Accueil forumAccueil site

Nous sommes le Mardi 24 Avril 2018 à 18:22

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 788 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 53  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Dimanche 23 Octobre 2011 à 21:58 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Octobre 2005 à 22:39
Messages: 18980
Localisation: Finistère
Citation:



Un universitaire du Missouri identifie les conseils et les ressources d'emploi pour les autistes
14 octobre 2011 - traduction Asperansa

Les statistiques montrent que le nombre de personnes avec autisme a augmenté régulièrement au cours des 30 dernières années, entraînant une augmentation du nombre d'adultes autistes diplômés d'études secondaires. Cependant, des études préliminaires d’emploi indiquent que cette population peut gagner moins et être employée à un taux inférieur par rapport à d'autres personnes handicapées. Aujourd’hui, un expert d'autisme à l'Université du Missouri est en train d'identifier les ressources d'emploi qui sont disponibles pour les personnes autistes et les mesures que les employeurs peuvent prendre pour améliorer le milieu de travail et le processus d'embauche pour cette population.

«Malgré l'augmentation des diagnostics d'autisme chez les enfants, nous en savons très peu sur l'autisme chez les adultes», a déclaré Scott Standifer, Professeur agrégé de clinique à l'École des professions de la santé. «Souvent, les gens ne réfléchissent pas à la manière dont les enfants autistes vont grandir et fonctionner en dehors de l'école. Il est important de trouver des moyens pour que cette population réussisse dans l'environnement de travail."

Récemment, Standifer a publié la «Fiche d'information sur l'emploi de l'autisme», qui comprend de l'information et des statistiques sur la communauté autiste adulte, les organisations qui s'occupent de l'emploi et les ressources sur les aménagements pour l'autisme.

Bien que les gens avec autisme aient souvent du mal à trouver un emploi, Standifer dit qu’il y a un certain nombre de ressources qui sont disponibles. Il fournit des recommandations et des conseils pour aider les demandeurs d'emploi et les employeurs :

    - Utilisez les conseillers de réadaptation professionnelle: des ressources qui ont vu une augmentation récente de leur utilisation sont les programmes publics de réadaptation professionnelle. Les conseillers en réadaptation professionnelle travaillent avec les adultes handicapés, dont les autistes, afin de trouver des emplois compétitifs bien rémunérés, avec carrière dans leurs communautés locales. Toutefois, Standifer pense que beaucoup dans la communauté de l'autisme ignorent les services publics de réadaptation professionnelle.

    - Trouver des emplois avec une routine compatible : les autistes sont plus susceptibles de réussir dans des rôles avec plein de routine, compatibles avec des interactions sociales et des tâches bien définies.

    -Créer des milieux de travail accessibles : les employeurs peuvent faire de petites adaptations du lieu de travail qui peuvent faire une énorme différence pour les autistes et améliorer leurs possibilités d'emploi. Par exemple, les personnes autistes comprennent souvent mieux les instructions écrites que des instructions verbales, ainsi les employeurs peuvent fournir des consignes dactylographiées, plutôt que dites verbalement.

"Rendre meilleur un lieu de travail pour les adultes autistes ne nécessite souvent pas de grands changements," dit Standifer. «Habituellement, ce qui rend mieux un milieu de travail pour les personnes handicapées en fait un meilleur pour tous."

Standifer est en train de travailler sur une «boîte à outils d’appui à l’emploi» pour aider à identifier comment les gens atteints d'autisme pourraient remplir plusieurs rôles dans le milieu de travail. Il a organisé la Conférence nationale annuelle sur le travail des autistes pour réunir les défenseurs et les innovateurs dans l'emploi des adultes avec autisme. Standifer dit qu'il prévoit le développement d'un répertoire d'options et de techniques que les professionnels de la réadaptation professionnelle et leurs clients pourraient utiliser pour réfléchir de manière plus efficace sur les besoins individuels de chaque personne.

_________________
père d'une fille SA de 34 ans


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 24 Octobre 2011 à 11:01 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 28 Septembre 2009 à 13:55
Messages: 7371
Localisation: トゥールーズ
Contrairement au Guide destiné aux intervenants en réhabilitation professionnelle, le feuillet cité dans l'article m'apparait largement plus destiné au grand public.

