n'oublions pas que ce genre de tests et de débats ne "prouvent pas grand chose".
Vaut-il mieux être doté d'un super haut QI, en étant ours, autiste, associable, dépressif, schizophrène, psychotiques, violent, ou que sais-je encore
ou être un brave "connard de base" mais avec beaucoup de générosité, de relations, une famille heureuse, un boulot plaisant qui ne nuit à personne, etc. ?
C'est le genre de question qui, pour moi, n'aura jamais de réponse.
Tout dépend de savoir si l'on pense au bien individuel, au bien social (mais de quelle société ?), au bien planétaire, au bien de sa patrie, de sa famille, de sa "race",... et que sais-je encore ? Là aussi la liste peut-être longue.

Moi, je suis très heureux tout seul de ce que je suis et de ce que je vis. Grâce à ce que la société m'apporte, quand même. Et je suis gêné de voir mon entourage souffrir de ma personnalité. Je suis fondamentalement heureux seul. Mais pour le bien de l'espèce humaine, en tant que société, je dois être une catastrophe...

Mais je ne serais-je pas en train de m'éloigner un peu du message auquel je répondais ? :? :?
Diagnostiqué par le CRA en 2020 non autiste mais de gros problèmes dans le ressenti des émotions (alexithymie) et dans la communication sociale.

HQI aussi, ce qui peut aller de pair.

Le Monsieur Beaumont
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : dimanche 19 février 2017 à 11:35

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#379 Message par Le Monsieur Beaumont » lundi 20 février 2017 à 15:12

Bien le bonjour,

Je me permet de répondre à ce fil car je suis actuellement en plein questionnement au sujet des rapports entre QI et Asperger.

Diagnostiqué HQI (bon 135 donc ce n'est pas non plus le pérou) à l'age de dix ans j'ai eu durant tout ma vie des problemes niveau sociaux (ca va de mieux en mieux) ainsi qu'une certaine bizarrerie.
Il y a peu j'ai effectué l'Aspie Quizz un peu par hasard, après un premier test troublant (130/92) mais un peu fait en vitesse je décide de le retenter plus sérieusement et obtiens un score de 162/50.

Cependant à la vue des differentes questions de ce "quizz" il me semble que les traits qui m'ont probablement fait obtenir un resultat de ce type sont ceux pour lesquels j'ai toujours considéré qu'ils étaient originaires de ma douance.

De là vient mon problême.

Un test tel que le aspie quizz peut il être biaisé par une douance ?

J'aimerai en savoir plus (je n'ai pas confiance aux tests internet mais il me fait malgré tout me questionner) sur mon cas mais je n'ai pas non plus envie de passer des mois/années dans le but d'obtenir un diagnostic pour que l'on me dise au final que je suis juste un cliché du petit surdoué.

Merci d'avance,
Le Monsieur Beaumont.
En cours.
162/50 à l'Aspie Quizz.
39/50 à l'AQ.

Avatar du membre
Nova
Forcené
Messages : 2022
Enregistré le : mardi 19 novembre 2013 à 15:40

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#380 Message par Nova » lundi 20 février 2017 à 17:01

Le Monsieur Beaumont a écrit :.

Un test tel que le aspie quizz peut il être biaisé par une douance ?
.
Les années passeront de toutes façons donc autant passer le test, à part un peu de temps tu ne perdras rien d'autre, tu gagneras en confort quand tu seras diagnostiqué ou pas donc au final ce n'est que bénéfices

L'aspi quizz donne une tendance, si tu biaises le test tu le sais forcément au fond de toi car en tant qu'hpi c'est dans tes capacités, si tu réponds le plus en accord avec toi même, le test n'est en rien biaiser
Seul le psychiatre qui fera le diagnostic sera en mesure d'apprécier ton aspergitude

Autrement dit, optimise ton fonctionnement et va à l'essentiel... au diagnostic
Đī@gnőstįqué TSA

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2859
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#381 Message par olivierfh » lundi 20 février 2017 à 17:11

Le Monsieur Beaumont a écrit :je suis actuellement en plein questionnement au sujet des rapports entre QI et Asperger.
Tu peux regarder dans ce fil une liste de vérification diagnostique traduite (et l'original).
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Le Monsieur Beaumont
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : dimanche 19 février 2017 à 11:35

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#382 Message par Le Monsieur Beaumont » mercredi 22 février 2017 à 0:50

Merci bien pour vos conseils.
Je crois donc bien que je vais commencer par le passer ce test.
En cours.
162/50 à l'Aspie Quizz.
39/50 à l'AQ.

le jean moulant
Forcené
Messages : 1052
Enregistré le : vendredi 17 février 2017 à 14:14
Localisation : Suisse

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#383 Message par le jean moulant » jeudi 23 février 2017 à 10:38

Hello,
Une question me taraude concernant l'autisme.
A ce que j'ai cru comprendre il y a 2 sortes d'autisme...l'autisme avec retard mental et l'autisme d'Aperger.

