Délinquance et autisme

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Délinquance et autisme

#1 Message par Jean » samedi 18 octobre 2008 à 20:23

C'est un sujet qui me trotte dans la tête depuis que Lila a répondu à un sujet sur la bipolarité.

Je crois qu'à cette occasion, elle avait fait le commentaire qu'elle s'était gardée de reproduire les interventions disant qu'un prisonnier sur 10 était autiste.

CD a fait état du commentaire d'un ami, visiteur de prison (je crois), disant qu'un quart des prisonniers étaient Asperger.

Un jour, Lila a lâché qu'elle avait été interpelé par les flics, avec 2 copains SA. Elle s'était bien gardé de le dire au début. Leurs démarches, leur façon de regarder attirent irrésistiblement l'attention de la maréchaussée ...

Et s'il y a un intérêt spécifique, dès qu'un truc va arriver dans leur domaine (les trains, les bus etc...), les mémoires des flics (sinon leurs fichiers) vont les conduire sur eux.

Une réflexion sur le sujet des "pathologies mentales" en prison :
http://www.carnetsdesante.fr/spip.php?article157
Modifié en dernier par Jean le samedi 18 octobre 2008 à 22:09, modifié 1 fois.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#2 Message par bernard » samedi 18 octobre 2008 à 22:07

Comme ton sujet Jean m'a attristé, et que je suis optimiste,je vais raconter 2 histoires qui me sont arrivées :

Au printemps 1997, la comète Hale-Bopp fut visible à l'oeil nu sous nos latitudes.
Je partais donc seul en pleine nuit pour un petit village d'Auvergne dont l'église romane plantée au sommet d'une colline me servait de premier plan pour immortaliser ma comète sur la pellicule.
Arrivée sur place autour de minuit moins le quart, je cherchais un emplacement pour cadrer à la fois la comète et le sommet du clocher de l'église.
La technique consistait à faire une longue pose sur le négatif pour fixer la comète puis à terminer par un flash pour illuminer le clocher au premier plan.
Mais pour que tout rentre dans le champ, je suis obligé de me reculer loin du clocher. Je prends le trépied sur lequel est fixé l'appareil photo et le zoom et je recule, je recule, je recule. Toujours trop prêt.
Je finis par me taper le dos contre la porte du cimetière. J'ouvre la porte et je recule. Je finis par trouver le bon recul entre deux pierres tombales.
Je commence à faire des photos dans cette situation insolite. Mais à chaque flash qui illumine la campagne vers minuit et demi, le chien d'une maison à proximité commence à aboyer. Au loin sur la route départementale, j'aperçois le gyrophare d'une estafette de gendarmerie qui se dirige vers le village.
Je reste figé, ne prenant plus de photo pendant un quart d'heure, le temps que la marée-chaussée passe au large. J'ai le temps de me demander ce que je devrais dire aux gendarmes pour leur expliquer qu'emporté par une passion de l'astronomie, je me retrouve à minuit et demi au milieu d'un cimetière en train de photographier une comète et en ajoutant un flash pour saisir le paysage. Sur le coup, cela ne m'a pas fait trop rire. Après oui.

L'année précédente au printemps 1996, une autre comète nommée Hyakutake, s'était pointée dans le ciel du soir. Avec un collègue, nous étions montés sur une route d'altitude pour nous placer en bord de route et fixer sur la pellicule cette grande voyageuse chevelue.
Vers 11h du soir, un véhicule de gendarmerie stationne près de nous. Que faites-vous là ? Après examen des papiers et discussions avec les gendarmes fort surpris de nous trouver en pleine nature avec appareil photo et télescope, on finit par les convaincre de jeter un oeil à l'oculaire. Emerveillés, ils vont rester plus d'une demi-heure à poser des questions et à observer. Puis la radio va les rappeler à l'ordre. Le chef veut savoir où est la patrouille. Un des gendarmes ne se démonte pas et raconte ce qu'il a trouvé en pleine nuit sur le bord de la route. Un quart d'heure plus tard, on se retrouve avec une seconde voiture de gendarmerie et on recommence les explications et les observations. On aurait pu finir au poste, mais en fait c'est les gendarmes qui sont restés avec nous une partie de la nuit. Comme quoi ...