On le trouve là : http://dps.missouri.edu/Autism/AutismFactSheet2011.pdf

Je pense que le seul 'équivalent' de notre côté de l'Atlantique est le rapport de situation des personnes autistes en France (qui date de 2003). Ne serait-ce pas le bon moment de rappeler à nos Représentants - qui vont venir solliciter nos suffrages en mai - à leurs commissions...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 24 Octobre 2011 à 19:24 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Octobre 2005 à 22:39
Messages: 18980
Localisation: Finistère
Le feuillet est en effet intéressant.

Je note que la proportion d'autistes de haut niveau ou de SA aux Etats-Unis n'est pas connue ("les personnes atteintes d'Asperger / autisme de haut niveau représentent moins de la moitié des personnes souffrant de troubles du spectre autistique et peut-être 25% ou moins. La plupart des statistiques ne séparent pas les deux groupes. ") Mais que dans la situation actuelle, il y a de plus en plus d'adultes qui ont pris conscience de leur état, et qu'il y a une explosion qui conduit à la présence de plus en plus d'élèves diplômés de l'enseignement secondaire, ce qui représente un problème nouveau pour les services sociaux.

"Le taux d'emploi des personnes handicapées est très faible et est encore plus bas pour les personnes atteintes d'autisme.
o En 2010, la proportion de personnes handicapées âgées de 16 à 65 ans qui ont travaillé était inférieure à la moitié de celle des personnes sans handicap âgés de 16 - 65 (29% vs 64%)
o En 2009, le pourcentage de jeunes adultes autistes qui avaient un emploi a été près de la moitié celle de tous les jeunes adultes handicapés (33% vs 59%). (...)
- La proportion de jeunes adultes autistes qui avaient un emploi était comparable à celle des jeunes adultes sourds-aveugles ou souffrant de handicaps multiples, et de loin en dessous de la proportion de ceux atteints de cécité, de troubles d'apprentissage, ou de traumatismes crâniens."


La litanie des statistiques continue, et elle est très défavorable aux autistes.
"- En moyenne, les jeunes adultes atteints d'autisme avec un emploi gagnaient 86% de ce que gagnaient tous les jeunes adultes handicapés avec un emploi (8.90$ /heure vs 10.40$/heure ).
- Près de la moitié des jeunes adultes autistes gagne moins de $ 7,25/heure, deux fois plus que pour tous les jeunes handicapés salariés (44% vs 22%).
- Près de la moitié des jeunes adultes autistes salariés ont travaillé moins de 20 heures semaine, quatre fois plus que tous les jeunes salariés ayant un handicap (42% vs 11%).
- Le nombre moyen d'heures travaillées par semaine par les jeunes autistes a été de 36% inférieur à celui de l'ensemble des jeunes adultes handicapés (23,2 heures. vs 35,8 heures)..
- La proportion de jeunes employés autistes qui travaillaient à plein temps (35 heures ou plus par semaine) était le tiers de celle de tous les jeunes handicapés qui avaient un emploi (26% vs 71%).
- La proportion de jeunes employés autistes qui travaillait dans un atelier spécialisé (travail avec seulement d'autres personnes handicapées) a été sept fois celle de tous les salariés jeunes ayant un handicap (34% vs 5%). "


Mais dans la mesure où on ne sait pas la répartition entre autistes de haut niveau et les autres, qu'une partie échappe sûrement au recensement, je ne crois pas qu'on puisse en tirer beaucoup de conclusions.

"Dans le passé, les services d’insertion professionnelle (IP) pour les personnes autistes ont eu un succès mitigé.
o Entre 2000 et 2006, les personnes autistes qui ont bénéficié des services d'IP ont été plus susceptibles de devenir salariés que les usagers de l'IP avec d'autres handicaps, mais ces emplois étaient de moindre qualité (beaucoup plus de bas salaires horaires, beaucoup moins d'heures par semaine).
(...)
o En 2006, en moyenne, l'IP a dépensé davantage par personne pour les personnes autistes que pour les autres personnes handicapées, mais cela était en déclin.
- Les coûts par personne pour les usagers autistes ont été de2992 $, comparativement à 2336 $ pour les autres usagers de l'IP en 2006.
- Les coûts par personne pour les clients atteints d'autisme en fait diminué de 9% sur une période de 4 ans
- Pendant ce temps, les coûts par autre usager d'IP a augmenté de 3%. Cela peut signifier que les conseillers d'IP ont été de plus en plus familiers de stratégies efficaces.
(...)
• Le nombre de personnes avec autisme demandant à bénéficier d'un service d'insertion professionnelle est en hausse rapide.
- De 2003 - 2008, le nombre a augmenté de près de 300%