Les aspergers ont-ils tous une intelligence...je préfère parler d'intelligence car cette notion de qi me dérange un peu,je ne la trouve pas representative des réels capacités intellectuel de la personne.

Donc ma question est...avez-vous une intelligence plus haute que la moyenne?
Y a t-il des Aspergers avec un intellect dans la moyenne?
Diagnostic enfin en cours...

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4641
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#384 Message par Flower » jeudi 23 février 2017 à 11:55

@Le pull orange: Oui, il y en a bien sûr, il semblerait même que c'est la majorité. Ce forum n'est pas représentatif des autistes Asperger, il y a un biais lié à la nature du forum: il faut s'exprimer à l'écrit et en plus, on parle d'autisme, ce n'est pas forcément un intérêt très présent chez les autistes. ;)
D'ailleurs je crois que même ici, vu sur la totalité des membres, les personnes qui combinent HQI et SA ne sont pas majoritaires.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26878
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#385 Message par Tugdual » samedi 4 mars 2017 à 16:19

Le point sur le sujet, par Franck Ramus et Nicolas Gauvrit : Même sur Scilog, le sujet fait exploser les commentaires ...

:mryellow:

Également sur Scilog, par les mêmes auteurs et Hugo Peyre :
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Salicorne
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : dimanche 15 novembre 2015 à 22:28

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#386 Message par Salicorne » mercredi 21 juin 2017 à 16:54

La tête au carré sur France Inter : Les surdoués de l’enfance à l’âge adulte
Invité : Gabriel Wahl, pédopsychiatre

L'émission s'inscrit dans la lignée des articles de Franck Ramus et Nicolas Gauvrit.
Diagnostic TSA confirmé par le CRA

Avatar du membre
pimpoline
Forcené
Messages : 701
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#387 Message par pimpoline » jeudi 22 juin 2017 à 9:33

Merci pour le lien Salicorne. :wink:

Edit: effectivement, plus que généraliste... ce n'est qu'un survol de très loin du thème de la douance chez les adultes.
Modifié en dernier par pimpoline le vendredi 23 juin 2017 à 7:11, modifié 1 fois.
sans étiquette, personne ne saura qui je suis.
It’s about dreams and poetry.
Thinking that dreams should only embody poetry.
Thinking too much and forgetting how much poetry is life, life is poetry.
No cheesy reverie, no tedious minds.
But be.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26878
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#388 Message par Tugdual » jeudi 22 juin 2017 à 11:00

Ça a l'air intéressant ...

Le lien direct sur le podcast :
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#389 Message par hazufel » jeudi 22 juin 2017 à 11:33

Merci, l'émission est intéressante en général, même si pas assez longue je trouve !
ça me donnera peut-être de nouvelles pistes pour un de mes petits.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Notion de QI, HQI, HPI ... etc ...

#390 Message par hazufel » vendredi 23 juin 2017 à 8:31

pimpoline a écrit :Merci pour le lien Salicorne. :wink:

Edit: effectivement, plus que généraliste... ce n'est qu'un survol de très loin du thème de la douance chez les adultes.
Idem. Je suis décidément frustrée par le format de l'émission, si on additionne les minutes de paroles de l'invité ça ne doit guère dépasser 10. Je préfère les Savanturiers.
J'avais aimé le livre sorti aux PUF sur les enfants précoces de Gabriel Wahl. Je pense que celui qu'il sort pour les adultes doit être pas mal. J'aurais préféré entendre son point de vue sur les avancées des neurosciences quant à l'analyse à l'IRM fonctionnelle de personnes à haut potentiel, lors de différentes mises en situation, par exemple.

L'article de Scilog est bien plus approfondi déjà. Merci.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Répondre