Recherches sur l'autisme

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20688
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme

#1276 Message par Jean » mercredi 15 juillet 2020 à 14:18

Un appareil d'optogénétique sans fil révèle le nouveau rôle de l'"hormone des câlins"

Un dispositif sans fil active les neurones d'une souris lorsqu'elle se déplace dans une cage, ce qui permet d'étudier le comportement social dans un environnement réaliste. Ces expériences suggèrent que l'ocytocine a des effets distincts dans différents contextes - ce qui peut être particulièrement important alors qu'on explore la valeur de l'hormone comme traitement potentiel de l'autisme.

spectrumnews.org Traduction de "Wireless optogenetics device reveals new role for ‘cuddle hormone’ | Spectrum | Autism Research News" par Chloe Williams / 15 juillet 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... des-calins

https://www.youtube.com/watch?time_cont ... fd5WD528jE (35 secondes)
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20688
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme

#1277 Message par Jean » jeudi 16 juillet 2020 à 0:32

L'amygdale, le détecteur de menaces du cerveau, joue un rôle important dans l'autisme

L'amygdale est un centre de détection des menaces dans l'environnement et de traitement de la peur et d'autres émotions. Les chercheurs affirment que sa fonction est plus large et qu'elle joue un rôle crucial dans l'autisme. Sa structure peut varier avec l'âge ou s'il y a aussi de l'anxiété.

Traduction de "Amygdala, the brain’s threat detector, has broad roles in autism" (spectrumnews.org) par Sarah DeWeerdt / 14 juillet 2020


Modération (Tugdual) : Ajout du lien manquant (merci à Olivier).
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20688
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme

#1278 Message par Jean » jeudi 16 juillet 2020 à 3:13

Les chercheurs aux prises avec l'anxiété, de nouvelles politiques à la réouverture des universités

Les recherches doivent être reprises en respectant les nouvelles conditions de sécurité. Les restrictions de voyage peuvent empêcher les embauches ou l'arrivée de nouveaux étudiants, Un changement de culture doit tenir compte des enseignements du confinement. spectrumnews.org
Traduction de "Researchers grapple with anxiety, new policies as universities reopen | Spectrum | Autism Research News" par Laura Dattaro / 13 juillet 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... niversites
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20688
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme

#1279 Message par Jean » samedi 18 juillet 2020 à 14:29

INSAR 2020 : études sur le diagnostic des femmes autistes

Un ensemble de posters présentés à l'INSAR 2020 concernant les caractéristiques et les diagnostics des femmes en lien avec les troubles du spectre de l'autisme.

Premiers résultats d'une étude menée par Fabienne Cazalis. Pour compléter cette étude, sont actuellement recherchés des hommes avec diagnostic d'autisme.

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes
europa-park.png
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2905
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Recherches sur l'autisme

#1280 Message par olivierfh » samedi 18 juillet 2020 à 18:21

Jean a écrit :
samedi 18 juillet 2020 à 14:29
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes
Les femmes adultes auto-diagnostiquées diffèrent-elles de celles qui ont reçu un diagnostic d'une équipe multidisciplinaire ?
[...] 13 questions ont donné des réponses similaires entre les femmes cliniquement diagnostiquées et celles qui se sont auto-diagnostiquées, mais différaient dans le groupe de contrôle, et pouvaient donc être utiles pour détecter les véritables cas d'autisme (par exemple : "Exprimez-vous une détresse lors de la toilette ou lorsque vous êtes touchée ?). 11 questions différenciaient le groupe cliniquement diagnostiqué du groupe de contrôle, mais pas le groupe cliniquement diagnostiqué du groupe auto-diagnostiqué. Ces questions peuvent être utiles pour distinguer les vrais et les faux cas d'autisme au sein de la population autodéclarée (par exemple : "Êtes-vous gênée par des lumières vives ou certains types de lumières (par exemple, fluorescentes) ?") ; 11 questions différenciaient le groupe autodéclaré du groupe de contrôle, mais aucune différence n'a été constatée entre le groupe cliniquement diagnostiqué et le groupe de contrôle. Ces questions portaient principalement sur les stratégies de camouflage (par exemple : "Copiez-vous ou " vous calquez-vous sur d'autres femmes ?") Ces questions peuvent être sensibles à des pensées et comportements atypiques non-autistes.
Quelque chose ne va pas (pareil dans l'original anglais): les deux premiers groupes de questions font la même chose, des réponses semblables entre diagnostiquées et auto-diagnostiquées et des réponses différentes entre ces deux-là et le groupe de contrôle (= les autres, qui se se considèrent pas autistes). En conséquence c'est difficile de comprendre l'utilité suggérée: détecter les vrais autistes? mais alors l'un des deux groupes de questions devrait être celui avec les mêmes résultats entre auto-diagnostiquées et contrôle et des résultats différents entre diagnostiquées et auto-diagnostiquées?
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Recherches sur l'autisme

#1281 Message par ブノワ » samedi 18 juillet 2020 à 20:18

Qu'est ce que tu ne comprends pas ?

