perception de sois même

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
pierre
Fidèle
Messages : 183
Enregistré le : dimanche 13 avril 2008 à 21:07
Localisation : grenoble

perception de sois même

#1 Message par pierre » jeudi 20 novembre 2008 à 14:28

Bonjour,
Es-ce que quelqu'un parmis vous a eu du mal étant petit à se percevoir comme entité ? Plus sur le plan de la représentation mental que physique (même si les deux sont liés).
C'est à dire avoir l'impression de ne pas être parmi les autres tout en étant là et prenant part à la conversation, inversion des pronom je et tu...
Et comment cela est il passé, y a t'il eu un élement déclencheur ? Une prise de conscience particulière ?
papa de Lena (Ted)
et expert en orthographe (mdr)...

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

Re: perception de sois même

#2 Message par Luna » jeudi 20 novembre 2008 à 18:04

Tout à fait . Je ne suis jamais une personne entière, mais parfois je me définirai étant des yeux et des mains, ou une tête avec un cerveau mais sans cou, sans corps.
Je peux même regarder mes mains travailler, je trouve ça très drôle, c'est comme si elles ne m'appartenaient pas.
J'ai une mauvaise perception de mon corps et parfois je ne me reconnais pas dans le miroir. Une partie de moi sait que c'est moi la jeune femme en face mais uhe autre partie fait comme si c'est comme si c'était quelqu'un d'autre et ce, depuis toute petite. :shock:

Je dis souvent "on" ou "tu" en parlant de moi-même. C'est agaçant et triste quand on se rend compte qu'on vit à côté des autres et non pas avec....alors, il faut faire avec, et accepter, et peut-être même en faire quelque chose de bien.
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#3 Message par bernard » jeudi 20 novembre 2008 à 18:36

Vers 11-12 ans, ma mère m'avait inscrit à des cours d'expression corporelle. C'était dans une grande salle avec un miroir.
On devait faire des gestes et des enchainements de mouvements.
Je n'ai fait que 2 séances, après j'ai arrêté tellement je me voyais benêt à faire des gestes comme cela, puisque je me voyais dans le miroir grandeur nature.
Plus tard quand au collège on faisait des pièces de théâtre, je fuyais pour ne pas monter sur scène.
En 4ème en allemand, on devait jouer des pièces de théâtre dans la langue, en mimant et faisant des gestes avec son corps ou des mimiques avec sa figure. J'ai tout raté et n'ai eu que des cartons à l'oral avec cette façon de se produire sur scène.
J'avais horreur de cela, pas trop pour la timidité, mais parce que je me sentais nul à me tordre sur scène. Cela n'avait pas de sens pour moi.
Ce n'est que plus tard vers 17-18 ans, que j'ai accepté de regarder des pièces de théâtre à la TV ou en vrai. Et même apprécié voir jouer. Mais pas participer.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
pierre
Fidèle
Messages : 183
Enregistré le : dimanche 13 avril 2008 à 21:07
Localisation : grenoble

#4 Message par pierre » jeudi 20 novembre 2008 à 20:49

Lorsque ma fille était plus petite, elle regardait un dessin animé "les cotoons", dessin animé canadien dans lequel des "enfants" habillé en animal découvrent le monde et pour cela ils vont se renseigner dans ce qu'il appel le monde "des hommes" en creusant un passage dans "la patte à cotoon". Ma fille adorait tous ce qui s'y trouvait, surtout la petite fille appelée "tulipe" à laquelle elle s'est identifiée et depuis elle adore tout ce qui est de couleur jaune car tulipe est habillée en jaune.
ça a été très dure de lui faire mettre se monde de coté, aujourd'hui elle n'y prete plus d'interet, seul la couleur jaune reste d'actualité et je pense que si elle était resté dans ce monde "imaginaire" elle se serait encore plus renfermée dans sa bulle alors qu'aujourd'hui (et ça n'a pas toujours été le cas) elle peu se mettre dans notre monde en allant voir des spéctacles divers et varié, elle danse et commence à prendre petit à petit conscience de son enveloppe corporel (la psychomotricité et l'ostéopatie y sont pour beaucoup).
Le fait qu'elle regarde des films de quand elle été petite a aussi contribué à ce qu'elle se rende compte de son évolution.
Reste à ce qu'elle prenne complètement conscience d'elle même ce qui simplifieras les echanges avec autrui surtout ses pairs (je pense).
C'est compliqué pour moi qui n'ai pas sa perception, en tout cas merci pour vos lumières, si vous avez des choses à rajouter c'est avec plaisir...
Luna, tu dis qu'il faut faire avec et pourquoi pas en faire quelque chose de bien, qu'entend tu par là ?
papa de Lena (Ted)
et expert en orthographe (mdr)...

