Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27317
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#421 Message par Tugdual » samedi 9 mai 2020 à 16:25

alexis a écrit :
samedi 9 mai 2020 à 16:14
C'est faux. Ramus est très sélectif sur les faits qu'il présente (=il ne prend que ce qui l'arrange), c'est un biais très courant de la recherche qui a pour conséquence qu'un très très très grand nombre d'études théoriques ne débouchent sur aucune application concrète.
C'est amusant, mais je conçois que ce genre d'affirmation t'arrange.

alexis a écrit :
samedi 9 mai 2020 à 16:14
Ce n'est pas parce qu'une personne ou ses idées ne te plaisent pas que c'est forcément faux.
Il n'est ici aucunement question de ce qui me plaît ou pas, ce n'est pas le but de la connaissance.

alexis a écrit :
samedi 9 mai 2020 à 16:14
Tu ne connais pas la citation attribuée à Voltaire « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire »; [...]
Je ne vois pas vraiment ce que cette citation vient faire ici.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1375
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#422 Message par Autrey » samedi 9 mai 2020 à 20:29

Depuis mon enfance je stresse devant une dictée ou une énigme mathématique, desfois je bloque. Depuis mon diagnostic je me suis un peu libérée et tout devient plus facile, je me découvre des capacités insoupçonnées.
Diagnostique TSA - la cinquantaine mais jeune dans la tête

Mylie
Passionné
Messages : 364
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#423 Message par Mylie » mardi 12 mai 2020 à 16:04

Question de néophyte : le hqi est il lié à l ancien diagnostics d asperger ? En fait, j ai lu le livre de Jeanne Siaud Facchin et je ne vois pas bien quelle est la différence avec certaines formes d autisme (notamment ce que j ai cru comprendre de la forme asperger ?) ou alors j ai juste rien compris ?

Je sais que qi = test de qi // autisme = diagnostic réalisé par plusieurs professionnel, mais dans l expression des deux, j ai du mal à saisir les différences ? (si ça a déjà été traité et que je suis passée à côté, dites moi et je rechercherais davantage !)
Suspicions psychiatre spécialisé - Réorientation CRA pour tests plus poussés
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10952
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#424 Message par Lilette » mardi 12 mai 2020 à 16:06

L'autisme est un handicap.
TSA.

Mylie
Passionné
Messages : 364
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#425 Message par Mylie » mardi 12 mai 2020 à 16:19

Du coup, une personne hqi, qui ressent de fortes difficultés, devrait rechercher davantage, alors qu une autre également hqi qui n en ressent aucune n aurait pas à se poser plus de questions, c est ça ?
En lisant l ouvrage de Jeanne Siaud Facchin j avais cru comprendre qu elle mettait en avant un fonctionnement qui pouvait entraîner des difficultés.. Mais cela voudrait dire que les personnes n ont juste pas été au bout de la démarche et que leur test de qi n est pas la bonne explication pour leurs difficultés ?

En lisant les différents ouvrages, j ai l'impression d avoir deux faces d une même pièce, d'où mon interrogation (et quand je trouve des "tableaux comparatifs" sur le net, je trouve que c est vraiment ténu..!)
Suspicions psychiatre spécialisé - Réorientation CRA pour tests plus poussés
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Cardamome
Forcené
Messages : 1008
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#426 Message par Cardamome » mardi 12 mai 2020 à 17:00

Mylie a écrit :
mardi 12 mai 2020 à 16:04
Question de néophyte : le hqi est il lié à l ancien diagnostics d asperger ?
L'ancienne dénomination "Asperger" fait référence à un TSA sans déficience intellectuelle, soit avec un QI>70.
Ce qui n'est pas "la définition d'un HQI"...
Mais la confusion persiste.
Tout comme pas mal de gens pense que l'ancienne dénomination "autisme de haut niveau" implique nécessairement un HQI
c'est faux :naugty:
Ça indique juste QI>70, absence de déficience intellectuelle.
Et entre un QI de 70 et un de 130 ou 140, il y a de la marge !
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4133
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#427 Message par lulamae » mardi 12 mai 2020 à 17:20