Le questionnaire (et surtout son analyse) permet de déterminer quelles sont les questions qui sont le plus à même de distinguer les différentes populations, ça semble une bonne piste à suivre.
Ces questions
Avec toutes ces phrases collées dans un même paragraphe, les "articles définis" sont un peu compliqués à traduire (vu qu'ils ne se réfèrent pas à la catégorie qui précède quand la signification fait un 180°).

Bref, ça sent les analyses de corrélations et autres calculs statistiques, c'est intéressant comme approche.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2905
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Recherches sur l'autisme

#1282 Message par olivierfh » samedi 18 juillet 2020 à 20:42

ブノワ a écrit :
samedi 18 juillet 2020 à 20:18
Le questionnaire (et surtout son analyse) permet de déterminer quelles sont les questions qui sont le plus à même de distinguer les différentes populations, ça semble une bonne piste à suivre.
Oui et les questions les plus à même de distinguer entre 2 des 3 populations diag/autodiag/contrôle forment donc 3 groupes: diag=autodiag≠contrôle, diag=contrôle≠autodiag, autodiag=contrôle≠diag. Mais dans le compte-rendu "resulted in similar responses between clinically and self-diagnosed women, but differed in controls" et "differentiated the clinically diagnosed from the control group, but not the clinically diagnosed from the self-diagnosed group" sont la même chose diag=autodiag≠contrôle, et l'utilité suggérée (détecter les vrais autistes en différenciant des faux) correspondrait au groupe non décrit autodiag=contrôle≠diag. Bref ce compte-rendu est incompréhensible tant qu'on n'en a pas une autre version plus complète, par exemple les diapos de présentation correspondantes.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Recherches sur l'autisme

#1283 Message par ブノワ » samedi 18 juillet 2020 à 21:05

Ces questions peuvent être utiles pour distinguer les vrais et les faux cas d'autisme au sein de la population autodéclarée (par exemple : "Êtes-vous gênée par des lumières vives ou certains types de lumières (par exemple, fluorescentes) ?")
C'est cette partie là qui aide selon eux à distinguer les autistes des autodiag non autistes. Mais évidemment, c'est impossible de savoir par avance si une personne autodiag appartient à la population autiste, la population non autiste ou la population "qui a appris les questions".

Il faudra effectivement le papier complet pour avoir le détail et surtout les interprétations.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4592
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Recherches sur l'autisme

#1284 Message par misty » lundi 20 juillet 2020 à 16:32

olivierfh a écrit :
samedi 18 juillet 2020 à 18:21
Jean a écrit :
samedi 18 juillet 2020 à 14:29
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes
Les femmes adultes auto-diagnostiquées diffèrent-elles de celles qui ont reçu un diagnostic d'une équipe multidisciplinaire ?
[...] 13 questions ont donné des réponses similaires entre les femmes cliniquement diagnostiquées et celles qui se sont auto-diagnostiquées, mais différaient dans le groupe de contrôle, et pouvaient donc être utiles pour détecter les véritables cas d'autisme (par exemple : "Exprimez-vous une détresse lors de la toilette ou lorsque vous êtes touchée ?). 11 questions différenciaient le groupe cliniquement diagnostiqué du groupe de contrôle, mais pas le groupe cliniquement diagnostiqué du groupe auto-diagnostiqué. Ces questions peuvent être utiles pour distinguer les vrais et les faux cas d'autisme au sein de la population autodéclarée (par exemple : "Êtes-vous gênée par des lumières vives ou certains types de lumières (par exemple, fluorescentes) ?") ; 11 questions différenciaient le groupe autodéclaré du groupe de contrôle, mais aucune différence n'a été constatée entre le groupe cliniquement diagnostiqué et le groupe de contrôle. Ces questions portaient principalement sur les stratégies de camouflage (par exemple : "Copiez-vous ou " vous calquez-vous sur d'autres femmes ?") Ces questions peuvent être sensibles à des pensées et comportements atypiques non-autistes.
Quelque chose ne va pas (pareil dans l'original anglais): les deux premiers groupes de questions font la même chose, des réponses semblables entre diagnostiquées et auto-diagnostiquées et des réponses différentes entre ces deux-là et le groupe de contrôle (= les autres, qui se se considèrent pas autistes). En conséquence c'est difficile de comprendre l'utilité suggérée: détecter les vrais autistes? mais alors l'un des deux groupes de questions devrait être celui avec les mêmes résultats entre auto-diagnostiquées et contrôle et des résultats différents entre diagnostiquées et auto-diagnostiquées?
Je me pose les mêmes questions, et de manière générale j'ai beaucoup de mal à percevoir la finalité de ces comparaisons. S'agissant d'auto-évaluation, de questions vagues et subjectives revenant +/- toutes à "pensez-vous être autiste/présenter des symptômes liés à un trouble autistique", il me semble évident que les réponses de personnes auto-diagnostiquées ne peuvent pas vraiment différer de celles des personnes diagnostiquées. Si les personnes auto-diagnostiquées n'avaient pas l'impression subjective d'être concernées, elles ne répondraient pas à ces questions et surtout ne se seraient pas auto-diagnostiquées. Enfin je pense.

