Délinquance et autisme

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 155
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Délinquants et autistes

#91 Message par houtsiplou » samedi 27 mai 2017 à 20:30

Tugdual a écrit :Sans sources fiables, ce n'est que son avis, qui
ne vaut pas plus que celui du premier venu ...
Oui, je suis d'accord avec toi. […]
Que l'on tienne ce genre de propos au bistrot du coin, ce n'est pas la même chose que de les dire à la télévision à une heure de grande écoute en tant que spécialiste de la question et dans le but de "mieux informer le grand public sur les réalités de ce trouble du développement". C'est ça que je trouve inquiétant.

Ma belle-famille par exemple a une très mauvaise image de mon fils et de moi, ils nous jugent négativement. J'ai essayé de leur expliquer les particularités de nos comportements en leur parlant de notre autisme. S'ils ont ensuite entendu le "spécialiste" à la télévision, j'imagine que maintenant, à leurs yeux, le cas de mon fils s'est aggravé, non seulement il est malpoli et mal élevé, mais en plus c'est un criminel en puissance. Et si c'est un médecin spécialiste qui le dit, il a forcément raison (plus que moi qui suis une moins que rien).
Modifié en dernier par houtsiplou le jeudi 1 juin 2017 à 14:02, modifié 1 fois.
Diagnostiquée TSA en 2016.

Avatar du membre
Vic
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 6 juin 2010 à 10:24

Re: Délinquants et autistes

#92 Message par Vic » samedi 27 mai 2017 à 21:18

houtsiplou a écrit :C'est ça que je trouve inquiétant.
Et si c'est un médecin spécialiste qui le dit, il a forcément raison.
c'est bien ça le problème... il faut peut-être saisir une Association et/ou l'Ordre des Médecin
SA

Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 155
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Délinquants et autistes

#93 Message par houtsiplou » dimanche 28 mai 2017 à 16:58

Je pourrais lui poser la question suivante:

«J'ai été étonnée de vous entendre dire que les autistes non diagnostiqués sont dangereux pour la société. Qu'ils commettent beaucoup de braquages et beaucoup de meurtres parce qu'on ne les a pas diagnostiqués. Du coup j'ai essayé d'en savoir plus et je n'ai rien trouvé sur ce thème. Pouvez-vous me dire sur quelles études vous vous basez pour affirmer cela?»
Mais bon, ce n'est pas ça qui va le faire changer.

J'imagine qu'il va me répondre que c'est ce qu'il a lui-même constaté en Guyane dans les prisons et les tribunaux (en Guyane le taux de braquages et de meurtres est particulièrement élevé pour la France, et ces meurtres font régulièrement la une des journaux et nourrissent un fort sentiment d'insécurité).
Et à cela que puis-je répondre puisque moi, je n'ai jamais travaillé en tant qu'experte auprès des tribunaux par exemple, et je n'ai donc aucune connaissance réelle, de première main, de la situation?
Modifié en dernier par houtsiplou le jeudi 1 juin 2017 à 13:58, modifié 1 fois.
Diagnostiquée TSA en 2016.

Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 155
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Délinquants et autistes

#94 Message par houtsiplou » lundi 29 mai 2017 à 20:47

Pas d'autres réactions sur la dangerosité pour la société des autistes non diagnostiqués?
Diagnostiquée TSA en 2016.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4333
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Délinquants et autistes

#95 Message par misty » lundi 29 mai 2017 à 21:00

[Je précise que ce médecin voit des autistes partout, il m'a souvent dit qu'il connaît plein de gens qui sont autistes sans le savoir, dans son entourage, mais que lui, il sait qu'ils sont autistes. Ce médecin ne fait pas passer de tests pour ses diagnostics d'adultes (pour les enfants je ne sais pas)]
Ca, ça me semble bien problématique aussi... :? Je ne sais pas si quelqu'un de l'asso peut se renseigner ou si tu peux interroger une personne de la HAS... Rien ne me semble très sain dans ce que tu dis de cette personne qui apparemment a le monopole dans tout un département français. :|
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 155
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Délinquants et autistes

#96 Message par houtsiplou » lundi 29 mai 2017 à 21:19

misty a écrit :
cette personne qui apparemment a le monopole dans tout un département français. :|
Il y a un CRA ici, mais je ne sais pas du tout comment ils travaillent.
Diagnostiquée TSA en 2016.

Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 155
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Délinquants et autistes

#97 Message par houtsiplou » lundi 29 mai 2017 à 21:27

En fait, j'aimerais que vous m'aidiez concrètement à déterminer que lui dire et comment le 1er juin. Il me met terriblement mal à l'aise, et je suis une vraie cruche à l'oral, sans aucune répartie.
Diagnostiquée TSA en 2016.

Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1369
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: Délinquants et autistes

#98 Message par Nanar02 » mardi 30 mai 2017 à 20:25

Je pense qu'il faut être bref.
Lui dire que tu as réfléchis sur le sujet qu'il a abordé entre "autisme et délinquance" et que tu souhaiterais connaitre ses sources.

Surtout ne pas justifier en disant que tu n'es pas d'accord ce qui pourrait le braquer et éviter d'être long car je pense que plus l'entretient sera long, plus se sera pénible émotionnellement et fatiguant.

Pas plus

Bon courage
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2372
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Délinquants et autistes

#99 Message par olivierfh » mardi 30 mai 2017 à 20:41

Et si tu as à lui demander autre chose de plus important pour toi que les sources de ce qu'il a dit à la télé, commence par le plus important et prévois à partir de quand tu lui parleras du moins important, pour éviter de manquer de temps pour le plus important.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 155
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Délinquants et autistes

#100 Message par houtsiplou » mardi 30 mai 2017 à 20:53

Merci Nanar02 et olivierfh pour vos réponses.

Donc ce n'est pas utile de lui faire comprendre que ce qu'il a dit peut être considéré comme problématique? Je lui demande juste ses sources? Et s'il me répond que ce sont ses propres observations de première main, je m'en tiens là?
Il n'aime pas la discussion, donc il n'y a pas de risque que l'entretien s'éternise. Mais même court, ce sera pénible émotionnellement et fatigant :mrgreen:
J'aimerais peut-être lui demander où et comment il a été formé sur l'autisme, mais je ne sais pas si j'oserai.

Ce rendez-vous a pour but la remise d'un bilan diagnostique, car je vais bientôt déménager, et j'ai besoin d'une "trace".
Modifié en dernier par houtsiplou le jeudi 1 juin 2017 à 13:57, modifié 1 fois.
Diagnostiquée TSA en 2016.

Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1369
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: Délinquants et autistes

#101 Message par Nanar02 » mardi 30 mai 2017 à 21:02

Si en plus tu déménages, réclame dans l'ordre juste ton papier et après ses sources, le reste a relativement peu d'importance par rapport à ta démarche.
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Délinquants et autistes

#102 Message par Jean » mercredi 31 mai 2017 à 16:50

Un jeune pédophile autiste s’en est sorti avec une sentence à purger les fins de semaine pour avoir consommé de la pornographie juvénile alors qu’il était encore sous le coup d’une probation.

http://www.journaldemontreal.com/2017/0 ... u-condamne
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Délinquants et autistes

#103 Message par Rem 82 » mercredi 31 mai 2017 à 17:19

Jean a écrit :Un jeune pédophile autiste s’en est sorti avec une sentence à purger les fins de semaine pour avoir consommé de la pornographie juvénile alors qu’il était encore sous le coup d’une probation.

http://www.journaldemontreal.com/2017/0 ... u-condamne
Flippant ! :shock:

Comme quoi je confirme hélas qu'il vaut mieux différencier les personnes honnêtes aux malhonnêtes que les personnes autistes aux neurotypiques ... :roll:
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10552
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Délinquants et autistes

#104 Message par Lilette » mercredi 31 mai 2017 à 21:02

Ça n'a rien à voir avec de l'honnêteté ou de la malhonnêteté.
TSA.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19949
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Délinquants et autistes

#105 Message par Jean » vendredi 2 juin 2017 à 12:17

Très peu de liens entre l’autisme et les crimes violents

Publié par : Jacqueline Charpentier Date: 1 juin 2017

Le seul diagnostic d’autisme n’augmente pas le risque d’infraction violente suggère une étude publiée dans le Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry (JAACAP).