• Il y a un intérêt croissant dans l'amélioration des services d'insertion professionnelle pour les personnes avec autisme"


Ce que je trouve le plus intéressant dans le document, ce sont les références aux expériences d'insertion de personnes autistes :
- dans l'informatique, bien sûr, avec Aspiritech, qui s'inspire de Specialisterne;
- dans l'agriculture : TIAA-CREF http://dps.missouri.edu/Autism/2012AWNC/Fruits_Empl.pdf
- dans la distribution : Walgreens
- le job coaching : http://dps.missouri.edu/Autism/FBimages ... aching.pdf. "Deux experts croient que l'encadrement au travail [job-coaching] doit être limité dans le temps, et que c'est une mauvaise idée sur le long terme."

Voir la page sur Autism Works National Conference - mars 2012 http://www.facebook.com/pages/Autism-Wo ... 7253090452

_________________
père d'une fille SA de 34 ans


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 25 Octobre 2011 à 9:53 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 28 Septembre 2009 à 13:55
Messages: 7371
Localisation: トゥールーズ
Je pense que la proportion d'autistes "inconnus" connus uniquement par règle de trois (on reporte la prévalence enfantine dans la population totale) fausse complètement toute amorce de statistique:
    Ces personnes sont supposées faire partie du haut du spectre, sans quoi ils ne passeraient pas au travers du filet de la detection.
    Les personnes adultes qui font la démarche du diagnostic peuvent le faire pour obtenir une aide, parce qu'ils sont dans une situation de vulnérabilité par rapport à l'emploi par exemple. La masse manquante des autres peuvent tout aussi bien avoir un travail plus ou moins stable.

Pour compléter, 34% des travailleurs handicapés autistes (reconnus, cf juste au dessus) travaillent dans un environnement de travail protégé (uniquement avec des handicapés), ce qui est sans doute positif (mais ne concerne pas le haut du spectre).

En dehors des Vocational Services (Insertion Professionnelle, mais existe t il vraiment un équivalent chez nous...), on peut noter aussi l'existence d'organisations non lucratives pour aider les adultes autistes à trouver du travail, et l'émergence d'une littérature issue de la communauté elle-même (la blogosphère n'est pas mentionnée dans le feuillet).


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 25 Octobre 2011 à 22:43 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Octobre 2005 à 22:39
Messages: 18980
Localisation: Finistère
Quand tu parles de "haut du spectre", veux-tu parler de haut niveau de fonctionnement - ou de haut niveau de troubles ?

Dans une étude (publiée, je crois, en 2003), il est question de 2.000 personnes ayant recours aux services d'insertion professionnelle aux Etats-Unis. C'est ridiculement bas : il devrait y en avoir entre 200 et 500 fois plus - mini.

Les statistiques indiquées sont donc à prendre avec beaucoup de pincettes : elles sont représentatives du peu de personnes ayant recours à ce service spécialisé, plus que des besoins. Cependant, nous n’avons en France aucune statistique de ce type : la question est tout simplement ignorée.

_________________
père d'une fille SA de 34 ans


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 25 Octobre 2011 à 23:07 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Dimanche 23 Octobre 2011 à 19:15
Messages: 252
........

_________________
TSA


Modifié en dernier par Dakota le Samedi 20 Avril 2013 à 19:00, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 25 Octobre 2011 à 23:19 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Octobre 2005 à 22:39
Messages: 18980
Localisation: Finistère
Mais non ! il faut prendre conscience que nous sommes devant un terrain vierge, inexploré. Tout reste à faire. Mais il n'y a pas encore d'obstacles solidifiés, du style TED/TSA=HP/MAS ou au mieux ESAT.

_________________
père d'une fille SA de 34 ans


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 25 Octobre 2011 à 23:56 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Dimanche 23 Octobre 2011 à 19:15
Messages: 252
........

_________________
TSA


Modifié en dernier par Dakota le Samedi 20 Avril 2013 à 19:00, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 26 Octobre 2011 à 12:13 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 28 Septembre 2009 à 13:55
Messages: 7371
Localisation: トゥールーズ
Jean a écrit:
Mais il n'y a pas encore d'obstacles solidifiés, du style TED/TSA=HP/MAS ou au mieux ESAT.