Puisque ces chercheurs cherchent c'est qu'il doit y avoir quelque chose à trouver, mais pour autant j'ai un peu laissé tomber tous ces types d'études parce que vraiment je ne trouve aucun sens à tout ça et que ça parasitait complètement mes contributions. Pour ne rien arranger, j'étais et suis toujours absolument incapable de me prononcer sur d'éventuelles stratégies de camouflage, d'évaluer ça subjectivement, et comme on me dit souvent que c'est assez typique de l'autisme je me demande comment pourraient émerger d'éventuelles données vraiment fiables et significatives à ce sujet, émanant des autistes eux-mêmes.
Moi aussi je lirais les détails avec intérêt, mais j'avoue que ces aspects me passent complètement au dessus et que je suis assez inquiète concernant les recherches à venir dans ce domaine précis.
*Diag TSA*

***Nullius in verba***

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Recherches sur l'autisme

#1285 Message par ブノワ » lundi 20 juillet 2020 à 17:24

Ben, précisemment, le but de l'étude me semble d'essayer de "circonvenir" la culture de l'autodiagnostic en trouvant facilement quelles questions poser à ces personnes (hommes ou femmes, hein) pour faire un premier tri.

1./ Il y a des questions liées à l'autisme auxquelles elles répondent "comme des autistes", je suppose que les auteurs pensent qu'il y a là dedans des vrais autistes mais aussi des gens qui ont appris par coeur les questions et les réponses.

2./ Il y a des questions qui n'ont rien à voir avec l'autisme pour lequel elles répondent "comme un seul homme" (=reflexe communautaire, typique de la culture des groupes sur les Réseaux Sociaux), ce qui me semble caractéristique d'une sorte de "vision spécifique de l'autisme" qui serait propre à ces communautés. Et auxquels les personnes autistes hors R.S. répondront tout à fait différemment.

Alors clairement, il y a du "big brother statistique" derrière tout ça, c'est clair. Mais qu'est-ce qu'on fait par rapport à cette culture des R.S. qui s'accaparent plein de trucs n'importe comment ?
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4592
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Recherches sur l'autisme

#1286 Message par misty » lundi 20 juillet 2020 à 19:30

ブノワ a écrit :1./ Il y a des questions liées à l'autisme auxquelles elles répondent "comme des autistes", je suppose que les auteurs pensent qu'il y a là dedans des vrais autistes mais aussi des gens qui ont appris par coeur les questions et les réponses.
Pour moi ce n'est pas une question d'apprendre quoi que ce soit par coeur, mais juste de biais de recrutement. Je ne vois pas du tout pourquoi ni comment quelqu'un se retrouverait à s'autodiagnostiquer et à participer à ce type d'études sans se trouver de traits autistiques. D'autant plus s'agissant de "banalités autistiques" extrêmement vagues et présentées sans aucune indication de degré ni de contexte précis.

C'est un peu la même chose concernant le "réflexe communautaire" dont tu parles, et d'ailleurs sans avoir rien à voir avec l'autisme sur le principe ce sont des constantes des cultures geek, gothique et assimilés, hpi (pour moi c'est une sorte de "culture" aussi), "arty", voire ambiances new-age à base de mentalisme ou je ne sais quoi...
Sans parler des phénomènes d'identification avec Sheldon et compagnie, et les déductions tirées de personnages de fiction pas plus autistes qu'autre chose, mais que les médias + l'opinion publique assimilent tellement au fonctionnement autistique que ça devient de l'ordre de la post-vérité.

