Médiation Animale

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Lilette
Forcené
Messages : 10282
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Médiation Animale

#31 Message par Lilette » dimanche 10 janvier 2016 à 17:45

Chat, chien, chevaux : ces animaux qui nous réparent
Par Caroline Tancrède, 04 jan 2016 à 14h00
http://www.pleinevie.fr/article/chat-ch ... rent-13378

Bars à chat, centres équestre aux pieds de cités HLM, chiens et chats en maison de retraite..., la médiation animale fait de plus en plus en plus d'adeptes... et d'heureux.
On les connait comme animaux de compagnie, sauveteurs en montagne ou lors de séismes. Désormais leur champs d'action s'élargit sans cesse au point qu'un grand colloque international (1) sera organisé en juillet prochain à Paris, sur le thème de la médiation animale dans les domaines éducatifs, thérapeutiques, sociaux.

En France, des centaines de projets ont déjà vus le jour depuis une quinzaine d'années contribuant à améliorer la vie de malades, d'enfants, d'handicapés, la réinsertion de jeunes en difficultés ou de détenus. A la maison d'arrêt pour femmes de Rennes, un programme de médiation animale est en cours, mené auprès de détenues afin de restaurer des liens et une confiance dégradée. Les résultats sont suffisamment probants pour qu'au total ce soit près de 10% des maisons d'arrêt qui mènent actuellement des programmes de ce type.

L'ANIMAL, UN TRÈS UTILE RÉGULATEUR

Pour Boris Albrecht, directeur de la fondation Adrienne et Pierre Sommer, destinée à promouvoir les bienfaits de la médiation animale, il n'y a là que la confirmation d'une évidence : les animaux sont de merveilleux moyens de se reconnecter avec nos sens, de rétablir une confiance perdue. Les premières expériences menées dans les maisons de retraite il y a dix ans avec l'introduction d'animaux de compagnie ne font aujourd'hui même plus débat.

Chaque jour de nouveaux établissements décident d'adopter une mascotte animale. Non seulement sa présence stimulera les personnes âgées, en encourageant leur expression orale mais aussi « facilitera les relations entre soignants » signale Boris Albrecht. Tout se passe comme si l'animal agissait comme un régulateur. Il n'y a qu'à voir dans la rue comment le simple fait de se promener avec son chien ouvre des discusions avec des...inconnus. Ou encore l'ambiance qui règne dans les bars à chats qui ont ouverts dans quelques grandes villes : on échange d'une table à l'autre, on commente, on se livre parfois même des confidences ... Comme si la confiance qui fait cruellement défaut dans nos relations humaines resurgissait par miracle.

DES RAISONS SCIENTIFIQUES

L'explication psychologique est évidente. Philippe Hofman, psychologue, clinicien, auteur du récent ouvrage Le chien est une personne. Psychologies des relations entre l'humain et son chien (2), explique : « Le prétexte du chien amène à parler de soi sans complexe ni tabou... Dans ce partage social, les chiens nous apprennent l'altérité, le lien avec l'inconnu, en ce sens ils participent à notre humanisation ». Selon Marine Grandgeorge qui travaille sur le comportement animal et son impact notamment sur les enfants autistes et vient de rejoindre le laboratoire d'éthologie animale et humaine de Rennes: «Chiens et chevaux savent par exemple détecter nos changements hormonaux et émotionnels. Leur présence à nos côtés nous enseigne la force d'une relation construite dans l'instant présent ».

Reste que si toutes ces expériences prouvent des bénéfices réels pour les humains, la vigilance est de mise afin que ces animaux de compagnie ne soient pas instrumentalisés. D'où la nécessité que ces opérations de médiation animale restent encadrées par des professionnels tels que ceux de la fondation Sommer.

(1) : Conférence de l'IAHAIO (International Association of Human-Animal Intercation Organizations), à Paris du 11 au 13 juillet 2016.

(2) : Ed. Albin Michel
TSA.