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#5 Message par Luna » jeudi 20 novembre 2008 à 21:03

Je dis simplement que ce n'est pas facile tous les jours d'avoir de telles différences de perception et d'être conscient du décalage que cette déconnexion crée par rapport aux gens "normaux" (je parle pour moi-même, peut-être d'autres le vivront d'une autre manière) mais qu'au lieu de rester à m'enfermer sur moi-même comme j'en avais pris le plis auparavant, il faut que je trouve le moyen d'en faire quelque chose de postitif. :idea:
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
pierre
Fidèle
Messages : 183
Enregistré le : dimanche 13 avril 2008 à 21:07
Localisation : grenoble

#6 Message par pierre » vendredi 21 novembre 2008 à 8:56

Je pense que le fait de voir les choses autrement est positif dans le sens enrichissant. Je parlais du faut d'inverser les pronoms, savoir si ça pouvait apporter quelque chose ou non...
papa de Lena (Ted)
et expert en orthographe (mdr)...

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#7 Message par Luna » vendredi 21 novembre 2008 à 14:23

Je parlais du faut d'inverser les pronoms, savoir si ça pouvait apporter quelque chose ou non..
Pour ma part non, c'est du à la mauvaise perception de moi-même, à la difficulté à me situer en tan t que "je".
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#8 Message par Murielle » vendredi 21 novembre 2008 à 18:50

Léo aussi a fait ça pendant longtemps.!
Il disait par exemple: "je veux qu'je t'aide"... :wink:
En fait il voulait dire "tu peux m'aider?"
Depuis cette année (9 ans/10 ans -il les aura le 2 décembre) il dit bien : "je veux de l'aide, ou tu peux m'aider?"....
Il arrive encore qu'il utilise "vous" pour certaines phrases y compris avec nous (ses parents).!!!Par exemple: "je veux boire s'il vous plait?"
Les gens doivent imaginer qu'on est super "bourgeois" s'ils entendent Léo nous vovoyer.!!! :lol: :lol: :lol:
Alors pour ta fille Pierre, je pense que ça va venir aussi.! :wink:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20827
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

pronoms

#9 Message par Jean » lundi 24 novembre 2008 à 20:17

pierre a écrit :Je parlais du faut d'inverser les pronoms
Ce que les spécialistes appellent l'inversion pronominale est une des caractéristiques fréquemment retrouvées dans l'autisme.

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#10 Message par Murielle » mardi 25 novembre 2008 à 9:50

Par rapport au sujet du topic, je me posais une question où peut-être Bernard ou Luna seraient en mesure de trouver une réponse.
Lorsque Léo se fait mal, par exemple, il y a 2 jours, il a glissé dans l'escalier et s'est fait un gros bleu au dos.
JE lui est tout de suite demandé: "ça va Léo?", il a dit "ouille, ouille, ouille" et lorsque j'ai ajouté: "tu es tombé?"....il s'est mis à hurler "non je ne suis pas tombé.!!!"....alors, j'ai demandé "tu as glissé?" ....*"non je n'ai pas glissé.!!!"
Ensuite il s'est mis à crier (pleurer) très fort et un peu comme s'il cherchait à produire des larmes car lorsque celles-ce se sont mis à couler il les récupérait sur ses mains...Du coup , il s'est mis à hurler de plus belle.!!! :shock:
Pour expliquer aussi un peu, Léo ne pleure pas souvent et jusqu'à l'année dernière, on se demandait s'il ressentait la "douleur".
On a souvent entendu "il est dur au mal"...
Autre exemple, il y a 2 ans, un dimanche matin, on le voit débarquer dans notre chambre en marchant un peu comme un cow-boy.Il nous dit "je ne peux plus marcher".A l'époque, il avait encore des couches et j'ai cru qu'elle était pleine.Mais non...Plus on avançait dans la matinée, et plus il avait besoin de s'appuyer sur les meubles pour avancer....Il n'a pas pleuré, il ne s'est pas plaint.Il a juste fait des réflexions "pratiques", comme "je veux qu'je taide pour descendre l'escalier"...
On s'est retrouvé aux urgences où on y a passé la journée.Diagnostic: myosite grippale.(je n'en avais jamais entendu parlé, mais ce serait des bactéries qui se fixent sur les muscles et parait-il c'est extrêment douloureux.D'après le médecin, il aurait dû hurler à chaque pas.! :shock: :? Il a même mis sur l'ordonnance une chaise roulante.!Léo ne devait plus bouger pendant minimum 1 semaine.!
Pffff.!
Finalement, nous n'avons pas pris la chaise en question: impossible chez nous (maison sur 2 étages.!)
Le lendemain matin , il m'a appelée pour que je l'aide à descendre l'escalier, et au bout d'une heure, il "marchait" toujours en cow-boy, mais il marchait.!!!!(en 3 jours, il marchait comme d'habitude.!)
Qu'en penser?
Etiez(êtes)-vous aussi insensibles à la douleur physique?
Parce que finalement, je ne sais pas si il a vraiment mal (car si je lui pose la question je le mets en colère) ou si il pleure pour faire comme les copains.... :?
Comment savoir si on ne peut pas lui poser la question? :?
Une idée? :D :wink:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#11 Message par Luna » mardi 25 novembre 2008 à 10:11

