Affinity therapy (thérapie promue par psychanalystes)

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Idée
Forcené
Messages : 3995
Enregistré le : vendredi 13 juillet 2012 à 19:58

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#16 Message par Idée » mercredi 25 février 2015 à 3:32

J'avais écris ça plus tôt, mais ne l'avais pas posté me demandant si c'était à propos (les mondes parallèles m'avaient aussi quelque peu embrouillée :wink:). À la lecture de la suite, je pense que ça l'est :

Pour le lien que tu as mis, ce que je remarque depuis un moment, c'est que le discours psykk reprends à sa sauce ce qui se dit au niveau des approches contemporaines de l'autisme. Le colloque auquel tu fais référence par exemple, ils parlent "d'affinity therapy", c'est-à-dire d'utiliser les centres d'intérêts des personnes autistes pour s'en servir dans une approche thérapeutique (il n’y a qu'à voir Mottron qui en parle depuis un bon moment et d'autres psy spécialistes contemporains aussi). Le hic que je perçois et que je ressens de manière assez marquée, c'est que j'ai l'impression que le discours psykk s'approprie les discours d’autres approches pour tenter de se donner une meilleure image, mais quand on creuse, il semble y avoir toujours le même fond. Et ça, ça me gêne. J'ai plus l'impression qu'ils mettent leur énergie à tenter de manipuler les discours, qu'à réellement se mettre à jour dans leur approche. Par exemple, ils mettent souvent l'accent sur le travail pluridisciplinaire. Sur la forme, on ne peut être que d'accord, mais sur le fond, c'est autre chose qui se passe. Le pluridisciplinaire qu'ils proposent n'a rien à voir avec le pluridisciplinaire proposé par les recherches et les cliniciens contemporains. L'impression qu'il m'en reste est qu'il y a des histoires de gros ego derrière tout ça... Et ça ne devrait pas être, ni dans ce champ, ni dans le champ du soin de manière générale.
HP+SA

praydatum
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : jeudi 5 février 2015 à 4:47

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#17 Message par praydatum » mercredi 25 février 2015 à 5:40

Si le but de la psychanalyse c'est de traiter des personnes en souffrance psychique, et que les psychanalystes disent que les autistes souffrent et que c'est dû à leur psychée, alors en n'adressant pas l'autisme, ils perdent en crédibilité. Mais en adressant l'autisme à leur manière, ils démontrent qu'ils ne sont pas crédibles. Ça c'est parce que la psychanalyse c'est infalsifiable.
J'ai pas de bonnes choses à dire à propos de ce sujet, alors je dois me taire.

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#18 Message par Mars » mercredi 25 février 2015 à 8:48

Je souscris tout à fait à ce qu'écrit Idée.
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22338
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#19 Message par Tugdual » mercredi 25 février 2015 à 8:58

Spoiler : Coup de gueule ! : 
meï a écrit :ça me dépasse finalement tout ça, tout cet argent mis ici ou la et finalement les actions/divisions (qui qu'est le plus fort?) qui sont complètement contre-productives et c'est comme si tout cet argent était jeté à la place d'être utilisé concrètement et utilement.
Il faut bien comprendre que les psykk s'en foutent complètement
d'être contre-productifs. Ils défendent d'autant plus leurs intérêts
propres que pour eux c'est en train de devenir vital.

Aujourd'hui les autistes et les dys-XXX (en gros les personnes qui ont
des soucis neurologiques) remettent en cause les psykk, avec de sacrés
gros arguments, depuis bien longtemps pris en compte ailleurs dans le
monde. Que ces arguments commencent à être entendus en France, et
alors c'est la catastrophe, car ils remettent en cause la psychanalyse
dans son essence même. Et c'est ce qui est en train de se passer ...

En fait, c'est le début de la fin pour les psykk. Je pense qu'ils en ont bien
conscience, et vu leur tournure d'esprit ils vont défendre leurs intérêts
(financiers, sociaux, ...) avec acharnement, en utilisant les nombreux
moyens à leur disposition : éducatifs, politiques, médias, relationnels ...
Ceci ajouté au fait que ce sont les rois de la manipulation et des discours
à multiples sens, leur agonie risque bien, hélas, de durer longtemps ...