Avatar du membre
Tsaag Valren
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 5 avril 2016 à 22:28

Re: Médiation Animale

#32 Message par Tsaag Valren » mercredi 6 avril 2016 à 1:49

Bonsoir. J'espère ne pas "déterrer" le sujet par erreur. Les publications consacrées à l'autisme et à l'équithérapie ont été synthétisées pour écrire ceci : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_en_ ... C3%A9rapie, j'en ai peut-être oublié mais c'est peu probable !

J'ai aussi écrit un témoignage :

Un jour, alors qu'on m'avait envoyée dans une colonie de vacances pour y être « sociabilisée », je me suis réfugiée dans le box d'un cheval, Elgado. Un box est aussi autiste-compatible qu'il est incompatible avec l'éthogramme du cheval : peu de lumière, une petite pièce avec des coins où se coller, une bonne odeur de foin... Le crottin sent peu – au contraire de la bouse de vache -, par contre l'urine de cheval contient de l'ammoniaque, tendance agression des narines. Seuls les box propres sont autiste-compatibles ;)

On parle souvent de l'autisme comme d'une prison. Je ne me suis jamais sentie en prison. Les chevaux enboxés toute la journée, eux, vivent en prison. Ils ne reçoivent que trop peu de visites. On commence juste à mesurer combien ils ont besoin de contacts avec leurs congénères. Quand un humain prostré dans un coin partage son box, le cheval vient le voir. Et quand tu as 10-11 ans, un « Selle français » de 520 kg pour 1,70, c'est impressionnant. Pourtant, il prend mille précautions pour ne pas te bousculer ni t'écraser. Jamais je ne me suis sentie autant en sécurité que dans ce box, avec ce grand alezan dégingandé à trois balzanes et liste tordue. C'est l'un des aspects que j'aimais beaucoup chez Elgado : ses marques blanches asymétriques. Ça, et poser mon oreille droite sur son flanc, pour écouter ses bruits de digestion. Le flanc se soulève lentement à chaque inspiration. Suivre la respiration d'un cheval a un étrange pouvoir calmant. Quant aux vibrisses qui chatouillent, c'est le côté amusant. Les vaches ont un mufle visqueux et tout lisse, d'un goût salé – je l'ai découvert par hasard en mangeant une pomme après avoir caressé un veau.
Pré-diagnostiquée Asperger par trois spécialistes (dont Laurent Mottron). Toujours en attente du CRA.

Lilette
Forcené
Messages : 10282
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Médiation Animale

#33 Message par Lilette » mercredi 6 avril 2016 à 8:50

Merci d'avoir partagé ça ici :bravo:
TSA.

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Médiation Animale

#34 Message par Rem 82 » mercredi 6 avril 2016 à 21:33

La nature , les animaux , c'est infiniment meilleur que les médicaments !!!! :bravo:

Je me permet de retranscrire ici mon propre témoignage datant du 13 Janvier 2016 :
Rem 82 a écrit :En rentrant de l'HDJ j'ai décidé de profiter de cette journée ensoleillée pour aller marcher un peu loin de l'agitation du centre-ville. A premier abord vous aller penser que je suis dans le mauvais topic car il y avait deux adolescents de 15/16 ans qui marchaient devant moi de l'autre côté du chemin et qui ne cessaient de me regarder une fois puis deux fois de manière bizarre puisqu'ils avaient entendus mes tics vocaux que je tentais de contrôler. "Ben je suis Aspie et alors ça vous gêne ?" j'ai sorti dans ma tête ! Stress maximal de peur de me faire aborder puis tabasser et je les dépasse avec un soulagement en croisant un couple de retraités promenant leur chien au moment de les doubler. Ils m'auraient défendu en cas de problème.