Ca veut dire que les gens ayant des troubles envahissants du développement (TED) ou du spectre autistique (TSA) ne sont pas directement envoyés (=) en Hôpital Psychiatrique (HP) ou en Maison d'Accueil Spécialisée (MAS), ni en Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT).

Et par "obstacle solidifiés", je pense que Jean veut dire qu'il estime que ce genre d'envoi direct constituerait quelque chose de très négatif (HP) ou un peu moins négatif (ESAT). En tout cas c'est ce que moi je pense :mryellow:

Pour moi, le "haut" du spectre se confond avec la "haute" fonctionalité autistique (et je met volontairement des guillemets autour de haut). Il y a à mon avis effectivement une plage du spectre dans lequel les gens accèderaient en moyenne à une meilleure qualité de vie par un placement en environnement adapté (de type ESAT chez nous). A mon avis, parce qu'au "dessus" de ce niveau les autistes peuvent être capables de se creuser un nid par eux-même dans un environnement "mixte".
Ce qui ne doit en aucun cas service de dispense à un indispensable examen individuel des cas.

Sinon, je rejoins Jean sur le volet "défricheur", c'est effectivement le bon moment de mettre en place des structures, des accompagnements, avec d'un côté l'idée qui fait son chemin d'une réelle valorisation possible (au sens de la valeur travail) des autistes, et de l'autre l'afflux à venir de nombreux diplômés autistes sur le marché du travail.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 26 Octobre 2011 à 15:42 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Dimanche 23 Octobre 2011 à 19:15
Messages: 252
........

_________________
TSA


Modifié en dernier par Dakota le Samedi 20 Avril 2013 à 19:00, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 26 Octobre 2011 à 19:25 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Octobre 2005 à 22:39
Messages: 18980
Localisation: Finistère
Tu dis être passé entre les gouttes. Mais as-tu une explication sur la fréquence de tes changements d'emploi ?

_________________
père d'une fille SA de 34 ans


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 26 Octobre 2011 à 20:21 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 9 Août 2010 à 22:08
Messages: 4891
Localisation: Bretagne
c'est vrai que rester sur du long terme (plus de 2 ans)ds un emploi, avant en tout cas de savoir pour le SA, c'était compliqué..parce que dans la durée il y a la surradaptation qui pèse et finit par etre invivable.
(et puis on ne l'a pas bcp laissé le choix..avant c'était des CDD, et le CDI, s'est terminé plus tot que prévu...)

mais aujourd'hui, si on me proposait de nouveau un cdi ou long terme je pourrai l'apréhender avec plus de serenité si la rqth est prise en compte. :D
surtout parce que du chemin a été fait dans ma tête.

_________________
Maman 44 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 3 garçons (20, 18( [trans hpi ) ,16 ans( hpi, TSA aspie diag cra 2016)) et d'une puce 4 ans ( hpi[) .
http://folensemble.fr
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 26 Octobre 2011 à 21:23 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Dimanche 23 Octobre 2011 à 19:15
Messages: 252
........

_________________
TSA


Modifié en dernier par Dakota le Samedi 20 Avril 2013 à 19:01, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 27 Octobre 2011 à 22:31 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Dimanche 23 Octobre 2011 à 19:15
Messages: 252
........

_________________
TSA


Modifié en dernier par Dakota le Samedi 20 Avril 2013 à 19:01, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 27 Octobre 2011 à 22:46 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Octobre 2005 à 22:39
Messages: 18980
Localisation: Finistère
Ok pour le côté enrichissant ... mais aussi pour le risque d'usure.

Pour en revenir à la Confédération : tu n'es pas très loin de Lausanne, pas loin de l'EPFL, et donc de Nouchine Hadjikhani qui fait des travaux très intéressants sur la migraine et l'autisme. L'année dernière, je l'ai vu et entendu présenter ses travaux : elle manifeste une grande sensibilité à ce que disent les adultes TED eux-mêmes.

Ma fille Lila, qui n'aime pas les voyages (sauf à Eurodisney), est en ce moment même à Lausanne pour participer à ses recherches - en tant que "patiente".

_________________
père d'une fille SA de 34 ans


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 788 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 53  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Cardamome, gog, lucius et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com