On pourrait trouver cette attitude humaine, si elle venait d'individus
lambda. Mais venant de gens dont la fonction et la vocation sont de venir
en aide à leurs patients psychologiquement fragiles, qui vont faire
les frais du temps perdu et de l'argent gaspillé, c'est à vomir.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4892
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#20 Message par meï » mercredi 25 février 2015 à 12:04

Ben oui mais justement c'est ça qui me souçi, ça me donne aussi la nausée et j'ai du mal à faire avec tout ça.
du mal avec le fait de voir autant de personnes "influentes", en blouse blanche et avec gros diplômes écoutés par bcp de gens comme des "maitres à penser" parce que mis en avant, (ds ce colloque par ex, ou il y aura des etudiants par centaines?)) et autant de sous gaspillés alors que ces mêmes sous serviraient à tant d'autres choses, ou au moins des efforts pourraient être fait pour que tous s'entendent au moins sur la priorité aux soins de qualité pour les autistes. ou aller "ensemble " vers du mieux.....je suis une gande naive ça je sais mais ca me rend maladel .ca a été comme ça toute ma vie , les injustices ou ressenties comme tel de ma part sont insupportables.)
soupir.
Maman 1973 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 4 enfants (tsa, hpi, trans.)
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22338
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#21 Message par Tugdual » jeudi 26 février 2015 à 9:23

Je comprends bien, Meï. Ce mélange de bêtise volontaire
et de malveillance, provoque aussi chez moi, quand je m'y
arrête, un énervement exponentiel difficile à contrôler ...

:(
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#22 Message par Jean » mardi 17 mars 2015 à 17:01

Sur le sujet :

Colloque « Affinity Therapy » : ma contribution au communiqué d’Alliance Autiste
http://blogs.lexpress.fr/the-autist/201 ... e-autiste/

Les associations de parents appellent à la vigilance concernant l'arrivée de thérapies non validées par la HAS et leur récupération par l'école psychanalytique.|
http://forum.asperansa.org/viewtopic.ph ... 58#p201858

Réactions de l'union régionale Autisme France Bretagnedemande de droit de réponse à Ouest-France le jour de la parution de l'article " Walt Disney, un traitement contre l'autisme"
  • Nouvelle et révolutionnaire , cette méthode? Se servir des intérêts particuliers des enfants ayant de l'autisme pour les aider? Nous tous parents le faisons depuis toujours.....

    Et regardez la jaquette du DVD " le syndrome d'Asperger? j'assume!" édité par l'INSHEA en 2006 : on y voit la photo d'une auxiliaire travaillant avec un enfant à l'aide de petits personnages Walt Disney, les nains de Blanche Neige!.......

    Le plus révoltant est que ce " colloque" est en fait une formation déguisée ( tarif formation continue proposée) financée par des fonds publics. Le programme détaillé montre bien qu'il s'agit d'exposer la théorie psychanalytique qui n'est pas reconnue (par la Haute Autorité de Santé et l'ANESM) pour l'autisme.

    La demande de droit de réponse ci-dessous est datée du 3 Mars , jour de la parution du premier article
http://p9.storage.canalblog.com/93/87/2 ... 775543.pdf

voici la deuxième demande de droit de réponse à Ouest-France, à l'article publié le 7 Mars
http://p9.storage.canalblog.com/90/64/2 ... 775707.pdf
suskind_le_parisien.jpg
Article Ouest-France du 7 mars
réponse d'un professeur de l'université de Rennes ll à Mr Maleval
  • Mr Maleval , un des organisateurs du colloque sur l'Affinity Therapy, nous ayant écrit- pour essayer de nous convaincre-, Denis Hüe , professeur à Rennes ll, et secrétaire de l'Union Régionale Autisme France Bretagne, lui a répondu :
http://p3.storage.canalblog.com/31/06/2 ... 776063.pdf

Affinity Thérapy : l’ABA validée par Daniel GRIFFIN
https://autismaide35.wordpress.com/2015 ... l-griffin/

Les vidéos du colloque

Revue de presse par les organisateurs
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#23 Message par Jean » mardi 17 mars 2015 à 17:16