Un quart d'heure plus tard je m'assoie sur un banc le long du canal du midi pour décompresser car j'étais tendu (Comme 99% du temps avec tout ça !!!) et je croise une dame promenant un petit chien et celui-ci s'arrêtait à 2 mètres de moi puis s'approchait tout doucement pensant qu'il allait m'embêter. Je stressais pas mal mais j'osais adresser la parole à la maîtresse en bégayant "Vous avec un superbe chien !" Et le toutou me reniflait et essayait de me connaître et je ne bougeais pas. La dame me racontait alors que son chien est très sensible. Dès lors j'ai osé dévoiler que je suis quelqu'un de différent et en pleine déprime sans préciser le SA. Et la dame , très gentille et chaleureuse à l'image de son toutou me racontait que son animal était sensible aux personnes fragiles et le ressent beaucoup , d’où son comportement de s'approcher de moi pour but de m'apporter de la joie un petit moment. Ça m'a beaucoup ému au point d'en avoir les larmes aux yeux et de considérer les animaux de compagnie comme des êtes extraordinaires et je ne serai pas prêt de détester la nature et les animaux du restant de mes jours. :lol: Et le chien me regardait de manière triste et tentait de me réconforter et il à réussi en effet à me chauffer le moral. Il était à la limite d'émettre des cris de tristesse (couinements) et ne voulait pas repartir au moment ou j'ai souhaité bonne après-midi à la dame qui m'avait raconté que son chien avait aussi rassuré une adolescente de 16 ans assise seule en pleine rue et fondant en larmes et voulant en finir.

C'est la première fois que j'ai eu un réconfort aussi chaleureux de la part d'un chien. Peut-être je ne m'en rendais pas compte plusieurs années plus tôt ! Mais bon à l'avenir je me dis qu'il me faudrait un chien comme ça , dans ma future coloc avec mon amie par exemple pourquoi pas ?!!! :D Bref , les animaux sont des bons médicaments pour nous Asperger et je le confirme !!! :wink:

J'en résume et confirme que dans la société il existe des gens très chaleureux et il faut en profiter , mais aussi de gens toxiques dont il faut s'éloigner si aucune entente est trouvée et il faut faire avec et grâce au soutien de gens formidables comme ma meilleure amie ou le réconfort d'autres personnes (Professionnels de santé , proches ou même des passants) aide à tenir bon ! :wink:

Voilà , je pensais pas écrire un tel roman !!! Mais après m'être occupé pour mon projet (important) j'avais envie de me vautrer sur mon clavier pour vous raconter mon expérience qui démontre que je dois maintenir le positivisme qui permet de bien gérer les soucis du quotidien ! :D
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
Tsaag Valren
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 5 avril 2016 à 22:28

Re: Médiation Animale

#35 Message par Tsaag Valren » lundi 11 avril 2016 à 0:01

Superbe témoignage Rem ;)

Une chose que je déplore souvent dans les pratiques modernes d'équithérapie, c'est la façon dont les animaux sont contraints. On ne laisse pas au cheval le choix de venir de lui-même au contact de la personne, on la lui impose. Pourtant, si vous vous posez dans un pré ou dans un paddock avec un groupe de chevaux équilibré, non-seulement ils ne vous marcheront jamais dessus (ou seulement pay erreur / s'ils ont peur), mais en plus, ils viendront vous voir (au bout de 10 à 30 min selon la taille du lieu et du groupe), vous chatouiller avec les vibrisses, vous réchauffer à chaque expiration... et ça, c'est pour moi une vraie séance de zen.

On critique l'équithérapie à cause de son coût, je pense qu'il y a pourtant des solutions simple. S'il y avait une possibilité de négocier l'accès à un pré à volonté pour une personne autiste, sous la surveillance au besoin d'une personne responsable, pour une petite somme, celà pourrait à la fois aider financièrement les agriculteurs bretons et les personnes de notre communauté, non ?
Pré-diagnostiquée Asperger par trois spécialistes (dont Laurent Mottron). Toujours en attente du CRA.

Lilette
Forcené
Messages : 10282
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Médiation Animale

#36 Message par Lilette » lundi 11 avril 2016 à 0:08

Vivement ma formation d'Equicie, c'est de la médiation animale, mais c'est une approche totalement différente de l'équithérapie, j'ai hpate :D
TSA.