Mylie a écrit :
mardi 12 mai 2020 à 16:19
Du coup, une personne hqi, qui ressent de fortes difficultés, devrait rechercher davantage, alors qu une autre également hqi qui n en ressent aucune n aurait pas à se poser plus de questions, c est ça ?
En lisant l ouvrage de Jeanne Siaud Facchin j avais cru comprendre qu elle mettait en avant un fonctionnement qui pouvait entraîner des difficultés.. Mais cela voudrait dire que les personnes n ont juste pas été au bout de la démarche et que leur test de qi n est pas la bonne explication pour leurs difficultés ?

En lisant les différents ouvrages, j ai l'impression d avoir deux faces d une même pièce, d'où mon interrogation (et quand je trouve des "tableaux comparatifs" sur le net, je trouve que c est vraiment ténu..!)
C'est ça, mais pas tout à fait : une personne HQI seulement (non autiste) peut avoir d'autres particularités qui la font souffrir, comme hypersensibilité, problèmes de sensorialité (perception très forte de certains sens), mais qui ne découlent pas du HPI. Ce peut être d'origine génétique, par exemple, ou psychologique (être hypersensible de caractère, par exemple).
Lié au HQI, il peut y avoir un décalage de préoccupations ou une maturité dans le domaine intellectuel mais pas dans d'autres (si le jeune a sauté une ou des classes par exemple), ou parfois des difficultés scolaires, mais ça n'est pas un handicap en soi.
Les particularités qui font s'interroger à l'autisme sont d'ordre autistique, on parle de "traits autistiques", c'est là où il faut se renseigner sur le sujet, peut-être faire la liste de ce qui t'a amenée à t'interroger sur toi. Tu as déjà fait une pré-évaluation ?

Sinon, comme le dit Cardamone, l'ancienne appellation "Asperger" est plutôt une forme d'autisme sans déficience intellectuelle, donc pas forcément avec HQI.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Mylie
Passionné
Messages : 364
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#428 Message par Mylie » mardi 12 mai 2020 à 17:34

lulamae a écrit :
mardi 12 mai 2020 à 17:20
Mylie a écrit :
mardi 12 mai 2020 à 16:19
Du coup, une personne hqi, qui ressent de fortes difficultés, devrait rechercher davantage, alors qu une autre également hqi qui n en ressent aucune n aurait pas à se poser plus de questions, c est ça ?
En lisant l ouvrage de Jeanne Siaud Facchin j avais cru comprendre qu elle mettait en avant un fonctionnement qui pouvait entraîner des difficultés.. Mais cela voudrait dire que les personnes n ont juste pas été au bout de la démarche et que leur test de qi n est pas la bonne explication pour leurs difficultés ?

En lisant les différents ouvrages, j ai l'impression d avoir deux faces d une même pièce, d'où mon interrogation (et quand je trouve des "tableaux comparatifs" sur le net, je trouve que c est vraiment ténu..!)
C'est ça, mais pas tout à fait : une personne HQI seulement (non autiste) peut avoir d'autres particularités qui la font souffrir, comme hypersensibilité, problèmes de sensorialité (perception très forte de certains sens), mais qui ne découlent pas du HPI. Ce peut être d'origine génétique, par exemple, ou psychologique (être hypersensible de caractère, par exemple).
Lié au HQI, il peut y avoir un décalage de préoccupations ou une maturité dans le domaine intellectuel mais pas dans d'autres (si le jeune a sauté une ou des classes par exemple), ou parfois des difficultés scolaires, mais ça n'est pas un handicap en soi.
Les particularités qui font s'interroger à l'autisme sont d'ordre autistique, on parle de "traits autistiques", c'est là où il faut se renseigner sur le sujet, peut-être faire la liste de ce qui t'a amenée à t'interroger sur toi. Tu as déjà fait une pré-évaluation ?