Informations diffusées par le CRA de Bretagne :
9 mars
la semaine dernière a eu lieu à Rennes un colloque sur une intervention destinée aux personnes autistes, l'"Affinity Therapy".
Cette intervention est actuellement étudiée aux Etats-Unis, via un projet multi-sites entre Yale (Drs. Pamela Ventola et Kevin Pelphrey), MIT (Drs. Pawan Sinha et John Gabrieli), et Cambridge University (Drs. Simon Baron-Cohen, Mike Lombardo, Bonnie Auyeung et John Suckling).(...)
17 mars
Bonjour à l’équipe du C.R.A. ,

Ça parait en effet une bonne idée, étant donné le « buzz » autour du récent colloque rennais, de rappeler que l’ AFFINITY THERAPY est, pour l’instant, une méthode élaborée en 2014 par des parents (en capacité de mobiliser les médias) à partir de leur expérience avec leur fils et que l’étude de cette méthode n’en est qu’à son démarrage , même si ses présupposés évoquent fortement FLOORTIME, 3I , et leur ancêtre des années 70 : SON RISE .


La prise en compte des intérêts et motivations des personnes avec autisme est au cœur de toutes les interventions actuellement recommandées, il est important que les étudiants l’apprennent . Mais cette prise en compte ne saurait dispenser les professionnels d’aménager l’environnement et leur communication pour permettre à la personne de mieux s’orienter dans le monde qui l’entoure ; de lui offrir des outils pour qu’il puisse commencer à communiquer ; de travailler avec son entourage à son inclusion sociale ; etc…


Les « inventions » du sujet sont précieuses mais se limiter à leur valorisation est insuffisant . Faire croire le contraire risque de conforter certains professionnels, équipes, institutions dans l’inertie, face à une évolution des pratiques indispensables mais, on le sait, exigeante . Et pourtant, ce qui retarde l’évolution des pratiques se traduit en perte de chances pour les personnes avec autisme , quel que soit leur niveau, et en souffrances supplémentaires pour eux et leurs proches .


Les intérêts spécifiques diffèrent d’un sujet à l’autre et sont le « moteur »(comme pour tout un chacun d’ailleurs ! ) mais pour permettre aux personnes avec autisme d’avancer dans une vie de qualité, d’actualiser leurs potentialités .. il faut également tenir compte de l’ensemble de leurs compétences, difficultés, émergences . Pour ce faire, il faut que soient réalisées et mises à jour des évaluations fonctionnelles (le relevé des « affinités » en fait partie mais pas seulement) qui devraient guider toutes les interventions afin qu’elles soient réellement personnalisées et respectueuses des particularités du sujet . Quand on sait les difficultés actuelles à la réalisation de ces évaluations dans notre région, on peut mesurer le chemin à parcourir et la mobilisation qu’il suppose !


J’aimerais que ce mail puisse être largement transmis aux correspondants du C.R.A. (usagers, professionnels, tutelles..) Merci de me faire savoir si c’est possible .
A bientôt
Dr C .Chevreuil
P.H. espace autisme (référent : Dr Séveno)
Pôle 35IO3 (chef de pôle : Dr Levenez)
C.H.G.R. Rennes
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#24 Message par Benoit » mardi 17 mars 2015 à 17:18

La popularité de ce truc, ça illustre bien à quel point les gens sont désespérés de voir leurs proches "vaincre l'autisme".
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4892
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#25 Message par meï » mardi 17 mars 2015 à 17:41

au moins cela aura créé des réactions. :innocent:
edit je ne connais pas l'association du prof de psycho? je vais aller voir.
Maman 1973 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 4 enfants (tsa, hpi, trans.)
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: divergences dans l'autisme?.(guerres improductives)

#26 Message par Jean » vendredi 10 mars 2017 à 15:45

Jean a écrit :Sur le sujet :

Colloque « Affinity Therapy » : ma contribution au communiqué d’Alliance Autiste
Dans l'Obs :
Obs-1.pdf
(627.51 Kio) Téléchargé 55 fois
Obs-2.pdf
(571.4 Kio) Téléchargé 45 fois
Obs-2 1.pdf
(634.62 Kio) Téléchargé 43 fois
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22338
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Affinity therapy (thérapie promue par psychanalystes)

#27 Message par Tugdual » jeudi 17 mai 2018 à 16:33

J'ai retrouvé ça, aussi (ça date de 2015) :
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Répondre