Lilette
Forcené
Messages : 10282
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Médiation Animale

#37 Message par Lilette » samedi 8 octobre 2016 à 10:26

La zoothérapie a le vent en poupe. Soig ... in Michel.
La zoothérapie a le vent en poupe. Soigner avec et grâce aux animaux la dépression, l'autisme, après un traumatisme ou pour retrouver des sensations avec son corps. On se dit tout avec l'écrivain Rupert Isaacson, auteur du livre "L'enfant et le cheval de vent" aux éditions Albin Michel.
On se dit tout du jeudi 6 octobre 2016
Par Vanessa Lambert

Que ce soit avec l'aide d'un chien, d'un chat, d'un lapin ou d'un cheval, de plus en plus de personnes se laissent tenter par la zoothérapie.

https://www.francebleu.fr/emissions/se- ... tobre-2016
TSA.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25877
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Médiation Animale

#38 Message par freeshost » vendredi 24 mars 2017 à 12:41

Et les câlins avec les vaches, ça vous dit ? :mrgreen:

[Il y a deux vidéos, l'une en néerlandais, l'autre en suisse-allemand. Linguovores, régalez-vous ! :lol: ]

Chats, chiens, chevaux, rats, vaches, etc. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2255
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Médiation Animale

#39 Message par olivierfh » lundi 19 février 2018 à 18:16

Je vois qu'il commence à être montré de façon rigoureuse une certaine efficacité de la thérapie par le cheval (équithérapie, équicie ou autre nom comme ici Equine-Assisted Therapy):

Marta Borgi et al., Effectiveness of a Standardized Equine-Assisted Therapy Program for Children with Autism Spectrum Disorder, Journal of Autism and Developmental Disorders 46 (1), 2016, p. 1–9
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
Chatons
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : vendredi 8 juin 2018 à 8:04
Localisation : Brest

LIENS AFFECTIFS ENTRE CHATS ET PERSONNES AUTISTES///

#40 Message par Chatons » vendredi 8 juin 2018 à 18:44

BOnjour,
Voici un lien vers un article de comprendrelautisme.com à propos d'une étude Américaine sur le lien entre les chats et les personnes autistes:

http://comprendrelautisme.com/les-inter ... -autistes/


Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (message unique).
Diagnostiqué porteur du syndrome d'Asperger et représentant légal de 4 chatons à adopter.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19620
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Médiation Animale

#41 Message par Jean » lundi 25 juin 2018 à 22:28

Voir : Le quotidien Ouest-France a titré le 7 juin : « Autisme, la médiation animale fait ses preuves ».

https://www.ouest-france.fr/sante/autis ... es-5807406
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1155
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Médiation Animale

#42 Message par Siobhan » lundi 25 juin 2018 à 23:49

C'est trop meuuuuugnon ! :love:
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21786
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Médiation Animale

#43 Message par Tugdual » mardi 3 juillet 2018 à 13:19

Modération (Tugdual) : Des messages ont été déplacés ici.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19620
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Médiation Animale

#44 Message par Jean » mardi 3 juillet 2018 à 20:43

Jean a écrit :Voir : Le quotidien Ouest-France a titré le 7 juin : « Autisme, la médiation animale fait ses preuves ».

https://www.ouest-france.fr/sante/autis ... es-5807406
autisme médiation animale.png
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2112
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Médiation Animale

#45 Message par lulamae » dimanche 12 mai 2019 à 10:51

J'aimerais savoir ce que vous pensez de ça :
- http://www.holidogtimes.com/fr/une-chie ... #gs.astxna
- https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 21209.html
- https://www.francebleu.fr/infos/insolit ... 1548354330

J'ai lu ça au départ dans Phosphore, et on a trouvé ça original et sympa comme initiative, ma fille cadette (qui adore les animaux) et moi, mais en creusant, il m'apparaît que le Proviseur et même la maîtresse du chien sont à côté de la plaque, il y a des interventions qui me dérangent :
- propos du Proviseur sur les élèves "hyperactifs", et la logique d'avoir un chien dans l'établissement parce qu'ils ont une formation de vente en animalerie.
- Propos des élèves : "c'est sympa de l'avoir dans les classes, ça fait passer le temps".
- Vidéo : ils ne tiennent pas bien la chienne en laisse, elle les entraîne et ils courent derrière (dans la vidéo), même sa maîtresse ! :o

Il ressort de ça un aspect gadget du chien, comme un objet de plus-value sympa, mais sans réelle nécessité. Pour moi, ce n'est pas vraiment le sens de la médiation animale.
Du coup, je vais relire les articles du sujet pour tirer ça au clair.
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Répondre