Sinon, comme le dit Cardamone, l'ancienne appellation "Asperger" est plutôt une forme d'autisme sans déficience intellectuelle, donc pas forcément avec HQI.
J'ai fait tous les tests que j'ai pu trouver sur le net, qui vont tous dans le même sens. Je voulais rencontrer une psychologue (à défaut d'avoir trouvé un psychiatre) pour réaliser une pré évaluation justement, mais le confinement est arrivé. Du coup, j'essaie d'avancer davantage dans ma recherche (en plus, je n'ai jamais passé de tests de QI, et même si mes proches me disent que je suis "surdouée", j'ai pas vraiment le sentiment que c'est le cas, je pense que je suis sans doute dans la moyenne, ni plus, ni moins).
Je sais que j'ai toujours eu des passions (notamment les jeux vidéos qui ont toujours été très très présents dans ma vie, mais de là à dire que c'est un intérêt spécifique, je n'en sais rien), que je déteste les imprévus (mais là encore, à quel moment c'est "trop" ?), ou que je peux me retrouver à faire des crises cheloues et que clairement j'ai du mal avec les interactions sociales. Tous les articles sur le masquage/camouflage me parlent énormément également. Mais peut être que j'ai un autre trouble et que ça n'est pas de l'autisme, ou peut être que ce que je vis n'est qu'une infime partie de ce que vous, vous vivez et que je ne prends juste pas assez sur moi. Ce n'est pas évident de se situer quand on a du mal à se figurer un point de comparaison.

Mais bon, je dérive du sujet initial ! En tout cas, merci à ceux qui m'ont répondu, et pour l'éclaircissement sur le terme asperger !
Suspicions psychiatre spécialisé - Réorientation CRA pour tests plus poussés
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4133
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#429 Message par lulamae » mardi 12 mai 2020 à 17:51

Mylie a écrit :
mardi 12 mai 2020 à 17:34
J'ai fait tous les tests que j'ai pu trouver sur le net, qui vont tous dans le même sens. Je voulais rencontrer une psychologue (à défaut d'avoir trouvé un psychiatre) pour réaliser une pré évaluation justement, mais le confinement est arrivé. Du coup, j'essaie d'avancer davantage dans ma recherche (en plus, je n'ai jamais passé de tests de QI, et même si mes proches me disent que je suis "surdouée", j'ai pas vraiment le sentiment que c'est le cas, je pense que je suis sans doute dans la moyenne, ni plus, ni moins).
Je sais que j'ai toujours eu des passions (notamment les jeux vidéos qui ont toujours été très très présents dans ma vie, mais de là à dire que c'est un intérêt spécifique, je n'en sais rien), que je déteste les imprévus (mais là encore, à quel moment c'est "trop" ?), ou que je peux me retrouver à faire des crises cheloues et que clairement j'ai du mal avec les interactions sociales. Tous les articles sur le masquage/camouflage me parlent énormément également. Mais peut être que j'ai un autre trouble et que ça n'est pas de l'autisme, ou peut être que ce que je vis n'est qu'une infime partie de ce que vous, vous vivez et que je ne prends juste pas assez sur moi. Ce n'est pas évident de se situer quand on a du mal à se figurer un point de comparaison.

Mais bon, je dérive du sujet initial ! En tout cas, merci à ceux qui m'ont répondu, et pour l'éclaircissement sur le terme asperger !
Contente que ça t'ait aidée. Tu vas peut-être pouvoir réaliser ce pré-diagnostic dans pas trop longtemps maintenant. :)

Pour le HQI, tu ne sais pas : franchement, tu peux te faire une idée des tests de QI en croyant ne pas avoir cette forme d'intelligence (par exemple, mathématique), ou avoir de la logique, mais à force qu'elle ne soit pas celle de tout le monde, ne pas penser que tu en as. Et finalement, à l'arrivée tu l'es... et ça ne change pas grand-chose, d'ailleurs ! :lol:

Malheureusement les tests HQI seuls coûtent très cher (entre 200 et 250 euros environ) quand tu les passes en libéral.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

alexis
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#430 Message par alexis » mardi 12 mai 2020 à 21:06

Bien sûr que si que ça change quelques choses de savoir qu’on l’est.
Par exemple, Tu n’a jamais entendu des nouveaux et anciens nouveaux sur ce forum dire à quelle point ils sont soulagés en découvrant qu’ils sont autistes, pas parce c’est cool de l’être, mais parce que ça explique leur errance du passé et ouvre de nouvelle piste thérapeutiques prometteuses pour améliorer leur avenir.
Savoir qui on est est essentiel pour se construire et grandir.
Et le HQI est bien moins anodin que ce que les sceptiques soupe-au-lait veulent le faire croire.
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)
PS : Ne vous embêtez pas à répondre à mes propos, je n'y répondrai pas. Je ne revendique rien, juste je me renseigne sur un symptôme en commun.

alexis
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#431 Message par alexis » mardi 12 mai 2020 à 21:33

Un grand nombre (proportion ?) de psyS non spécialistes ni des Aspergers ni des HQI,et dont leurs connaissances sur ces conditions se limitent à la lecture de quelques articles presse, amalgament souvent les 2, à tord. Mais en général, quand vous les consultez sur le HQI ils se défilent vite et vous conseillent d’aller plutôt consulter ces associations HQI de la veine Fachin. Les psys font une très grosse part du rabattage vers les assos HQI.
Pour l’annecdote, lors d’une rencontre de zebracrossing, forum de surdoués dont la majorité des membres rejettent l’idée qu’il existe des surdoués qui vont mal, donc on est sensé restreindre les conversations aux passions des uns et autres. Je me suis payé le culot de sonder le groupe sur ce qui les avait poussé à rejoindre le forum et les rencontres irl. Sur les 20 participants, 18 environs est là à la demande de leur psy. Sondage à peine terminé, ils ont repris leur conversations sur les passions en faisant l’autruche. Aucun n’a essayé d’entamer une conversations profitant de l’ouverture que j’avais créée. Je ne vais plus sur zebracrossing, qui est à éviter quand on veut s’informer sur le HQI dans un but thérapeutique.
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)
PS : Ne vous embêtez pas à répondre à mes propos, je n'y répondrai pas. Je ne revendique rien, juste je me renseigne sur un symptôme en commun.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4133
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#432 Message par lulamae » mardi 12 mai 2020 à 22:38

alexis a écrit :
mardi 12 mai 2020 à 21:06
Bien sûr que si que ça change quelques choses de savoir qu’on l’est.
Par exemple, Tu n’a jamais entendu des nouveaux et anciens nouveaux sur ce forum dire à quelle point ils sont soulagés en découvrant qu’ils sont autistes, pas parce c’est cool de l’être, mais parce que ça explique leur errance du passé et ouvre de nouvelle piste thérapeutiques prometteuses pour améliorer leur avenir.
Savoir qui on est est essentiel pour se construire et grandir.
Et le HQI est bien moins anodin que ce que les sceptiques soupe-au-lait veulent le faire croire.
En l'occurrence @alexis, je parlais du WAIS pour le HQI, pas du diagnostic d'autisme. Bien sûr que le diagnostic change quelque chose, mais je dirais que le profil haut potentiel ne m'a pas permis de comprendre mes difficultés.
Le psychologue qui nous a fait passer le test, mes filles et moi, ne m'a à aucun moment parlé d'une quelconque approche thérapeutique ; en revanche, il est vrai qu'il animait des groupes de parole pour les enfants.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

alexis
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#433 Message par alexis » mardi 12 mai 2020 à 23:53