Très peu de liens entre l’autisme et les crimes violents


L‘étude a analysé les données de 295 734 personnes dans le comté de Stockholm en Suède dont 5 739 avaient l’autisme. Les chercheurs ont suivi ces personnes pour des condamnations de crimes violents dans la tranche d’âge de 15 à 27 ans en utilisant la base de données du Swedish National Crime Register.

L’équipe, dirigée par des chercheurs de l’Institut de sciences de la santé de la population de l’Université de Bristol et de l’Institut Karolinska de Stockholm, a constaté que les personnes atteintes d’autisme semblaient avoir un risque plus élevé d’infraction violente. Cependant, ce risque a été considérablement réduit une fois qu’on a pris en compte la présence d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou d’un trouble des conduites.
Très peu de liens entre l’autisme et la violence

L’étude a rapporté que ces conditions co-occurrentes en plus des autres troubles psychiatriques postérieurs ainsi que l’abus d’alcool et de drogues, étaient les facteurs individuels les plus importants de la criminalité violente dans l’autisme et donc, il est incorrect d’associer seulement l’autisme à des comportements violents ou agressifs.

Un fait intéressant est que lorsque les chercheurs ont pris en compte les personnes atteintes de TDAH ou de troubles des conduites, alors un diagnostic d’autisme a réduit les risques de criminalité violente par rapport aux personnes uniquement atteintes de TDAH ou de troubles de la conduite. Cela suggère que la présence de l’autisme semble contre-balancer les effets violents du TDAH et du trouble des conduites.

Le Dr Ragini Heeramun, conseiller psychiatrique judiciaire à Avon & Wiltshire Partnership NHS Mental Health Trust à Bristol, a déclaré : Nous savons que certaines personnes, ayant un diagnostic d’autisme, ont des comportements difficiles et peuvent être confrontées avec le système de justice pénale, mais on ignorait si l’autisme augmentait le risque de violence.

Nos résultats, qui utilisent des échantillons très larges, montrent qu’au niveau de la population, l’autisme en soi ne semble pas être associé à des condamnations pour crimes violents. Cependant, d’autres conditions comme le TDAH, qui peuvent coïncider avec l’autisme, peuvent augmenter ces risques.

Le Dr Dheeraj Rai, conseiller principal en psychiatrie à l’Université de Bristol, a déclaré : Il est intéressant de noter que la présence de l’autisme avec un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou le trouble des conduites était effectivement associé à un risque relativement plus faible de condamnations.

Ces résultats sont importants pour les services d’autisme, qui se concentrent uniquement sur le diagnostic d’autisme alors qu’il faut désormais étudier également d’autres troubles qui y sont associés chez certaines personnes.

La « Violence » des personnes autistes


Au cours des dernières années, après l’arrestation des criminels que ce soit de meurtres de masse ou de viol, certaines études ont tenté de créer un lien entre le comportement de ces personnes et avec le fait qu’elles étaient diagnostiquées comme étant autistes. Surnommée comme la Violence des personnes autistes par certains médias, cette idée est entrée dans l’imaginaire collectif en oubliant les milliers de maladies psychiatriques de ces personnes qui n’ont rien à avoir avec l’autisme.

Il est intéressant que ces médias ressortent souvent le lien avec l’autisme pour tout comportement qui est « anormal », mais cette anomalie est par rapport aux médias et non le reste de la société. Ainsi, on a soulevé le lien avec l’autisme concernant les cybercriminels, les accrocs aux jeux vidéos et à tout comportement asocial. Il est vrai que certains criminels violents ont été diagnostiqués avec des troubles psychiatriques, mais ce sont des troubles plus graves et différents tels que la schizophrénie ou le narcissisme.

Source : Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry (http://dx.doi.org/10.1016/j.jaac.2017.03.011)

https://actualite.housseniawriting.com/ ... nts/22082/
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Répondre