Recherches sur l'autisme

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Eric
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 22 avril 2007 à 20:08

#16 Message par Eric » samedi 28 avril 2007 à 19:53

. :(

.

..

.

.

.
..
..
..

.


..

.

.
Modifié en dernier par Eric le dimanche 16 septembre 2007 à 21:34, modifié 5 fois.

Avatar du membre
Sue
Fidèle
Messages : 162
Enregistré le : mercredi 14 février 2007 à 21:13
Localisation : yvelines

#17 Message par Sue » samedi 28 avril 2007 à 21:17

:wink:
Heureusement que Eric ramene des sujets que je n'ai pas eu le temps de lire!!
Je ne suis pas vraiment aller au bout car j'avais trop a dire dés le debut!!
Emma je me trouve aussi dans le Baron -Cohen!! Demain j'ai une carrelage a poser demain, et c'est moi le macon de la maison!!
C'est moi qui s'occupe des voitures (et qui conduit en generale) vidange, pneus etc.
Mais je pense qu'il y a autant de filles/garcons qui sont autistes, seulement les filles gerent mieux les symptomes mais attention!!! quand ca remonte, ca fait mal!!
Je suis d'acc avec toi Sophie que la vie actuelle, chimique, medicamenteuse, synthetique etc. nuit enormement aux autistes, mais la vie en societé aussi. Tout a tellement changé depuis une 20aine d'années que tout est matiere d'angoisse.
Je reviendrai!!Bisous Sue
c'est toujours la vieille qui blatere

Tila
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : dimanche 7 janvier 2007 à 20:18
Localisation : Cherbourg/Brest

#18 Message par Tila » samedi 28 avril 2007 à 23:51

ça tombe bien, j'adÔre quand tu blatères :lol:

Bye ma biche. 8)
je cherche les clefs

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

site INSERM

#19 Message par Jean » mercredi 1 octobre 2008 à 22:22

Le point des recherches récentes (imagerie, génétique) :
Il n’est pas si loin, le temps où l’étiologie de l’autisme était considérée uniquement sous un angle psychanalytique. De nombreuses avancées dans la compréhension des mécanismes de cette maladie, notamment grâce à l’imagerie médicale et la génétique, ont permis de montrer des anomalies anatomiques au niveau cérébral, impliquant une origine neurologique et très probablement génétique. Il est primordial de définir des stratégies d’exploration de la maladie, visant à mieux cerner ses premiers signes.

http://www.inserm-actualites.fr/index.p ... 93X203.jpg[/img]

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#20 Message par jakesbian » jeudi 2 octobre 2008 à 2:16

question bête et absolument stupide: parle t'on de l'autisme au téléthon???
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#21 Message par maho » jeudi 2 octobre 2008 à 8:37

Pas bete de tout Jakesbian! La reponse est non!!
L'autisme n'est pas consideré genetique car il n'y a pas de preuve concret dans ce sens. Il y a beaucoup de recherche, mais pour l'instant on ne peut pas dire que telle ou telle gene, chromosone ou autre est la cause d'autisme.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

suite recherches

#22 Message par Jean » dimanche 7 décembre 2008 à 21:38

Des résultats des recherches vont être publiés en février 2009.

Voir pour une autre qui commence :
MOTIVATION SOCIALE ET EMOTIONS SOCIALES DANS L’AUTISME DE HAUT NIVEAU
http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?t=639

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

protéine FKBP12

#23 Message par Jean » mercredi 10 décembre 2008 à 21:39

Certains troubles neurologiques tels que l'autisme ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) pourraient ne pas être uniquement liés à la naissance, selon une étude publiée mercredi dans la revue spécialisée américaine Neuron.

http://www.cyberpresse.ca/sciences/mede ... ssance.php

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#24 Message par maho » mercredi 10 décembre 2008 à 23:08

Enfin!!!
Une predisposition, je veux bien!! Mais tout depends du cours de la vie!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

notes sur deux études

#25 Message par Jean » vendredi 12 décembre 2008 à 23:09

Image Sur le site de l'ARAPI, deux notes sur des études :
L’autisme pourrait être dépisté sur un comportement inhabituel dans l’exploration des objets à l’âge d’un an
21.11.2008

Troubles du langage et mutations génétiques
Des chercheurs de l'Université d'Oxford viennent de mettre en évidence un lien fonctionnel génétique entre différentes formes, cliniquement distinctes, de troubles du langage. Les auteurs appartiennent au Specific Language Impairment Consortium qui s'intéresse à la part génétique des
troubles du langage. The New England Journal of Medicine publie leurs résultats.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Vidéo