De nombreux psychologues font passer des test qi parce qu’il y a une demande, mais ils n’y croient pas eux même. C’est un boulot comme un autre sans passion ni bienveillance. C’est le problème. Dépenser du fric juste pour un test sportif c’est sans intérêt. Déjà que cette notion de QI induit en erreur sur ce qui fait la spécificité des surdoués. Ils n’ont pas une intelligence plus performantes mais différente. Les autistes aussi ont une intelligence différente des NT (cf Mottron) mais encore différente de celle des surdoués . Dit autrement dans la neuro diversité il y a au moins 3 formes d’intelligences différentes (NT, autiste, surdoués). Ce que refuse de reconnaître Ramus par ex.
La rapidité qu’est sensée montrer le test QI est très anecdotique dans le comportement des surdoués (certains peuvent se montrer très lents, avoir une oeuvre brillante mais unique qui leur faudra toute une vie pour en accoucher). Le test QI ne révèle rien sur les capacités créatrice, empathique ou encore résiliante des surdoués qui sont bien plus pertinentes pour les comprendre. Il faut étudier/explorer ces notions à coté.
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)
PS : Ne vous embêtez pas à répondre à mes propos, je n'y répondrai pas. Je ne revendique rien, juste je me renseigne sur un symptôme en commun.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27317
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#434 Message par Tugdual » mercredi 13 mai 2020 à 9:25

Tu mélanges décidément plein de notions différentes et mal définies, comme intelligence, créativité, émotivité, etc.

Et tant qu'une notion n'est pas clairement définie, elle ne peut être sérieusement étudiée en tant que telle.

Le QI ne prétend d'ailleurs pas mesurer l'intelligence (notion qui manque de définition), mais un ensemble de capacités cognitives corrélées avec diverses réussites (scolaires, sociales, professionnelles...) généralement associées à l'intelligence.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Clem'
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : dimanche 10 mai 2020 à 10:32
Localisation : Lausanne

Re: Notion de QI, HQI, HPI, intelligence ... etc ...

#435 Message par Clem' » mercredi 13 mai 2020 à 14:04

alexis a écrit :
mardi 12 mai 2020 à 21:06
Bien sûr que si que ça change quelques choses de savoir qu’on l’est.
Par exemple, Tu n’a jamais entendu des nouveaux et anciens nouveaux sur ce forum dire à quelle point ils sont soulagés en découvrant qu’ils sont autistes, pas parce c’est cool de l’être, mais parce que ça explique leur errance du passé et ouvre de nouvelle piste thérapeutiques prometteuses pour améliorer leur avenir.
Savoir qui on est est essentiel pour se construire et grandir.
Et le HQI est bien moins anodin que ce que les sceptiques soupe-au-lait veulent le faire croire.
Claro! Le résultat de mon propre test HP m'a soulagée: ah, voilà pourquoi j'ai eu les difficultés que j'ai eues.

Mais entretemps je m'étais "accomplie", au contraire de ma mère - qui en plus, quand elle en avait parlé à sa propre mère (probablement HP aussi), avait reçu cette super-réponse : "Et alors? Quand bien-même, t'aurais le même trou-de-cul qu'Hortense…"

Ce qui me rappelle la pique d'une prétendue amie, que j'ai éradiquée de mon agenda après diverses manifestations hostiles devant la question: quand j'ai évoqué la possibilité d'être HQ, avec une moue de mépris, elle m'a lancé "T'es gonflée! Moi aussi peut-être, je suis HP!". Elle avait pas aimé que je lui réponde "Ben oui, peut-être, va faire le test!"

Donc fin d'une amitié de plus de 25 ans...

Pour un résultat TSA positif, du coup, avec les moyens dont on dispose actuellement, jamais trop tard pour aller en atelier de développement de compétences sociales, entre autres, si c'est là qu'il y a quelque chose qui pourrait apaiser les rapports avec autrui.

La différence, c'est que pour un TSA, c'est généralement vu comme un manque à combler; alors que pour un HP, la réaction de l'entourage, c'est au mieux la quittance… au pire… : "Et ça va le melon?" ou l'ostracisme, tout-à-coup.
Diagnostic : HP neurotypique

Carpe Diem!

Répondre