J'ai un collègue proche de Paris qui a eu aussi une mésaventure moins jolie. Pour observer Hale-Bopp, il est sorti de chez lui avec ses jumelles (sans papier) et s'est engagé dans un bout de tunnel désaffecté à 50 m de chez lui. De l'autre côté du tunnel, il se trouve près d'un terrain vague loin des lumières de la ville et peut observer à loisir. Lorsque soudain, deux policiers en planque lui tombent dessus.
Que faites-vous à 1 h du mat sans papier sur un terrain vague, la tête en l'air. La blague s'est fini au poste. J'espère qu'il n'a pas été fiché comme dangereux délinquant !
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#3 Message par Jean » samedi 18 octobre 2008 à 22:25

Je trouve que tes exemples sont caractéristiques de ce qui peut arriver à des Aspies.

Le jour où un délit apparait, les gendarmes vont penser à ces individus un peu spéciaux. Ils vont enquêter, mais en relativisant. Il est tout à fait possible aussi que ces incidents aient été enregistrés dans un fichier informatique. Dans ce cas, l'enquêteur ne pourra pas comprendre immédiatement le contexte.

CD, lors du dernier stage, a provoqué, à mon avis, un certain malaise en disant qu'il fallait prendre l'initiative d'avertir la police ou la gendarmerie du handicap de nos enfants. Je pense qu'il faut le faire à la première alerte (mais pas avant, quand même), en espérant que les policiers auront plus de discernement que les psys.

Je pense au jeune à qui on avait appris que pour séduire une fille, il fallait attirer son attention : il l'a fait en envoyant une poudre blanche dans une enveloppe (très malin en pleine phobie Al Qaida). Ou à celui qui pète un plomb dès qu'il est provoqué par une fille qui lui a plu....

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#4 Message par jakesbian » dimanche 19 octobre 2008 à 17:03

bonjour bernard,

ce sont de jolies histoires;

il y a une différence entre la gendarmerie et la police; dans la théorie, ils font le même métier... dans la pratique, ils ne le font pas dans les mêmes conditions:
... les gendarmes travaillent en zone rurale, avec moins de pression, ce qui leur donne plus la possibilité d'être à l'écoute des gens.

enfin, avis personnel.
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#5 Message par bernard » dimanche 19 octobre 2008 à 18:21

Oui je partage ton avis Jacqueline.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#6 Message par Jean » dimanche 19 octobre 2008 à 22:25

C'était aussi l'avis de CD.

Georges Huard
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 3:08
Contact :

Essaie d'avoir l'air normal ;)

#7 Message par Georges Huard » mercredi 22 octobre 2008 à 16:35

Bonjour à tous,

Bien des passions d'Asperger peuvent attirer l'attention des forces de l'ordre, mais pas toujours, mais le risque est là.

Dernièrement, je suis rentré dans la cage d'escaliers d'un université anglophone de Montréal, dans un nouveau pavillon qui venait d'être inauguré. Cette cage d'escaliers avait la particularité d'être une baie vitrée de 14 étages. Alors, une de mes passions Asperger se mit en branle: Profiter de la sortie d'un étudiant (car on ne pouvait qu'en sortie et non entrer), pour entrer dans cette cage d'escalier, puis pour chaque étage j'ai pris une photo, ce qui donna un diaporama spectaculaire de l'ascension, un peu comme monter dans l'ascenseur de la Grande Arche de la Défense.

J'en suis sorti "indemne", mais j'ai préparé ma réponse au cas où un vigile de la face m'accosterai. J'aurai tout expliqué ce que je faisais. Ce genre de chose aurait paru suspect, peutêtre, et je pense que le pire qui m'aurai arrivé est de me faire escorter dehors, car la fac est un édifice public. Cela aura eté suspect dans un immeuble à logements, cependant.