#26 Message par Jean » dimanche 21 décembre 2008 à 20:03

Syndrome d’Asperger et autisme de « haut niveau » : évaluation des effets d’une prise en charge de groupe sur la communication à partir d’un support vidéo
But de l’étude
Évaluer les effets d’une prise en charge novatrice alliant un aspect éducatif à une dynamique relationnelle avec l’utilisation d’un support vidéo, sur la communication chez des sujets présentant un autisme de « haut niveau » ou un syndrome d’Asperger.
Patients
Cinq sujets âgés de neuf à 13 ans diagnostiqués au CRA, région PACA, antenne de Nice ont bénéficié d’une prise en charge en groupe durant dix séances médiatisée par un support vidéo particulier.
Méthode
Nous avons évalué les effets de cette prise en charge sur la communication et les capacités adaptatives, sur les épreuves de théorie de l’esprit et sur la gestion des inférences (test de gestion de l’implicite).
Résultats
Une amélioration de la communication au sein du groupe et à l’extérieur du groupe d’un point de vue qualitatif et quantitatif a été constatée. Les outils d’évaluation ont objectivé une progression dans au moins l’un des domaines analysés pour tous les sujets.
Conclusion
Selon notre étude, le support vidéo a permis une réelle amélioration de la communication et s’est révélé être un outil et un médiateur intéressant dans la prise en charge de sujets autistes de « haut niveau » ou présentant le syndrome d’Asperger, dans le cadre d’une dynamique de groupe.

site de la Revue Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence - publié le 21.10.2008
Image

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Évolution du concept et actualité clinique du syndrome d’Asp

#27 Message par Jean » dimanche 21 décembre 2008 à 20:25

Évolution du concept et actualité clinique du syndrome d’Asperger
C. Aussilloux et A. Baghdadlia

La validité de l’individualisation du syndrome d’Asperger (SA) en tant que catégorie des troubles envahissants du développement (TED) reste discutée, malgré son acceptation dans toutes les classifications actuelles. En effet, alors que le diagnostic des TED ne repose que sur l’observation des anomalies comportementales en l’absence de marqueurs biologiques, aucun critère clinique, neuropsychologique ou épidémiologique n’est suffisant pour assurer une différenciation indiscutable avec l’autisme de haut niveau. L’intérêt de son individualisation est d’avoir fait porter l’intérêt sur les caractéristiques des personnes avec TED (autisme ou SA) sans déficience intellectuelle, au plan des contraintes diagnostiques, des modalités d’évaluation et des pratiques de soins, d’éducation et d’accompagnement qui leur sont nécessaires.

Revue Neurologique
Volume 164, Issue 5, May 2008, Pages 406-413 - publié en ligne le 15 avril 2008

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Sur la prévalence de l’autisme et des troubles envahissants

#28 Message par Jean » dimanche 21 décembre 2008 à 20:27

Sur la prévalence de l’autisme et des troubles envahissants du développement (TED)
P. Lenoir C. Bodiera, H. Desombreb, J. Malvya, B. Aberta, d, M. Ould Talebc and D. Sauvagea, d

Les publications des taux de prévalence de l’autisme et des TED font état de résultats certes divergents mais globalement en augmentation. Les changements dans les protocoles des études réalisées depuis 1966 et d’autres hypothèses explicatives sont exposées et discutées.

Depuis 1943, la définition de l’autisme a d’abord évolué selon les auteurs jusqu’à un accord sur la validité descriptive de l’autisme infantile (CIM 10) ou du trouble autistique (DSM IV). Mais, parallèlement, d’autres catégories diagnostiques, aux contours parfois plus flous, ont élargi le concept de troubles envahissants du développement (TED) — et les enquêtes plus récentes intègrent en proportion significative des formes « légères » ou des formes plus graves de TED, notamment les enfants et adultes avec retard mental qui ont le plus de troubles du comportement et de la relation.

Aussi, les écarts de prévalence dans les travaux et enquêtes épidémiologiques (par exemple, Inserm 2001/FFP-HAS 2005) restent difficiles à interpréter ; ils montrent qu’il convient de lire avec prudence ces chiffres comme indicateurs d’une progression réelle ou apparente de l’incidence du trouble.

L'Encéphale - publié en ligne en septembre 2008

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#29 Message par jakesbian » mercredi 14 janvier 2009 à 14:45

un dépistage avant la naissance...

why not :roll: ... mais ce serait bien d'expliquer le pourquoi du comment avant; il me semble avoir lu quelque part qu'il s'agissait d'un dosage d'hormones dans le liquide amniotique;

çà réfuterait l'hypothése des vaccins... quoique, c'est comme l'épilepsie, il peut y en avoir de naissance et attrapées ensuite :? .
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19770
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

test génétique

#30 Message par Jean » mercredi 14 janvier 2009 à 22:37

Quelques éléments de plus sur le sujet :

Le journal La Croix cite un des chercheurs, qui précise toutefois que « cela ne permet pas [...] d’envisager un test de diagnostic ou de dépistage précoce de l’autisme ».

De son côté, le Pr Catherine Barthélémy, pédopsychiatre dans l’unité Imagerie et cerveau (Inserm-Université de Tours), remarque que « l’intérêt de ces travaux est de montrer que le neuro-développement est sous influence croisée de divers facteurs génétiques et de l’environnement hormonal ».
http://www.afg-web.fr/Une-etude-anglais ... e,413.html

Les limites de la présélection génétique
http://www.afg-web.fr/Une-etude-anglais ... tisme.html
avec deux documentaires sur Daniel Tammett :
en anglais
en français ("on n'est pas couché") 1ère partie 7mn 18 2ème partie 8mn51

Répondre