Léo a de la résistance ! :shock:
Quand j'ai mal, exemple douleurs du cycle, je suis pliée en deux, avec angoisses et nausées, il FAUT que je prenne quelque chose pour calmer le mal, je ne peux pas attendre. je suis hypersensible, le mal me semble multiplié (à cause de l'angoisse).
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#12 Message par Murielle » mardi 25 novembre 2008 à 10:27

En effet, grosse résistance.! :wink:
En fait, parfois, je me demande aussi s'il ne se met pas en colère à cause d'un mot.
Petit, il ne fallait pas prononcer "Manger" sans déclancher une crise.!
Heu...ça a bien changer depuis.! :wink: :lol:
Aujourd'hui, ce sont les mots, les phrases: "tu as mal, tu es tombé, tu as glissé?" qui le mettent dans tous ses états.
D'ailleurs, un jour , nous avions entendu un bruit terrible dans sa chambre et un cri strident, quand nous sommes arrivés, on lui a demandé s'il était "tombé"..... :? :evil: Grosse colère, mais nous avons insisté pour savoir s'il ne s'était pas blessé.!!!
Au bout d'un moment, de guerre lasse, il a "inventé " un mot , il a dit :
"Je me suis tout débouillé"....Voilà après ses explications ce qu'on a compris: il était debout sur le siège d'un bureau d'écolier, et il a "glissé" entre les tubes de fer et le bureau:résultat il avait l'aine toute râpée, rouge et douloureuse probablement.... :(
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
pierre
Fidèle
Messages : 183
Enregistré le : dimanche 13 avril 2008 à 21:07
Localisation : grenoble

#13 Message par pierre » mardi 25 novembre 2008 à 10:48

Murielle a écrit : En fait, parfois, je me demande aussi s'il ne se met pas en colère à cause d'un mot.:(
Je paris que si...
j'ai remarqué que tout les mots qui évoquent un echec (tombé, raté, perdu) ont du mal à être vécu.
J'ai remarqué également que si on explique ce qui est arrivé (quand on le peut mais avec de l'expérience on arrive à deviner parfois), et en enlevant ces mots "réducteur" tout ce passe pour le mieux.
Il y a aussi le fait d'arriver en ayant peur pour l'enfant (et ça c'est valable pour TOUS les enfants), l'enfant qui voit son parent apeuré le ressent et se met à pleurer alors que si on arrive détendu voir sur le ton de la rigolade, ça passe. Pour ma part, lorsque Lena tombe, elle est déjà furieuse contre elle d'être tombée alors je lui fait un examen clinique pour voir si il n'y a rien de cassé. La chute devient jeu et Lena oubli sa colère et peut ensuite demander d'être consolé pour la douleur physique. Avec le temps, elle passe demande directement à être consolé et demande ensuite le jeu.
De plus, je me suis rendu compte qu'il était parfois très difficile pour Lena d'exprimé ses émotions, nous avons beaucoup travaillé dessus et maintenant elle se rend compte que le fait qu'elle les expriment permet d'avoir une réaction de notre part approprié. Seul les angoisses profonde persiste aujourd'hui. On les auras !
J'ai également une question, quand Lena était petite, elle était très gênée par les bruits mécanique aiguë. Lorsque cela se produisait elle était prise de tremblement. Suite à un travail avec l'orthophoniste, tout est rentré dans l'ordre, mais je voulais savoir si quelqu'un avait déjà ressenti ça (crise de tremblements) et si il/ elle pouvait expliquer ce qu'il/ elle rensenté(e) à ce moment précis ?
papa de Lena (Ted)
et expert en orthographe (mdr)...

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#14 Message par Luna » mardi 25 novembre 2008 à 10:50

Peut-être que pour lui , le mot "tomber" le renvoit à un échec par rapport à lui même (il n'a pas pu gérer sa chute), c'est quelque part "perdre la face" et c'est ce qui pourrait le mettre en colère ? Sais pas. :roll:
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#15 Message par Murielle » mardi 25 novembre 2008 à 11:05

En effet Pierre et Luna, ce peut être un bon début d'explication...
Pour ce qui est de l'examen clinique....Aïe.!Très dur.!
si on s'approche après la chute pour vérifier que rien de grave n'est arrivé, il hurle "ne touche pas.!"
Quant au fait d'être consolé, ça doit venir de lui....Pas question qu'on s'approche s'il ne l'a pas fait lui même.!Ca décuple sa colère ou sa douleur....
D'ailleurs, c'est une chose très frustrante pour nous parents NT de ne pas pouvoir le prendre dans nos bras lorsqu'il s'est fait mal.... :cry:
Mais votre idée sur le fait qu'il prenne ça comme un échec me semble tout à fait juste.... :D
Merci.!
On va tâcher de lui faire compendre que "ça arrive" à tout le monde et que c'est pas grave.... :wink:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Répondre