A bientôt

Georges

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#8 Message par Murielle » mercredi 22 octobre 2008 à 17:03

C'est finalement assez "effrayant" de voir ces exemples...brrrr.!
Alors qu'à chaque fois, il n'y a rien de mal...au contraire.! :D
Il faut imaginer alors "tomber" sur des personnes compréhensives qui ne vont pas croire que les Aspies se moquent d'eux.!
En même temps que ce soit Bernard ou toi Georges, vous avez "conscience" que la situation dans laquelle vous êtes peut prêter à confusion....Cela devrait aussi vous permettre en effet d'avoir une réponse adaptée si éventuellement on vous avait pris dans cette posture.!!!
Mais est-ce le cas tout le temps et pour tous les Aspies?...Aïe, c'est là que le bas blesse comme on dit.! :wink:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

hacker et Asperger

#9 Message par Jean » mardi 2 décembre 2008 à 22:37

Un exemple d'hacker Asperger qui se termine bien :
http://www.mediapart.fr/club/blog/antoi ... -son-genie

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#10 Message par maho » mardi 2 décembre 2008 à 23:05

Je connaissais cette histoire Jean, et pour autant qu'il a eté aquitté en Nouvelle Zelande, l'USA a demandé son extradition car il est accusé de trahison et un "danger public"

Je ne sais pas ou ca en est, j'avais suivie un peu et signé la petition.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#11 Message par Jean » mardi 2 décembre 2008 à 23:15

Tu ne fais pas référence à Gary McKinnon ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gary_McKinnon

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#12 Message par maho » mercredi 3 décembre 2008 à 6:49

Effectivement Jean!! J'etais un peu etonné de voir Neo Zelandais, car j'ai suivie cette histoire sur le Net en UK.

Il faut privé nos enfants d'internet?? :lol:
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

addiction

#13 Message par Jean » mercredi 3 décembre 2008 à 7:42

maho a écrit :Il faut privé nos enfants d'internet?? :lol:

En fait, je pense que ce sont les mères qu'il faudrait priver d'Internet. Elles ne se mettraient pas dans la tête de faire quelque chose de non agréé par la Faculté de Médecine et respecteraient sagement les instructions des vrais professionnels :lol: :lol: :lol:

J'avais fait la remarque au Dr Constant sur sa présentation du "Permis de conduire en pays autiste" : il citait Internet et la presse un peu comme des diffuseurs de nouvelles approximatives. Je lui ai indiqué que le diagnostic avait été souvent provoqué par l'information des parents grâce aux media, et non grâce à une initiative des professionnels. Il avait répondu qu'il nuancerait son propos.

J'admire quand il explique que son SESSAD travaille "sous prescription parentale".

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#14 Message par maho » mercredi 3 décembre 2008 à 8:18

En fait, je pense que ce sont les mères qu'il faudrait priver d'Internet. Elles ne se mettraient pas dans la tête de faire quelque chose de non agréé par la Faculté de Médecine et respecteraient sagement les instructions des vrais professionnels



:lol: :lol: :lol:

Heureusement qu'on n'est pas sage nous les mamans!! (et beaucoup de papas aussi!!)
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19392
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Arrestation embarrassante

#15 Message par Jean » mercredi 22 avril 2009 à 21:12

La police provinciale de Terre-Neuve-et-Labrador, la Royal Newfoundland Constabulary, est accusée d'avoir injustement arrêté un jeune homme autiste pour état d'ébriété.

Le jeune homme en question, Dane Spurrell, 18 ans, a passé la nuit en prison samedi dernier. Des policiers l'ont approché parce qu'il marchait sur la chaussée. Il rentrait alors d'un vidéoclub.

A suivre : http://www.radio-canada.ca/regions/atla ... tion.shtml

Répondre