Se trouver maladroit socialement, par exemple, ça concerne énormément de personnes. Ce n'est pas du tout une question de malhonnêteté ou de vouloir biaiser des questionnaires, je pense. Il faudrait juste savoir ce qu'on compare avec quoi, qui est maladroit par rapport à qui, ce qui fait qu'il y a maladresse, et dans quels contextes précisément s'inscrivent ces faiblesses. Il y a un éventail très large de réponses, mais si tu interroges des personnes autodiagnostiquées TSA elles ont de fait réduit l'éventail au max sans qu'on puisse savoir si c'est pertinent. Et encore une fois ce n'est pas forcément blâmable sur le principe, pour moi. Juste une fenêtre de tir correspondant très peu à la réalité.

Bref: en brassant si large avec si peu de données contextuelles j'ai du mal à croire qu'on puisse récolter quoi que ce soit d'exploitable. J'espère me tromper mais j'ai un peu peur, parce que je vois passer plein de choses de cet acabit.
*Diag TSA*

***Nullius in verba***

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Recherches sur l'autisme

#1287 Message par ブノワ » lundi 20 juillet 2020 à 21:37

Il y a quelques années, j aurais aussi dit que ces communautés sont influencées par la télé et ses représentations douteuses, mais récemment les réseaux ont franchi un nouveau cap aux Usa, "grâce" à la victoire de Trump.

On trouve maintenant du portenawak partout, sans argument, sans une once de vérité et avec une polarisation extrême. Je m attends a ce qu ils s attaquent sérieusement au modèle autistique, si ça n a pas commencé.

Et je tire mon chapeau aux quelques autistes Nord américains qui font un super boulot sur les réseaux sociaux, surtout celle qui se fait bannir de twitter tous les 15 jours pour des signalements d imbéciles.

J arrete le HS.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20688
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme

#1288 Message par Jean » mercredi 22 juillet 2020 à 15:14

À la recherche de sous-types "sociaux" d'autisme

Les personnes autistes présentent une variabilité dans leur fonction sociale : certains manquent d'intérêt social et ont une capacité limitée à communiquer. D'autres s'intéressent à la formation de liens sociaux et communiquent facilement. Toutes les personnes autistes n'ont pas les mêmes besoins. Le SSDS (Stanford Social Dimensions Scale) mesure les compétences sociales,
spectrumnews.org Traduction de "In search of ‘social’ subtypes of autism | Spectrum | Autism Research News" / 21 juillet 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... x-dautisme
observing the world.png
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Recherches sur l'autisme

#1289 Message par ブノワ » mercredi 22 juillet 2020 à 15:39

Très intéressant (je suppose que ça place déjà dans une catégorie d'écrire ça :mrgreen: ).

Je sais pas trop si un sondage sur le forum peut passer pour une "activité de recherche" à leurs yeux, mais je serais très intéressé pour le faire circuler en V.F. Si la traduction est déjà faite (sinon, pour la faire).
The SSDS is available free of charge for use in research and clinical practice. The SSDS was originally developed in English. We are currently working on translation and validation of the SSDS to other languages and several translations are already available. As more become available, we will provide download links in this section. In case you are interested in translating the SSDS, please contact us at autismdd stanford.edu
Le SSDS est disponible gratuitement pour un usage de recherche et une pratique clinique. Il a été développé à l'origine en Anglais. Nous travaillons actuellement sur sa traduction et sa validation dans d'autres langues, et plusieurs traductions sont déjà disponibles. Nous mettrons à jour les liens de téléchargement dans cette section, au fil des traductions. Si vous êtes intéressés pour traduire le SSDS, contactez nous SVP à autismdd at standford.edu
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20688
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Recherches sur l'autisme

#1290 Message par Jean » jeudi 23 juillet 2020 à 19:54

Comment l'autisme façonne les relations entre frères et sœurs

Avoir un frère ou une sœur autiste peut poser des défis, mais cela peut aussi rendre les enfants patients, empathiques et résistants.

spectrumnews.org Traduction de "How autism shapes sibling relationships | Spectrum | Autism Research News" par Emily Laber-Warren / 22 juillet 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... -et-soeurs
sn siblings.png
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Répondre